Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 17:36

 

Voici l’intervention d’Anne-Marie Delcambre - « docteur de troisième cycle de l’Université Paris-IV en études islamiques, docteur d’État en droit et agrégée d’arabe classique, professeur d‘arabe littéraire, auteur de nombreux livres et articles sur Mahomet et l‘islam« - sur la WebRadio Rockik.com. 

Ses propos sont accompagnés de photos, de vidéos et des extraits de textes fondateurs d’islam : Coran et Sunna (Hadith).

 

 

« Ce que je voudrais vous faire comprendre, c’est que les gens qui sont qualifiés d’islamistes n’ont pas inventé les textes, n’ont pas trouvé leurs idées dans une pochette-surprise. C’est le même Coran, c’est le même prophète qui sert de modèle à tous les musulmans. « 

Anne-Marie Delcambre    

____________________________

 

« ... et afin qu’Allah purifie ceux qui ont cru, et anéantisse les mécréants. » [Sourate III, Verset 141]

 

« Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. Allah est certes, Puissant et Sage ! » [Sourate IV, Verset 56]

 

« Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes » [Sourate V, Verset 51]

 

« Les Juifs disent : « Uzayr est fils d’Allah » et les Chrétiens disent : « Le Christ est fils d’Allah ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ? » [Sourate IX, Verset 30]

 

« Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu’ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d’Allah. Allah est Puissant et Sage. » [Sourate V, Verset 38]

 

« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. » [Sourate XXIV, Verset 31]

 

« Vos épouses sont pour vous un champ de labour ; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez et oeuvrez pour vous-mêmes à l’avance. «  [Sourate II, Verset 223]

 

« Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! » [Sourate IV, Verset 34]


Le Saint Coran, Albouraq, 2008, Liban    

 

Coran rose

 

« … le Coran n’est pas l’œuvre d’un être humain qui traite d’un sujet bien déterminé. C’est plutôt le Livre d’Allah qui englobe des questions très variées… »

« Comme le Saint Coran a été un Livre inaltéré et révélé par le Tout-Sage, le Très-Digne de louange, son application stricte et intégrale procure au fidèle la dignité dans ce monde et la félicité dans l’Au-delà. » [Introduction, p. 9]

 

 

 

Islam - fin XVIIe siècle ; mot ar. signif. « soumission à Dieu, résignation »

[Dictionnaire étymologique et historique du français, J.Dubois, H.Mitterand, A.Dauzat, Éditions Larousse, 2007]

      

Partager cet article

commentaires

Ewa 10/11/2012 16:41


Cher PhDams, vous m’avez pris de vitesse, je suis en mode hibernation. :~)


Moi aussi, j’ai trouvé ces paroles de Christ « miséricordieux et universaliste » dans ma Bible à 1 euro : dans l’Évangile selon Mathieu, mais aussi dans celui de Marc et Luc… Franchement, la
sainteté est terrifiante.


 


Quant à la « méthode d’Onfray« …, elle mériterait quelques précisions.


 


1) « Remettre les textes dans leurs contextes « - oui, mais pas forcement. 


« La contextualisation c’est une sophisterie » - a dit Onfray. C’est impossible de contextualiser le Coran, par exemple. Comment
contextualiser les paroles d’Allah sans remettre en cause toute la religion? Il faut choisir : croire ou contextualiser. :~)


 


« Que signifie par exemple contextualiser un verset qui invite à massacrer les juifs? L’expliquer en fonction de l’époque, du contexte historique, des raisons qui font écrire et penser cela
dans le moment tribal? Et après? L’antisémitisme disparaît quand on montre son enracinement dans le terreau daté d’une histoire et d’une géographie? L’appel au crime cesse soudain, comme par enchantement, d’être un appel au crime? […] 


Paradoxalement, les amateurs musulmans de contextualisation considèrent leur Livre comme sacré, divin, inspiré, révélé, dicté par Dieu. Dès lors, et de fait, le Coran devient rationnellement
intouchable. Mais pour servir leurs intérêts, ils changent de registre et souhaitent soudain une lecture historique. Ils veulent la foi et raison, la croyance et l’archive, la fable et la vérité,
suivant leurs besoins dialectiques. «


  [Michel Onfray, Traité d’athéologie, Grasset 2005, p. 208]


 


2) « Montrer que leurs textes ne peuvent pas servir de base de discussion » - oui et non, ça dépend. 


D’un côté, c’est évident qu’un athée ne discutera pas sérieusement avec un croyant de telle ou telle fable puérile de la Bible ou du bien fondé des moeurs d‘il y a des siècles. La croyance ne se
discute pas, ne s’argumente pas. Qu’ils croient en tout ce qu’ils veulent, pourvu qu’ils ne m’imposent pas leurs sottises!


Mais, d’un autre côté, cela ne signifie pas (et vous l’avez très bien souligné en parlant, dans votre dernier commentaire, de la nécessité de la déchristianisation) que parce qu’« il y a eu
du progrès de fait depuis ce vieux livre» et les gentils chrétiens ne lapident plus personne (estimons-nous heureux de vivre un tel «progrès«!), alors ce n’est pas la peine d’en parler.
C’est justement le contraire de la «méthode» de Michel Onfray, si appréciée par Monica.


Les livres saints étaient « constructeurs d’Empires, d’États, de Nations, d’Histoire depuis plus de deux millénaires » [idem, p.195], ils constituent toujours une référence et une
autorité pour la grande majorité des hommes qui, très souvent, ne les ont pas lus ou très peu. Et surtout, les idées qu’ils véhiculent sont ancrées insidieusement dans les structures de notre
pensée, même celles des athées  - donc, la lecture critique est indispensable. 


 


« Je tiens pour l’impitoyable lecture historique des trois livres prétendus sacrés. Et pour la nécessité de regarder leurs productions effectives
dans l’histoire de l’Occident et du monde. Les fables juives sur Canaan, les prophéties génocidaires mosaïques, la perspective d’un décalogue communautaire, la loi du talion, le fouet contre les marchands du Temple, les paraboles du glaive et de l’épée, la miséricorde d’un Dieu meurtrier, antisémite, intolérant, forgent l’épistémè
monothéiste, malgré l’interdit de tuer de la Torah, l’amour du prochain des Évangiles et le mixte effectué çà et là dans le Coran. Ces trois livres servent plus souvent qu’à leur tour la pulsion
de mort consubstantielle à la névrose d’un seul Dieu - devenue religion du seul Dieu. » [idem, p. 209]


 


Ces textes peuvent également constituer une excellente base d’études sociologiques par exemple, car ils reflètent avant tout les sociétés et les époques dans lesquelles ils ont été écrits. A
étudier, donc…

PhDams 09/11/2012 18:49


@Monica: Merci pour les éclaircissements...
J'ai hésité à vous répondre par une grande tirade sur les "newborn christian", l'axe du mal de G. W. Bush et autres croisades modernes au moyen orient... mais bon.
Ensuite j'ai pensé aux ravages du Pape en Afrique avec ses positions conservatrices (mais hélas pas "préservatrices") sur la capote... mais bon.
Ou encore aux systèmes judiciaires de l'occident qui sont basé sur la culpabilité et le libre arbitre et qui, dans encore quelques pays, peuvent conduire à la mise à mort (encore les états unis,
ce pays ou on jure sur la bible...)... mais bon.

C'est vrai, les nouveaux chrétiens (c'est-à-dire depuis qu'ils n'ont plus la mainmise sur les gouvernements) ne tuent plus (directement) les infidèles ou ceux qui mangent différemment. Mais il y
a encore du chemin pour que nos sociétés occidentales se dé-judéo-christianisent et qu'on s'affranchissent de tous ces textes (en attendant on peut au moins en rire (un peu) ou les chanter).

Isis 09/11/2012 13:41


Michel ONFRAY ne fait que répéter d'une autre façon des choses qui ont déjà été dénoncées par d'autres  depuis des lustrs en matière de religion, il faudrait savoir pourquoi ces autres n'ont
pas été entendus. On peut toujours dénoncer mais si personne n'essaie de résoudre le problème à quoi ça sert? car améliorer une société ne passe pas uniquement par un prise de conscience, il faut
aussi agir et cet agir doit se faire individuellement mais pour 2 personnes qui vont faire un effort il y en a 10 qui n'en auront rien à faire parce que nous vivons dans un monde très
individualiste et égoïste. Toutes les guerres de religions sont des guerres d'EGOS démesurés, et puis il ne faut pas oublier que les têtes qui commandent ces guerres, sont celles qui les ont
déclanchées parce qu'on gouverne bien mieux quand les gens s'étripent. Aujourd'hui on entend et lit partout des critiques : les non croyants vers les croyants et les croyants  vers les non
croyants. La propagande commence comme ça de façon insidieuse, et puis ça grosssit, ça enfle et un beau jour on se réveille dans un bain de sang. Je finirais par croire que l'être humain au fond
de lui aime ça, LA SOUFFRANCE.

monica 09/11/2012 10:03


@PhDams Les chrétiens ne mettent plus à mort - et c'est tout de même rassurant - mais remettent en cause le manque de spiritualité des non croyants en s'appropriant l'âme, comme si le fait de ne
pas croire vous rendait médiocre, petit, sans morale. La lucidité pour ces "nouveaux" chrétiens serait de réaliser à quel point on n'est pas de "bons
humains" sans dieu ! Mais qu'importe, j'écoute, je tolère et je me dis que ces gens-là ne me révèlent rien d'autre que leur fragilité et donc ma force.


Michel Onfray, oui, sa méthode, je l'apprécie : "démontrer que les textes religieux ne peuvent plus servir de base de discussion." 

Isis 08/11/2012 14:07


L'idéal serait de faire un état des lieux de tout ce qui gangrène la société, d'où vient le MAL?


Déjà il est partout, autour de nous, insidieux et même que nous participons à ce mal par nos fonctionnements parfois égoïstes, parfois pervers, lâche etc... (je ne vais pas énumérer le
tout) et il n'y a pas besoin d'être croyants ou pas pour afficher ce profil. Si on fait un profil dans ce sens de nos décideurs et des individus hautement placés dans tous les secteurs
économiques , on comprendrais d'où vient le MAL à grande échelle.


La religion à sa part par le fait qu'elle affaiblit le raisonnement des êtres humains face à ce mal perpétré par une poignée d'hommes en haut de l'échelle sociale mais aussi par les hommes quand
on descend cette échelle à tous les niveaux.


Ce mal est perpétré aussi bien au sein des familles qu'au travail, et quand on y regarde de près le facteur religieux n'entre pas en compte, car l'animalité ou la perversion non
nommée (plusieurs stades) prennent le dessus. Je pense que tout le monde a des exemples de ces petites perversions de la part d'autres individus qui pourrissent leur vie au
quotidien et si on s'épluche un tant soi peu, même en essayant d'être clean, on peut s'apercevoir que  temps en temps on se lâche aussi pour rendre la pareille.


Comment ausi expliquer autrement qu'une minorité arrive à faire avaler des couleuvres à certains et pas à d'autres? Simplement parce qu'il y a le facteur PEUR (qui peut conduire à
lâcheté) pour les uns et IMPUNITE pour les autres.


Il faudrait donc étudier tous les comportements humains pour trouver  la vraie réponse et c'est de la responsabilité de chaque être humain de changer son comportement en société, mais c'est
pas demain la veille et on peut supprimer toutes les religions que l'on se trouverait en face du même problème : LE MAL dans toute sa splendeur et de nos jours il se porte à merveille
pendant qu'on essaie veinement de l'éradiquer sans avoir pris le temps de le cerner vraiment.

PhDams 07/11/2012 15:12


Un Jésus miséricordieux, mais seulement avec ceux de sa culture/religion:



Puis, ayant appelé ses douze disciples, il leur donna pouvoir sur les esprits impurs, afin de les chasser et de guérir toute maladie et toute infirmité.

Voici les noms des douze apôtres : premier, Simon, dit Pierre, et André son frère ; Jacques fils de Zébédée, et Jean son frère ;

Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu, le publicain ; Jacques fils d’Alphée et Thaddée ;

Simon le Zélote et Judas l’Iscariote, celui qui le trahit.


Ce sont ces douze que Jésus envoya, après leur avoir donné ces instructions : « N’allez point vers les Gentils, et n’entrez dans aucune ville des Samaritains ;


allez plutôt aux brebis perdues de la maison d’Israël.

Sur votre chemin, annoncez ceci : « Le royaume des cieux est proche. »


Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons : vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. (Source : wikisource)



Parce qu'on ne mélange pas les torchons et les serviettes...
Et puis, pour le Jésus hippie, on reviendra :



[32]Celui donc qui me confessera devant les hommes, moi aussi je le confesserai devant mon Père qui est dans les cieux ;


mais celui qui me reniera devant les hommes, moi aussi je le renierai devant mon Père qui est dans les cieux.


Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je suis venu apporter, non la paix, mais le glaive.

Car je suis venu séparer le fils de son père, la fille de sa mère, et la bru de sa belle-mère ;


et on aura pour ennemis les gens de sa propre maison. (Source)



Alors on peut en discuter pendant des heures(/pages) comme ici, mais le miséricordieux, bof... c'était pas la mode de
l'époque.

Je pense aussi qu'il y a mieux à faire que de ramener les textes religieux sur la place publique pour juger des questions des sociétés actuelles. Néanmoins, quand certain s'en servent à des fins
d'argumentaires, il est intéressant de remettre les textes dans leurs contextes et de montré qu'ils ne peuvent plus servir de base de discussion... c'est un peu ce que je retiens de la méthode de
travail d'Onfray.

Par contre, je n'ai pas compris "Ce qui me rassure, c'est qu'ils ne parlent pas de mise à mort, mais de mise à mal, ce qui n'est pas tout à fait la même chose." dans votre commentaire.
de qui parlez vous ? des chrétiens de la bible 2.0 (i.e. le nouveau testament) ?

monica 07/11/2012 14:27


Bref, faut pas coucher, sauf avec le père ou la mère de ses gosses, choisi(e) par Monsieur le curé puisqu'avant le mariage, celui-ci leur fait son prêchi-prêcha...


Il y a eu du progrès de fait depuis ce vieux livre, non ? quoique, je n'en suis pas si sûre que ça en ce qui concerne la moraline quand je discute avec une certaine catégorie de chrétiens qui ont
eu, pour la plupart, la révélation d'un Jésus miséricordieux. Ce qui me rassure, c'est qu'ils ne parlent pas de mise à mort, mais de mise à mal, ce qui n'est pas tout à fait la même chose.


Quant à ceux qui n'ont pas eu la révélation, ils mettent à mal également les convictions des ci-devants parfois avec beaucoup de mépris et de colère ; ce qui rend le dialogue entre les uns et les
autres particulièrement épineux, voire impossible.


Croyants ou pas, soyons vigilents et ne prenons pas les textes du passés écrits par des illuminés pour argent comptant, ce serait dommage pour l'évolution de l'humanité ; il y a mieux à
faire, non ?

PhDams 06/11/2012 14:00


Juste pour dire que la lapidation et autres mises à mort (avec retombée de sang sur le concerné) est aussi super à la mode dans la bible (le lévitique en particulier) :
http://lespostiers.fr/2012/11/06/petit-rappel-des-textes-sacres-a-nos-amis-homosexuels-et-aux-autres/

marc 12/10/2012 18:28


ça m’est revenu ! ! ! en fait  il n’y a que moi qui reste inimitable 


parce que constance a déjà été confondue avec michel onfray qui parle de proudhon 


et avec monica alias élodie - houri :)

monica 08/10/2012 10:41


Je ne cherche pas à savoir pourquoi je suis sur cette terre.


Je sais que je ne suis rien et que je fais partie d'un tout. Cependant, je n'ai aucune certitude.


Je vis et c'est bon de vivre quand tout a bien. Je ne saurais vous dire pourquoi.

Isis 07/10/2012 00:26


Tout à fait Thomas, qui cherche trouve et j'ai la certitude que c'est ce pourquoi nous sommes sur cette terre, tout ce que nous traversons dans notre vie, bonheur, malheurs et
autres  ne sont que du décors, nous jouons dans une pièce de théatre appelée" incarnation", mais chut, faut pas le dire :). 

Thomas 07/10/2012 00:17


Vous avez raison Isis. Le Jour où chaque homme trouvera sa propre Vérité par expérience sera beau. Quelque chose me dit que vous avez déjà expérimenté et trouvé votre Vérité. Vous n’êtes ni dans
la certitude ni dans la croyance, vous Savez ! Qui cherche trouve. Quoi ? Ceci restera un secret, n’est-ce pas ? En attendant le jour J portez-vous bien.  

Isis 03/10/2012 09:27


@Thomas


Ce sont les paroles de MO, philosophe qui n'est pas le seul philosophe dans le monde et ce sont donc ses propres paroles, qui font échos qu'à certaines personnes . Le monde est vaste et bien
des hommes ont apporté et apportent encore leur certitudes propres, mais certitude n'est pas vérité et le futur amènera un cortège d'autres hommes qui feront de même. Le Jour où chaque homme
trouvera sa propre vérité par expérience, il n'aura plus besoin de s'abreuver avec les paroles des autres. Dans 20 ans les convictions de MO seront sans doute dépassées et remplacées par d'autres
convictions. Ainsi va le monde.

Thomas 03/10/2012 00:44


Ah ! Ah ! C’aurait été très amusant si ce n’avait pas été si sérieux, chère Furie à la mitraillette  


 


Isis, vous êtes parfaite, je comprends tout maintenant.


J’espère que cet extrait d’article de MO ne va pas m’attirer les foudres


 Ne confondez pas la foi, la croyance et l’adhésion à une
vérité, le consentement à une certitude : le scientifique ne croit pas que la terre est ronde, il le sait parce que c’est prouvé, visible et certain.L’athéisme est savoir et non croyance : l’homme est un animal comme le
hérisson, mais il ne vient pas à l’idée de personne que le hérisson pourrait vivre une vie après sa mort. La fiction religieuse est un pur produit de l’angoisse existentielle humaine, une
sécrétion mentale de l’humain incapable d’accepter sa finitude dans un cosmos qui lui montre son inanité personnelle. Dieu est l’assurance d’après vie d’un homme qui ne sait pas comment et
pourquoi vivre sa vie…


Pas besoin de Dieu, quel qu'en soit le nom. Je suis un athée
radical qui nie l'existence de Dieu, du moins qui en montre l'inanité et démonte les mécanismes de sa construction comme fiction. Dieu n'est pas, point à la ligne


http://banquetonfray.over-blog.com/article-michel-onfray-dieu-n-est-pas-point-a-la-ligne-le-point-94070362.html

Ewa 02/10/2012 22:57


Il aurait fallu reprendre, «phrase par phrase«, tous les propos se trouvant dans ce fil des commentaires, et y apporter la contradiction, tellement ils heurtent ma sensibilité. Mais
franchement, je n’ai nullement envie d’entrer dans la polémique à ce niveau de « réflexion«. Je le ferai peut-être plus tard, dans un article plutôt que dans un commentaire, je n’en sais
rien… 


Pour l’instant, j’invite nos chers lecteurs à lire le billet que je viens de publier :  Hamid Zanaz - L’islamisme, vrai visage de l’islam. Hamid
Zanaz est philosophe, journaliste et écrivain qui a le mérite, l’intelligence et le courage d’aller à contre-courant. Contre l’angélisme dangereux, la naïveté insupportable et de bonnes
intentions dont l’enfer est pavé, contre la bien-pensence écoeurante, le politiquement correct et les lieux communs effarants diffusés si abondamment partout et par toutes ces « bonnes
âmes«. « Que le diable les emporte »!   >;->


 

marc 02/10/2012 17:46


2 coms de monica en 1





 


...où le bas blesse....l'abesse le bout...


:)


euh ! abbesse, désolée ! :)

Isis 01/10/2012 17:03


@Thomas, athée en colère


Je pense que vous ne m'avez pas comprise. Je ne tolère aucune violence quelle qu'elle soit, et toutes les violences sont perpétrés par des personnes endoctrinées par des pervers se trouvant au
sein de n'importe quel groupe. Créez un groupe pacifiste et il se transformera en groupe violent parce qu'il sera infiltré par des cerveaux pervers qui arriverons à détourner le plus grands
nombre pour les pousser à faire le pire. Comment comprenez vous qu'un homme puisse emmener toute une nation dans des crimes immondes, comment comprenez vous que des gens dit civilisés arrivent à
être endoctrinés pour commettre le pire. Si l'on déterre tous les crimes que l'humanité a pu commettre en masse on pourrait se rendre compte qu'ils ont été commis au nom du pouvoir et de l'argent
et que les religions ne sont que le prétexte et l'arme ultime pour arriver à convaincre les masses. Aujourd'hui on parle de l'islam condamnable bien sûr sur les textes sur lesquels elle s'appuie
pour assoir sa souveraineté mais à côté de ça on oublie d'autres religions qui grandissent en sous-sol sans faire de bruit en étant tout aussi condamnable en matière de violence. De mon point de
vue athées et religieux (je ne dis pas croyants car pour moi l'athéisme est une croyance) peuvent vivre intelligemment s'ils ne se laissent pas entraîner dans l'intolérance et la violence car en
ce moment une sorte de folie est entrain de naître quand on parcours le net, avec des dialogues emplis de haine et si ça continue la prochaine guerre mondiale sera une guerre de religions où tous
les groupes existants et ceux qui naissent (certains ne sont pas piqués de vers) auront le prétexte pour éliminer leurs voisins. Demain peut être comme celà s'est déja fait il n'y a pas si
longtemps dans ce monde, certains après avoir bien été conditionnés par les médias et autres par la propagande, tueront leurs amis ou voisins innoncents pour une différence de confession. Il ne
faut pas confondre les extrémistes et les pacifistes mais dans une guerre les extrémistes restent des extrémistes mais les pacifistes peuvent se transformer en d'abject extrémistes. La dernière
guerre mondiale (comme toutes les guerres d'ailleurs) est très bon exemple, mais l'homme à la faculter d'oublier et de ne retenir que ce qui l'arrange est c'est là où le bas blesse.

monica 01/10/2012 08:43


Croire en soi, Bon Dieu! Croire en soi, et douter de tout, réfléchir donc.


Les croyances ne sont pas bonnes, je le sais. Mais, naïvement, je me dis qu'en tolérant les gens qui croient dans la douceur de Jésus, les écrits de l'ancien testament, le coriace ramadan,
etc., ces gens aussi peut-être tolèreront que je doute de tout...


Toutes les religions m'inquiètent, certaines me font froid dans le dos. J'ai peur pour les femmes, les enfants, les hommes, mais la peur n'engendre rien de bon. Alors, pour me rassurer, je lis
Onfray, Camus, Montaigne, les sages de l'antiquité...


Carpe diem

marc 01/10/2012 01:06


ewa , les vieux marquis qui s’ennuient à mourir avec les vieilles marquises te voient  partout , et alors ? on les comprend 


 


a.rodote , je ne connais pas la lettre de simone weil  mais je connais personnellement thomas , physiquement rien à voir avec ewa mais ils se connaissent depuis si longtemps qu’ils se
ressemblent mentalement comme un vieux couple :)


c’est pas tout :thomas a été déjà pris pour monica et jean-claude 


et ewa pour monica et patrick cressain (mon pote que je salue )


il n’y a que moi et constance qui restons inimitables :)

Ewa 30/09/2012 23:42


Hérobôdote, merci pour votre « savoir historique » et les liens concernant la guerre civile espagnole, j’avoue ne pas bien la connaître, désolée. En revanche, il se trouve que les
agissements de Hitler, délirant mystique (pragmatique selon vous), dont vous avez parlé dans votre dernier message, ainsi que les exploits des communistes, athées platoniciens -
ne sont pas pour moi des leçons d’histoire purement théoriques, ils ont fait plusieurs victimes parmi les membres de ma famille, leurs blessures ne se sont pas refermées jusqu‘à
aujourd‘hui. 


Donc, pour aller dans votre sens et pour renforcer votre simplisme idéologique et psychologique, je peux sans problème ajouter à votre Terreur rouge : Katyń, les goulags, les viols commis par l’Armée Rouge, grande «libératrice» des pays de l’Est… Mais vous croyez que cela
rendra le Coran sympathique, pacifique, plein d’amour et d’humanité? Les crimes que vous et moi avons cités ont été condamnés moralement et juridiquement par la société. Mais ces appels au
meurtre et incitations à la torture écrits noir sur blanc depuis 14 siècles dans un livre « saint » qui représente l’autorité incontestable pour 1,5 milliards (23%) des hommes (les données 2009) et suivis de crimes réels commis  selon les
recommandations de sage et grand Allah - tout ça, notre société laïque nous demande de tolérer et respecter. Si vous arrivez à le faire, si vous trouvez que les phrases citées dans mon billet
sont acceptables, honorables et vous «procurent la dignité», tant mieux pour vous, mais moi, je ne peux tolérer l’intolérable ni respecter l’»irrespectable«, même si la société
l’exige, les gens comme vous y consentent et les saints de tout bords s’offusquent. 


Je cite donc quelques phrases du Coran qui me glacent le sang, en vain («molester le simplisme idéologique, en général, il n’y a aucun danger«), pour quelques centaines d’internautes qui
visitent ce blog chaque jour, et puis, chacun fait ce qu’il veut avec ça. Certains sont tellement effrayés et endoctrinés qu’ils parlent de tout, d’Hitler, de la guerre en Espagne, sauf de ces
quelques versets recopiés du Coran, livre acheté à 4,70 euros dans une grande surface par une athée. 


 


P.S. L’obsession qui vous pousse à me voir partout, Hérobôdote, devient problématique. Et si vous consultiez un bon Douteur?

A. Rodote 30/09/2012 09:57


Lettre de Simone Weil à Georges Bernanos.

André Rodote 30/09/2012 09:50


Thomewas et Marc connaissent certainement cette lettre que Simone Weil envoya à Georges Bernanos à propos de la guerre d'Espagne (à laquelle tous deux furent mêlés). Dans Les grands cimetières sous la lune,
celui-ci témoigne des horreurs perpétrées par les franquistes. Dans ses écrits divers, celle-là, relatant son expérience de combattante auprès des libertaires de la Colonne Durruti, évoque la
sauvagerie de ce qu'on a appelé la Terreur
rouge. Mais il ne faudrait pas que le savoir historique vienne molester le simplisme idéologique. En général, il n'y a aucun danger. 

Thomas, athée en colère 30/09/2012 01:56


Non Isis, vous n’y êtes pas du tout, ce n’est pas l’appel à la guerre, ne vous énervez pas, je suis un homme doux et pacifique. C’est l’extrait du coran que j’ai trouvé dans le billet d’Ewa et
que j’ai détourné pour qu’il soit remarqué. Je savais qu’appeler à l’extermination des athées était normal et bien toléré, la preuve c’est que vous n’avez pas réagi avant, pas parlé de la guerre
et l’intolérance quand il s’agissait des croyants, deux poids deux mesures dans l‘indignation.


 


« Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons
bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. Allah est certes, Puissant et Sage ! »
[Sourate IV, Verset 56]

marc 30/09/2012 00:31


2 coms d'Isis en 1





 


@ Athée en colère


Serait ce un appel à la guerre? Si c'est le cas, bah on continue comme par le passé.


Intolérance quand tu tiens l'homme..........



ps - je voudrais rajouter que les religions et les sectes s'appuient toutes sur des écrits qui sont de la main de l'homme, et ces écrits servent aussi toutes les politiques que ça soit en
occident, en orient. L'église même séparée de l'état, travaille main dans la main avec l'état car c'est un outil d'asservissement et l'état à besoin de cet outil. A partir du moment où l'on fait
parti d'un groupe quelconque ont entre dans un état d'asservissement et le premier groupe qui asservi c'est la famille, parce que c'est elle nous formate pour pouvoir être formaté ensuite par
l'état. Tournez ça comme vous voudrez, mais la violence et l'asservissement prend naissance dans l'éducation chez tout être humain. Coire en Dieu qui n'a rien écrit ni dit est une chose mais
s'en référer à ses intermédiaires qui ne sont que des hommes en est une autre. Ce n'est pas un dieu qui tue mais c'est l'homme et la raison est le pouvoir de l'homme sur l'homme et le besoin
de puissance et d'argent. Même en brûlant tous les écrits ça ne changerait  rien, les mentalités ne sont pas prêtes de changer, le formatage est bien trop ancien et le mensonge est partout.


Que reste t-il donc à faire ???? guerroyer?? c'est déjà ce que l'homme fait depuis qu'il existe, peut être à t-il envie de mettre fin à son existence,  il est sur la bonne voie.


 

athée en colère 29/09/2012 00:07


Certes, ceux qui croient en Dieu, nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au
châtiment. Les athées sont certes, puissants et sages  

Ewa 24/09/2012 00:23


Merci pour ces précisions, Hérodote.


 


Concernant la devise des SS et de la Wermacht. J’ai vérifié, celle des SS était effectivement : Meine Ehre heißt Treue, que l‘on traduit aussi : « Mon honneur s’appelle
fidélité ». Celle de la Wehrmacht, « Dieu avec nous », a apparemment des origines très anciennes, elle était forgée par Byzance et reprise au XIX siècle par l’armée germanique.
C’est très révélateur, Dieu était toujours avec chaque armée, pas seulement avec celle d’Hitler. Eh oui, Dieu, ce monstre sanguinaire, est très friand de toutes sortes de massacres. 


 


Quant à Hitler, il n’était pas du tout catholique et encore moins athée. Pragmatique, dites-vous? Peut-être, mais surtout délirant mystique. Le nazisme c’était sa religion, Dieu ou Prophète
c’était lui, le livre saint - Mein Kampf, les fidèles - les purs Aryens, les pratiques religieuses et liturgies - défilés, rassemblements, serments de fidélité… 


Quoi qu’il en soit, l’église catholique s’était montrée fort complaisante envers lui. Et surtout, il ne faut pas oublier que, comme le rappelle souvent Michel Onfray, Mein Kampf n’a
jamais été mis à l’Index Librorum Prohibitorum, alors que les gens très dangereux y figurent : Pierre Larousse, André Gide, Henri Bergson et surtout notre joli couple libertaire - Simone
de Beauvoir et Jean-Paul Sartre. 


 


Pour les intéressés, voilà quelques divagations d’Hitler sur la
religion :


"Nous ne voulons éduquer personne dans le sens de l'athéisme." 


"Un homme cultivé conserve le sens des mystères de la nature et s'incline devant l'inconnaissable. Un homme inculte, en revanche, court le risque de passer à l'athéisme (qui est une
régression à l'état animal) dès qu'il s'aperçoit que l'Etat, par pur opportunisme, se sert d'idées fausses en matière de religion, alors que dans les autres domaines il base tout sur la science
pure.


C'est pourquoi j'ai toujours tenu le Parti à l'écart des questions religieuses. J'ai ainsi évité que mes partisans catholiques et protestants se dressent les uns contre les autres et que par
mégarde ils s'assomment mutuellement à coups de bible et de goupillon. Ainsi ne nous sommes-nous jamais mêlés du culte de ces Eglises. Et si cela a momentanément rendu ma tâche un peu plus
difficile, du moins n'ai-je ainsi jamais couru le risque d'apporter de l'eau au moulin de mes adversaires. L'aide que nous aurions provisoirement retirée d'un concordat serait rapidement devenue
une charge pour nous. De toute façon, le principal est d'être habile dans cette matière et de ne pas rechercher un conflit là où il peut être évité."

monica 23/09/2012 11:25


Le commentaire d'André Rodote est très intéressant.


L'endoctrinement est aussi une façon perverse de commettre des crimes.


Je pense que les hommes qui commettent des crimes au nom de Dieu sont des hommes endoctrinés par des soi-disant religieux qui ont le même pouvoir que les dictateurs et qui profitent de la
crédulité des jeunes et des moins jeunes en mal de vivre. Croire en Dieu de cette façon n'est pas celle de la majorité des croyants. Cette façon de croire est un moyen
de pallier les névrose , ainsi, les névrosés, les malades, les fragiles, s'ils ne deviennent pas fous, deviennent des tortionnaires et des tueurs ; cela fait le jeu des hommes
qui eux ne sont pas forcément des malades, mais des êtres totalement dépourvus d'humanité, des gens pire que des bêtes : des monstres.


 


Et je ne dirais pas Amen comme le crocodile de ce blog, je dirai : Ecoute ce que te dit ta conscience, au lieu de croire dans ce que te dit l'autre. 

marc 23/09/2012 11:04


voici le com d'andré rodote rendu visible 


 


Sur la boucle des ceintrons des SS l'incription était non pas : Got mit uns (Dieu avec nous), mais: Meine Ehre heißt Treue (La loyauté est mon devoir). Dieu avec nous, était la devise
traditionnelle des armées prussiennes puis de la wermarcht dont les officiers, souvent, étaient anti-nazis.


Concernant Hitler et la religion. Martin Bormann, son secrétaire particulier, avait pris soin de noter les propos d’Hitler lors de conversations en petit comité avec les dignitaires nazis le plus
proches. À propos de la religion et du rapport de l’Etat nazi aux chrétiens — la communauté protestante et l'église catholique", le fürher, scientiste et hostile à un concordat, était finalement
très pragmatique.


« J'envisage donc l'avenir de la manière suivante. Avant tout, à chacun sa croyance privée.La superstition ne perdra pas ses droits. Le Parti est à l'abri du danger de concurrencer les religions.
Ces dernières doivent simplement être empêchées d'interférer avec les questions temporelles à l'avenir. Depuis l'âge le plus tendre, l'éducation sera donnée de telle sorte que chaque enfant
connaîtra tout ce qui est important pour le maintien de l'Etat. Quant aux hommes de mon entourage, qui comme moi ont échappé à l'emprise du dogme, je n'ai pas de raison de craindre que l'Eglise
leur mette le grappin dessus. Nous veillerons à ce que les Eglises ne puissent plus répandre des enseignements en contradiction avec les intérêts de l'Etat. Nous continuerons à prêcher la
doctrine du national-socialisme, et la jeunesse ne recevra plus d'autre enseignement hormis la vérité. »

marc 23/09/2012 10:48


voici 3 coms de monica en 1


 


 


A la façon dont vous vous exprimez, Jean-claude, on dirait que Dieu existe.


Je préfère lire - et pourquoi parler au passé - que l'homme invente Dieu et une  religion (cette invention est toujours d'actualité. D'autres religions peuvent
encore naître, étant doné le climat mondial) pour, en son nom, commettre des crimes.


Je ne joue pas sur les mots.


Je voudrais, mais vous le savez déjà, que des hommes et des femmes, quelle que soit leur religion, ne s'offusquent pas en lisant de tels propos : "Dieu, inspirateur des plus grands crimes". Ces
crimes dont vous parlez ne sont pas du fait de tous les hommes, mais d'une minorité de salauds qui pour la plupart sont certainement sans croyance.


Et n'oublions pas tous ceux qui au nom de leur ego tuent sans l'inspiration de personne d'autre qu'eux-mêmes. Même si on aime à dire que Hitler était catho, j'ai peine à croire qu'il a agi au nom
de Dieu !


Les croyants intelligents peuvent admettre que l'on ne croit pas en Dieu, comme les athées peuvent admettre que l'on n'y croit ; je pense que c'est le cas de Michel Onfray.


 


Vive la liberté de croire ou de ne pas croire !


 


 


Oups ! vous aurez rectifié : "...que les athées peuvent admettre que l'on y croit..."


 



Quand j'ai découvert MO en 2006, je n'étais pas athée, je ne suis pas parvenu à le devenir. Je ne crois ni plus ni moins. Je peux dire simplement, comme je le pensais souvent avant de lire
les philosophes athées : "je ne sais pas". Désolée de parler de moi, mais n'est-ce pas en essayant de se comprendre soi-même que l'on peut mieux comprendre les autres ?


La liberté de croire, de ne pas croire, de ne pas savoir me paraît plus positive que de dire : "Je sais que Dieu existe ou que Dieu n'existe pas".

Ewa 22/09/2012 13:26


Ça me fait toujours plaisir de vous lire, Jean-Claude.

marc 21/09/2012 12:48


quelques extraits des livres saints remplacent à merveille les caricatures les plus osées 

Jean-Claude SERLET 21/09/2012 07:49


une pierre de plus à l"édifice de la raison humaine : dénoncer la réalité des religions ne peut qu'améliorer le sort de l'espèce humaine


les livres sur le même thème foisonnent certes pas en pays musulman : "dieu n'est pas grand" ,"traité d'athéologie","pour en finir avec dieu" ...


dieu a été l'inspirateur des plus grands crimes de l'humanité car son nom a figuré jusque sur les ceinturons des SS


je ne cherche pas à convertir à mon athéisme mon entourage mais lui rappelle ces faits d'aujourd'hui comme ceux d'hier (inquisition....)


hara-kiri fait rire ici on fait réfléchir


MERCI

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos