Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 11:47

 

Deux jours avant les épreuves du baccalauréat, les futurs bacheliers, absorbés par les dernières révisions, ainsi que les anciens, fort nostalgiques, seront peut-être intéressés par les vidéos du site le web pédagogique qui propose quelques sujets-corrigés du bac de philo 2011.

4. Les Pensées de Pascal 

Par professeure Laurence Hansen-Love.

     


 

Extrait des Pensées de Blaise Pascal : « ... chaque degré de bonne fortune qui nous élève dans le monde nous éloigne davantage de la vérité, parce qu'on appréhende plus de blesser ceux dont l'affection est plus utile et l'aversion plus dangereuse. Un prince sera la fable de toute l'Europe, et lui seul n'en saura rien. Je ne m'en étonne pas : dire la vérité est utile à celui à qui on la dit, mais désavantageux à ceux qui la disent, parce qu'ils se font haïr. Or ceux qui vivent avec les princes aiment mieux leurs intérêts que celui du prince qu'ils servent ; et ainsi, ils n'ont garde de lui procurer avantage en se nuisant à eux-mêmes.

pascale pensées manuscritCe malheur est sans doute plus grand et plus ordinaire dans les plus grandes fortunes ; mais les moindres n'en sont pas exemptes, parce qu'il y a toujours quelque intérêt à se faire aimer des hommes. Ainsi, la vie humaine n'est qu'une illusion perpétuelle ; on ne fait que s'entre-tromper et s'entre-flatter. Personne ne parle de nous en notre présence comme il en parle en notre absence. L'union qui est entre les hommes n'est fondée que sur cette mutuelle tromperie ; et peu d'amitiés subsisteraient, si chacun savait ce que son ami dit de lui lorsqu'il n'y est pas, quoiqu'il en parle alors sincèrement et sans passion.

L'homme n'est donc que déguisement, que mensonge et hypocrisie, et en soi-même et à l'égard des autres. Il ne veut pas qu'on lui dise la vérité, il évite de la dire aux autres ; et toutes ces dispositions, si éloignées de la justice et de la raison, ont une racine naturelle dans son coeur. »

 

Thèse. L'homme, dit Pascal, n'a que rarement intérêt à la vérité. Pire, il lui paraît que la tromperie et la flatterie sont l'une des principales conditions du maintien du lien social et de l'estime de soi. C'est donc un texte pessimiste qui souligne que la nature de l' homme n'est pas compatible avec le goût pour la justice et la recherche de la vérité.

 

Pascal.jpgExplicationDans le premier paragraphe, Pascal affirme que plus on monte dans l'échelle sociale, plus on réussit (chaque degré de bonne fortune), moins on a intérêt à dire la vérité. Parce qu'on risque de blesser ceux dont on a besoin pour continuer à s'élever, or, pour ces derniers, plus ils sont haut placés, plus ils sont susceptibles car fiers d'eux. C'est pourquoi on ne dit jamais la vérité au Prince car tout le monde a, d'une manière ou une autre, besoin du Prince qui saura donc le dernier informé à savoir que l'on se moque de lui et qu'on le critique derrière son dos (Un prince sera la fable de toute l'Europe, et lui seul n'en saura rien). Par égoïsme, nous n'avons donc aucun intérêt à dire la vérité en société. Rien à gagner mais tout à perdre (dire la vérité est utile à celui à qui on la dit, mais désavantageux à ceux qui la disent) 

Dans le deuxième paragraphe, Pascal précise que l'argument n'est pas seulement valable pour les puissants, les riches et ceux qui occupent des positions élevés dans l'échelle sociale (les moindres n'en sont pas exemptes). En effet, il y a toujours intérêt à être aimer des autres. Or, par définition, la vérité est souvent blessante car elle va l'encontre des illusions que nous nourrissons sur nous-mêmes. La preuve : nous avons souvent du mal à « nous avouer la vérité », à « voir la vérité en face » comme le dit l'expression. Nous préférons nous « bercer de douces illusions » etc. L'homme préfère souvent entretenir l'illusion que d'accepter la vérité et celui qui va à l'encontre de la règle s'attirera de l'inimitié (la vie humaine n'est qu'une illusion perpétuelle ; on ne fait que s'entre-tromper et s'entre-flatter). L'attirance pour la vérité n'est donc pas compatible avec les passions et les vertus sociales, c'est-à-dire les ressorts qui entretiennent le bon fonctionnement de la société (L'union qui est entre les hommes n'est fondée que sur cette mutuelle tromperie). Paradoxalement, la sincérité, la franchise sont, du point du vue du lien social, des défauts et des inconvénients. Les vices (dissimulation (déguisement), mensonge, hypocrisie), à l'inverse, apparaissent comme des vertus dans cette perspective.

La fin du texte trahit une tonalité très pessimiste (l'homme n'est que…). Pascal tire une conclusion générale de son jugement en mettant en cause la nature humaine elle-même ( toutes ces dispositions…ont une racine naturelle dans son coeur). 

Ce texte permet d'évoquer un problème traditionnel concernant la société et le maintien du lien social. Faut-il que les hommes s'aiment pour vivre ensemble ? Faut-il qu'il soient vertueux et qu'ils aient le goût de la justice pour que la société soit juste ? Pascal pense que non et qu'il ne faut donc pas compter sur les hommes pris individuellement pour qu'une société soit juste et soucieuse de vérité. L'individu reste toujours enfermé dans les limites étroites de ses intérêts pour considérer l'intérêt général.

      Source : Philosophie Magazine 

 


Faut-il craindre le regard d'autrui ?

*
Avons-nous le devoir de chercher la vérité ?


A consulter  également : 

1. La culture dénature-t-elle l’homme ? 

2. L’homme est-il condamné à se faire des illusions sur lui-même ? 

3. L'art est-il moins nécessaire que la science ?5.

5. Extrait du Gai Savoir de Nietzsche

 

Partager cet article

commentaires

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos