Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 00:03

 

autisme le-mur- affiche

Le documentaire que je vous propose : « Le mur, ou la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme » réalisé par Sophie Robert, a été censuré fin janvier 2012 (l’année, où l’autisme a été déclaré Grande Cause Nationale!) « grâce » à l’intervention de quelques psychanalystes freudiens et au désespoir des parents des enfants autistes. 

Je ne sais pas combien de temps je pourrai garder ce film sur ce site, au moins aussi longtemps que la chaîne qui le diffuse et met en partage existera. J’espère que nous ne serons pas inquiétés, je vous conseille tout de même de le visionner sans tarder. Les lecteurs fidèles de ce blog qui me connaissent un peu depuis deux ans à travers mes billets et mes commentaires et qui me font confiance, ne seront pas déçus s’ils consacrent 51 minutes de leur temps précieux pour regarder ce film en intégralité (1).

Quant à ceux qui ne disposent pas de ce luxe (le temps!), j’ai mis à leur disposition les extraits du film de 7 minutes (2), et l’excellente interview avec la réalisatrice - de 23 minutes (3).

Et enfin, si les travaux sérieux sur le fonctionnement très particulier du cerveau des autistes vous intéressent, et si , après avoir vu « Le mur », vous ressentez le besoin de vous désintoxiquer du discours délirant et dangereux des idéologues dogmatiques, sectaires, complètement à côté de la plaque et de leur « nihilisme thérapeutique », vous pouvez terminer la « séance » avec le bonus (non censuré) du documentaire - de 28 minutes. (4)

 


- 1 -

« Le mur, ou la psychanalyse à l’épreuve de l’autisme »

en intégralité 

 

 

 
 

Suite à l’aimable intervention des personnes concernées, j'ai retiré cette vidéo de ce site. J’invite tous ceux qui l’ont appréciée et transmis le lien sur les réseaux sociaux à faire de même. Il ne nous reste qu’à soutenir « Le mur : une plongée en apnée dans un monde ou l’idéologie a supplanté la raison. »

Merci à Seb et sa petite Caroline, désolée…

 

 

 

« Sophie Robert a réalisé une longue enquête auprès d’une trentaine de pédopsychiatres-psychanalystes afin de démontrer par l’absurde (de l’aveu même des principaux intéressés !) l’inefficacité de la psychanalyse comme traitement de l’autisme.« 

« Depuis plus de trente ans, la communauté scientifique internationale reconnaît l’autisme comme un trouble neurologique entraînant un handicap dans l’interaction sociale. Tous les autistes présentent des anomalies dans une zone du cerveau, le sillon temporal supérieur, identifiée en l’an 2000 par le Dr Monica Zilbovicius. En France la psychiatrie qui reste très largement dominée par la psychanalyse, ignore résolument ces découvertes. Pour les psychanalystes, l’autisme est une psychose, autrement dit un trouble psychique majeur résultant d’une mauvaise relation maternelle. »

 


- 2 - 

Les extraits du documentaire « Le mur, ou la psychanalyse à l'épreuve de l'autisme »

 

 
  • Geneviève Loison, psychanalyste lacanienne, pédopsychiatre référente, Lille

« - Le crocodile, c’est le ventre de la mère. Les dents de la mer! - C’est ce que Lacan appelait la mère crocodile? (S.R.)  - Oui! Alors tout le but de notre travail c’est de lui interdire de manger l’enfant. - Et ce crayon, il représente quoi? (S.R.) - Voilà, tu ne peux plus! C’est la barre.  - C’est le phallus paternel? (S.R.) - Voilà!, tu ne peux plus! - C’est la loi du père qui barre, qui interdit à la mère de détruire l’enfant? (S.R.) - Voilà! Et de dévorer! »

 
  • Daniel Widlocher, psychanalyste - APF, ancien chef du service de psychiatrie, Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, Paris
« - Par rapport aussi bien à la psychose qu’à l’autisme, il y a une explication qui est traditionnellement utilisée, c’est que la dépression maternelle pendant la grossesse ou dans les premiers mois de la vie aurait altérée la relation mère-enfant et pourrait être responsable de ces troubles graves? (S.R.)
- Alors, c’est ce que les collègues sérieux nous disent, par conséquent moi, je les écoute. »
 
  • Laurent Danon-Boileau, linguiste, psychanalyste - SPP, Centre Alfred Binet, Paris 

« Avec un enfant autiste, j'en fais très peu. Ça veut dire que que je pose mes fesses, je me mets à côté de lui et j’attends qu’il se passe quelque chose. (…)

Moi, si l'enfant ne fait rien pendant la séance ou si je somnole à côté de lui, ça m’est égal. Je suis habitué à ça dans mon travaille de psychanalyste. (…)

Le point fondamental de mon attitude en tant qu’analyste vis-à-vis de ces enfants-là, c’est le fait d’abdiquer l’idée d’une progression. Et ça va pas de soi, je vous prie de croire que mon idéal analytique me fait exigence d’abandonner cette dimension-là, mais il se trouve aussi que j’appartiens à une société dans laquelle je suis payé pour donner du soin. Par conséquent, je suis en conflit, mais ça, la situation de conflit, si un analyste n'est pas foutu de la vivre, il faut qu'il change de métier parce que c'est le fondement même de la pratique analytique. (…)

- Qu’est-ce qu’un enfant autiste peut raisonnablement attendre d’un travail analytique en terme du résultat? (S.R.)  -  .... Le plaisir de s’intéresser à une bulle de savon. »


- 3 -

 

L'interview avec Sophie Robert, réalisatrice du documentaire « Le mur », réalisée par Autisme.info31 en septembre 2011, avant la censure.

 

  • Pourquoi ne donner la parole qu’aux psychanalystes? - (02:10)
  • Quelle sont les théories des psychanalystes sur l’autisme? - (04:50)
  • La « mère frigidaire »… on pensait cette théorie révolue? - (09:40)
  • Quel rapport entretient la psychanalyse avec la science aujourd’hui? - (12:47)
  • Comment expliquez-vous la guerre que mènent les psychanalystes contre le cognitivisme et le comportementalisme? - (14:10)
  • Les méthodes cognitivo comportementales Teacch, ABA sont-elles plus adaptées à l’autisme? (18:42)
  • A quand une diffusion télé? - (22:00)

 


- 4 -
 
Le bonus (non censuré) : les travaux sur « Les troubles du spectre autistique » expliqués par Monica Zilbovicius, psychiatre, directrice de recherche à l’INSERM, qui a identifié en 2000 les anomalies que présentent tous les autistes dans une zone du cerveau appelée le sillon temporal supérieur et qui est impliquée dans  la perception sociale (traitement des informations visuelles et auditives).
 

 

  • Qu’est-ce que l’autisme? - (00:14)
  • Est-ce que l’autisme est une psychose? - (01:00)
  • Quelles sont les causes de l’autisme? - (01:33)
  • La neurologie permet-elle de comprendre l’autisme? - (02:21)
  • La perception de la voix joue-t-elle un rôle dans l’autisme? - (13:44)
 
  • Quelle est la fréquence de l’autisme dans la population? - (00:18)
  • Les garçons sont-ils plus touchés que les filles? - (01:19)
  • Quelle proportion des autistes ne parlent pas? - (02:30)
  • Quelles sont les perspectives de traitement? - (03:40)
  • Que pensez-vous de la méthode comportementale ABA? - (07:28)
 

   ____________________________        

 

En supplement 

Journal TF1, le 8 mars 2012, le  reportage : "Autisme et soins : la psychanalyse mise à l'index"

"L'approche psychanalytique, qui régnait en maître dans le traitement de l'autisme, a été mise sur la touche par la Haute Autorité de Santé. Une victoire pour les familles qui demandent depuis longtemps d'autres méthodes pour les enfants autistes."

 

 

Partager cet article

commentaires

Ewa 31/05/2013 13:50


Comme quoi, La Parisienne libérée ne pousse pas toujours les chansonnettes pertinentes et amusantes. 


Personnellement, je préfère mille fois deux chansonnettes de Gersende et Francis Perrin : 


1) http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=G9PmHWRPCW4#!


2) http://www.youtube.com/watch?v=EJYcx_5-r9A

PhDams 31/05/2013 11:45


La Parisienne libérée pousse la chansonnette sur l'autisme...
http://www.laparisienneliberee.com/la-methode-R/

PhDams 08/05/2013 10:57



LE SOIN DE ROBIN (arteradio)

Robin, sept ans, est autiste. Oliver Minot l'a suivi plusieurs mois en famille, parmi les éclats de voix et les moments difficiles. Un combat quotidien, des espoirs et des peurs joliment
commentés par Marion, sa maman comédienne. Après des soins "classiques", les parents ont fait le choix d'une thérapie dite comportementaliste : Catherine, la psychiatre, pousse Robin à évoluer à
l'aide de récompenses. En attendant les progrès la famille encaisse, surtout Clémence, la petite soeur de 5 ans qui parle et joue "normalement". Un document fort, poignant mais pas larmoyant.
Aujourd'hui on ne parle plus d'autisme, on dit "TED", Trouble envahissant du comportement. Les statistiques disent qu'environ un enfant sur 160 serait TED.

http://www.arteradio.com/son/616184/le_soin_de_robin/

monica 26/12/2012 14:04


@ Thomas, presqu'un mois plus tard :


- Je me rends compte que mon précédent com était idiot,


- je m'aperçois que j'ai mal orthographié par deux fois, le terme "psychanalyste" ; j'ai une excuse, je n'ai pas d'affection pour lui, c'est conscient,


- j'apprécie votre réponse.


 


Bonnes fêtes de fin d'année !

marc 23/12/2012 21:01


j’ai restauré le commentaire d’otto (alias vittorio alfieri etc) posté le 9 décembre 


il est devenu drôle malgré lui parce qu’on a été obligé de supprimer la vidéo du mur aujourd’hui


si ça peut amuser quelqu’un …… :)


 

Ewa 22/12/2012 13:42


Chers Cordroc’h et PhDams,


Merci beaucoup pour vos commentaires, infos, liens… J’apprécie énormément.


Je vais chez les postiers - une vraie mine d’or, et je reviens, si tout va bien. :~)

frans tassigny 21/12/2012 11:27


Avec votre accord et en guise de commentaire, j'ai insérer vos info sur mon micro dossier comprenant également un article en faveur de la psychanalyse :


http://fr.calameo.com/books/00134338828fe0a14e7b6


Cordial


ft

PhDams 14/12/2012 18:07


Un autre lien (plus scientifique) sur l'autisme et la recherche en cours:
http://www.franceinter.fr/emission-la-tete-au-carre-debat-autour-de-l-actualite-scientifique-39 (à partir de 8min 25)

"Yehezkel Ben Ari, est neurobiologiste et Grand prix INSERM 2009. Un diurétique pourrait atténuer la sévérité de certains troubles de l’autisme selon une étude de chercheurs de
l’INSERM, rendue publique mardi dernier."

Ce serait lié à de trop fort niveau de chlore dans certaines cellules (partielement (?) à l'origine de l'autisme)... la discussion qui suit est très intéressante !!

PhDams 14/12/2012 17:11


Vous avez changé de mode de publication des commentaires ?
C'est lié aux (hordes) freudo-lacaniens (en furie) ? Ils disent quoi ? On peut avoir un florilège ?

PhDams 14/12/2012 17:09


Merci Ewa pour cet article très intéressant et complet sur un sujet aussi sensible... avec des vrais moceaux de pensée onfrayenne dedans. J'ai enfin eu le temps de visionner le film en entier et
je commence à le distribuer autour de moi.

J'en profite pour vous envoyer une blague d'Onfray trouvée dans une interview de 2008 qui m'a fait sourire et que j'ai publié cette semaine (ça part de sa vision des religions comme
pathologies mentales) :


Stéphan Bureau : « Vous avez vos pathologies mentales ? » [...]


Michel Onfray : « Je suis un homme de gauche, par exemple, pathologie ça ! Pathologie, si
vraiment on est un peu conscient de ce que sont les hommes, il faudrait être un peu tragique, un peu pessimiste… mais surement pas de gauche ! En disant, ça ne changera pas,
l’humanité ne changera pas… Mais je suis un romantique désespéré. Je sais que l’humanité ne changera pas, mais je me dis, ce monde libéral qui me déplait, au moins, je n’en accélérerai
pas le mouvement mortifère »



Si vous avez 5min et 16 secondes, écoutez-le parler du pape...
http://lespostiers.fr/2012/12/12/latheisme-in-tranquille-et-pathologie-mentale-de-michel-onfray/

Crocodile Dandy 11/12/2012 18:11


« La psychanalyse par elle-même n'est ni pour ou contre la religion ; c'est l'instrument impartial qui peut servir au clergé comme au monde laïque lorsqu'il n'est utilisé que pour libérer les
gens de leur souffrance. »


Sigmund Freud, Extrait d'une lettre au Pasteur Pfiste

j f cordroc'h 11/12/2012 13:20


Aux dernières nouvelles , aux informations sur france inter de 13 H, des chercheurs auraient trouver un traitement contre l'autisme à partir d'un diurétique . Affaire à suivre , qui ne va pas
plaire aux prêtres freudiens .

marc 11/12/2012 12:05


 


1. merci pour vos commentaires


2. la secte freudienne est priée de se calmer


3. le retour d’ewa prévu jeudi :)

j f cordroc'h 11/12/2012 09:59


A Isis


Une mère refusant que son enfant se sépare d'elle, est une mère névrosée , ayant certainement été victime de la séparation prématurée de sa propre mère , souffrant donc d'un manque de liens
fondamentaux ayant laissé un certain vide intérieur qu'elle cherche à combler par la possession de son enfant pour elle-même . Toute la culture du monde "civilisé" et donc la civilisation, 
sont fondées sur ce manque de liens fondamenatux , et consistent à proposer aux individus toutes sortes de substituts artificiels . Tout individu est donc avant même sa naissance une victime de
la séparation prématurée, puisqu'il nait au sein d'une culture dont la fonction est l'entretien de la séparation originelle homme-nature . Nous sommes tous plus ou moins névrosés, car il est
extrèmement difficile pour un individu d'échapper à la séparation prématurée de sa propre mère, puisqu'elle est (la séparation prématurée) considérée comme normale et indispensable au bon
développement de celui-ci et constitue le fondement de l'éducation parentale et scolaire .


La séparation prématurée enfant-mère culturellement instituée est un processus se déroulant de manière diffuse , sournoise et insidieuse . Il consiste en une succession de multiples et diverses
frustrations éprouvées par l'enfant ,finissant par produire comme une scission entre le corps et l'esprit .


Ceci est un très bref résumé de ce qui reste une théorie de ma part , à prendre donc comme telle .  Si vous avez d'autres questions ,n'hésitez pas .

Isis 10/12/2012 19:49


@Cordroch


Que pensez vous des mères qui refusent la séparation (et il y en a beaucoup) et font de leur enfants des névrosés à l'âge adulte? Je dis ça parce que je connais pas mal
d'hommes et de femmes dans cette situation, certains on fini par faire une dépression sérieuse jusqu'à ce qu'ils comprennent ce qui se jouait à leur insu. Si l'humain n'était pas si
complexe, tout serait facile en somme mais c'est loin d'être le cas.


Sinon pour l'autisme je suis d'accord que la ça frise un peu la démence. 

j f cordroc'h 10/12/2012 14:25


Freud e et ses disciples , et la psychanalyse en général , ont raison lorsqu'ils disent que la fonction du père au sein de la structure familiale patriarcale judéo-chrétienne ,consiste à séparer
l'enfant de sa mère , sauf qu'ils se trompent sur l'origine et la véritable finalité de cette fonction , à laquelle ils attribuent l'origine de la culture et plus généralement de la civilisation
, ce qui est là aussi exacte . D 'après eux , cette fonction serait naturelle , et serait même d'après les dires d'un intervenant dans la vidéo , la réplique comportementale de la fonction du
placenta dans l'utérus de la mère , à savoir , maintenir l'enfant séparé de sa mère afin de le protéger du désir de meurtre de celle-ci ,qu'elle éprouverait envers son enfant . Le père aurait
donc pour fonction d'empêcher que la relation fusionnelle enfant-mère ne dure trop longtemps .


En réalité , si le père intervient de façon autoritaire dans cette relation , c'est que c'est tout simplement une occasion pour lui d'exercer un pouvoir , une autorité ,dans une relation d'où il
se sent exclu et qui le prive de la possibilité de disposer de sa femme  pour la satisfaction de ses besoins sexuels . Il ne faut oublier que tout cela se passe dans le cadre d'une'idéologie
religieuse monothéiste patriarcale , dont le père est au sein de la famille le représentant . Et n'oublions pas que cette idéologie est le produit de l'homme ( ici le mâle de l'espèce ) , qui a
créé un dieu unique et tout puissant à son image , en opposition à la toute puissance de la mère-nature , dont justement il a été prématurément séparé et envers laquelle il éprouve le sentiment
ambivalent d amour -haine .


Les religions monotheistes sont donc le résultat de cette séparation prématurée homme-nature , dont le père est le représentant au sein de la structure familiale ,qui a pour fonction d
'entretenir cette séparation en séparant prématurément l'enfant de sa mère . La psychanalyse joue donc exactement le même rôle qu'une religion monothéiste en justifiant la nécessité de cette
séparation par le danger que représenterait pour l'enfant la relation fusionnelle enfant-mère , la mère étant une mère dévoreuse et castratrice . Pour les disciples de Freud , celui-ci apparaît
comme le père créateur , unique et tout puissant , leur étant indispensable pour justifier leur propre séparation prématurée de leur mère , dont ils ont été victimes comme tout individu civilisé
. En devenant psychanalystes ils s'approprient le pouvoir du père , pouvoir dont ils ont besoin d'exercer afin de compenser le complexe d'infériorité qu'is éprouvent face à le femme , la mère ,
la nature .Ils reproduisent exactement la démarche de Freud .


L'enfant se sépare naturellement de la mère de manière progressive au fil de son développement physiologique , il n'a pas besoin pour cela de la médiation du père , qui par son intervention
prématurée et artificielle dans la relation enfant-mère , introduit de manière définitive dans le psychisme de l'enfant, la nécessité d'avoir recours de manière permanente, à des médiateurs
artificiels dans sa relation avec la réalité .C'est ainsi que le lien fondamental assurant la bonne circulation émotionnelle entre la réalité intérieure de l'individu et la réalité extérieure ,
se trouve rompu , empêchant celui-ci d'agir de manière naturelle et spontanée dans ses relations intimes émotionnellement plus intenses ,faisant de lui un être frustré , en manque perpétuel de
sentiment d'existence .


Je vous avais dit ,Ewa , dans le blog de Laurence Hansen-love que je reviendrai sur Freud et la psychanalyse ,je le fais donc ici . Il y a encore beaucoup de choses à dire , une autre fois ...
Salutations et encore merci pour cette vidéo très révélatrice .

j f cordroc'h 10/12/2012 11:51


Un énorme bravo pour cette vidéo, ou l'on peut constater que tous les intervenants , hommes comme femmes , sont complètement à côté de la plaque .Toutes les explications , et les réponses aux
questions qui leur sont posées n'ont que pour unique but ,non pas de trouver et donner des réponses au problème de l'autisme , mais de tout faire pour rendre crédible leur religion , la
psychanalyse , en s'évertuant et se tordant les méninges à nous fournir des idées complètement farvelues , dont certaines sont carrément du délire . Le crocodile en est une illustration . C'est
affligeant et terriblement inquiétant que de tel individus prennent en charge des personnes psychologiquement fragilisées . Ils sont pires que les curés .

Thomas 10/12/2012 00:54


Monica, pas de souci, n’est pas féministe qui veut   


Je vous fais remarquer que je n’ai pas dit un mot sur des psychiatres, je parlais seulement des psychanalystes, et encore pas tout à fait sérieusement. Néanmoins, je vous remercie de vos
explications.


 

monica 09/12/2012 20:14


Thomas, je ne suis pas féministe (et c'est bien malgré moi, j'en suis incapable), mais je trouve votre remarque vraiment injustifiée.


Il y a une différence entre psychiatre et psychanaliste, d'une part.


Le nombre de psychanalistes charlatanistes est beaucoup plus inquiétant que le fait qu'une femme exerçant cette profession le soit.


Les femmes psychiatres sont moins nombreuses que les hommes, et celles dont j'ai pu connaître les compétences sont de très bon médecins.


 


 

Otto 09/12/2012 10:15


Contrairement à ce que vous affirmez, le film n'a pas été censuré mais ce sont des séquences qui, à la demande de certaines personnes filmées, ont été retirées du montage.Le tribunal leur a donné
gain de cause. Tout le monde peut voir librement ce film sans intérêt sur la toile y compris sur votre site spécialisé dans la nullité intellectuelle.

Thomas 06/12/2012 21:12


Excellent ! En plein dans le mille !


J’espère qu’aucune féministe ne me sautera à la gorge, j’aime pas m’attirer des ennuies, mais je suis navré de constater que les femmes psychanalystes sont encore plus inquiétantes que les
hommes 

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos