Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 11:30

 

 

onfray-autographe.jpg

Beaucoup de journalistes, philosophes, écrivains, internautes consacrent leurs "productions" à Michel Onfray. Ça va des simples insultes fielleuses, des annonces de sa mort et des pétitions qui voudraient lui interdire l’accès aux médias, jusqu’aux analyses sérieuses et aux critiques fondées de ses écrits, en passant par des éloges des lecteurs et auditeurs conquis et reconnaissants, des billets d’amis…etc.

Nous en publierons de temps en temps. Nos choix seront évidemment subjectifs mais, les insultes débiles et les élucubrations des illuminés mis à part, nous nous intéresserons surtout aux textes critiques bien écrits, argumentés, qui invitent à la réflexion.

Pour commencer en douceur et légèreté, un petit billet bienveillant de l'ami de Michel Onfray : Franz-Olivier Giesbert, publié dans Le Point le 01.12.2011 :

« Onfray d’utilité publique »

_____________


DSC00193.JPG

"Non, le philosophe n’est pas une espèce menacée. Dans le village global européen, il a même remplacé concomitamment l’instituteur, le curé et le médecin, tous trois partis depuis longtemps sans laisser d’adresse.

Dans notre société que surplombent les financiers, les communicants et les cellules de soutien psychologique, l’homme a plus que jamais besoin philosophie. Surtout depuis la mort de Dieu. Elle remplit notre vide. D’où l’utilité publique d’un homme comme Michel Onfray, qui vit sa philosophie, au lieu d’en vivre. Il joue tous les rôles à la fois : lanterne, perceuse, marteau, débroussailleuse. Avec ça, professeur pour masses populaires. Pic de La Mirandole de Normandie, il n’aura pas été le premier à s’atteler à une histoire de la philosophie, mais la sienne vaut vraiment le détour.

Chaque nouveau tome de sa « Contre-histoire de la philosophie » est un petit bonheur. Le septième, intitulé « La construction du surhomme », une merveille. Il y raconte deux philosophes : Jean-Marie Guyau, vitaliste optimiste, et Frédéric Nietzsche, vitaliste tragique, qui ont ouvert une perspective dans la brèche chrétienne en célébrant l’éthique surhumaine, cette « morale humaine moins la transcendance et l’idéal ascétique ».

La marque de fabrique d’Onfray : la passion et la gourmandise. Dans ce tome VII de sa « Contre-histoire », après un détour du côté d’Emerson, le philosophe d’Argentan, Orne, vous emmène à la découverte d’une œuvre quasi inconnue, celle de Jean-Marie Guyau (1854-1888), un génie précoce, auteur à 20 ans d’un livre de 1000 pages sur Épicure et mort à 33 ans, l’âge du Christ. Un libre-penseur qui s’inscrit dans une tradition épicurienne et hédoniste, mâtinée, hélas, de xénophobie, d’antiaméricanisme, de misogynie ou d’antisémitisme. De toute évidence, il n’était pas fini quand la tuberculose l’a emporté. Il n’a jamais eu la chance de pouvoir devenir ce qu’il était.

Jean-Marie Guyau renvoyait forcément à Nietzsche (1844-1900), qui apprend à mieux « s’éjouir » et que Michel Onfray célèbre, défend, exalte avec une ferveur communicative. Impossible, son livre refermé, de ne pas se jeter sur « Le gai savoir » ou « Le crépuscule des idoles » du philosophe le plus ricanant depuis Socrate, longtemps condamné par les imbéciles ou les calomniateurs, qu’il s’agit désormais de « dépasser ». Je vous disais qu’Onfray était d’utilité publique…"

Franz-Olivier Giesbert 

Ewa  

Partager cet article

commentaires

Litteratus 03/12/2011 18:51


Bien d'accord avec cet article : il vit ce qu'il dit. Authentique !

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos