Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 07:11

 

Les sujets corrigés du bac philo 2012


Un jour avant avant les épreuves du baccalauréat, les futurs bacheliers, absorbés par les dernières révisions, ainsi que les anciens, fort nostalgiques, seront peut-être intéressés par les vidéos du site le web pédagogique qui propose quelques sujets-corrigés du bac de philo 2011.

 5. Extrait du Gai Savoir de Nietzsche

Par professeure Laurence Hansen-Love.

    



Extrait du Gai Savoir de Friedrich Nietzsche 

« Nous disons bonnes les vertus d'un homme, non pas à cause des résultats qu'elles peuvent avoir pour lui, mais à cause des résultats qu'elles peuvent avoir pour nous et pour la société : dans l'éloge de la vertu on n'a jamais été bien "désintéressé", on n'a jamais été bien "altruiste" ! On aurait remarqué, sans cela, que les vertus (comme l'application, l'obéissance, la chasteté, la piété, la justice) sont généralement nuisibles à celui qui les possède, parce que ce sont des instincts qui règnent en lui trop violemment, trop avidement, et ne veulent à aucun prix se laisser contrebalancer raisonnablement par les autres. Quand on possède une vertu, une vraie vertu, une vertu complète (non une petite tendance à l'avoir), on est victime de cette vertu ! Et c'est précisément pourquoi le voisin en fait la louange ! On loue l'homme zélé bien que son zèle gâte sa vue, qu'il use la spontanéité et la fraîcheur de son esprit : on vante, on plaint le jeune homme qui s'est "tué à la tâche" parce qu'on pense : "Pour l'ensemble social, perdre la meilleure unité n'est encore qu'un petit sacrifice ! Il est fâcheux que ce sacrifice soit nécessaire ! Mais il serait bien plus fâcheux que l'individu pensât différemment, qu'il attachât plus d'importance à se conserver et à se développer qu'à travailler au service de tous !" On ne plaint donc pas ce jeune homme à cause de lui-même, mais parce que sa mort a fait perdre à la société un instrument soumis, sans égards pour lui- même, bref un "brave homme", comme on dit. »

Explication
  

nietzsche signature portrait-copie-1 Dans ce texte Nietzsche prend un malin plaisir à relever les paradoxes de la morale. Il montre que celle-ci n'a rien d'éternel ni d'absolu, mais qu'elle obéit en réalité à des buts dissimulés et qui eux-mêmes n'ont rien d'éthique. Il s'agit de finalités sociales. En réalité, la vertu nous fait du mal car elle réprime des instincts qui eux, nous feraient du bien. Bref, la société a inventé les vertus pour apaiser la vie sociale, mais pas pour faire le bonheur de chacun.

Dans un premier temps (la première phrase), Nietzsche expose son idée de manière synthétique. La moralité fondée sur les vertus est contradictoire, car elle nie deux aspects valorisés de la conduite morale : le désintéressement et l'altruisme, c'est-à-dire le sacrifice de ses propres intérêts et le souci d'autrui. Le conflit oppose le « je » de l'activité morale et le « nous » de la société.

Dans un deuxième temps (de « On aurait remarqué… » à « …en fait la louange »), il cherche à démontrer que l'exercice des vertus est plus que contradictoire : nuisible pour le sujet humain. En effet, les vertus que Nietzsche attribue à la religion (chasteté, piété) ou à la société industrielle moderne (application, obéissance, justice) répriment des instincts puissants et profonds. Il estime que nous sommes animés de forces créatrices et affirmatives de la vie, fondées en grande partie sur le désir, et qu'il serait bon de les laisser s'exprimer. Le cas échéant, l'art, l'héroïsme, la création en général seraient impossibles. La vertu est donc une manière de se priver de ce qui fait le meilleur de l'homme.

Dans une troisième temps (« On loue l'homme zélé… » à « la fin), Nietzsche développe l'exemple personnalisé d'un individu valorisé par la société moderne fondée sur le produit des travailleurs. Il fait le portrait du petit employé qui use ses forces vitales (sa vue, sa créativité) et vit en esclave d'une société qui a inventé ces vertus pour le faire obéir.

Il existe donc une guerre entre l'individu et la société. La moralité constitue une des armes privilégiées de celle-ci pour gagner la partie. Pour finir, Nietzsche oppose l'image compatissante du « brave homme » pour dire que l'on a transformé un être qui aurait pu être libre et artiste en chose utile, en instrument pour la collectivité. 

En négatif, il en appelle à une libération de l'homme qui passerait par l'expression de ses désirs profonds. Il critique une société fondée sur le travail et qui transforme l'individu en agent de production.

En ce sens, même si l'on doit s'interroger sur ce que serait une société d'homme laissant libre cours à leurs instincts, on peut voir dans ce texte un appel à une vie personnelle plus riche et créative, libérée des aliénations sociales et professionnelles.

Source : Philosophie Magazine  

 

 

La morale est-elle nécessaire à la vie des hommes en société ?  

Partager cet article

commentaires

Vittorio Alfieri 29/06/2012 14:02


Vexé, mon petit Marc ?

marc 28/06/2012 13:13


@ Dandy et
Vittorio 


ah ! ! deux reptiles dans mon terrarium ! ça commence à être un peu serré dedans  


 



marc 28/06/2012 13:03


@ PhDams


ah ! les trolls ! il y en avait un paquet sur le banquet ! lulu castagnette par
exemple :)


 

Crocodile Dandy 28/06/2012 12:13


Police : A toujours tort. 


Dans le dictionnaire des idées reçues et partout ailleurs. 


 


Mes hommages,


Crocodile Dandy

PhDams 28/06/2012 10:58


@Vittorio Alfieri
Je ne viens pas souvent lire les commentaires du banquet par manque de temps, hélas, mais j'ai pu remarquer que vous ne manquiez jamais une occasion de laisser un mot doux pour chacun. C'est un
plaisir de vous lire, continuez ainsi, vous apportez beaucoup au débat à travers vos commentaires constructifs.
Merci :)


@Marc
Merci à vous et bon voyage à l'auteur(e)...

Vittorio Alfieri 28/06/2012 09:27


Que de témoignages de votre inculture, en effet. C'est pourquoi, mon petit Marc, vous devriez renoncer à la philosophie. Tout cela vous dépasse. Restez à votre place. Faites le métier
d'éducateur, tenez. Auxiliaire de police, cela vous conviendrait. 

marc 26/06/2012 12:26


merci pour le lien au nom de l’auteur de cet article qui est en voyage hors connexion depuis quelques jours


pour les perles , il y a aussi les miennes partout sur le banquet  :)

PhDams 26/06/2012 10:43


Après les révisions, les perles :


http://lespostiers.fr/2012/06/26/les-perles-du-bac-philo-2012/


 

Ewa 18/06/2012 14:27


Les sujets corrigés du bac philo 2012 :


http://lewebpedagogique.com/bac/

Ewa 18/06/2012 10:36


N’est-ce pas? Mais il paraît que la terre y est plus fertile. Et puis, habiter Pompéi - ça fige et immortalise notre hic et nunc.  :~)

Thomas 18/06/2012 00:10


Quelle idée de construire sur les pentes du Vésuve ?  

Crocodile Dandy 17/06/2012 14:36


J’ai tout vu de madame le professeur, j’ai tout écouté de France Culture. Je suis prêt à passer tous les examens. 


Crocodile Dandy 

Ewa 17/06/2012 12:08


Pour les éventuels intéressés. 


J’ai associé une émission Les Nouveaux chemins de la connaissance consacrée au bac philo à chaque vidéo du site web pédagogique (cinq au total). Les thèmes abordés par ces deux sources
sont étonnamment semblables, surtout dans ce billet consacré à la morale et son rôle dans la société. 


« La philosophie n’est pas l’art d’un alphabet nouveau, mais celui de combinaisons nouvelles de mots anciens. », comme disait notre maître à tous. :~)

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos