Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 06:00

 

Si vous lisez cet article, cela signifie que je ne suis plus dans le monde virtuel et que ce billet que j’avais préparé avant de disparaître, a été publié par mon ami. 

Pendant que moi, en parfaite ermite, je fais ma cure habituelle de solitude salutaire, je vous invite, si vous voulez bien, à suivre pendant quelques jours une cure de fruits, de champagne et d'amour. Quoi de plus naturel au banquet, en période estivale? Je m’adresse uniquement à ceux, en grande majorité silencieux, qui sont bienveillants envers ce blog et qui, je n’arrive toujours pas à y croire, restent encore avec nous, trois mois après l’arrêt de notre activité régulière. Merci pour l’intérêt que vous portez à ce site.

Voici donc le premier volet de ce dossier aphrodisiaque accompagné d’images du Food Art « érotique«, images kitchissimes ou stylées, mais avant tout légères, insouciantes, simples, enfantines, sans d’autre prétention que celle de vous faire sourire et divertir. Tout est à prendre au énième degré, bien évidemment, et surtout, il faut absolument prendre les « pouvoirs » aphrodisiaques pour ce qu’ils sont vraiment : l’autosuggestion et l’effet placebo.

Les aliments qui jouissent d’une réputation de stimulants de la libido sont en règle générale de véritables mines de vitamines, d'oligo-éléments et d'autres substances bénéfiques d’un point de vue nutritionnel, donc ils ne peuvent pas nous faire de mal. Mais pour pouvoir effectivement profiter de leurs effets revigorants, il faudrait en consommer des quantités énormes, difficilement envisageables. Quoique, si vous êtes prêts à croquer plusieurs kilos de chocolat ou ingurgiter des caisses d’huîtres lors d’un repas d’amoureux, pourquoi pas.

Et si le meilleur des aphrodisiaques et notre vrai allié était le sentiment amoureux, l’amour-passion, « le plein amour « …




 

"En amour, vous le savez, les crustacés sont vos alliés"

Jean Anthelme Brillat-Savarin, Physiologie du goût  

      _______________________

 

1. Huîtres sur lit de roquette piquante

 

food art huitres roquetteLes huîtres symbolisent la féminité, leur forme et leur substance laiteuse y sont pour beaucoup.

Mais on attribue également leur propriété excitante à des fortes doses d’iode qu’elles contiennent, et qui stimule la production d’hormones thyroïdiennes, participant au métabolisme de l’organisme en règle générale.

Les huîtres sont aussi riches en zinc qui favorise la production de sperme et stimule la synthèse de la testostérone, hormone qui génère le désir chez l’homme et chez la femme.  

Le mot aphrodisiaque vient bien évidemment du nom de la déesse de l’amour. Dans la mythologie grecque, Aphrodite émerge de l’océan à dos d’huître et donne naissance à Éros - voilà le premier rapprochement entre l’huître et l’amour. 

Le Kâmasûtra décrit une position appelée "L’union de l’huître", très confortable pour la femme qui n’a pas envie de sortir de sa coquille.  

Dans Satires, Juvénal accuse l’huître « d’être la cause du libertinage effréné » chez ses contemporains, (dans le genre : je cherche un bouc émissaire à tout prix, on peut difficilement faire mieux). 

Les empereurs romains envoyaient des esclaves aux bords des rives anglaises pour recueillir ce mollusque au prétendu pouvoir aphrodisiaque. Au cours des siècles suivants, on le payaient souvent au poids de l’or.

Selon la légende, Casanova débutait ses repas par 12 douzaines d’huîtres.

Mais ce qui est le plus important pour moi, c’est que l’huître a un petit cœur qui bat à quinze contractions par minute, et c’est pour ça que, personnellement, je ne la mange pas.

 

La roquette piquante, poivrée et croquante, ma préférée, bénéficie d’une réputation aphrodisiaque depuis très longtemps, contrairement à la laitue soporifique. 

Les Grecs déposaient des petits bouquets de roquette au pied des statues de Priape, dieu rustique de la fertilité, représenté sous la forme d’un vieillard hideux, obscène, affublé d’un énorme phallus en érection.  

Ovide la qualifie «d’herbe lubrique qui croît dans nos jardins» dans L’Art d’aimer (Livre II) ; et dans Les Remèdes à l’amour (725), il conseille : «Abstenez-vous sagement de la roquette stimulante, et de tout ce qui nous porte aux plaisirs de l’amour.»

Au Moyen Âge, la récolte et la consommation de la roquette étaient prohibées d’abord dans les monastères, puis progressivement partout. C’est au 16e siècle que cette plante diabolique qui prédispose aux péchés de la chair est à nouveau tolérée dans l’alimentation.

Et enfin, à ne pas oublier : un brin de roquette posé sur les reins éveille « le désir de luxure « …

 

Les autres aphrodisiaques qui peuvent être utilisés pour préparer une entrée stimulante : fruits de mer, crustacés et œufs (homard, caviar, œufs de lompes…), légumes (avocat, asperges, artichaut…),  amandes, noix de ginkgo… 

 

___Les aventures d’un jaune d’œuf et d’une huître_______________________

 

      ____________________________

 

food-art radis dansent

      Les radis se sont mis sur leur 31 et ouvrent le bal de tous les appétits

 

food art huitre march-12-010-andy-frasheskifood art huitre1 (1)

      Les huîtres stylées, japonisantes suivent le couple radieux 


      foode-art huitres

 Les huîtres-plateaux-d’argent improvisent le déjeuner sur l’herbe

 

food art huître en gradation de Jean-Georges Klein

Seule, sur la table en cristal 

 

food art bouche caviar

 Le caviar à la bouche et jusqu’au bout des ongles 

 

food-art - dessert - sculpture legumes

      Une betterave et une carotte se livrent à des déclarations enflammées 

 

 

« Je t’aime, moi non plus » - les déclarations d’amour de la part de deux Brigittes et deux hommes à tête de chou. La version originale déborde de l’érotisme, la reprise - de l’autodérision et de la folie douce des kékés. Entre les deux, mon cœur balance… 


Brigitte Bardot & Serge Gainsbourg, 1967

 

Brigitte Fontaine & Arthur H, 2000          

________________

 "On peut tout faire avec des mayonnaises, sauf s'asseoir dessus."

Anthelme Brillat-Savarin   

 


Consultez également :   

2. Plat torride   3. Dessert envoûtant   4. Philtres d’amour   5. Boisson enivrante  

6. Moments sensuels 


Partager cet article

Published by Ewa - dans Gourmandise
commenter cet article

commentaires

Mon Aphrodisiaque 21/01/2014 21:16


’ecorce du Richeria grandis est connue sous le  nom de bois bandé. Consommé avec du rhum le bois bandé est utilisé dans les îles et dans le monde entier pour ses effets stimulants sexuels.
Le bois bandé est un aphrodisiaque 100% naturel, reconnu pour ses effets vasodilatateurs. Les femmes utilisent également le bois bandé car il a la réputation d’intensifier leur désir.

Ewa 22/07/2012 11:47


« Cher » Vittorio Alfieri, vous perdez votre temps en intervenant depuis assez longtemps sur le blog que vous n’appréciez guère. Vous auriez pu en profiter pour vous rendre sur les sites qui vous
conviennent mieux ou animer le vôtre. J’avoue ne pas très bien comprendre vos intentions et vos motivations. Je suis d’autant plus perplexe que, si je me rappelle bien, vos commentaires, une fois
sous le pseudonyme de Powell et une ou deux en tant que Vittorio, étaient très critiques mais pas inintéressants, pas mal écrits et pas dépourvus de sens d’humour. 



Pensez ce que vous voulez de moi, mais gardez cela pour vous, s’il vous plaît. Parlez plutôt des personnes que vous connaissez, au moins un peu. Désolée de vous décevoir mais croyez-moi, votre
savoir-faire à la cour dépasse assurément et largement le mien, vous voyez de quoi je parle, « heu…, hem », Vittorio?  Je vous souhaite d’être un peu moins malheureux. Voilà,
c’est tout.

Ewa 22/07/2012 11:41


Contente que tu aies bien aimé mes petites histoires en images, Thomas. Trop facile…  :-*


 

marc 03/07/2012 12:49


vittorio alfieri oubliez ce blog 


c’est l’article d’ewa qui "ne partage pas vos idées mais se battra pour que vous puissiez les exprimer" mais pas moi , je n’ai pas l’esprit voltairien mais policier , et pas de chance , elle
n’est pas là


si elle veut restituer vos sales insultes de vieux (vieille) frustré (é) baveux (euse) , elle le fera mais moi je les jette à la poubelle , point 

Thomas 02/07/2012 23:11


"Les petits cœurs qui battent c’est pour vous, moi je n’en mange pas.


Amusez-vous bien au banquet, j’ai tout préparé et maintenant, je vous laisse pour être avec moi-même.  


Je ne partage pas vos idées mais ....." 


Trop facile ! 


Mais les images sont belles, les sous-titres inventifs et les péripéties d’un œuf surprenantes.

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos