Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 06:18

 

"La gourmandise, quand elle est partagée, a l'influence la plus marquée sur le bonheur qu'on peut trouver dans l'union conjugale."
Jean Anthelme Brillat-Savarin      

 

________________

2. Omelette aux truffes accompagnée d’asperges glacées au gingembre   
     
Les truffes contiennent l’androstérone, une hormone stéroïde, qui aurait une influence sur le désir sexuel. L’odeur de la truffe est un mélange de neuf substances aromatiques qu’on trouve également chez l’homme, dans les glandes sudoripares apocrines, surtout sous les aisselles. Les sécrétions de ces glandes renferment, entre autres, des phéromones. C’est peut-être cette odeur qui nous fait tourner la tête…

food art omelette aux truffes« … la truffe est le diamant de la cuisine. J’ai cherché la raison de cette préférence ; car il m’a semblé que plusieurs autres substances avaient un droit égal à cet honneur ; et je l’ai trouvée dans la persuasion assez générale où l’on est que la truffe dispose aux plaisirs génésiques ; et, qui plus est, je me suis assuré que la plus grande partie de nos perfections, de nos prédilections et de nos admirations proviennent de la même cause, tant est puissant et général le sevrage où nous tient ce sens tyrannique et capricieux ![…] La truffe n’est point un aphrodisiaque positif ; mais elle peut, en certaines occasions, rendre les femmes plus tendres et les hommes plus aimables. » 

Brillat-Savarin,  Physiologie du goût,  Méditation VI, De la vertu érotique des truffes

 

Les œufs - aliment parfaitement équilibré, à grande valeur biologique - ont toujours bénéficié d’une réputation aphrodisiaque, associés à la reproduction et donc à la sexualité. Le Kâmasûtra conseille d’en consommer en grande quantité pour améliorer les performances sexuelles. 

 

Les asperges. 

 food-art-asperges-blanches.jpgLa recette : Préparer la marinade en mélangeant : sauce soya, huile d’olive et gingembre frais râpé (1 cuillère à café de chaque ingrédient). Badigeonner les asperges (1 botte) avec cette mixture, laisser reposer 30 minutes. Cuire au four (180°C) pendant 20 minutes. Faire de petits fagots en liant les asperges avec un brin de ciboulette. Parsemer de graines de sésame légèrement grillées. 

Les asperges sont riches en stéroïdes, et notamment en phytoestrogènes qui favorisent la production de testostérone, une hormone indispensable au bon fonctionnement de la sexualité.  Mais c’est surtout leur forme phallique, la rareté et le prix (une botte d’asperges a été achetée sous les yeux ébahis de Brillat-Savarin à 40 francs, la somme qu’un ouvrier gagnait en deux semaines) qui ont fait leur réputation d’aphrodisiaque. 

Connue des Égyptiens, l’asperge figure parmi les offrandes faites aux dieux.  Dans son encyclopédie Histoire naturelle, Pline l’Ancien, naturaliste romain, cite ce légume comme un aphrodisiaque. Rabelais conseille d’ajouter aux asperges de la corne de bœuf pilée pour améliorer les performances sexuelles. Antoine Furetièrer dans Le Roman bourgeois (1666) parle de « ces jeunes mangeuses d’asperges, plus effrontées que les pages de Cour, alors qu’autrefois, si quelqu’une eust mangé des asperges, on l’aurait montrée du doigt. » Concernant la cour, Louis XIV raffolait des asperges, et selon Madame de Maintenon l’asperge est « une invitation à l’amour«. Quant aux jeunes effrontées, les asperges étaient interdites au XIXe siècle dans les pensionnats de jeunes filles.

 

food art gingembre racine frais 2Le gingembre, une racine d’origine chinoise évoquant une forme d’un animal ou d’un humain et ses membres, est l’un des aphrodisiaques les plus connus, consommé depuis près de cinq mille ans.  

Il contient le gingérol et le zingibérène, les composants chimiques au goût piquant qui donnent une sensation de chaleur. Ces substances stimuleraient la circulation sanguine, permettant un afflux de sang vers les organes génitaux, ce qui facilite l’érection chez l’homme et l’excitation sexuelle chez la femme. Le gingérol influerait également sur la quantité et la mobilité des spermatozoïdes. 

 

Les autres aphrodisiaques qu’on peut utiliser pour préparer un plat torride : filet mignon (pour les mangeurs de cadavres), thon ou truite (pour les pécheurs), épices (piments, poivre de Cayenne, muscade, moutarde, raifort, safran…), légumes (patate douce, citrouille, céleri…), 


      __________________________

 

food art - plat sexe

      Pas pour les végétariens 


 

manger et sexfood art - plat - femme chou

"L’enlacé" de légumes                               Femme-chou, toute en sensualité 

 

 

food-art-gingembre-arbre.jpg

Arbre du bonheur      

 

 

food-art -plat - spaghetti    food-art sexe pates zizi

 Les pâtes au féminin, à la Jean Paul Gaultier...         et au masculin, à la Pierre Perret 

 

 

food art Truffe-Noire coupelle d'or

Saint Graal   

 

 

food art - plat - sexe femin masculfood art - plat - oeuf spermatosoides

 Yin et yang... réunis, ou presque

 

 

           Le repas, pas fameux, entre amoureux qui s’ignorent encore, où il est question de la simulation… 

      Meg Ryan et Billy Crystal dans "Quand Harry rencontre Sally", 1989


"Quand Harry rencontre Sally" Par Impro Académie, Montréal

__________________________

« Ce fut le moment des sous-entendus adroits, des voiles levés par des mots, comme on lève des jupes, le moment des ruses de langage, des audaces habiles et déguisées, de toutes les hypocrisies impudiques, de la phrase qui montre des images dévêtues avec des expressions couvertes, qui fait passer dans l’œil et dans l’esprit la vision rapide de tout ce qu’on ne peut pas dire, et permet aux gens du monde une sorte d’amour subtil et mystérieux, une sorte de contact impur des pensées par l’évocation simultanée, troublante et sensuelle comme une étreinte, de toutes les choses secrètes, honteuses et désirées de l’enlacement. On avait apporté le rôti, des perdreaux flanqués de cailles, puis des petits pois, puis une terrine de foies gras accompagnée d’une salade aux feuilles dentelées, emplissant comme une mousse verte un grand saladier en forme de cuvette. Ils avaient mangé  de tout cela sans y goûter, sans s’en douter, uniquement préoccupés de ce qu’ils disaient, plongés dans un bain d’amour. »

Guy de Maupassant, Bel-Ami, Première partie, Chapitre V, p. 87-88, Au sans pareil, 1996


Partager cet article

Published by Ewa - dans Gourmandise
commenter cet article

commentaires

Ewa 22/07/2012 11:59


Très cher professeur,  je suis toujours ravie de vous voir passer par ici, vous nous transmettez de bonnes ondes, brillantes de surcroît, ce qui ne gâche rien. Merci.


 


Si quelques-uns de nos visiteurs succombent à la tentation et si ce menu insolite y est pour quelques chose, alors tant mieux! Selon Oscar Wilde, « le seul moyen de se délivrer de la
tentation, c’est d’y céder. » (Le portrait de Dorian Gray, Chap. II). 


Quoique…, je n’en sais rien, je ne serais peut-être pas si catégorique. Le problème, c’est que les tentations ont une fâcheuse tendance à renaître de leurs cendres, et même à se multiplier à
l‘infini. Alors, elle est où, la délivrance ? :~)


 


Les mots de ce pauvre Sade…, décidément, ils n’arriveront pas à trouver grâce à mes yeux. Pour moi, ils ressemblent davantage à des mots d’un sordide prêteur sur gages qu’à ceux d’un galant.
Mais, il se peut que je sois trop méchante. :~)

Ewa 22/07/2012 11:55


Très cher Marc, merci de t’être occupé de ces publications estivales. Je ne change rien, je te fais confiance, et tes décisions ne sont pas provisoires.


Je ne conteste rien car les policiers me font peur. :~)

Ewa 22/07/2012 11:52


Chère Monica, je suis contente que vous ayez trouvé un petit plat à votre goût au banquet. Vous y êtes toujours la bienvenue. 

Crocodile Dandy 10/07/2012 21:53


"La frivolité n’est point mon vice". 


Crocodile Dandy cite marquis Donatien Alphonse François de Sade


 

marc 10/07/2012 17:30


les commentaires qui ne concernaient pas cet article se trouvent ICI


les internautes qui sont intéressés peuvent continuer la discussion  là-bas ou sous un autre article sur la religion , l’athéisme etc


cette décision est provisoire jusqu’au retour d’ewa , c’est son article et elle fera ce qu’elle voudra avec les coms hors sujet 

Serge Provost 09/07/2012 19:00


À force lire pareille prose, d’entendre ces invites charnelles, de voir ces torrides images, de humer et goûter ces plats
affriolants, on risque de succomber à une tentation, être envahi par une idée fixe, une délicieuse envie.


Dans les mots de l’indigeste et infréquentable Sade — qui devait très mal baiser à trop aimer faire mal et faire le
Mal — , mais qui savait écrire, cette demande galante : « Prêtez-moi la partie de votre corps qui peut me satisfaire un instant, et jouissez, si cela vous plaît, de celle du mien qui
peut vous être agréable. » Juliette, première partie (1799).


Merci Ewa !

monica 08/07/2012 19:11


Ah ! Je reonnais bien là mon "Banquet" !


Merci !

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos