Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 01:00

 

 

L'article enflammé et engagé de Michel Onfray - Le catéchisme postmoderne - sur le site Le Monde.fr  (paru dans l'édition du 09.01.11)

_____________

  • Le libéralisme - un horizon vraiment indépassable ?
  • L'Europe - une chance pour les peuples ?
  • Internet - un lieu de liberté libertaire et de savoir ?
  • L'islam - une religion peace and love ?
  • Le terrorisme international - dans des villages reculés d'Afghanistan ?
  • Jean-Luc Mélenchon - populiste et démagogue qui risque de faire perdre la gauche libérale dans les prochaines élections présidentielles ?
  • Il reste que Marine Le Pen pour parler du peuple sans mépris ?


journal-le-monde-rose petite

 

"L'oubli du peuple est la première cause de la colère du peuple. Sachant cela, la colère s'évite - si l'on veut. Sinon..."

 

 


 

"Notre civilisation politiquement correcte diffuse, par le biais des médias légitimes financés par le marché, une pensée unique contre laquelle un intellectuel digne de ce nom ne saurait aller. Voici quelques-uns de ces lieux communs du catéchisme de notre époque : le libéralisme constitue un horizon indépassable en dehors duquel il ne saurait y avoir que gauche irresponsable, stalinisme, communisme, marxisme-léninisme, néobolchevisme et autres billevesées d'irresponsables ignorant la science économique, religion des temps sans religion ; l'Europe est une chance pour les nations et les peuples, une garantie contre les guerres, les dévaluations, les krachs boursiers, le chômage de masse ; Internet est un lieu de liberté libertaire, un espace de circulation élargie de la vérité qui échappe au marché ; l'islam est une religion de paix, de tolérance et d'amour et quiconque, livre en main, pointe dans le Coran pléthore de sourates antisémites, homophobes, misogynes, phallocrates, bellicistes, intolérantes, célébrant la torture ou la peine de mort, passe pour un dangereux islamophobe compagnon de route du Front national ; le terrorisme international provient des villages les plus reculés d'Afghanistan où il faut faire régner la terreur militaire occidentale, mais sûrement pas du Pakistan, qui a l'arme nucléaire, ni des monarchies du Golfe, qui possèdent le pétrole...

Et puis cette idée largement répandue que quiconque parle de démocratie réelle ou revendique le souci du peuple est un démagogue ou un populiste ! Il faut bien que ces élites aient peur et de la démocratie authentique et du peuple véritable pour réagir de façon pavlovienne avec pareille insulte...

La machinerie gaullienne a bipolarisé la vie politique. Elle ne laisse de chance, pour gouverner la nation, qu'à deux formations libérales : une droite et une gauche, que, souvent, le style et le ton séparent plus que les idées et le fond. Dès lors, quiconque doute du bien-fondé de ce système devient un homme à abattre.

Ainsi, cette antienne en passe de devenir vérité de science politique qu'en 2002 un certain Jean-Pierre Chevènement aurait fait perdre Lionel Jospin dont on s'évertue à oublier qu'il avait pourtant clamé haut et fort que son programme n'était pas de gauche. Il est tellement plus facile de massacrer le bouc émissaire que d'analyser les raisons d'un échec pour prendre sa part de responsabilité.

Les mêmes belles âmes recommencent : Jean-Luc Mélenchon prendrait le risque de faire perdre la gauche ! La gauche libérale, autrement dit la gauche de droite, la gauche dite de gouvernement, ne perd pas une occasion de se placer au centre, mais elle voudrait en même temps conserver le bénéfice et les suffrages de son aile gauche... Plutôt que de savoir qu'on ne peut avoir le beurre centriste et l'argent du beurre de gauche, la Rue de Solférino stigmatise ceux qui revendiquent clairement une gauche digne de ce nom.

Pour éviter le débat sur la nature des gauches, une fois les arguments remisés, on insulte : populiste celui qui s'installe sur d'authentiques positions de gauche et réaliste celui qui nous vend une soupe libérale servie dans un bol vendu par le PS ! A la queue leu leu, les billettistes, les éditorialistes, les journalistes, les intellectuels qui disposent de leur rond de serviette dans les officines médiatiques libérales activent la machine à gifles : démagogue par-ci, populiste par-là...

Pourtant, il suffit de se souvenir des discours tenus par leurs soins depuis des années : quid de la panacée libérale ? L'euro devait apporter le paradis sur terre, l'amour entre les hommes, du travail à gogo, la fraternité entre les peuples, le cosmopolitisme dans les chaumières, la fin du racisme... Nous en sommes loin : chômage, misère en quantité, pauvreté, paupérisation galopante, pays en faillite, foyers en détresse, prolétarisation des peuples, pleins pouvoirs à une mafia richissime et un carcan bureaucratique européen serré au plus près de la nuque citoyenne...

Quid d'Internet, qui devait nous apporter la Bibliothèque nationale gratuitement dans nos campagnes reculées (ah ! ce bon Jacques Attali...), faciliter la vie de l'intelligence en mettant le savoir digne de ce nom à disposition de tout le monde ? Tout passe par le Net et quiconque ne dispose pas d'un ordinateur est un citoyen de seconde zone. Les traces laissées par l'usage de nos ordinateurs servent aux marchands, aux publicitaires, aux polices diverses et multiples. Ne parlons pas de la possibilité pour chacun de dire tout et n'importe quoi, de montrer son indigence sans vergogne pour en informer la planète en temps réel.

Quid de la liberté qui devait régner à Bagdad, dont l'Occident jurait qu'il deviendrait le phare de la démocratie dans cette région ? Ou de l'Afghanistan ? Des villages détruits, des femmes et des enfants massacrés par les armées d'occupation, dont la France, sous prétexte d'empêcher des attentats dans le reste du monde.

Quid du peuple dont plus personne ne parle sans une moue de dégoût, sauf Marine Le Pen, qui pourrait bien en retirer des bénéfices. On ne peut longtemps l'humilier en le négligeant au profit de l'oligarchie qui professe ce catéchisme politiquement correct, sans générer une colère qui, un jour, emporte tout sur son passage. Les élections présidentielles sont, malheureusement, des occasions de régler des comptes - qu'on le veuille ou non, c'est ainsi. L'oubli du peuple est la première cause de la colère du peuple. Sachant cela, la colère s'évite - si l'on veut. Sinon..."

Michel Onfray     

___________________________________

     

Les réactions

Riposte laïque - l'article de Christine Tasin - Comment Michel Onfray peut-il soutenir Mélenchon, le laïque préféré des musulmans ? (10.01.11)

Riposte laïque - l'article de Brenn Cesar - Réflexions sur l'article de Chrisine Tasin évoquant Onfray et Mélenchon (17.01.11)

      Ewa  

Partager cet article

commentaires

Monica 17/01/2011 17:23



"C'est que les croyants peace and love peuvent devenir très facilement war an hatred".


Ils peuvent être aussi aveugles et sourds. Parlez-leur des souffrances des enfants qui endurent la maltraitance des parents. Il vous répondront qu'un père, une mère c'est sacré, sans plus de
commentaire, sans chercher à savoir pourquoi un enfant a parlé en disant des choses "bizarres" sur son père ou sa mère.


Je suis hors sujet, marc, mais je voudrais exprimer ici quelque chose.  Je pense que c'est aux parents de se dire : un enfant c'est sacré. Quand il vient au monde, avec comme simple bagage,
son hédonisme (nous naissons tous hédonistes, peu le demeure, comme le dit MO), cet enfant est sacré. Hors ces croyants-là dénient la parole de l'enfant sous prétexte de quoi ? qu'il ne faut pas
parler des mauvaises intentions du père ou de la mère. C'est sale, c'est faire injure à dieu puisque dieu a fait l'homme à son image, et que dieu ne peut faire du mal à un enfant.


J'ai des amis catho, je peux en parler de leur morale religieuse. Oui, ils sont gentils, oui, ils ne feraient de mal à personne. Mais sur les sept enfants, il y en a peu qui ont pu rester
hédonistes. Certains sont en souffrance, un autre a pris la fuite, très loin d'eux, tout en les aimant bien sûr. Il ne pourra jamais remettre en cause l'éducation strictement catholique qu'il a
reçue.


Mais il y aurait tant à dire...


Bonne soirée à vous, Marc


Monica


 


 


 


 



marc 14/01/2011 21:50



l'article sur riposte laique reproche a onfray son soutien pour melenchon "meilleur ami laique des musulmans"


mais c'est souvent le defaut de la gauche en general fricoter avec l'islam et critiquer tranquillement les cathos


la peur de passer pour raciste nationaliste intolerant et la peur tout court


c'est que les croyants peace and love peuvent devenir tres facilement war and hatred 


onfray a le courage d'aller contre cette pensee unique l'avis de melenchon y compris



Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos