Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 23:34

 

 

Du 29 juillet au 28 août 2013, France Culture diffuse les conférences de Michel Onfray données en 2012-2013 dans le cadre de l’UP de Caen :

Contre-histoire de la philosophie - 11e année,

L'autre pensée 68 :

Henri Lefebvre, Herbert Marcuse, Guy Debord et Raoul Vaneigem. 


_________________________

 

 18/  LA SOCIETE DU SPECTACLE - 21.08.2013

 

  • Vous pouvez podcaster les conférences sur le site de l’émission, les archiver, prêter à vos amis.  "Pour des raisons de droits de diffusion et d'utilisation des enregistrements de ces conférences, chaque numéro de cette onzième saison sera podcastable et réécoutable pendant 15 jours" - nous informe France Culture. 
  • Chers internautes, n’oublions pas que les conférences à l’Up de Caen sont constamment présentées comme GRATUITES ! Ne les achetons donc  pas ! Ne remplissons pas les poches de Frémeaux & Associés ! Ne soyons pas des CON-SOMMATEURS !  

      ____________________________________

 

SYNOPSIS

 

 onfray conf.2013 DebordSpectacle

 

1./ UN GRAND LIVRE CRYPTE

a) Le grand livre libertaire du XX° siècle  • Mal compris, réduit à son titre  • Collage, cryptage  • Sous le signe de Feuerbach  • Ce que n’est pas le spectacle : les médias  • Ce qu’il est : la séparation

b) Guy Debord a prévu le malentendu :   « Sans doute, le concept critique de spectacle peut être aussi vulgarisé en une quelconque formule creuse de la rhétorique sociologico-politique pour expliquer et dénoncer abstraitement tout, et ainsi servir à la défense du système spectaculaire » (Thèse 203).  • Relevaient du spectacle pour Guy Debord :  • Lefebvre, Sartre, Foucault, Deleuze, Guattari, Castoriadis, Châtelet, Lyotard, les Nouveaux Philosophes... Sollers.

c) Compose la Société du Spectacle comme une énigme destinée à une élite :  • Les indices sont dissimulés dans le texte

d) La forme coïncide avec le fond :  

 • Subversif  

  «L’inversion du génitif » (206) :  - Exposition du caractère dialectique du réel  - Invention de cette technique par Marx : Misère de la philosophie / Philosophie de la misère  - Le langage de la théorie critique : « Il n’est pas la négation du style, mais le style de la négation ».

Le plagiat :  -  « Le plagiat est nécessaire. Le progrès l’implique. Il serre de près la phrase d’un auteur, se sert de ses expressions, efface une idée fausse, la remplace par l’idée juste » (207).  - Cette phrase qui légitime le plagiat... est de Lautréamont !

Les citations:  - Feuerbach, Hegel, Marx, Gracian, Machiavel, Bossuet, Napoléon, Lénine, Trotski, Staline  - Exergue, développement,  - Cheville d’un dispositif argumentatif  - Parfois Guy Debord donne sa source, parfois non...


2./ THEORIE DU DETOURNEMENT

a) Le détournement : contraire de la citation  • La citation : autorité légitimante dissociée du contexte  • Le détournement : Aufhebung, conservation & dépassement

b) Le chapitre IV de La société du spectacle : « Le prolétariat comme sujet et comme représentation »  • Cf. Schopenhauer Le monde comme volonté et comme représentation :  • Le prolétariat comme un monde et le sujet comme une volonté.

c) L’Internationale situationniste n’a cessé de parodier des titres:  • décembre 1959 : Le détournement comme négation et comme prélude, même exercice  • août 1964 : L’urbanisme comme volonté et comme représentation

d) décembre 1960 : La création ouverte et ses ennemis d’Asger Jorn  • Cf. La société ouverte et ses ennemis de Popper

e) janvier 1963 : Technique du coup du monde d’Alexandre Trocchi  • Cf. la Technique du coup d’Etat de Malaparte

f) août 1964, deux titres:  • Sorel, Réflexions sur la violence  • Guyau, Esquisse d’une morale sans obligation ni sanction

g) En mars 1966, Le déclin et la chute de l’économie spectaculaire-marchande  • Cf. Déclin et de la chute de l’Empire romain d’Edward Gibbon

h) Même livraison, Les luttes de classe en Algérie :  • Cf. Luttes des classes en France de Marx

i) Mars 1966, Les structures élémentaires de la réification de Jean Garnault,  • Cf. Structures élémentaires de la parenté de Lévi-Strauss

j) Octobre 1967 : Misères dans la librairie   Misère dans la philosophie de Marx...

k) Sont cités et détournés:  • Kojève, Bernstein, Luckas, Riesman, Korzybski, Melville, Virgile, Pascal, Schopenhauer, Korch, Papaionnaou, Huizinga, Jorn, Rosenberg, Héraclite, Swift, Stirner, Bakounine...  • Plus d’une centaine : à peu près une par page  • La plupart : Hegel et Marx.


3./ UNE ANALYSE FEUERBACHIENNE

a) Dieu comme fiction  • La religion comme aliénation

b) Guy Debord : l’aliénation : coupure de soi d’avec soi  • On vide sa substance pour nourrir une fiction   « La séparation est l’alpha et l’omega du spectacle » (25).


4./ QU’EST-CE QUE LE SPECTACLE ?

a) La vie est accumulation de spectacles:  • Ce qui était jadis vécu directement  • S’est aujourd’hui éloigné dans une représentation

b) Le vrai monde a disparu au profit d’un faux monde :  • Celui de la représentation qui est inversion du vrai  • Inversion de la vie, donc mort

c) Le spectacle :  • L’apparence est vérité  • Le principal produit de la société actuelle  • La dégradation de l’être en avoir, puis de l’avoir en paraître  • La vie de tous dégradée en univers purement spéculatif   « L’autoportrait du pouvoir à l’époque de sa gestion totalitaire des conditions d’existence » (24) ;  • L’éloignement de la réalité dans une image  • L’inversion du réel  • Une production qui produit  • La quintessence du monde actuel  • L’emploi du temps d’une formation économique et sociale  • L’image de l’économie régnante  • La principale production de la société contemporaine  • L’économie soumise à sa propre loi.   « Le spectacle est matériellement « l’expression de la séparation et de l’éloignement entre l’homme et l’homme » » (215) – citation détournée des Manuscrits de 1844 de Marx.

d) Le spectacle a produit la prolétarisation du monde :  • Nouvelle définition du prolétariat :  • Le prolétariat « est l’immense majorité des travailleurs qui ont perdu tout pouvoir sur l’emploi de leur vie, et qui, dès qu’ils le savent, se redéfinissent comme le prolétariat, le négatif à l’oeuvre dans cette société » (114).

e) La division du travail sépare le producteur et son produit :  • Sujet et objet séparés.


5./ REIFICATION ET FETICHISATION

a) Dans le capitalisme, le travail est transformé en salariat  • La production libère de la pénurie  • Mais elle asservit à une autre forme d’aliénation :  - La production elle-même

b) L’économie politique : la science de la domination  • La consommation assure la dictature du marché  • Et augmente l’aliénation  • Création de faux besoins, fabrication du désir  • L’économie se nourrit d’elle-même

c) « Là où était le ça économique doit devenir le je » (52)  • Abolir les classes et réaliser « la possession directe des travailleurs sur tous les moments de leur activité » (53).


6./ DETOURNEMENT DE HEGEL

a) Nombreux sur la dialectique

b) Obscurcissement...   « Le sujet de l’histoire ne peut être que le vivant se produisant lui-même, devenant maître et possesseur de son monde qui est l’histoire, et existant comme conscience de son jeu » (74).

c) Exemple dialectique :  • La révolte comme spectacle entretient l’aliénation  • Tout est spectacle dans la société du spectacle,  • Y compris la critique du spectacle...  • La révolte spectaculaire devient marchandise

d) La seule critique du spectacle qui échappe au spectacle :  • Celle qui se trouve couplée à l’action révolutionnaire    « Pour détruire effectivement la société du spectacle, il faut des hommes mettant en action une force pratique. La théorie critique du spectacle n’est vraie qu’en s’unifiant au courant pratique de la négation dans la société » (203).


7./ CRITIQUE DE GAUCHE DE LA GAUCHE

a) Critique les gauches officielles du moment :  • Le socialisme utopique  • Les anarchistes  • Les marxistes orthodoxes  • La social-démocratie  • Le bolchevisme, le léninisme, le stalinisme, le trotskisme  • Le maoïsme

b) Une critique de gauche de toutes les gauches est libertaire  

 • Critique du socialisme utopique :  - Défendable dans la critique du capitalisme et de son désir de l’abolir  - Pas défendable dans son refus de l’histoire concrète  - Dans son acceptation du paradigme scientifique  - Les saint-simoniens croient que la science peut gouverner   - Certains prennent appui sur l’astrologie comme modèle cosmique d’harmonie  

 • Critique du socialisme anarchiste :  - Version Stirner, version Bakounine  - Critique sa conservation de la fin marxiste sans la méthode  - Confiance naïve dans l’insurrection ou la grève générale  - Prisonniers de l’abstraction et de l’idéal  - Relèvent du dérisoire et de l’incohérent  - Ne pensent pas de façon dialectique la question des moyens  

 • Les anarchistes: « propagandistes et défenseurs de leur propre idéologie, spécialistes d’autant plus médiocres en règle générale que leur activité intellectuelle se propose principalement la répétition de quelques vérités définitives » (93).  - Ils défendent la décision unanime  • Ce qui ouvre la porte à « l’autorité incontrôlée, dans l’organisation même, de spécialistes de la liberté ; et l’anarchisme révolutionnaire attend du peuple libéré le même genre d’unanimité, obtenue par les mêmes moyens » (id.).     - Incapables de s’organiser :  - Ils perdent ce que la révolution obtient dans les premières semaines  

 • Critique du marxisme :  - L’économisme,  - L’avant-garde prolétarienne  - Scientisme  - Oubli de l’Histoire comme Totalité  

 • Critique du léninisme :  - Lénine réalise les erreurs du marxisme  - Bureaucratie  - Le prolétariat floué par ceux qui disent le représenter  - Le Parti comme instrument de la dépossession du prolétariat  - Dictature des tenants du spectacle contre la classe ouvrière  - L’URSS : un capitalisme d’Etat

• Critique du stalinisme :  - Réalisation du léninisme  - Industrialisation forcenée  • Maintient de :  - La société marchande,  - La société du spectacle  - La fétichisation de la marchandise  - La réification des hommes  - L’aliénation  - Stalinisme = terrorisme de la classe bureaucratique  - Manipulation du passé =  - Réécriture de l’histoire au profit du spectacle concentré dans « un présent perpétuel » (108)

• Critique de Lyssenko – et du PCF

• Critique du trotskisme :  - Variation du spectaculaire stalinien  - Trotski solidaire de la bureaucratisation jusqu’en 1927  - Visait l’internationalisation du spectacle

• Critique du maoïsme :  - « Le mensonge chinois » (111)

• Critique du socialisme tiers-mondiste :  - Algérie après 1962,  - Egypte de Nasser,  - Anciennes colonies d’Afrique noire  - Collusion de ce socialisme avec « l’islamisme » (113).

• Critique de la social-démocratie et du fascisme :  a. Deux façons différentes de sauver un même spectacle  • Façon douce, façon autoritaire  • On garde :  - Le capitalisme consumériste,  - L’économie de marché,  - Les vies mutilées  b. La social-démocratie :  • Hypothétique finalité révolutionnaire  • Réformisme dans les faits  • Le capitalisme voit la chose d’un bon oeil  c. Le fascisme :  • Emprunte sa forme au léninisme  • Réagit à la peur du bolchevisme  • Requiert l’Etat pour lutter contre la révolution prolétarienne  • Défend les mêmes valeurs que la bourgeoisie :  - Famille, propriété, ordre moral, nation  • Réunit bourgeois et chômeurs, victimes de la crise, déçu du socialisme  • Se solidifie autour d’un mythe :  - Race, sang, chef  • S’appuie sur des techniques de communication moderne et de conditionnement  • Détruit le mouvement ouvrier  • Contribue à l’avènement du spectacle  • Guy Debord professe sa disparition : « Il est la formule la plus coûteuse du maintien de l’ordre capitaliste » (109).


8./ ELOGE DES CONSEILS OUVRIERS

• Partie positive du livre  • Là où il y a séparation, réaliser la réconciliation  • Éloge des «Conseils ouvriers révolutionnaires concentrant en eux toutes les fonctions de décision et d’exécution et se fédérant par le moyen de délégués responsables devant la base et révocables à tout instant » (116).  • Dans la logique conseilliste « la négation spectaculaire de la vie est niée à son tour » (117).  • Guy Debord voit monter « un deuxième assaut prolétarien » (115) avec des ouvriers qui conduisent des luttes anti-syndicales parce que les syndicats évoluent eux aussi dans une logique spectaculaire, avec « les courants révoltés de la jeunesse (sic) protestataires et spontanés, avec de nouveaux luddistes décidés à détruire les « machines de la consommation permise » » (id.).


9./ LA REVOLUTION : POUR QUOI FAIRE ?

a) Abolir le travail salarié au profit du jeu « Seuls ceux qui ne travaillent pas vivent » (134).

b) Analyse ontologique du temps:  • (Comment surgit le spectaculaire ?)  • Le temps cyclique des paysans nomades condamne à la répétition  • Apparition de l’écriture : le temps linéaire advient  • Ce Temps des propriétaires permet l’histoire, puis la séparation  • La religion joue un grand rôle dans la construction de ce temps historique  - Ce temps n’accède à la vérité de lui-même que par la conscience de soi  • Le capitalisme unifie le temps de façon planétaire  • Le temps devient la mesure de la marchandise  • Il inverse le temps réel dans le temps consommable  • Ce temps consommable est celui de la marchandise

c) Guy Debord veut abolir le temps mesuré « au profit d’un modèle ludique de temps irréversible des individus et des groupes, modèle dans lequel sont simultanément présents des temps indépendants fédérés »   «C’est le programme d’une réalisation totale, dans le milieu du temps, du communisme qui supprime ‘’tout ce qui existe indépendamment des individus’’ » (163).  • Cf. L’idéologie allemande de Marx.

d) La révolution de Guy Debord est donc conseilliste :  • Abolir le temps spectaculaire de la marchandise  • Réaliser le temps ludique dans lequel chacun est au centre de soi  • Cette abolition de l’aliénation, cette fin du spectaculaire nomme le communisme

e) Mort de la culture :  • Lieu de la séparation  • Instrument du spectacle  • Mise à distance du monde dans l’illusion

f) Mort de l’art  • Décomposition de l’époque

g) Mort du tourisme  • Qui vit de la consommation de l’image diffusée  • Et de la vérification sur place de la réalité de la fiction représentée

h) Mort du structuralisme :   « La pensée garantie par l’Etat, qui pense les conditions présentes de la « communication » spectaculaire comme un absolu » (202).

i) Mort de la sociologie :  • Qui n’est que « critique spectaculaire du spectacle » (195).

j) Mort du Nouveau Roman :   « Ecole de néo-littérature, qui simplement admet qu’elle contemple l’écrit pour lui-même » (192).


10./ UNE VILLE NOUVELLE : UNE NOUVELLE VILLE

• Mort de la ville :

• Contre :  - La ville sans rues : donc sans prolétaires pour y descendre  - La dictature des voitures dans les villes  - La domination de l’autoroute  - La dislocation des centres anciens  - Les supermarchés géants construits sur des terrains vagues sur un socle de parking  - La ville séparée de la campagne  - La « pseudo-campagne » (177) : o Le terrain entre la ville et la campagne des zones pavillonnaires  - L’architecture pour les pauvres:  o Usines, maisons de la culture, villages de vacances, grands ensembles  - Les villes nouvelles: « Reconstruire intégralement le territoire selon les besoins du pouvoir des Conseils de Travailleurs, de la dictature antiétatique du prolétariat, du dialogue exécutoire » (179).

 


 

La société du spectacle paraît le 14 novembre 1967

Debord dit ce qui peut advenir

Mai 68 advient.


BIBLIOGRAPHIE :

• Feuerbach, L'essence du christianisme, François Maspero

• Patrick Marcolini, Le mouvement situationniste, L'échappée

• Guy Debord, La société du spectacle, Gérard Lebovici

• Jean-Jacques Raspaud, Jean-Pierre Voyer, L'internationale situationniste. Protagonistes / Chronologie / Bibliographie (Avec un index des noms insultés), Champ Libre

• Toulouse LaRose, Debord contre Debord, Nautilus

• Patrick Straram, Lettre à Guy Debord (1960), Sens & Tonka

 

Partager cet article

commentaires

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos