Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 00:18

 

 

Le teaser du prochain (incertain) film documentaire de Sophie Robert, « La psychanalyse dévoilée », sur la théorie sexuelle freudienne et lacanienne, est présent actuellement uniquement sur la chaîne Nemesis TV (durée : 9,33 min.)

Il me semble important de le regarder et d’en parler autour de soi avant qu’il ne soit éventuellement censuré et ne disparaisse énigmatiquement sans laisser de traces. C’est appréciable de connaître davantage les idées, les valeurs, les méthodes de travail, la vision de la sexualité, du féminin et du masculin de ceux qui « soignent » les personnes fragiles psychologiquement, les malades mentaux, les enfants autistes en France. C’est tout simplement édifiant de voir à quel point "l’idéologie a supplanté la raison". 

 

Mise à jour : le 28.09.2015

 

1) D’abord, on définit la sexualité « freudienne ». Ce n’est pas de la même manière que les religions monothéistes la définissent depuis des millénaires?

freud cannibalisme - goya - Saturne dévorant un de ses enfants, 1

(01:20) « Pour Freud, les pulsions sexuelles sont de l’ordre du cannibalisme, de l’inceste, du meurtre. A l’horizon de la jouissance humaine, de ce qui fait jouir l’être humain depuis la naissance, il y a une tare qui est fondamentalement nocive et qui cherche à se satisfaire. Un bon refoulement c’est nécessaire. »

Si vous avez ignoré tout ça, et si jusqu’à maintenant vous avez entretenu les relations plutôt amicales avec vos pulsions sexuelles, désormais vous le savez et pouvez commencer à en être dégoûté, à tout refouler, ou au mieux, à sublimer et ne plus jamais faire l’amour. 

 

 

F. Goya, Saturne dévorant un de ses enfants, 1823, musée du Prado

 

2) Après, on apprend qu’une jolie femme indépendante financièrement est atteinte d’une phallicité lourde. Faut-il qu’elle se soigne? Le divan l’attend...

freud greek-woman-phallus

(01:45) « Les femmes qui n’arrivent pas à trouver un conjoint stable sont phalliquement lourdes. La première lourdeur d’une femme c’est d’être complètement autonome financièrement, de n’avoir besoin en rien d’un homme.

Gagner de l’argent et mener une carrière c’est être phallique? C’est même la définition de la phallicité. Plus la femme sera soumise, plus l’homme sera fort et viril. La femme indépendante devient une femme à la phallicité lourde, pesante. Si elle est belle, c’est pire, parce que la beauté c’est phallique aussi. « 

 

 

Femme portant un phallus, dessin sur le vase attique du Ve siècle avant notre ère  

 

3) Et puis, on constate avec stupeur que la femme… n’existe pas malgré sa lourdeur. La féminité ce n’est que du faux semblant pour masquer le trou, le vide, le néant. 

freud - trou noir de motercalo(02:40) « Le féminin n’a pas de l’inscription dans l’inconscient. L‘inconscient c‘est plutôt une machine qui tourne autour du phallus. […]

Quand l’enfant découvre le sexe de sa mère, il voit un trou. Le sexe féminin n’a pas le signifiant. Comme vous désignez les lèvres, les vagins, ce n’est pas le sexe. Le sexe féminin c’est un trou, c’est un vide, c’et le seul organe qui n’a pas de signifiant propre, c’est le pot qui entoure un vide. […]

Le corps de la femme est phallique. La jouissance féminine reste tout au long de la vie à titre de déclencheur - clitoridienne, c’est-à-dire phallique.

La mascarade féminine c’est l’usage du semblant, les talons…, les semblants de la féminité. Parce que la féminité c’est du faux? La féminité ce n’est que du semblant. Les atouts féminins c’est pour masquer une absence, ce qui n’existe pas, pour masquer la femme qui n’existe pas.

Les filles sont d’abord des garçons. Il n’y a pas d’essence du féminin. […]

Une femme peut désirer simplement un homme avec son sexe de femme? Oui, quand elle fait l’homme.

S’il n’y a pas du féminin dans l’inconscient, est-ce que la femme existe? Et non, justement, c’est pour ça qu’elle n’existe pas. Les femmes existent, mais pas la femme, sauf dans la psychose.

Ce n’est pas paradoxal pour une femme d’essayer d’aller mieux tout en ayant à admettre qu’elle n’existe pas? La femme n’existe pas au sens de l’universel. Mais il y a un universel de l’homme? Oui. »

 

4) Mais en fait, la vraie femme existe quand même, sauf que c’est un monstre qui agit hors la loi (phallique bien évidement) et conduit aux pires catastrophes.   

freud -1838eugenedelacroixmedeefurieusehuilesurtoile

(06:15) « Il y a des cas où la femme existe? Surtout dans les excès. Parce que la vraie femme, comme Lacan en parle, c’est Médée qui tue ses enfants.

En quoi ces comportements sont des témoignages d’une vraie femme, de quelque chose authentiquement féminin? La trahison déclenche la rupture avec le lien phallique, avec l’ordre phallique et produit un déchaînement sans limites, les femmes passent hors la loi phallique et ça conduit au pire. Donc la vraie femme, ce n’est pas recommandable. »                                                 Eugène Delacroix, Médée, 1838, Louvre

 

5) Enfin, on atteint l’apogée du délire et on nous informe que nous sommes tous pédophiles (refoulés bien évidemment) et que les pédophiles sont adorables (seulement les hommes, ça va de soi) car ils aiment les enfants et veulent que les enfants aient le droit à la jouissance.

freud Action-Innocence-Pedopornographie-PedophilePhotoDR

(07:28) « Le pédophile va essayer de démontrer que la différence sexuelle, le manque n’existent pas. Et c’est ainsi qu’il va tomber amoureux. Je sais que c’est choquant d’entendre que le pédophile c’est aussi quelqu’un qui puisse être amoureux d’un enfant.

Pourquoi Lacan a dit que seule la perversion permet le rapport sexuel? La perversion, c’est écrit en deux mots : père - version. C’est une version fantasmatique de la jouissance du père.

Le pédophile veut être un bon père qui non seulement aime l’enfant et qui fait preuve d’amour avec l’enfant, mais qui veut aussi que l’enfant puisse jouir, il veut reconnaître le droit à la jouissance d’un enfant. [...] C’est par rapport à notre pédophilie que nous avons tous, mais nous l’avons refoulée... On ne peut pas être bon éducateur sans être quelque part…, sans avoir l’amour pour les enfants. On a tous des fantasmes et des rêves quelque part pervers. »

 

 

Partager cet article

Published by Ewa - dans Nausée
commenter cet article

commentaires

Thomas 12/04/2013 00:03


Tu me donnes raison ?  On va fêter ça ? 


 

Ewa 08/04/2013 22:09


C’est pourtant simple, cher PhDams, la psychanalyse est une science universelle, l’Argentine c‘est rien, même l’inconscient de l’amérindien ou de l’aborigène parle parfaitement français, et en
plus, excelle dans la mythologie grecque, c’est pour cela que le complexe d’Œdipe y fonctionne à merveille. ;~)  


 

Ewa 08/04/2013 22:06


Thomas, on trouve la même vidéo intéressante parmi les vidéos liées à ce teaser. Quelle coïncidence! ;~) 


Tu trouves toujours que les femmes psychanalystes sont plus inquiétantes que les hommes? Je te donne raison. :~)

Thomas 06/04/2013 02:04


http://www.renovatiotv.com/blog/la-psychanalyse-a-l-epreuve-de-l-autisme.html 


 


Cet article résume les problèmes rencontrés par la journaliste Sophie Robert, il contient aussi le film intéressant  


 

PhDams 04/04/2013 11:40


En attendant le déclin, le psy (que j'imagine freudien, car phallo-centré) est la première réponse lorsqu'un problème d'éducation (de type touche-pipi) se pose...
Voir : des parents zi(n)zi(n) top

PS: En argentine, les psy se disent même (majoritairement) lacaniens... ce qui me parait incroyable tant les jeux de mots de Lacan marchent seulement en français ?

Ewa 03/04/2013 19:29


Cher professeur, je reprends votre commentaire pour qu’il soit plus visible car votre logiciel de traitement de texte oppose de la résistance. :~)


 


« Tardive confirmation ?


Karl Kraus (1874-1936), viennois, donc contemporain proche géographiquement de Freud, estimait que la psychanalyse est : [...] « cette maladie mentale qui se prend pour sa propre thérapie »
[...].


Avec le succès remporté par le billet de ce blogue (plus de 400 « J’aime — Facebook »), on dirait qu’il n’est plus le seul à le penser.« 





Heureusement! Il était temps! La France (avec l’Argentine) reste le dernier bastion d’une secte créée par Freud il y a plus d’un siècle et imprégnée encore totalement du siècle qui l‘avait
précédée - le XIX, de l’époque victorienne, de la morale bourgeoise viennoise, où le sexe était tabou. Cette idéologie figée et totalement dépassée qui ne prend en compte ni l’évolution des
mœurs, ni les avancées du savoir, a rapporté et rapporte toujours de l’argent à des analysants : ces suiveurs fanatiques, moutons endoctrinés, adeptes aveuglés (se croyant lucides!
le comble!), ou (et) complètement cyniques et pourris, profitant de l’aubaine pour se remplir les poches, surfant sans scrupules sur la crédulité des gens. Elle fait aussi des dégâts bien réels,
physiques, elle détruit des vies, et l’exemple des enfants autistes est révoltant! 


 


Il paraît que » l’on a besoin de la psychanalyse pour sauver quelques névrosés qui tombent dans la religion ». :~) Mais en fait, la psychanalyse freudienne c’est une religion, comme
l'avait très bien dit M. Onfray; elle reprend tout l’univers magique, délirant et phallocrate de trois religions monothéistes. 


 


Je sais que votre position est beaucoup plus nuancée, cher professeur, et que dans la philosophie freudienne, il y a des idées plus ou moins intéressantes qui méritent certainement d‘être
sauvées, et en plus, sa préoccupation principale, la sexualité, passionne presque tout le monde;  mais franchement, la psychanalyse - le charlatanisme à l’état pur et la grande escroquerie
du XXe siècle - a discrédité presque tout. 


Ce qui est désolant, c’est que la culture, l’érudition, l’instruction ne protègent pas de la Grande Bêtise, et les psychanalystes qui sont généralement des gens instruits nous le rappellent
cruellement en étant eux-mêmes des exemples effrayants. 


 


Un article intéressant sur le déclin de la psychanalyse dans le monde qui nous vient de chez vous (vive le Québec!) :~) :


http://www.lapresse.ca/vivre/societe/201201/18/01-4486908-le-lent-declin-de-la-psychanalyse.php


 

Serge Provost 03/04/2013 02:03





Tardive confirmation ?


 


Karl Kraus (1874-1936), viennois, donc contemporain proche géographiquement de Freud, estimait que la psychanalyse
est :  [...] « cette maladie mentale qui se prend pour sa propre thérapie » [...]. 





Avec le succès remporté par le billet de ce blogue  (plus de 400 «
J’aime — Facebook »), on dirait qu’il n’est plus le seul à le penser.  

Ewa 28/03/2013 16:21


Bonjour PhDams. 


Ha! Ha! Il y a quatre mois, j’avais les mêmes questionnements que vous. On dirait que nous sommes faits de la même argile, sauf que moi, je ne suis que le sous-produit fabriqué pour vous
distraire (ce que je m’évertue à faire) et en plus… je n’existe pas. :~)


 


Cette « petite vidéo » est un aperçu des années du travail journalistique. Elle est plutôt tragique que drôle, quoique, tragicomique me semble être le mot le plus juste. 


Ce ne sont malheureusement pas des acteurs et des humoristes, mais les doctes charlatans qui pondent des livres et sévissent dans les hôpitaux, les universités, les cabinets médicaux partout en
France. Ils « soignent « les maladies psychiques.


Voici les huit interviewés qu’on pouvait apercevoir dans cet extrait, auteurs des pensées « drôles » que je me suis appliquée à transcrire : Gérard Pommier, Esthéla Solano Suarez, Jacqueline
Schaeffer, Jean-Michel Hirt, Jean-Pierre Winter, Marie-Christine Laznik, Guidino Gosselin et Claude Parchliniak. 


 


Pour connaître davantage la réalisatrice Sophie Robert, cliquez sur le mot censuré dans cet article. 


Vous y trouverez les infos sur la censure en France (on ne s’attaque pas impunément à un puissant lobby psychanalytique); un extrait du dernier documentaire (censuré!) de Sophie Robert « Le
Mur » et les drôleries de trois autres humoristes (G. Loison, D. Widlocher et L. Danon-Boileau); et enfin pour changer, des explications passionnantes, claires et sérieuses de Monica
Zilbovicius concernant ses travaux scientifiques sur l’autisme.


 


Les deux sites très intéressants de Sophie Robert (http://oceaninvisibleproductions.com/  et  http://psychanalysedevoilee.oceaninvisibleproductions.com/) n’existent plus. Ils étaient encore présents sur
la toile au début de l’année 2013 (je les ai consultés la première fois en novembre 2012). Une excellente interview (audio) avec la journaliste réalisée par Autisme.info31 a disparu également.


Le site : Collectif Soutenons Le Mur a déménagé aux États-Unis :  http://www.soutenonslemur.org/2012/03/29/officiel-fin-de-partie-pour-soutenonslemur-org/ 


Voilà, voilà… 


 


P.S. Regardez également les vidéos qui sont proposées automatiquement après le visionnage du teaser La psychanalyse freudienne au service du patriarcat pédophile. 

PhDams 28/03/2013 09:53


C'est très drôle la petite vidéo... mais qui sont ces gens ? Des humoristes ? Des acteurs ?

J'aimerai en savoir plus sur la réalisatrice et son choix dans les psychanalystes interrogés... Ils sont vraiment incroyables... je ne peux pas imaginer qu'on veuille aller s'allonger sur leurs
divans...

Après quelques trop brêves recherches, je n'ai trouvé que ça, un (trop court) entretien avec Sophie Robert...

Ewa 24/03/2013 21:09


Encore une fois, merci Coline. 


Toutes les corrections sont les bienvenues. N’hésitez pas! Je vous remercie tous par avance. 


 

coline 24/03/2013 18:58


LOL :-D

Ewa 24/03/2013 17:56


Merci beaucoup!!!


Je travaille trop, je suis d’accord. :~)

coline 24/03/2013 17:40


Bonjour, d'accors avec votre texte mais méga faute d'orthographe en sixième ligne : "les méthodes de travaille" , à remplacer par "les méthodes de travail"

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos