Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 11:15

 

Du 25 juillet au 26 août 2011, France Culture diffuse les conférences de Michel Onfray données en 2010-2011 dans le cadre de l’UP de Caen :

Contre-histoire de la philosophie - 9e année - Le freudisme hérétique : Otto Gross, Wilhelm Reich et Erich Fromm 

__________________ 

 

18/ PSYCHOPATHOLOGIE DE SIGMUND FREUD -  17.08.2011

france culture podcasts onfray

"Michel Onfray dresse un portrait psychologique de Sigmund Freud. Les particularités de caractère de ce dernier livrent ainsi des éléments pour une critique de sa philosophie."


Cliquez sur le logo (le podcast pour ceux qui naviguent avec Google)

 ou ici (pour ceux qui préfèrent d'autres navigateurs)


conf fr c fromm freudconf fr c fromm

      SYNOPSIS :

1./ ELOGE DE LA PSYCHOBIOGRAPHIE

a) Éloge de la « psychobiographie » par Freud  - Dans L’intérêt que présente la psychanalyse (1913)  -Afin de « déceler la motivation subjective et individuelle des doctrines philosophiques  qui sont nées d’un travail logique prétendument impartial et montrer à la critique ellemême les points faibles du système » (XII.1113).

b) Colères de Freud quand on pratiquait ainsi avec lui.

c) 1959, Erich Fromm publie La mission de Sigmund Freud. Une analyse de sa personnalité  et de son influence

d) Politesse rhétorique et précautions oratoires :  - Erich Fromm reconnaît à Freud :  1. Une passion pour la vérité  2. Une foi sans compromis pour la raison  3. Freud : philosophe des Lumières  4. Son origine juive augmente son côté Lumières  5. Dispose de dons intellectuels  6. Et d’une vitalité exceptionnelle  7. Puis d’un courage à être seul.

e) Or, les archives et les correspondances tempèrent ces jugements :  1. Mensonges avérés, cas inventés, dissimulations d’erreurs, mort de FleischlMarxow…  2. Rôle architectonique de l’inconscient immatériel porteur de mythes…  3. Penseur de la femme mutilée, praticien de la numérologie, défenseur de la  télépathie, de la transmission de pensée, de la proximité avec l’occultisme,  praticien des signes de conjuration du mauvais sort…  4. Prouver que la judéité est l’une des modalités de la rationalité  5. Homme de disciples, de réseaux souhaitant les honneurs de la bourgeoisie de son  temps


2./ PORTRAIT PSYCHOLOGIQUE DE FREUD

NARCISSIQUE  

 - Une structure narcissique  - Voulait être riche et célèbre, honoré  - Manque de chaleur humaine  -Jaloux, possessif, machiste  - Le cousin de Martha, la cocaïne à Paris, la fille de Charcot…

PARANOÏDE  

 - Une structure paranoïde :  - Besoin d’être aimé et sécurisé, materné  - N’a jamais cru à l’amour, se méfiait des sentiments  - Compense par un surinvestissement dans le savoir

INCESTUEUX  

 - Un tropisme incestueux :

1. Parle peu de sa mère  ▪ Sous représentée dans la quantité de rêves analysés (2 rêves seulement)

2. Fils préféré, voir Un souvenir d’enfance de « Poésie et vérité »  ▪ Prédiction d’avenir de grand homme  ▪ Interdiction des cours de piano de sa sœur  ▪ Chambre seul

3. Ne consacre du temps à personne sauf à sa mère  ▪ Visite le dimanche matin  ▪ Elle vient dîner le dimanche soir

4. Sur le complexe d’Œdipe :  ▪ « Freud, ici comme ailleurs, a généralisé une expérience individuelle » (32).

5. Symptômes :  A) Freud a peur de mourir de faim ◦ La nourriture, c’est la mère  B) Peur de rater ses trains : ◦ Arrivait une heure en avance ◦ Ne voyageait jamais seul ◦ Angoisse de l’autonomie, de l’indépendance, de la solitude ◦ Donc : de l’éloignement et du détachement d'avec la mère.

MISOGYNE & PHALLOCRATE

1. Amoureux passionné  - Mari éteint

2. Époux injuste :  - Accable sa femme sur la question de la découverte du rôle anesthésiant de la cocaïne - « Ce fut la faute de ma fiancée si je ne suis pas devenu célèbre dès ces jeunes années » (XVII.62)

3. Misogyne classique  - Fait du féminisme une sottise

4. Erich Fromm : « Ses théories sur les femmes sont des rationalisations naïves des préjugés  masculins, et surtout des hommes qui ont besoin de dominer pour dissimuler leur crainte des femmes » (32)  -Théorie de la castration  - Envie du pénis  - Phallus manquant  - Moindre moralité des femmes  - Clitoris comme pénis atrophié  - L’anatomie comme destin.

PETITE LIBIDO

a) Correspondance avec Fliess  - Petite libido vite éteinte (vers 44 ans)

b) D’où théorie de la sublimation  - Erich Fromm :  « Les intérêts scientifiques et intellectuels ont été plus forts que son  éros ; ceux-là ont étouffé celui-ci et, en même temps, ils sont devenus un substitut de l’expérience vivante de l’amour » (30).

c) Erich Fromm : « Beaucoup de penseurs traitent abondamment de cela-même qui leur fait défaut et qu’ils s’efforcent de réaliser pour eux-mêmes ou pour les autres » (32).  - Cette petite libido fait de Freud un obsédé des choses sexuelles  - La répression de la sexualité comme cause des névroses : une pensée autobiographique

MISANTHROPE

a) Erich Fromm : « Freud n’avait pas d’affection pour les gens en général » (333)  - Même avec ses disciples   - Il veut imposer la psychanalyse : tout est tourné vers cette obsession

b) Ne jamais donner, meilleure façon de ne jamais avoir à se perdre

c) Freud inscrit sa vie sous le signe de l’avoir :  - Argent, réputation, honneurs, richesses, honorabilité      -Erich Fromm : Freud « se préoccupait de sa personne, de sa famille, de ses idées, de la façon caractéristique de la classe moyenne » (37)

d) Égotisme / égoïsme :   - Erich Fromm parle de sa « préoccupation égocentrique »  - Mépris de la classe ouvrière, des gens modestes, des gens hors son monde  - La solidarité, la fraternité, l’empathie, la compassion : sentiments ignorés 

CARACTÉRIEL

a) Veut que ses amis remplissent un rôle maternel avec lui  - Sinon : rompt avec eux violemment et devient agressif  - Multiplie alors les commentaires méchants sur ses anciens amis

b) Erich Fromm met à jour un schéma existentiel récurrent :  - « Amitié intense pendant quelques années, puis rupture complète allant en général jusqu’à la haine » (39)  - Breuer, Fliess, Jung, Adler, Rank, Ferenczi, Reich  - Erich Fromm :  « Freud avait tendance à dépendre des autres et, en même temps, il avait honte de cette dépendance et il la détestait » (40).  - … alors il rompait et haïssait. 

PARRICIDE

a) Haine du père : l’exact antipode de la relation avec sa mère

b) Freud rapporte deux anecdotes :  - Freud enfant urine dans la chambre paternelle  - Le père de Freud humilié par un antisémite

c) Prétend sans preuve que son père ne l’aimait pas  - En fait, père aimant son fils, mais peu expansif

d) Le père empêche l’accès à la mère…

e) Théories de Freud sur ce sujet :  - Erich Fromm sur « ces affirmations prétendument scientifiques » (26).

AUTOCRATE

a) Stratège autocrate  - Moque les valeurs bourgeoises  - Mais y aspire…

b) Passion de l’enfant pour les petits soldats, les cartes, les guerres, la stratégie  - Admirateur des chefs de guerre  - Arrive à Londres en exil :   - Rêve de Guillaume le Conquérant qui débarque en 1066 sur le sol anglais… 

c) Autoritaire, rigide, intolérant  - Ne supporte pas les thèses opposées aux siennes  - Erich Fromm : « Ou l’on devait se prononcer complètement en faveur de sa théorie – et cela voulait dire en sa faveur - ou l’on était contre lui » (59).

d) Freud se prétend scientifique, mais se réclame de Colomb et du Conquistador  - Erich Fromm :  « Existe-t-il aucun autre cas d’une thérapie ou d’une théorie scientifique qui se transforme en un mouvement dirigé par un comité central secret, qui se livre à des  purges  à l’égard des membres déviants et dispose d’organismes locaux au service d’une organisation internationale ? » (74).

e) Erich Fromm parle du « caractère quasi politique du mouvement psychanalytique ».  - Ajoute que l’Association Internationale de Psychanalyse est  « organisée selon des normes plutôt dictatoriales »

f) Toute publication devait être soumise à Freud :  - Les points de divergences ne portant pas sur les contenus  - Mais sur la stratégie du mouvement

RESSENTIMENT

a) Freud réagissant à la mort d’Alfred Adler

b) Thèses d’Adler : la psychologie individuelle :  - Importance de Nietzsche - Infériorité d’organe et compensation  - Souci des plus modestes  - Défiance à l’endroit des mythes freudiens  - Considération de l’histoire  - Souci de l’hérédité dans l’étiologie

c) Freud et les freudiens le déconsidèrent :  - Débraillé malpropre  - Personnage sombre et sûr de lui      -Avide de succès et paranoïaque  - Agressif et sans humour

d) 5 octobre 1911, Freud à Ferenczi :  - Veille du Congrès de la Société Psychanalytique de Vienne  - « Demain, c’est la première séance de la société et on va essayer de se débarrasser de la bande d’Adler »  - Freud annonce qu’Adler a créé un groupe pour faire sécession : c’est faux…  - Freud à Jung, 12 octobre 1911 :  - « J’ai forcé hier toute la bande d’Adler (six hommes) à quitter l’Association. J’ai été tranchant, mais à peine (sic) injuste »  - Bientôt, ce sera le tour de Jung…

e) A la mort d’Adler :  - Peter Gay :  « L’analyse avec fin et l’analyse sans fin parut en juin 1937. Le même mois, Freud eut le plaisir (sic) d’apprendre qu’il survivait à Alfred Adler, mort d’une crise cardiaque dans une rue d’Aberdeen, lors d’une tournée de conférences en Angleterre » (708)…

f) Erich Fromm cite cette lettre de Freud à Zweig qui avait manifesté de l’empathie pour le défunt :  - 26 ans après l’éviction d’Adler, cancéreux, âgé de 81 ans, Freud écrit :  - « Je ne comprends pas votre sympathie pour Adler. Pour un garçon juif sorti d’un faubourg de Vienne, une mort à Aberdeen témoigne par elle-même d’une carrière inouïe et est une preuve du point où il est arrivé. Le monde l’a vraiment magnifiquement récompensé du service qu’il a rendu en contredisant la psychanalyse »

POLITIQUE

a) Théorie aristocratique, élitiste, mais pas démocratique de Freud

b) Freud :

1. Socialisant dans sa jeunesse :  - A 17 ans envisage la carrière politique, s’inscrit en droit  - Souhaite devenir ministre   - Loue le 19, Berggasse parce qu’il avait assisté à des réunions de Victor Adler -(Médecin juif, socialiste, ami d’Engels).

2. Belliciste et patriote pendant la Première Guerre Mondiale.

3. Erich Fromm : politiquement Freud est « très à droite du libéralisme » (91)  - Défend l’idée que les masses doivent être guidées par un chef…  - Erich Fromm : « Tel est l’un des aspects tragiques de l’existence de Freud : un an après la victoire d’Hitler, il désespère de la possibilité de la démocratie et présente comme seule espoir la dictature d’une élite d’hommes courageux et prêts au sacrifice. N’était-ce pas l’espoir que seule une élite psychanalysée pourrait diriger et maîtriser les masses indolentes ? » (93)

ANTISÉMITE ?  

 - Pourquoi, en pleine ascension d’Hitler, publier ses travaux sur Moïse ?  - Freud à Jones le 3 mars 1936 :  - « Mes conclusions  (…) comportent une contestation de l’histoire nationale juive légendaire »  - Thèse : Moïse n’est pas juif, mais égyptien      - Le monothéisme n’est donc pas une invention juive - Erich Fromm :  « A l’époque des lois hitlériennes (la première et la seconde partie de Moïse et le monothéisme furent publiées en 1937 et la troisième en 1939), Freud a essayé de prouver que Moïse n’était pas hébreu mais égyptien. Qu’est-ce qui a pu pousser Freud à priver les juifs de leur plus grand héros à un moment même où un barbare puissant tentait de les exterminer ? » (73).


3./ STÉRILITÉ DE LA PSYCHANALYSE

a) Ce livre : 20 ans après la mort de Freud

b) Conclut à l’absence de créativité dans le monde de la psychanalyse  - Normal avec le verrouillage freudien

c) L’arrivée du concept de pulsion de mort exigeait une refonte totale  - Elle n’a pas eu lieu  - Erich Fromm : d’où  « une relative stérilité de la pensée psychanalytique 'officielle' » (96) ;  - Souligne le caractère autoritaire de Freud :  « son caractère autoritaire et fanatique, qui a empêché un développement fructueux de la théorie de l’homme et a conduit à l’établissement d’une  bureaucratie retranchée qui a hérité des dépouilles de Freud sans avoir ni sa créativité ni le radicalisme de sa conception originale » (98).

d) Freud est passé à côté des phénomènes sociaux, de l’histoire  - Erich Fromm « La compréhension de l’inconscient de l’individu prépare et nécessite l’analyse critique de la société dans laquelle il vit » (99)

e) Avec le temps, la psychanalyse est devenue « un produit de remplacement de la religion pour les classes moyennes, ou tant soit peu supérieures, des villes, qui ne souhaitent pas faire un effort radical plus complet » (100) - Autrement dit : une croyance de petits bourgeois à qui le divan suffit  - Et qui ne veulent pas changer la société 

f) Il faut retrouver le caractère révolutionnaire de la psychanalyse du début :  1. Étudier scientifiquement la sexualité  2. Affirmer l’existence d’une sexualité infantile  3. Dire que notre psyché la plus profonde nous détermine  4. Mettre en relation refoulement et névroses 


4./ LA LIBERATION SEXUELLE N’EST PAS FREUDIENNE :

- Erich Fromm combat la société consumériste

- La libération sexuelle n’est pas affaire de psychanalyse freudienne

- (Qui défend répression et renoncement)

- Mais du capitalisme libéral consumériste

- (Qui invite à satisfaire ses désirs et à réifier les corps)

- Le schéma « désir d’objet » du consumériste et acquisition/jouissance

- Le sexe fournit une occasion de consommer de manière compulsive et sans limite


CONCLUSION

DES FLEURS ARTIFICIELLES

a) Texte de 101 pages rédigé en américain  - Réquisitoire sans haine mais argumenté

b) Exercice de rhétorique pour conclure :  1. Influence considérable de Freud  2. Imprégnation dans le moindre rouage de notre civilisation  3. En bon romantique, Freud a montré que l’irrationnel menait le bal

c) Erich Fromm manifeste respect, admiration, compassion affectueuse - Freud fut « un homme vraiment grand » (106)  - On se demande ce qu’aurait été ce livre si Freud n’avait pas été grand…

Prochaines séances :  - Déconstruction de l’analyse,  - De la doctrine…


BIBLIOGRAPHIE :

- Erich Fromm, La mission de Sigmund Freud, éd Complexe

- Erich Fromm, Grandeurs et limites de la pensée freudienne, Laffont

- Alfred Adler, Le sens de la vie, Payot

- Manès Sperber, Alfred Adler et la psychologie individuelle, Idées Gallimard

- Gérard Badou, Madame Freud, Payot

- Percival Bailey, Sigmund Freud le tourmenté, La table ronde

Ewa  

Partager cet article

commentaires

Yorick 20/08/2011 12:13






D’après Onfray, Freud serait antisémite. Quel contresens ! C’est incroyable de lire des choses pareilles alors que Freud est dans une certaine mesure un héritier du judaïsme des lumières, de
la Haskala. Les nazis n’avaient pas besoin de lire Freud pour être antisémites. D’ailleurs, ils brûlaient ses livres.


 


De nos jours, n’importe qui peut dire n’importe quoi et ça passe. Plus c’est gros, mieux ça passe…


 


Quant à dire que l’inconscient freudien est "immatériel" (point 1.e.2.), c’est un autre contresens. L’inconscient est d’autant plus matériel que ses effets se font sentir dans les lapsus, actes
manqués, oublis, rêves, symptômes, ratages, répétitions et marques du destin, c’est-à-dire entre les lignes du texte de nos existences.



cordroc'h j f 18/08/2011 13:09



Ce portrait confirme que la science ,la rationalité ,l'intelligence etc ...peuvent être d'excellents substituts pour  certaines personnes en manque de véritable puissance ,dans le sens
pouvoir d'action direct ,spontané ,naturel etc....nécéssitant une pleine possession de soi-même ,et la capacité à tout donner sans rien exiger en retour . Cela ne fait donc que confirmer ma
vision de l'homme, et mon idée que la civilisation résulte en grande partie du besoin qu'il a d'utiliser en permanence des substituts ,qu'il doit renouveller contamment du fait d'une efficacité
réduite dans le temps ,telle une drogue .Cette maladie toute toute les couches de la société , qui en sont d'ailleurs le résultat .



constance 17/08/2011 22:08



oui, oui, notre véritable nature se révèle, à l'assassinat !!! :-)


Si on se met à écrire en même temps, cela ne va plus, cela ne va plus...


 


Je pense que nous obéissons car la plupart d'entre nous n'a pas le choix : nous croyons que nous sommes notre passé ou notre futur, au lieu de vivre ici et maintenant, la beauté de cet
instant sans douleur qu'est notre présent.



Serge Provost 17/08/2011 22:07



Toute chère Ewa, et tous les autres, et sans jamais avoir la moindre idée de passe attentatoire contre votre
divin Michel Onfray, je vous invite à lire ce modeste article que j'avais écrit, le concerant, sur le Blog de Laurence Hansen-Löve:  Avant onfray: panorama des critiques
de la psychanalyse


Ewa 17/08/2011 21:59



Ma chère Monica, je te promets - pas de fond blanc! :~)



constance 17/08/2011 21:59



Monsieur Provost, loin de moi l'idée du Titanic !!! Vous êtes assez aimable pour nous donner un conseil, il est normal que nous en tenions compte :)


 


Merci Monica d'être toujours présente


 


Si vous saviez ce dont nous sommes désormais capables sans le manuel d'Over-blog, les progrès sont immenses :-))



Ewa 17/08/2011 21:54



Merci beaucoup. Nous allons essayer d’éradiquer le mal et pas faire exploser le blog en même temps, on a déjà failli le faire avec Constance :~).


 


Je suis très contente de votre réaction, Monsieur Serge Provost. Ça prouve que vous êtes là de temps en temps, et je ne m’y attendais pas. Si vous voulez écrire un article qui assassine Onfray,
c’est sans problème, on publiera. ;~)


A bientôt, j’espère.


 


C’est une excellente occasion pour découvrir ou redécouvrir un texte très intéressant de Serge Provost Pourquoi obéissons-nous? Cliquez sur le titre.



monica 17/08/2011 21:54



Forget me not, please !



monica 17/08/2011 21:51



Mais non, Constance, pas pour moi. Ne touche à rien.


Je préfère le noir sur fond gris prme que le noir sur fond blanc.


Je peux faire la différence car comme je viens de l'écrire, le blanc de mon ordi de bureau me fatigue les prunelles ! alors qu'ici cela me les repose !



Serge Provost 17/08/2011 21:49



Allons, les amis, pas de panique sur le Titanic ! Si c'est trop à risques: forget it !



constance 17/08/2011 21:25



Vous voulez dire que nous allons être obligés de toucher à la configuration du blog ?! je prévois un bug d'ici peu :-)



monica 17/08/2011 21:22



Sur mon ordi, cette présentation de tes articles, Ewa, ne me fatigue pas les yeux. 


Je porte des lunettes et le fond blanc de mon ordinateur de bureau n'est pas des plus heureux. Je suis parfois obligée d'imprimer le texte.


Pour que chacun y trouve son compte, il suffirait d'éclaircir juste un peu le fond.



Serge Provost 17/08/2011 20:58



Je partage également cette difficulté de lecture. Un fond plus pâle, (proche du blanc ?) faciliterait la lecture et, partant, la concentration.


Ce commentaire fraternel, sollicité par Ewa, la travailleuse estivale, n'enlève rien à la qualité de l'un et et de l'autre. 



Ewa 17/08/2011 20:46



Je m’adresse aux visiteurs de ce blog. 


Est-ce que la police noire sur le fond gris parme de nos articles n’est pas lisible? On a reçu une plainte concernant cette présentation, la personne qui l’a envoyé l’a qualifié de la folie. Sur
mon ordi le contraste entre le texte et le fond est parfait, je ne comprends donc pas, mais peut-être ce n’est pas le cas pour tout le monde.


Merci d’avance pour votre aide.



Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos