Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 00:10

 


fleurs blanchesfleurs blanchescoeur briséfleurs blanchesfleurs blanches       

 

Nietzsche paul-ree lou-von-salome188

 

"Tu vas voir les femmes ? N'oublie pas ton fouet." 

Friedrich Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra


fleurs blanchesfleurs blanchescoeur briséfleurs blanchesfleurs blanches


 

"Le machisme, comme il ne s'attaque qu'aux femmes, c'est comme si ça faisait mal à personne! Il ne fait pas partie des grands sujets. Pourtant, il fait très mal. Tout un éventail de violences. Jusqu'au meurtre, au viol, aux coups. En passant par les discriminations, humiliations, intimidations et autres harcèlements. Et en commençant par le mépris, les insultes. (...) 

On commence par traiter les femmes de pute, puis par les traiter de femme tout court, ça suffit pour insulter. Pour ceux qui n'auraient pas bien compris qu'être traité de femme est en soi une insulte, remarquez que quand on veut traîner un homme plus bas que terre, eh bien on le traite de femme, ça fait l'affaire! Rétrogradé au rang de femelle, l'homme est doublement insulté. Traité de gonzesse, de pute ou de salope, un homme est atteint au plus profond. Preuve que l'image des femmes véhiculée par le language n'a rien de flatteur. Les femmes sont constamment confrontées à cette image d'elles-mêmes. Rester sûre de soi avec un tel traitement relève de l'exploit. Exploit que les femmes réitèrent jour après jour. Mais l'énergie passée à se reconstruire en permanence, c'est autant de force qu'on ne place pas ailleurs, c'est autant d'espace laissé libre à nos détracteurs. (...)

La dévalorisation quotidienne du féminin, il faut avoir un double X dans le chromosome pour se la prendre dans les gencives. Mais il suffit d'un minimum de sensibilité pour qu'elle horripile l'épiderme et les neurones. Et la sensibilité, ce n'est pas un apanage féminin. La solidarité se conjugue aussi au masculin. (...)

Il y a belle lurette que nul ne se hasarde à aller asticoter les Noirs, les Juifs ou les Arabes. Les laborieux du calembour foireux et de la plaisanterie crapoteuse parviennent merveilleuseument à se retenir, du moins en public. Il faut dire que la loi les y contraint. Et c'est tant mieux. Pourtant, à l'heure où les luttes contre le racisme, l'antisémitisme et l'homophobie apparaissent à juste titre comme légitimes, on en est encore à mettre en doute l'existence même du sexisme, ou à en sous-estimer l'ampleur. Le mépris des femmes se déverse quotidiennement dans la pub, les médias ou la littérature..." et la philosophie...

Isabelle Alonso, Pourquoi je suis Chienne de garde


 

Ewa - Marc - Constance

Partager cet article

Published by quatuor - dans Goût des autres
commenter cet article

commentaires

monica 28/03/2011 07:28



Ewa,


Voilà une féministe que j'aime : Benoîte Groult.


Vive les féministes de ce style !


Bisou



Ewa 25/03/2011 12:16



Jean-Claude, cela me fait très plaisir que vous appréciez ces extraits du livre d’Isabelle Alonso - féministe comme vous et moi.  Le féminisme n’est pas dirigé contre les hommes, qui peut
encore l‘interpréter de cette façon-là?!


"Le féminisme n’est pas lié à l’apparence sexuelle mais à une analyse politique de la répartition des pouvoirs dans notre société. Tout(e) démocrate cohérent(e) devrait se revendiquer féministe.
Certaines femmes (trop) ne le sont pas. Certains hommes (pas assez) le sont."


[Isabelle Alonso, Pourquoi je suis Chienne de garde]



jean-claude 24/03/2011 08:18



Monica


C'est bien ainsi que je suis et le respect de l'autre fait partie de mes valeurs fondamentales : je les ai transmises avec succès à mes enfants


Ce n'est certes pas le sexe qui fait la différence entre les êtres humains mais ce qu'ils font et pensent


Bien à vous


Très bonne journée très chère Monica



monica 24/03/2011 06:50



Jean-Claude,


Que votre dernier commentaire me fait du bien ! Je ne vous comprenais plus, et je vous comprends à nouveau. Alors, vous êtes d'accord avec moi : la seule différence entre un homme est une femme,
ce n'est pas le cerveau, c'est le sexe. La transmission des parents aux enfants du respect de l'autre sexe serait une des plus belles choses qui serait donnée à un enfant.


Très bonne journée, cher Jean-Claude



jean-claude 24/03/2011 00:00



Chère Monica


je jouais car , bien que les arguments que j'avançais étaient sérieux , je m'interdisaient d'émettre ceux en faveur des hommes . Je jouais un personnage que je ne suis pas : un manichéern vous
laissant seule à défendre le parti masculin.


c'est là qu'était le jeu...faute avouée faute à demi pardonnée

monica 23/03/2011 22:32



Cher Jean-Claude,


Je pourrais vous reprocher votre soudain manque de sérieux ; mais j'aurais tort. Je continue à croire que vous ne jouiez pas.


En tout cas, en ce qui me concerne, tout ce que je vous ai répondu était très sérieux.


Quand je laisse un commentaire ici, j'ai pour principe d'être la plus honnête possible : "Je pense donc je suis" pour moi, ne sont pas des vains mots.


Pour vous non plus...n'est-ce pas ?


Très bonne nuit



jean-claude 22/03/2011 21:00



trop conscient de vos capacités de réflexion je me doutais biuen que vous alliez comprendre tôt ou tard ce jeu et je fus étonné effectivement de sa durée


j'aime le beau "nenni" mais le "messire" est de trop : il me rappelle un facheux "Aristocrate !" que me lança le prof de philo en classe terminale alors que je croyais en 'le manifeste du parti
communiste' du regrettable (?) ou regretté (?) Marx ... Jean-Claude tout simplement me suffit


A vous lire pour mon contentement car vous êtes de commerce agréable chère Monica



monica 22/03/2011 20:49



Que nenni, Messire Jean-Claude, je ne vous ai pas percé, je vous ai étonné, ce qui est plus doux dans ce monde de brutes !...


Bien à vous



jean-claude 22/03/2011 20:27



enfin Monica vous m'avez percé


devinez pourquoi sur FaceBook je m'affuble du sobriquet "crazy squirrel" ?


ici  regardez si vous ne le connaissez pas encore


http://www.youtube.com/watch?v=U3W6w-6Vctk


sétieux (spinoza) pas sérieux (tex avery) : ainsi suis-je laissant parfois mon interlovuteur perplexe car sous toute loufoquerie réside un grain de sagesse et réciproquement


bisesen carpe diem


 



monica 22/03/2011 20:06



Jean-claude, j'ai bien compris que vous vouliez me taquiner en me décorant avec la vilaine médaille du mythomane ! Voyez comme elle me sied mal sur mon décolleté ravageur de danseuse de
tango ; d'ailleurs impossible de l'accrocher, le tissu est trop léger !


Depuis que je suis en âge de réfléchir, je me suis aperçu que les mamans avaient la fâcheuse habitude d'éduquer leur fiston chéri de façon à ce qu'ils soient très maladroits dans les tâches
ménagères...


Cher ami, ne changez pas d'idée : les femmes sont des créatures célestes, n'en déplaise aux curés, et les hommes des vauriens, n'en déplaise au pape et à tous ses saints.


Je vous bise



jean-claude 20/03/2011 00:51



Monica qui de nous deux a les yeux les plus célés ?


en France une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon , combien de viols conjugaux non déclarés car irrecevables par la police , de grossesses imposées par un dictateur
familial ... ne dites pas que la réciproque existe sinon je vais vous croire mythomane lol


et malgré tout bisous à vous


Carpe diem le vaut bien



monica 19/03/2011 23:26



Cette société est patriarcale ? soit, mais à qui la faute ? aux hommes ? que nenni...


Pauvres hommes, eux aussi doivent donner toujours plus pour se faire respecter de leur père, leur patron, de leur femme, de leurs enfants, de leur voisin, du
gendarme...


Jean-Claude, vous, vous oubliez tous les hommes qui souffrent... Il y en a autant que les femmes... Ouvrez grands vos yeux ! Des hommes battus, cela existent, mais cela ne se dit pas !


Mais, je vous trouve adorable d'avoir autant de coeur et de le consacrer au sexe féminin. Pour ma part, j'ai vu tellement d'hommes souffrir, que mon coeur, je préfère le réserver aux hommes.
Les femmes de nos jours savent se défendre...


Carpe diem et bisou à vous.


 



jean-claude 19/03/2011 14:28



@Monica
D'abord l'agréable car la sachant bien reçue je vous fais la bise
Le désaccord : vous semblez oublier que notre société est patriarcale. Les allées du pouvoir , quelle que soit sa nature (politique, économique,social , familial... )
 ou son niveau (international , national , régional ...  voire familial),sont largement encombrées par les hommes .
Pour y parvenir , les femmes doivent faire preuve de  "plus " en tout
Un exemple tout simple et très représentatif : les salaires par catégorie socio-professionnelle montre un net avantage aux hommes.La différence entre homme et femme est plus que biologique ; elle
est aussi sociale : les combats menés au nom du féminisme pour l'égalité des doits sont exemplaires ( droit de vote , émancipation familiale , autonomie financière ...)
Monica votre bonheur de jouir de la vie est exemplaire pour ceux qui se prétendent hédonistes




monica 18/03/2011 07:26



Une femme ne pleure pas, elle expulse ses larmes. Un homme pleure plus souvent qu'une femme, mais il garde ses larmes.


Une femme ne fait pas la vaisselle, elle fait place nette dans la cuisine. Un homme qui aime l'ordre, est une personne maniaque.


Je déteste que l'on fasse une différence entre l'homme et la femme ; cette différence n'est que biologique. Si les femmes qui sont plus nombreuses que les hommes ont l'impression  de ne pas
être égales aux hommes, qu'elles se remettent un peu en cause, et qu'elles agissent autrement qu'en chiennes de garde ou en victimes.


La faiblesse des femmes ne vient pas de leur sexe. La faiblesse des hommes ne vient pas non plus du leur. C'est la nature humaine qui est remplie de faiblesses.


Jean-Claude, votre bonheur d'aimer est profondément humain.


Bises encore



Jean-Claude 15/03/2011 20:17



J'aime cet extrait de texte qui, en peu de lignes mais avecforce , dit combien il reste à faire dans notre société pour qu'y être  femme ne soit pas plus difficile que d'y être homme.


Femmes je vous aime et plus particulièrement l'une d'entre vous que je qualifie au plein sens du terme de "bien-aimée". Je lui suis fidèle comme je le fus durant plus de 40ans à mon épouse :
viscéralement  - non pas par éducation religieuse, philosophique ou morale mais par ressenti profond - je suis l'homme d'une femme persuadé qu'en ayant une je les ai toutes alors que ceux
qui en ont beaucoup n'en ont en fait aucune. Je ne lui ai pas célébré cette soi-disant fête ramenée à une seule journée par an : sa fête j'essaie de lui faire chaque jour comme elle me le fait
par les mille attentions de la vie quotidienne et qui me semblent être des preuves bien plus formelles que des mots ou un bouquet rarissime de fleurs ..


C'est par leur exemple que les hommes de mon accabit prêchent pour que change la situation féminie et tant pis si on me traite de "femme" quand je pleure lorsque l'émotion qui m'étreint est trop
forte ou quand je fais la vaisselle sans que l'on me le demande ; j'avoue les erreurs que je commets sachant qu'en tant qu'être humain je suis faillible et avec des défauts plus ou moins
supportables ... c'est pour moi ainsi que je "suis" en tant qu'être humain ..


P.S. Monica j'aime beaucoup vos communications semblant y trouver un hédonisme de fait et non de propos ...


Long silence car quand je suis avec "elle" peu  me chaut la vie du Net : je suis "carpe diem" au maximum  ...



marc 15/03/2011 12:33



quelques precisions sur les stats du blog


je me suis rendu compte qu’il y a des sites ou chaque visite compte


par exemple je peux aller 20 fois par jour sur un site et c’est considere comme 20 visites de 20 personnes differentes , ça fausse les stats


mais sur les over-blogs ce n’est qu’une visite d’une seule personne 


il n’y a que des visiteurs uniques qui comptent 


 


en fait ce qui est important sur les over-blogs c’est  blogrank : une sorte d’evaluation de 0 a 100 qui prend en compte plusieurs facteurs


et aujourd’hui banquet avec onfray a la note de 69


pour comparer le blog michel-onfray.over-blog.com - 77


et le blog de michel onfray -48



Monica 10/03/2011 07:59



En fait, cela me déroute un peu que l'on parle de la vraie ou de la fausse vie.


Dans la vie non virtuelle, on ne connaît pas si bien les gens qu'on peut le croire ; que de malentendus ! Dans la vie virtuelle, les individus se dévoilent par leur style, leurs propos, leur
fièvre, leur désinvolture... On en sait long parfois sur eux...


Je fais la différence bien sûr entre le réel et le virtuel, mais je pense que le "faux" est partout.



constance 10/03/2011 07:45



Monica, j'ai toujours eu beaucoup de plaisir à aborder des sujets plus ou moins sérieux ici. J'ai précisé : dans la vraie vie. Donc ma vie virtuelle n'était pas concernée. Je vous embrasse,
Monica, Bruno aussi et sylvie qui se met à nous rendre visite plus régulièrement. A bientôt



Monica 09/03/2011 21:36



Parfois, je ne comprends pas toujours ce que se disent nos quatre compères du quatuor.


Constance, pourquoi dites-vous que vous êtes crédule ?


Cela fait donc cinq mois que je papotte ici ! Je n'en reviens pas ! J'espère que je n'ai pas dit trop de bêtises sur ce blog. Quand la tentation est trop forte de m'exprimer avec vous autres,
jeunes gens, je prie le diable de me laisser tranquille, mais rien à faire... je parle de tango, d'amour, d'hédonisme, de moi... et vous patients, gentils, vous m'accueillez comme un peu
comme une amie ; ça aussi ça fait du bien, comme les sujets qui y sont abordés, toujours intéressants, souvent animés, et parfois déroutants, et malgré la déroute, on revient quand même. Quelle
vie, ce blog !



constance 09/03/2011 20:11



Cinq mois, de création, tu as raison, mais les deux premiers en fréquentation confidentielle. Et je fais les déclarations d'amour à qui je veux, monsieur Marc, tu sais bien que je ne suis que
Candy la plupart du temps, aujourd'hui particulièrement, et ce dans la vraie vie, on s'est chargés de me rappeler à quel point j'ai pu être crédule. Comme quoi ton travail avec moi
n'est pas fini.  



bruno 09/03/2011 19:48



Cinq mois déjà ? Fichtre, ca passe vite !


Bravo à vous quatre, merci pour la richesse des thèmes abordés, et merci pour toutes ces conversations passées et futures.


Ce blog respire la vie, les gens y sont toujours inspirés et j'ai toujours plaisir à m'y rendre ; merci à toi, Ewa, de m'avoir ouvert la porte.


Embrassades chaleureuses,


A+



marc 09/03/2011 12:01



c'est quoi ces declarations d'amour ? ça va devenir une mauvaise habitude sur ce blog trop "humaniste" ;)


soyons un peu serieux les stats de notre blog affiche aujourd'hui le nombre de visites totales depuis sa creation ( 5mois) : 5563 


merci 



Monica 09/03/2011 07:58



Je dirais, aussi, comme MO : hommes sans femmes, sans enfants, sans patrons, sans dieux, hommes libres, je vous aime.


Si les femmes ont compris où est leur bonheur, les hommes peuvent le comprendre aussi.


Mais le "système", le pouvoir n'ont pas de sexe.



constance 09/03/2011 07:55



Je t'aime tant Ewa, j'étais sûre que toi non plus tu n'avais pas oublié ces conversations, dont une, vive, à propos d'Isabelle Alonso et d'un certain avis qu'elle avait de MO...
Marc, je me souviens du "reste bien dans le quatuor ça peut aider", tu ne le sais pas mais ça m'a aidée, plus que tu ne l'imagines, à changer aussi, je l'espère et à devenir plus "humaniste"
(bon ya encore un sacré chemin mais continue ton travail :). Juliette, je pense à ta folle de vie et t'embrasse.


 


Nous pensons à tous ceux qui sont avec nous, ici.



Ewa 09/03/2011 01:42



Cette journée m'a rendu un brin nostalgique. Il y a exactement un an, j'ai  envoyé un commentaire sur le blog michel-onfray.over-blog.com.
Le voilà :


Demain, c'est la fête de la moitié de l'humanité. Bizarre... J'aurais préféré qu'elle n'existe pas (la fête, pas l'humanité).
Et, vive mon futur, quand elle deviendra inutile et disparaîtra! Mais pour l'instant, on s'arrange avec la réalité - encore quelques heures et c'est la f ê t e!!!


Je la dédie à tous les hommes qui "fréquentent" ce blog. S'ils se trouvent là, ce n'est pas "à l'insu de leur
plein gré", j'espère. Alors, ce sont des Hommes, des Vrais : virils, libres, sensuels, courageux, raffinés, intelligents - de notre côté de la barricade, quoi!Avec tendresse et admiration pour vous, Messieurs - bonne fête! ;~)Ewa P.-S. "Femmes sans maris, sans enfants, femmes sans patrons, femmes sans Dieu, femmes
libres, je vous aime - et tenez bon..."[Michel Onfray, "Les femmes
machistes", Siné Hebdo N°78 (03.03.10.)]



Ce com a provoqué une discussion entre moi et Constance, suivie de protestation d’une certaine Anne (comment vous remercier, adorable Inconnue?)  du genre : vos revendications féministes
n’intéressent personne ici. Tiens, tiens…  Epipicure (Juliette) et Marc interviennent, et c’est parti! Notre quatuor commence à squatter le blog de E. pendant quelques mois. Jusqu’à ce que
E. (comment vous remercier, cher E.?) perde patience et censure un com de Marc, un peu trop critique, selon lui, sur le contenu du  blog. Solidaires, on quitte ce blog tous les quatre.
Mais, nous revenons après quelque temps sous les nouveaux pseudos : Candy, Sylvain, pépé Lucien et mamie Lucette - pour mener la dernière bataille complètement insensée et infantile, mais
parfois amusante, avec Détracteur d’Onfray (comment vous remercier, Monsieur?). Nous sommes soutenus par un nouveau combattant Gallas (élève-de-terminale-Monica). Tant de commentaires - du
 jamais vu! 


Epipicure, Constance, Marc et moi, on décide alors de créer notre propre blog. On y est depuis 5 mois. Combien de temps va-t-il durer encore? Le plus longtemps possible, non? Cela dépend
aussi de vous, chers visiteurs silencieux, pour l’instant si nombreux. Salut à vous tous!




Monica 08/03/2011 21:13



... Je tiens à préciser : "Je n'apprends rien", je voulais dire en ce qui concerne ce qui est susceptible de me rendre malheureuse ou heureuse.


Je sais les problèmes du mariage, du couple, de la vie de famille, de la dépendance à l'autre, aux biens de consommations, etc... mais en lisant son oeuvre, je redécouvre ce que ma
vie aurait pu être et ce que maintenant, elle pourrait être.


Excusez-moi de prendre tant de place.


 



Monica 08/03/2011 20:59



De quoi parle notamment Michel Onfray dans son journal hédoniste ?


De célibat, de ne pas faire d'enfant, d'athéisme, d'eumétrie...


De quoi parle Michel Onfray dans cynisme ? : de Diogène, on vient de le redécouvrir ici, qui vivait avec si peu...


De quoi parle Michel Onfray dans Fééries anatomiques ? : de la vie, de la mort...


De quoi parle la vie que l'on mène ? : de mariage, de famille, de dépendance à l'argent, à l'homme, à la femme, de la consommation à outrance, de la haine de la différence, de la peur de la
misère, de la vieillesse et de la mort.


Et si sans le suivre, bien sûr, il déteste, on réfléchissait tranquillement, sans se chamailler, à tout cela ? ce qu'il y a de bon dans le célibat, dans le regard sur soi, dans l'amour de
soi, dans la jouissance de l'autre, dans l'autonomie...et j'en passe... et des meilleurs...


Je n'apprends rien avec lui, je redécouvre la vie.



Monica 08/03/2011 20:03



... suite... où règnent les religions, le fric et la misère.



Monica 08/03/2011 20:01



Je ne suis pas complètement d'accord avec Isabelle Alonso.


Elle n'a pas tout à fait tort, mais elle n'a pas non plus tout à fait raison.


Ce que je peux dire c'est ce que je vis au quotidien : les hommes, eux, ne méprisent pas les femmes à ce point. Ils aiment les femmes ; le problème, c'est que dans notre système de vie : le
manque d 'éducation, le manque de fric, le trop plein de fric, le sexe, ses tabous, ses dérives et ses misères, il n'est pas facile d'aimer, voilà tout, que ce soit une femme pour un
homme, que ce soit un enfant pour les parents ou que ce soit un homme pour une femme.


Je voudrais qu'il n'y ait plus de journée de la femme, mais une journée de la femme ET de l'homme, parce que l'un ne va pas sans l'autre...


Pour aimer et être aimée, il faut savoir être heureux. Il ne faut pas s'oublier, il est préférable de comprendre l'autre. Quoi de plus difficile dans un monde où règnent



constance 08/03/2011 13:49



Qu'en pensez-vous ? c'est la question qui nous est posée.


 


Je n'ai qu'une chose à dire, c'est pas à moi que ça arriverait :)



Monica 08/03/2011 12:25



Aujourd'hui, j'ai reçu ce mail d'un amant :


"J'ai envie de tes baisers et de surfer sur ton corps.


Tendre et ardent câlin


G..."


Je souhaite à toutes les femmes de recevoir aujourd'hui un message comme celui-ci.


Vive les hommes !



marc 08/03/2011 09:17



belle journee a toutes les femmes de ce blog -


mon amour , mes amies , une visiteuse passionnee


et toutes les internautes fideles ou de passage


n’oubliez pas " la solidarite se conjugue aussi au masculin "



Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos