Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 05:48

 

"Heureux chocolat, qui après avoir couru le monde, à travers le sourire des femmes, trouve la mort dans un baiser savoureux et fondant de leur bouche"

Anthelme Brillat-Savarin  

______________


3. Fondue au chocolat, brochettes de fruits 

 

food art fondue-chocolat-fruitsLa recette 

Faire fondre 100 g de chocolat extra noir au micro-ondes ou au bain-marie avec 2 cuillères à soupe de crème liquide, 25 g de beurre, 1 cuillère à soupe de rhum, 1 cuillère à café de cannelle et 1 cuillère à café de vanille Bourbon, conserver au chaud. 

Disposer les pignons de pins grillés dans une coupelle. 

Découper les fruits (bananes, fraises, kiwis, framboises, ananas, poires) en morceaux (rondelles, cœurs ou initiales des prénoms), les arroser de jus de citron, et en faire de petites brochettes séparant les fruits avec des feuilles de menthe fraîche. 

Plonger les brochettes dans le chocolat, puis dans de pignons de pins avant de déguster.

 

Le chocolat

Plus de 300 substances actives et bienfaisantes sont contenues dans le chocolat, commençant par : magnésium, potassium, fer, antioxydants. ..

food art Nutella bainLe chocolat contient : la théobromine qui stimule le muscle cardiaque et le système nerveux de manière permanente, douce ; la caféine, un psychostimulant qui augmente la résistance à la fatigue, favorise l’activité intellectuelle.

L’arginine s’y trouve également, un acide aminé que l’organisme transforme en oxyde nitrique, selon un principe proche de l’action du Viagra.

La phényléthylamine y est présente, elle stimule les mêmes zones du cerveau que les amphétamines ; le tryptophane, un antidépresseur naturel ; l’anadamide qui a les mêmes effets que le cannabis.

En règle générale, manger du chocolat déclenche la sécrétion d’endorphines, les hormones du plaisir qui aiguisent les sens, favorisent les fantasmes érotiques, stimulent les émotions, peuvent provoquer l’euphorie, contribuent à l’orgasme. Le parfum suave du chocolat accentue la sensation de bien-être…

 

Le chocolat fut considéré comme un très fort aphrodisiaque dès sa découverte par les Aztèques. Selon la légende, l’empereur aztèque Moctezuma avait l’habitude de boire son chocolat bien épicé avant d’honorer une des épouses de son harem ; et les Indiens s’enduisaient les zones érogènes d’une bouillie de cacao pour rendre leurs baisers plus savoureux.

En Europe, le XVIIe et le XVIIIe siècles c’étaient des périodes de très forte consommation de chocolat, en partie grâce à ses vertus aphrodisiaques. « Ses propriétés stimulantes sont propres à exciter les ardeurs de Vénus. » - écrivait Louis Lémery, médecin, botaniste et chimiste, dans son Traité des aliments, en 1702. 

Madame du Barry, Madame de Pompadour, Casanova buvaient le chocolat chaud épais, mousseux, sirupeux, régulièrement ou avant d’entamer la nuit d’amour. 

Des scènes où on voit des couples dégustant ce breuvage « échauffant les esprit et les passions » sont souvent représentées dans des gravures et des estampes allemandes du XVIIIe siècle.

Marquis de Sade, jamais à court d’idées, a fait distribuer des pastilles de chocolat fourrées à la cantharidine (une molécule produite par certains coléoptères, qui provoque une érection permanente et douloureuse) au bal qu’il avait organisé lui-même. Quelle gentille attention d’un hôte à l’égard de ses convives...

Brillat-Savarin consacre de belles pages au chocolat dans sa Physiologie du goût.

 

food-art-femme-chocolat-violon.jpg

"Les dames espagnoles du nouveau monde aiment le chocolat jusqu'à la fureur, au point que, non contentes d'en prendre plusieurs fois par jour, elles s'en font quelquefois apporter à l'église. Cette sensualité leur a souvent attiré la censure des évêques; mais ils ont fini par fermer les yeux. [...]

En suivant les lumières d'une saine doctrine, M. Debauve cherche en outre à offrir à ses nombreux clients des médicaments agréables contre quelques tendances maladives. [...]

Mais son principal mérite est surtout de nous offrir, à un prix modéré, un excellent chocolat usuel, où nous trouvons le matin un déjeuner assez suffisant, qui nous délecte, à dîner, dans les crèmes, et nous réjouit encore, sur la fin de la soirée, dans les glaces, les croquettes et autres friandises de salon, sans compter la distraction agréable des pastilles et diablotins, avec ou sans devises."

Brillat-Savarin,  Physiologie du goût,  Méditation VI, § X.--Du Chocolat.--Son origine


 

La cannelle est l’un des plus anciens aphrodisiaques. Elle influe sur l’action des oestrogènes, c’est également un vasodilatateur qui facilite la circulation sanguine et qui aurait un effet positif sur les troubles de l’érection.

Les Romains ornaient les temples de Venus Libentina, la déesse du désir et plaisir charnel, de guirlandes de fleurs de cannelier. Au Moyen Age, la cannelle entrait dans la composition des élixirs et philtres d’amour, et selon la légende, même Tristan et Yseult buvaient ces breuvages.

La vanille. Son odeur est un stimulant sexuel, elle entre dans la composition de nombreux parfums. L’une de mes préférées.

 

La banane : un remontant qu’il faudrait plutôt manger après un acte sexuel, mais c’est sa forme phallique qui a fait sa réputation d’aliment aphrodisiaque.

La fraise : un fruit « sensuel » qui fait souvent partie des ébats sexuels.

Le kiwi : un stimulant, grâce à sa richesse exceptionnelle en vitamine C.

Les noix de pin amélioreraient la fécondité selon les traditions datant du Moyen Age, et inciteraient à faire l’amour plus souvent.  Au XVIIe siècle, Pierre Le Loyer conseillait aux jeunes maris froids : «Que sur la fin du dessert, on leur porte l’hypocras rouge, ou bien un puissant vin, la truffe noire, avec le fruit du pin ». 

 

Les autres aphrodisiaques, excellents pour le dessert envoûtant : miel, réglisse, grenade, figues, amandes…

  

      __________________________


food art - dessert - pastèque lovefood-art - dessert - pasteque monstre

      I love the Monster of Pastèque…


art-food ananas

 … avoue Déesse d’Ananas 


food-art - dessert - sculpture melon fraise

 Les jeux de Cupidons et les joies de la vie de famille se cachent dans

une fraise et un melon

 

food-art- dessert - pomme papillionfood art - dessert - pomme poire

 Une pomme tentatrice qui papillonne...               et deux poires tendres et fidèles 

 

food-art- dessert - sexe bananes lit

      Laquelle de ces bananes rêve du grand amour…


food art - dessert - sexe bananesfood-art- dessert- sexe bananes

 …romantique et passionné ?


     food art bananes lit epluchées 

            Quitte à y laisser sa peau 

________________________________________________

 

La meilleure recette de la tarte aux fruits


Et pour les gâteaux et confiseries, nous avons le choix  entre…

food art - dessert 2 sexes gâteaufood art - dessert - sanwich femmes

 ... la qualité et le raffinement de la grande cuisine et la quantité, fade et bien tassée, du fast-food...

food art tantrachocolatebar
 ... ou l'équilibre exotique des figures imposées

_____________________

"Un dessert sans fromage est une belle à qui il manque un oeil." - Brillat-Savarin  

D'accord, d'accord, le voilà ! Les fromages comme une pièce montée de noces d’Emma Bovary, ou presque… 
  
food art varietes-fromage
 
»On avait été chercher un pâtissier à Yvetot, pour les tourtes et les nougats. Comme il débutait dans le pays, il avait soigné les choses ; et il apporta, lui-même, au dessert, une pièce montée qui fit pousser des cris. A la base, d’abord, c’était un carré de carton bleu figurant un temple avec portiques, colonnades et statuettes de stuc tout autour, dans des niches constellées d’étoiles en papier doré ; puis se tenait au second étage un donjon en gâteau de Savoie, entouré de menues fortifications en angélique, amandes, raisins secs, quartiers d’oranges ; et enfin, sur la plate-forme supérieure, qui était une prairie verte où il y avait des rochers avec des lacs de confitures et des bateaux en écales de noisettes, on voyait un petit Amour, se balançant à une escarpolette de chocolat, dont les deux poteaux étaient terminés par deux boutons de rose naturels, en guise de boules, au sommet. »

Gustave Flaubert, Madame Bovary, Première partie, § IV, p. 88, GF-Flammarion




Partager cet article

Published by Ewa - dans Gourmandise
commenter cet article

commentaires

Ewa 22/07/2012 11:30


Je dédie la meilleure recette de la tarte aux fruits à Constance. ;~)

Thomas 12/07/2012 23:11


La petite brochette fondue dans la baignoire n’aurait pas envie d’en sortir enfin ? Avec toutes ces amphétamines, endorphines et le cannabis elle risque l’overdose 

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos