Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 23:30

 

 

Du 29 juillet au 28 août 2013, France Culture diffuse les conférences de Michel Onfray données en 2012-2013 dans le cadre de l’UP de Caen :

Contre-histoire de la philosophie - 11e année,

L'autre pensée 68 :

Henri Lefebvre, Herbert Marcuse, Guy Debord et Raoul Vaneigem. 

_________________________

 

 

13/  LE RADICALISME DE LA NOUVELLE GAUCHE - 14.08.2013

 

 

  • Vous pouvez podcaster les conférences sur le site de l’émission, les archiver, prêter à vos amis.  "Pour des raisons de droits de diffusion et d'utilisation des enregistrements de ces conférences, chaque numéro de cette onzième saison sera podcastable et réécoutable pendant 15 jours" - nous informe France Culture. 
  • Chers internautes, n’oublions pas que les conférences à l’Up de Caen sont constamment présentées comme GRATUITES ! Ne les achetons donc  pas ! Ne remplissons pas les poches de Frémeaux & Associés ! Ne soyons pas des CON-SOMMATEURS !  

      ________________________________



 onfray conférences 2013 marcuse dialogue

1./ « VERS LA LIBERATION »

a) Dans Vers la libération :  • Haine de la démocratie parlementaire libérale :  - Pour la démocratie directe  -Mandats impératifs  • Refus de la tolérance :  - Eloge de la radicalité violente  - Action directe et désobéissance civile  - Défense de l’illégalité : la loi exprime le statu quo

b) « Le radicalisme de la Nouvelle Gauche » :  • « Propriété collective, contrôle et planification collectifs des modes de production et de répartition des ressources » (161).

c) Méthode :   « Brusque refus de la discipline de travail, relâchement de l’effort individuel, désobéissance généralisée aux règles et aux lois, grèves sauvages, boycotts et sabotages, insoumission gratuite, telles pourraient être les expressions de la dissolution de la moralité sociale » (154).  • Spontanéité  • Invention  • Faire et découvrir en faisant  • « Il y a dans cette révolte une part importante de spontanéité et même d’anarchisme » (164).

d) Les jeunes refuseront :  • La tradition,  • La soumission passive,  • L’autorité,  • L’exactitude,  • La ponctualité,  • La virilité,  • La concurrence,  • La productivité,  • Le syndicalisme traditionnel  • Les partis habituels.

e) Contre-révolution et révolte, Marcuse voit les Etats-Unis se diriger vers le fascisme...


2./ ECHEC DE LA NOUVELLE GAUCHE

a) Conférence à l’Université de Californie (Irvine) :   Echec de la Nouvelle Gauche

onfray conf.2013 marcuse echec de la nouvelle gauche marxib) « Avant de se demander en quoi consiste l’échec de la nouvelle gauche, il faut se poser deux questions; en premier lieu : quelles en sont les composantes et quelle en 2 est la nature ? et ensuite : peut-on parler réellement d’échec en ce qui la concerne ? » (13).

c) Autrement dit :  • La Nouvelle Gauche a échoué (13),  • Mais il faut se demander s’il y a échec (17) ;  • Avant de conclure : « je crois qu’il serait faux, malgré tout (sic), de parler de son échec » (23)...

d) La Nouvelle Gauche : à gauche des Partis Communistestraditionnels  • Surgit dans les années soixante – dans la foulée du rapport Khrouchtchev (1956).  • Une gauche sans organisation  • Isolée de la classe ouvrière, ne s’appuie pas sur les masses  • Révolution, sans messianisme du prolétariat ouvrier  • Apparaît à la faveur des mouvements libertaires.

A. Echec de la Nouvelle Gauche

a) Incapacité à trouver une forme d’organisation  • Anti-intellectualisme : éloge de la libération des instincts  • Anarchisme politiquement impuissant : revendication libertaire nihiliste  • Surestimation narcissique de soi

b) « Les « contre-cultures » créées par la nouvelle gauche perdirent leur impact politique et se détruisirent elles-mêmes en revenant à une sorte de « libération » individuelle (la drogue, le culte du gourou et autres sectes pseudo-religieuses), en professant un anti-autoritarisme abstrait doublé de mépris pour la théorie en tant que guide de la pratique ; en ritualisant et en fétichisant le marxisme. Tout cela était l’expression d’une résignation et d’une désillusion prématurées » (19).

c) La psychanalyse : instrument de repli sur soi  • Ses potentialités révolutionnaires ont disparu  • Divan, narcissique et égotiste.

B. Succès de la Nouvelle Gauche

a) La Nouvelle Gauche s’est largement étendue au-delà de son petit cercle  • La libération sexuelle jusque dansles petits villages

b) Combat des minorités opprimées  • Ébranlement international du capitalisme  • Déclin de l’éthique du travail  • Grèves sauvages  • Absentéisme  • Sabotage plus ou moins bien dissimulé  • Mouvements de libération des femmes  • Révolte contre les directions syndicales  • Refus de la morale capitaliste et des valeurs du marché   « La Nouvelle Gauche a totalisé la rébellion contre l’état de choses existant » (27).

c) Lecture difficile de Marcuse  • Facile de le résumer à des slogans:  • Ne plus travailler,  • Désirer le loisir,  • Refuser d’obéir,  • Se régler sur ses caprices,   • Pratiquer l’amour libre,  • Ne reconnaître aucune autorité,  • Abolir les familles,  • Reconstruire le monde autour de soi,  • Donner à Narcisse et à Eros les pleins pouvoirs,  • Congédier tout esprit de sérieux  • Multiplier les happenings,  • Défendre la sexualité des enfants, sinon la pratiquer avec eux.

C. Stratégies pour la Nouvelle Gauche

a) Un front commun de toutes les gauches  • Associer les personnalités apolitiques, la gauche libérale

b) Partir sur des bases locales

c) Utiliser toutes les formes de la démocratie bourgeoise :  • Elections  • Soutiens d’hommes politiques libéraux  • Propager des informations censurées  • Multiplier les protestations contre la destruction de la planète  • Boycott  • Soutenir les réformes qui vont dans le bon sens.


3./ LA CONSTRUCTION D’UN SOCIALISME FEMINISTE

a) Cf. Marxisme et féminisme (7 mars 1974)  • Pour le Centre de Recherche sur les Femmes à Stanford.  • Réédite ce séminaire à Vincennes Paris VIII après Mai

feministe socialisteb) Reconnaître les différences biologiques  • Mais lutter contre leur exploitation sociale  • Pas en construisant de nouvelles institutions  • L’URSS n’a pas changé le statut des femmes  • Réaliser la réalisation de l’humain par l’égalité économique, sociale, culturelle

c) Abolir les valeurs du patriarcat :  • L’agressivité, la productivité, la recherche du profit, l’efficacité, l’esprit de compétition, le principe de rendement, la rationalité fonctionnelle, l’éthique du travail inhumain, la volonté de puissance, la militarisation, l’association de la violence et de la sexualité, la destruction de la planète, la pollution...

d) Opposer le principe de vie au principe de mort :  • La douceur, le loisir, le désir d’épanouissement, le ludique, le principe de plaisir, la rationalité libertaire, l’éthique du travail libérateur, la volonté de jouissance, la paix, la sexualité partagée, la préservation de la planète, le souci de la terre.

e) Réactiver l’érotique des troubadours:  • La Dame au centre du dispositif érotique  • L’amant contre le mari

f) Abolir la chosification des femmes par la société industrielle

g) « L’antithèse masculin-féminin serait alors transformée en synthèse : le mythe antique de l’androgyne » (51).


onfray-conf.2013-Marcuse-Herbert-La-Dimension-Esthetique-Po4./ LA REVOUTION PAR L’ART

a) Donne un rôle majeur à l’art dans la production de la révolution   La dimension esthétique. Pour une critique de l’esthétique marxiste (1977-78).  • Contre l’idéologie marxiste de la superstructure4  • L’art comme reflet de la classe dominante

b) La culture bourgeoise est morte :  • Elle évacuait le corps,  • Elle célébrait la pulsion de mort,  • Elle contraignait l’éros,  • Elle procédait de la répression de la libido  • Elle procédait de la sublimation d’instincts maltraités par la société.  • Elle produisait des objets susceptibles d’un commerce et de spéculations.  • Elle fonctionnait dans, par et pour une minorité qui la confisquait.  • Elle embellissait le réel,  • Elle évitait qu’on s’y attarde,  • Elle fonctionnait comme une récréation, une distraction.  • Elle justifiait l’ordre établi.

c) Dans Contre-culture et révolte :  • Confère au corps une place majeure dans l’avènement de l’art contestataire  • Sensualité = force majeure

d) L’art révolutionnaire ne montre pas des révolutionnaires  • La forme est plus révolutionnaire que le contenu  • Ainsi les surréalistes, Artaud, le blues, le jazz, le dodécaphonisme, l’abstraction.


5./ «LES GOULAGS DE LA DEMOCRATIE »

A inspiré des figures de la nouvelle gauche :

Angela Davis:

angela davisa) A connu le ségrégationnisme en Alabama  • Etudes à New-York  • Découvre Owen et Marx  • Envisage la question noire dans le cadre marxiste  • Milite dans une association de jeunesse marxiste-léniniste  • Lit Sartre & Camus

b) Découvre Marcuse lors d’une AG : elle a 17 ans  • Marcuse parlait de la crise des missiles à Cuba  • Étudie Sartre et sa Critique de la raison dialectique  • Assiste à des meetings de Malcom X  • Septembre 1963 à Biarritz  • Eté suivant : Francfort, séminaire d’Adorno  • S’inscrit en thèse avec Horkheimer -sur la violence dans l’histoire  • Marcuse reprend la thèse lorsqu’elle rentre aux Etats-Unis

c) Combat aux côtés des Blacks Panthers – contre l’intégration, pour la révolution  • 1969 : enseigne à l’université de Californie à Los Angeles  • Contrainte à quitter pour activisme politique

d) Accusée d’une prise d’otages dans un tribunal qui se termine avec des morts  • Cavale, FBI à ses trousses,  • Arrêtée, emprisonnée 16 mois, jugée pour meurtre, kidnapping, conspiration  • Condamnée à mort  • Soutien international : Lennon, Sartre, Aragon, Prévert, Rolling Stones  • Acquittée, libérée en 1972

e) Devient une icône :  • Viêt-Nam, sexisme, phallocratie, racisme, système carcéral, peine de mort, guerre en Irak  • 1980 et 1984 : se présente aux élections présidentielles comme vice présidente du candidat communiste  • En 1997 (53 ans) révèle son homosexualité dans Out  • Enseigne l’histoire de la conscience à l’université de Californie

f) En 2007, publie en France : Les goulags de la démocratie. (!)

 

Rudi Dutschke :

onfray_conf.2013_rudi_dutschke_strasse.jpga) Né en 1940, mort le 24.XII.1979 des suites d’un attentat contre lui en 1968  • Enfance en RDA  • Envisage une carrière de décathlonien, puis de journaliste sportif

b) Engagé contre la militarisation de la RDA  • Pour la liberté de se déplacer dans le pays  • Défense des droits de l’homme  • Refus de faire son service militaire

c) L’Etat lui interdit la carrière sportive  • Fait une formation commerciale dans une coopérative industrielle  • 1961 : déménage à Berlin avant la construction du mur

d) Etudie phénoménologie de Heidegger  • Lit le Marx des Manuscrits de 1844  • Découvre Luckas et Ernst Bloch, l’Ecole de Francfort

e) Engagement à gauche + christianisme messianique révolutionnaire  • Nourri de Karl Barth et Paul Tillich  • Le premier de ses trois fils: Hosea-Che  • Hosea/Osée pour le prophète Juif, Che pour Che...

f) 1962, activiste, édite une revue critique du capitalisme, tiers-mondiste  • Combat contre la guerre au Viêt-Nam  • Prépare un congrès sur cette question à Francfort : Marcuse y intervient

g) En 1967, Herbert Marcuse a souhaité inviter Rudi Dutschke à San Diego – refus des autorités américaines  • Herbert Marcuse vient en Allemagne pour une série de conférences  • Son intervention publiée : La fin de l’utopie  • Peu de temps avant Mai !

h) 2 juin 1967 : mort d’un étudiant lors d’une manifestation contre le Shah  • Abattu par un policier membre de la Stasi  • Rudi Dutschke organise une manifestation contre  • Conspuent l’éditeur de presse Axel Springer  • Coupable d’entretenir ce climat de stigmatisation des étudiants dans ses journaux.

i) 11 avril 1968, un jeune manoeuvre lui tire dessus à 3 reprises  • Blessures au cerveau  • Longue convalescence, réapprentissage de la parole

j) Rudi Dutschke écrit à son agresseur Josef Bachmann  • Lui explique les raisons de son combat  • Et son absence de ressentiment  • Le convainc de la justesse de ses combats  • Le jeune homme se suicide en prison le 24 février 1970

k) Rudi Dutschke reprend le combat militant en Europe  • A la faveur de la parution du livre de Soljenitsyne   • Intervient sur « Soljenitsyne et la gauche » en février 1974  • En faveur des droits de l’homme en URSS  • S’inspire des thèses de Herbert Marcuse :  • Théorie de la tolérance répressive,  • Refus de la démocratie parlementaire,  • Mise au service de la technologie au profit d’une société humaniste,  • Condamnation du travail au nom du loisir,  • Aliénation de l’homme unidimensionnel,  • Embourgeoisement du prolétariat incapable de comprendre son aliénation.

l) Veut une république des conseils  • Socialisme démocratique antiautoritaire  • Veut fédérer les écologistes,   • Les alternatifs à gauche – pourvu qu’ils ne soient pas communistes  • Les antinucléaires  • 1979 : sur la liste des Verts  • Entre au congrès fondateur des Grünen.

m) Veille de Noël 1979 : crise d’épilepsie,  • Meurt noyé dans sa baignoire (39 ans).


6./ CONCLUSION

a) Claude Dupuydenus:   « Son admiration amusée pour de Gaulle narguant les Etats-Unis et le Canada au Canada avec son « Vive le Québec libre ! » ; ses étonnements ironiques plus que perplexes devant le succès du « petit a » de Lacan ; son soutien à Angela Davis, « l’étudiante la plus brillante de tous » ; ses contrevérités d’imagination sur le tableau de Cézanne appelé la maison du pendu, présentant une bâtisse très haute et étirée, évoquant ainsi, disait-il, l’intentionnalité phénoménologique du peintre « construisant » la maison d’un suicidé par pendaison. Or, la maison a tout simplement, semble-t-il, appartenu à un monsieur Lependu, mort de sa belle mort dans son lit ; ses succulences pour l’argot français et la francophilie ; ses détestations pour la bêtise prétentieuse. Sa seconde épouse Inge était partenaire de ses réflexions, ainsi qu’Erica Sherover après elle, Erica aussi si vite disparue bien que plus jeune de quarante ans que lui. Sophie, sa première épouse, avait disparu en 1951, très jeune, également du cancer ».  • Dit qu’il n’a pas aimé son statut de vedette, sa médiatisation

b) Le Monde (3 août 1979), « Derniers désirs »  • Jean Marabini raconte son amitié avec Herbert Marcuse  • A vécu plusieurs semaines chez lui en Californie l’été précédent  • Herbert Marcuse avait rendez-vous avec lui en Bavière  • Devaient partir en Italie, via St Paul de Vence  • onfray conf.2013 Marcuse tombeRetrouve un Herbert Marcuse fatigué qui dit :

c) « Il nous faudra reprendre nos discussions sur la nouvelle droite et sur les Nouveaux Philosophes, que je considère comme des personnages comiques de Molière et des snobs. Bien sûr, je voudrais revoir Venise, Padoue, enquêter sur Negri et les Brigades Rouges. Toute cette violence, toute cette cruauté, il faut l’analyser, l’expliquer, la désamorcer et la transcender. Mais j’ai quand même un peu peur de mourir par cette chaleur à Venise, comme le personnage de Thomas Mann. Je préfère rester dans mon Allemagne si je dois m’en aller. Tu sais, toute ma vie, je n’ai cru que dans Eros et Thanatos, l’instinct de l’amour, l’instinct de la mort. Je crois que maintenant, c’est l’heure de mon rendez-vous final avec la mort, mais j’y suis résigné »

d) Meurt le 29 juillet 1979, en Allemagne,  • Attaque cérébrale consécutive à ses problèmes cardiaques.  • 81 ans.

e) Sur sa tombe on peut lire en allemand : « Poursuivez ! ».  

 • Poursuivons, en effet...             

 

 


BIBLIOGRAPHIE :

• Marcuse, Philosophie et révolution, Denoël Gonthier

• Marcuse, La dimension esthétique, Seuil

• Marcuse, Contre révolution et révolte, Seuil

• Bernard Sichère, Le moment lacanien, Grasset

• François George, L'effet 'yau de poële’, Hachette

• Angela Davis, Autobiographie, Albin Michel

• Jean Birnbaum, Les maoccidents, Stock

 

Partager cet article

commentaires

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos