Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 11:30

 

Michel Onfray parle de Friedrich Nietzsche. Nous n’avons pas plus d’informations sur cette interview (France Culture ? Un vie une oeuvre ? 2000 ?). Si vous en savez quelque chose, n’hésitez pas à partager vos infos avec nous (nom de l’intervieweuse, titre de l’émission, date de la diffusion…) 

 

Comment peut-on être nietzschéen ? 

 

« Mon allure et mon langage t’attirent,

Tu me suis, tu me suis pas à pas ?

Suis-toi toi-même fidèlement :

 - Et tu me suivras, moi ! - Tout doux ! Tout doux ! »

[Friedrich Nietzsche (traduction d’Henri Albert), Le Gai savoir, Prélude 7, LGF 1993]

 

1. "Toute philosophie est la confession d’un corps"


2. Être nietzschéen c’est penser à partir de Nietzsche,
continuer sur le chantier abandonné par lui
(dépassement du platonisme, du christianisme, du nihilisme…)

3. Nietzsche n’est pas mort !

« Comment peut-on être nietzschéen ? Avant toute chose il convient de préciser que Nietzsche lui-même redoutait qu’on puisse se réclamer de sa pensée de façon  trop servile. Il faut être nietzschéen comme Nietzsche aurait vraisemblablement aimé qu’on le fût : en insoumis.[…]
Rien ne serait plus étranger à Nietzsche qu’un nietzschéen gardien du temple, laudateur servile d’une doctrine. Rien de plus contraire à l’esthétique de l’esprit libre qu’un nietzschéen reprenant à son compte, béatement les idées majeures du philosophe. La leçon de Nietzsche émancipe. […]
Être nietzschéen, c’est avant tout : oser être soi-même, assumer le degré de puissance qui nous habite, dire oui aux forces qui sont en nous, se créer liberté, consentir à la force du destin, aimer la nécessité, rire et danser, vivre et jubiler. « 

« Chacune de mes publications s’ouvre par une phrase de Nietzsche dont le livre propose un commentaire libre. On peut être nietzschéen de cette manière : en s’appuyant, comme avec un tremplin, sur telle ou telle idée pour effectuer une volte personnelle. Voilà comment je tâche d’être et de rester nietzschéen.
Je sais que Nietzsche n’est pas de gauche, ni hédoniste, libertaire, ou féministe. Moi qui tâche de m’inscrire dans ces filiations idéologiques, comment puis-je m’en sortir ? Justement en me servant de l’œuvre complète - textes publiés, manuscrits inédits, fragments colligés, correspondance et surtout biographie - comme d’un chantier pour un projet philosophique singulier et subjectif. 
La gauche dont je me réclame - gauche libertaire - apprend de la critique du socialisme marxiste - celui de Nietzsche quand il écrit socialisme -, mais aussi de sa généalogie. Je ne méprise pas les adversaires si leurs critiques me permettent une meilleure connaissance de moi-même. Nietzsche est l’un des rares philosophes qui permet le compagnonnage et l’édification existentielle. »

Michel Onfray, La sagesse tragique. Du bon usage de Nietzsche, Le Livre de Poche 2010, pages 171-172 et 12-13
Marc - Ewa  

Partager cet article

commentaires

dani 24/06/2012 18:17


Ahaha je viens de voir que vs avez arrêtez votre blog de fan boy sur Onfray, vous vous êtes enfin rendu compte qu'au-delà de ces beau principes de philo gratuite et populaire, c'était avant tout
une machine commerciale lancée par BHL qui réalise des centaine de milliers d'€ de CA par an. 

constance 25/03/2012 21:52


Dani, vous avez de l'humour en fin de compte. 

dani 23/03/2012 21:15


Le Ça représente la partie pulsionnelle de la psyché humaine, il ne
connaît ni normes (interdits ou exigences), ni réalité (temps ou espace) et n'est régi que par le seul principe de plaisir, satisfaction immédiate et inconditionnelle de besoins biologiques.
C'est donc le centre des pulsions, des envies qui
constituent l'énergie psychique de l'individu. Le Ça est une instance entièrement inconsciente. C'est
l'instance dominante chez un nourrisson qui ne fait pas la part entre réel et imaginaire et a un sentiment de toute-puissance.

constance 09/03/2012 08:56


"ça" c'est de nous dont vous parlez ?

dani 08/03/2012 23:38


Alors ça ne publie pas l'émission de Mermet sur Onfray ??


 


http://www.monde-libertaire.fr/expressions/15326-onfray-contre-les-libertaires-michel-onfray-contre-lhistoriographie-anarchiste-dans-son-livre-sur-albert-camus

Samuel 07/03/2012 16:43


Il y a la répétition d'une séquence dans le deuxième extrait. Sinon vive le corps qui pense!

marc 07/03/2012 01:43


et vous avez aimé daniel ?


http://banquetonfray.over-blog.com/article-michel-onfray-repliques-d-alain-finkielkraut-03-03-12-98629621-comments.html#anchorComment

daniel 07/03/2012 01:16


A écouter, les trois dernières parties de l'émission sur Onfray 


http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2393

dictionnaire 06/03/2012 18:49


C'est superbe les vidéos

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos