Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 19:50

 

"C'est très beau ! C'est très grand ! C'est rempli d'Histoire (s). Et c'est juste à côté de chez-moi !"

Eh voilà ! Professeur de philosophie Serge Provost a eu la gentillesse de partager avec nous ce beau conte écologique «Le fleuve aux grandes eaux» réalisé par Frédéric Back en 1993. Bon visionnage !

 

 

 



 

« L'eau pure essentielle à toute forme de vie est en voie de disparition! Comparable à celle des forêts, cette perte est une tragédie à l'échelle de la planète… Suite au succès mondial de "L'Homme qui plantait des arbres" qui a remporté un Oscar et engendré la plantation de millions d'arbres, Frédéric Back décide de consacrer un film au fleuve Saint-Laurent. "Magtogoek" (le chemin qui marche), tel que le nomment les Amérindiens Micmacs, prend sa source dans les Grands lacs et se jette dans l'Atlantique après sa longue traversée du Québec. Ses eaux où abondaient autrefois d'innombrables espèces animales et végétales se sont appauvries sous les coups d'une exploitation abusive et de la pollution industrielle. Hélas, tous les fleuves du monde subissent les mêmes préjudices !

Grâce aux nombreuses et étonnantes révélations sur les richesses passées du fleuve Saint-Laurent, l'artiste engagé souhaite que ce film éveille les consciences. C'est l'espoir de voir se mettre en place des actions salvatrices envers toutes les ressources vitales dégradées qui aura été la principale motivation du cinéaste Frédéric Back pour entreprendre la réalisation de son dernier grand film d'animation.

"Le fleuve aux grandes eaux" est un chant d'amour, un hommage à un géant dont on aurait oublié la beauté à force de le côtoyer. On apprend beaucoup dans ce film : sur l'histoire du fleuve, sur les richesses inouïes qu'il recèle, sur ceux qui ont peuplé et peuplent toujours ses rives. À travers l'histoire du fleuve Saint-Laurent, c'est le destin de tous les fleuves du monde qui est raconté. C'est celle de la vie elle-même, fragile, qui naît, qui s'accroche et qui éclate. Celle de la vie qui foisonne et puis meurt sous les coups répétés de l'homme avide et inconscient.

Tous les fleuves du monde ont connu un sort comparable. Ils furent d'abord eaux nourricières puis voies d'accès aux pays inconnus; ils ont donné naissance aux grandes civilisations qui par la suite les auront fait mourir. Ce film veut donner un aperçu de l'histoire relativement courte du Saint-Laurent tel qu'il était à l'origine et tel qu'il est devenu après sa découverte par les Européens au XVIe siècle. Il met en évidence sa splendeur tout comme la dimension de l'exploitation insensée dont il a été la victime.

« Une prise de conscience se fait jour cependant. Des efforts de protection et de restauration s'amorcent. Ce fleuve comme tous les grands fleuves est à redécouvrir, à aimer, à sauver. Il nous faut prendre part à ce sauvetage car l'eau est la source de la vie, de la beauté, de l'espoir. » F.B.

Pour enrichir sa documentation, Frédéric Back se rend à Québec, Rimouski, Forillon, Havre-Saint-Pierre et voyage ensuite à bord du navire ravitailleur Express-Nordic pour reconnaître la Basse côte nord jusqu'à Blanc-Sablon.

Le scénario et le texte de narration sont le résultat d'une collaboration avec des spécialistes en biologie et en histoire parce que Frédéric Back veut offrir au grand public comme aux professeurs et à leurs élèves un outil digne de confiance. En 24 minutes seulement, ce film relève le défi de proposer une vision globale du fleuve Saint-Laurent avec l'espoir de voir les forces vives de la société se mobiliser, faire pression pour une mise en place de moyens de préservation. »

Source : www.fredericback.com  

  


Partager cet article

commentaires

Ewa 23/10/2012 12:57


Crocodile, p’tite nature, va!


 


Yaglourt, merci de votre bref passage fort instructif. Eh oui, que voulez-vous, à chacun ses priorités, il y en a qui admirent les oies blanches, il y en a qui se compromettent à la télé. :~)


Personnellement, je suis totalement off concernant les actualités médiatiques de Michel Onfray, mais si un jour vous trouvez quelque chose digne d’intérêt et pas répétitif, n’hésitez
pas à me le signaler, j’essayerai d’en faire un petit billet.

Crocodile Dandy 22/10/2012 23:19


Le fleuve aux grandes eaux m’a donné le mal de mer. 


 

yaglourt 22/10/2012 16:07


et pendant ce temps-là Onfray n'en peu plus de se compromettre à la tv (encore chez zemmour... et maintenant chez ardisson !)


http://michel-onfray.over-blog.com/

Ewa 17/10/2012 21:35


Les oies blanches sur le bord du lac Saint-Pierre sur le fleuve Saint-Laurent. A admirer à l’heure précise, c’est-à-dire maintenant. :~)


 






Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos