Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 16:03

 

 

Du 29 juillet au 28 août 2013, France Culture diffuse les conférences de Michel Onfray données en 2012-2013 dans le cadre de l’UP de Caen :

Contre-histoire de la philosophie - 11e année,

L'autre pensée 68 :

Henri Lefebvre, Herbert Marcuse, Guy Debord et Raoul Vaneigem. 


_________________________

 

 19/  CONSTRUCTION D’UNE LEGENDE - 22.08.2013 

 

  
  • Vous pouvez podcaster les conférences sur le site de l’émission, les archiver, prêter à vos amis.  "Pour des raisons de droits de diffusion et d'utilisation des enregistrements de ces conférences, chaque numéro de cette onzième saison sera podcastable et réécoutable pendant 15 jours" - nous informe France Culture. 
  • Chers internautes, n’oublions pas que les conférences à l’Up de Caen sont constamment présentées comme GRATUITES ! Ne les achetons donc  pas ! Ne remplissons pas les poches de Frémeaux & Associés ! Ne soyons pas des CON-SOMMATEURS !  

      ____________________________________

 

SYNOPSIS 

 

onfray conf.2013 guy-debord-avait-raison,M107299    

 

1./ UNE ENTREPRISE DE RECUPERATION

a) Qu’a fait Guy Debord en Mai ?  • Correspondance inhabituellement maigre... :  - 34 lettres en 1968  - 82 en 1965  - 75 en 1966

b) La légende le montre en inspirateur de Mai  • L’histoire pourrait contrarier l’image pieuse

c) Après Mai, il publie des hagiographies de lui-même :  • Il s’aime, il a tout prévu  • Il a écrit de bons livres qui dureront  • Il a lu les bons auteurs  • Il a vu avant les autres ce qui est devenu évidence pour tous

d) Il ne fut pas le Clausewitz de Mai...  • Mais un acteur parmi tant d’autres

e) Dans la correspondance :  • Se manifeste 15 jours après le début du mouvement.

 

 

2./ LES SITUATIONNISTES EN MAI

Le 14 Mai :

Création du «Comité Enragés-Internationale situationniste » :

a) S’emparent de la salle Jean Cavaillès pour la rebaptiser Jules Bonnot...  • Donnent le nom de Ravachol à une autre salle...  • Accrochent un drap à la fenêtre : « Occupation des usines – Conseils Ouvriers – Comité Enragés-Internationale situationniste ».  • M.Bernstein et Guy Debord ravitaillent les grévistes en cigarettes...  • Tracts, slogans, ronéo, graffitis, affiches, AG  • Les comités s’opposent aux comités, se battent pour le leadership...  • ... qui permet de disposer du matériel de repro et d’un micro avec sono...

b) Souhaitent la jonction avec les ouvriers de Renault  • Sont refoulés aux portes...

c) Pascal Dumontier, Les situationnistes et Mai 68 :  • « Il semble que leur radicalisme révolutionnaire, leur critique des groupuscules gauchistes, leur appel à la formation de conseils ouvriers ne recueillent l’adhésion que d’une faible minorité (sic) d’étudiants »...

Le 15 mai :

a) Écrit une lettre « aux membres de l’Internationale situationniste, aux camarades qui se sont déclarés en accord avec nos thèses » :  • « La « révolte » étudiante de Paris a commencé avec le petit groupe des « Enragés » de Nanterre voici quelques mois; René Riesel ; Gérard Bigorgne (exclu en avril de toutes les universités françaises pour cinq ans), etc. (sic). Ce groupe était sur des positions pro I.S. Le reste du « Mouvement du 22 mars » (plus modéré et confus) a trouvé son leader en Dany Cohn-Bendit (anarchiste du groupe 2 Noir et Rouge) qui a accepté un rôle de vedette spectaculaire où se mêle cependant un certain radicalisme honnête » (Correspondance, III. 283).

b) Or, les Enragés désignent une constellation : anarchistes, gauchistes, contestataires,  • Voies de fait contre des enseignants  • Graffitis  • Affrontements avec la police

c) Le « Mouvement du 22 mars » n’est pas situationniste :  • « Les crétins du 22 mars » écrit Guy Debord le 17 septembre 1969 (Cor. III.289).  • Dictionnaire de Mai 68 : ce groupe de 142 étudiants, sur un total de 12.000, qui occupe Nanterre « pour la plupart à la mouvance libertaire ou gauchiste (surtout à la Jeunesse Communiste révolutionnaire) » (302).

Le 17 Mai :

• Quittent la Sorbonne pour créer un nouveau comité :  - Le Conseil pour le maintien des occupations (CMDO)...  - Une quarantaine d’adhérents qui se proposent de fonctionner comme Conseil emblématique des Conseils révolutionnaires à venir  - En fait : une AG perpétuelle...

Le 19 mai :

• Envahissent le bâtiment de l’Institut de Pédagogie nationale  • s’emparent du comité paritaire d’occupation  • Le rebapisent « institut pédagogique populaire »  • Rédigent et diffusent des tracts  • « A bas la société spectaculaire-marchande ; Abolition de la société de classe ; Occupation des usines; Fin de l’université ; Le pouvoir aux conseils de travailleurs ».  • Ecrivent une chanson  • Détournent des photos – dont quelques nus...  • Le comité crée des comités: des liaisons, des fournitures, de l’imprimerie  • Cassent des vitrines d’épicerie pour se ravitailler  • Siphonne l’essence  • Vandalise des objets de culte dans les églises

 Le 30 mai :

• Dans un tract : menacent Moscou, Pékin, Washington, Tokyo de leurs foudres à venir...

Le 15 juin :

• Le Conseil pour le maintien des occupations se dissout...  • L’IS offre des adhésions à quelques figures emblématiques de Mai...  • Debord, le Clausewitz de Mai 68 ?


onfray conf.2013 GuyDebord dessin travail 

 

3./ DEBORD, UN PRODUIT DE MAI ?

Le 15 août :

a) Mai est loin :  • Guy Debord envoie une lettre à Raoul Vaneigem.  • Propose un menu mai 68 avec :  • « Potage enragé » : tomates, céleri, cerfeuil, poivre, piment, crème, « pavés de pain frottés d’ailrevenus au beurre »  « Croustade Gay-Lussac » : homard flambé avec moules et marrons chauds  • « Filets mignons de Nanterre »  « Epinards au Grappin » - du nom du doyen de la faculté de Nanterre surnommé Grappin-la-matraque   • « Sorbonne flambée » : « Meringue glacée au chocolat, garnie de cerises et flambée à la vodka verte » .

b) Construction de la légende avec Jean-François Martos, Histoire de l’Internationale situationniste :  • Eléments de langage :  • Il y eut très peu de situationnistes,  • Mais leur influence fut considérable

c) Version officielle :  • « Au tout début de la révolution (sic) de 1968, il n’y avait que quatre situationnistes à Paris- dont Debord, Khayati, Viénet » (245) .  • « Si l’on ajoute trois ou quatre Enragés (Bigorgne, Cheval, Riesel) aux situationnistes alors présents à Paris, on constate que huit individus tout au plus auront suffi à allumer la mèche de 68, dont l’explosion ébranla tant les masses » (245).  • 8 situationnistes auraient donc fait mai 68...

d) En mai, GD était un garçon bohème familier des happenings spectaculaires parisiens...

e) En Juillet 69 : l’Internationale situationniste compte 9 adhérents...  • Sur la planète : 18  • En 1970 : activité nulle  • Fin 1970 : 5 personnes dans le groupe

f) Dont Debord qui renie le conseillisme...  • Le 17 mars 1970, Notes pour la réunion des sections françaises et italiennes:  • « Malgré leur très grand intérêt historique et programmatique, les Conseils ouvriers du passé sont évidemment des expériences insuffisantes. (...) Une vague mode conseilliste se développe, jusque chez les crétins. Nous n’avons d’aucune façon à nous y ranger; mais à la déranger, dès à présent ».

g) 14 novembre 1970 : démission de Raoul Vaneigem  • Haine de Debord  • Exclusions, démissions

h) Dissolution de l’Internationale situationniste en avril 1972 par Debord, La véritable scission dans l’internationale, circulaire publique de l’internationale situationniste.


4./ DEBORD ET LA LEGENDE DU PROPHETE

a) Rencontre Lebovici courant 1971  • Divorce de M. Bernstein le 5 janvier 1972  • Epouse Alice Becker 6 mois plus tard le 2 aoput 1972

b) Réalisation du film La société du spectacle

c) 1979, Préface à la quatrième édition italienne de La société du spectacle  • Dit être lu et mal traduit, avoir un lectorat chez les ouvriers italiens

d) « Evidemment, si quelqu’un publie de nos jours un véritable livre de critique sociale, il s’abstiendra certainement de venir à la télévision, ou dans les autres colloques du même genre ; de sorte que, dix ou vingt ans après, on en parlera encore » (1462).

e) « Je me flatte d’être un très rare exemple contemporain de quelqu’un qui a écrit sans être tout de suite démenti par l’événement, et je ne veux pas dire démenti cent fois ou mille fois, comme les autres, mais pas une seule fois. Je ne doute pas que la confirmation que rencontrent toutes mes thèses ne doive continuer jusqu’à la fin du siècle, et même audelà » (1465).

f) Pas démenti entre 68 et 79 ?  • Pas une seule fois son oeuvre n’annonce Mai  • Pas une seule fois il n’annonce que Mai sera suivi d’un retour de la réaction  • Pas une seule fois il n’annonce que Mai produira le renforcement du capitalisme sous sa forme libérale  • Et il annonce l’avènement de la révolution – qui ne vient pas...

g) La société du spectacle (1967) : échec du capitalisme...  • « Une nouvelle époque s’est ouverte : après la première tentative de subversion ouvrière, c’est maintenant l’abondance capitaliste qui a échoué » (1115).

h) Commentaires sur la société du spectacle (1979) : triomphe du capitalisme  • « Les troubles de 1968 (...) n’ayant en aucun lieu abattu l’organisation existante de la société (...), le spectacle a donc continué partout de se renforcer, c’est-à-dire à la fois de s’étendre aux extrêmes par tous les côtés, et d’augmenter sa densité au centre » (12).


5./ LES MODALITES DU SPECTACULAIRE

a) Commentaires sur la société du spectacle (1988) :  • Pas une seule ligne positive  • Analyse la métamorphose du spectacle

onfray-conf.2013_debord_commentaires-sur-la-societe-du-sp.gifb) Le spectaculaire moderne :

« Le règne automatique de l’économie marchande ayant accédé à un statut de souveraineté irresponsable, et l’ensemble des nouvelles techniques de gouvernement qui accompagnent ce règne » (12).

• Il se sépare en deux.  1. Le spectaculaire concentré :  « L’idéologie résumée autour d’une personne dictatoriale » (18),  • Le national-socialisme ou le stalinisme : III° Reich et URSS  2. Le spectaculaire diffus:  • L’idéologie « incitant les salariés à opérer librement leur choix entre une grande variété de marchandises nouvelles qui s’affrontaient »  • Les démocraties bourgeoises indexées sur le mode de vie américain.  • France et autres pays d’Europe, Amériques, Japon .  3. Le Spectaculaire intégré :  • Aboutissement de la société du spectacle qui commence autour de 1931...  • Mélange le concentré et le diffus  • Résolution de leur conflit après effondrement du premier et triomphe du second  • S’impose mondialement  • Triomphe en France grâce au « rôle important des partis et syndicats staliniens dans la vie politique et intellectuelle, faible tradition démocratique, longue monopolisation du pouvoir par un seul parti de gouvernement, nécessité d’en finir avec une contestation révolutionnaire apparue par surprise » (18) .  • Dispose d’un centre directeur occulte :  • « On n’y place jamais plus un chef connu, ni une idéologie claire » (19).  • Caractérisé par 5 points principaux :  • « Le renouvellement technologique incessant ; la fusion économico- étatique ; le secret généralisé ; le faux sans réplique ; un présent perpétuel » (21).  • Il est partout et infuse toute la réalité.


6./ LE DISCOURS DECADENTISTE (I)

Commentaires sur la société du spectacle (1988)

a) La fin de la compétence :  • « Un financier va chanter, un avocat va se faire indicateur de police, un boulanger va exposer ses préférences littéraires, un acteur va gouverner, un cuisinier va philosopher sur les moments de cuisson comme jalons dans l’histoire universelle. Chacun peut surgir dans le spectacle afin de s’adonner publiquement, ou parfois pour s’être livré secrètement, à une activité complètement autre que la spécialité par laquelle il s’était d’abord fait connaître » (20).

b) La fin de la nature naturelle :  • Pollution généralisée par l’industrie moderne

c) La fin de l’alimentation saine :  • Nourriture formatée et industrielle

d) La fin du vin :  • Avènement de boissons falsifiées par la chimie

e) La fin de la valeur authentique :  • Au profit du « statut médiatique » (20) qui confirme la seule valeur

f) La fin des connaissances historiques:  • Culte du présent éternel devenu religion absolue du marché  • Ce qui permet l’ignorance , l’inculture et facilite le gouvernement

g) La fin de l’agora :  • Disparition d’espaces de discussions publics  • Où pourrait se critique et déconstruire le discours spectaculaire dominant

h) La fin de la possibilité révolutionnaire :  • Chacun affirmant que rien ne peut plus être changé

i) La fin de la critique sociale :  • Elle est confisquée par des « universitaires ou des médiatiques(...) (qui) ressemblent au fac simile d’une arme célèbre, où manque seulement le percuteur » (84) .

j) La fin du livre :  • Domination de l’informatique et des ordinateurs à l’école

k) La fin de la conversation :  • Disparition de ceux qui savaient parler

l) La fin de la logique :  • « Aucun drogué n’étudie la logique » (39)

m) La fin de la personnalité :  • Triomphe d’individus unidimensionnels

n) La fin de la science humaniste :  • La science menace la vie :  - Pollution des océans  - Destruction des forêts tropicales  - Raréfaction de l’oxygène  - Trou dans la couche d’ozone  - Accumulation des radiations nucléaires  - Génétique faustienne

o) La fin de la sécurité :  • Pleins pouvoirs du secret, de la mafia,  • Des réseaux occultes de désinformation et de surveillance

p) La fin de la médecine de l’individu :  • Médecine d’Etat qui joue les intérêts de l’industrie pharmaceutique  • Contre la santé des particuliers

q) La fin de l’école classique :  • Dictature des pédagogues   • Ils remplacent analphabète par illettré – qui signifie : qui a appris la lecture, mais l’a oubliée

r) La fin de l’art :  • Prolifération du néo-dadaïsme qui pontifie dans « le médiatique » (86).

s) La fin du jugement de goût :  • Les Américains financent la restauration de Versailles ou de la Chapelle Sixtine :  • «C’est pourquoi les fresques de Michel-Ange devront prendre des couleurs ravivées de bande dessinée, et les meubles authentiques de Versailles acquérir ce vif éclat de la dorure qui les fera ressembler beaucoup aux faux mobilier d’époque Louis XIV importés à grand frais du Texas » (59).  • Tout ceci dans un livre de moins de 100 pages...


7./ LE DISCOURS DECADENTISTE (II)

onfray conf.2013-debord-ingiruma) Récidive avec : In girum nocte et consumimur igni (1990) – 67 pages  • Palindrome : «Nous tournons en rond dans la nuit et nous sommes consumés par le feu »  • La révolution n’est plus d’actualité, repli sur soi

b) Liste des griefs:  • Le monde va mal  • Les cinéphiles prouvent la décadence de l’époque  • On doit tout faire : conduire sa voiture, prendre son essence, remplir son caddie  • Nourritures et vins frelatés  • Paris n’est plus Paris: ville détruite par les urbanistes  • Pollution partout  • Nostalgie de son passé : lettrisme, bohème, dérives nocturnes, boisson  • Déplore Tchernobyl  • Prend acte de la fin du Mur de Berlin

c) Constate :  • La nostalgie :  - « Une époque a passé (...). son air d’innocence ne reviendra plus » (62)  • La décadence :  - « Voilà donc une civilisation qui brûle, chavire et s’enfonce tout entière » (72)  • La fin de toute possibilité révolutionnaire :  - Ne croit plus à « la révolution totale » (51) qui serait symptôme du spectaculaire  • L’ego comme seul centre possible :  -  « Un sujet important : moi-même » (25)  • Dit avoir été solitaire, impeccable, vrai pour toujours, imperturbable, corrompu par rien ni personne,

d) Réécrit l’histoire :

• Se présente en théoricien, stratège et tacticien de Mai 68 :  - « J’admets, certes, être celui qui a choisi le moment et la direction de l’attaque, et donc je prends assurément sur moi la responsabilité de tout ce qui est arrivé (...). Ne me suis-je pas tenu toujours à quelques pas en avant du premier rang ? » (58)  • Or :  - Il n’était pas à Strasbourg en 1966  - Pas à Nanterre le 22 mars,  - Pas dans la Sorbonne occupée ...

e) Ecrit dans In girum :  • « Je suis indifférent aux accusations les plus variées »   • Mais a écrit : Considérations sur l’assassinat de Gerard Lebovici (1985)  • Pour réfuter les attaques qu’il a subies  • Puis: «Cette mauvaise réputation » (1993)  • Pour répondre aux critiques des journalistes.

 

 


8./ LE TRIOMPHE DE L’EGO

• Panégyrique, Tome premier (1989) – environ 80 pages  • Revendique la sincérité  • Mais pour mieux cacher

pnfray conf.2013-debord-panégirique2• Premier mensonge :  -  « Personne, pendant bien longtemps, n’aura l’audace d’entreprendre de démontrer, sur n’importe quel aspect des choses, le contraire de ce que j’en aurai dit ; soit que l’on trouvât le moindre élément inexact dans les faits, soit que l’on pût soutenir un autre point de vue à leur propos » (21).  - 1967 : conseilliste  - 1988 : abandonne le conseillisme

• Deuxième mensonge :  - « Je suis né virtuellement (sic) ruiné » (22).  - Géniteur ruiné, mais nouveau mari très riche  - Bourseiller : cabine téléphonique en plaqué or dans la maison familiale  - Détourne Aristophane : « J’ai été élevé sur la voie publique, moi aussi » (35)  - Envoyait son linge à blanchir de Paris à Nice

• Troisième mensonge :  - « Je ne pouvais même pas penser à étudier une seule des savantes qualifications qui conduisent à occuper des emplois, puisqu’elles me paraissaient toutes étrangères à mes goûts ou contraires à mes opinions » (23).  - Fait silence sur son inscription en droit en octobre 1951  - Silence dans la biographie des Oeuvres chez Gallimard

• Quatrième mensonge :  - « Je me suis fermement tenu, docteur en rien, à l’écart de toute apparence de participation aux milieux qui passaient alors pour intellectuels ou artistiques » (23).  - Silence sur le lettrisme, sur Socialisme ou barbarie

• Cinquième mensonge :  - «N’avoir jamais accordé que très peu d’attention aux questions d’argent » (24)  - Silence sur le financement par Michèle Bernstein et son beau-père, sur Lebovici

• Sixième mensonge :  - Affirme avoir lu « plusieurs bons livres, à partir desquels il est toujours possible de trouver par soi-même tous les autres, voire d’écrire ceux qui manquent encore » (26).  - N’a donc subi aucune influence

• Septième mensonge :  - Une réputation de mauvais garçon  - « J’allais d’abord vers le milieu, très attirant, où un extrême nihilisme ne voulait plus rien savoir, ni surtout continuer, de ce qui avait été antérieurement admis comme l’emploi de la vie ou des arts. Ce milieu me reconnut sans peine comme l’un des siens » (26).

• Huitième mensonge :8  - « Le nombre de mes amis qui ont été tués par balles constitue un pourcentage grandement inusité, en dehors des opérations militaires bien sûr » (28).  - Un seul : Lebovici...

• Neuvième mensonge :  - Ses faits d’arme :  - «Nos seules manifestations, restant rares et brèves dans les premières années, voulaient être complètement inacceptables; d’abord surtout par leur forme et plus tard, s’approfondissant, surtout par leur contenu. Elles n’ont pas été acceptées » (28).  - Tabasser à plusieurs des gens seuls  - Envoyer des tomates  - Bomber des graffitis  - Chahuts, insultes  - « Je n’ai véritablement prétendu à aucune sorte de vertu, sauf peut-être à celle d’avoir pensé que seuls quelques crimes d’un genre nouveau, que l’on n’avait certainement pas pu entendre citer dans le passé, pourraient ne pas être indignes de moi ; et à celle de n’avoir pas varié, après un si mauvais début » (31).

• Dixième mensonge :  - « En tout cas, moi, j’ai assurément vécu comme j’ai dit qu’il fallait vivre » (58).  - Eloge des conseils, pratique d’autocrate  - Eloge de la sincérité, silence sur des épisodes – travailler pour Citroën...

• Onzième mensonge :  - «C’est généralement une triste épreuve, pour un auteur qui écrit à un certain degré de qualité, et sait donc ce que parler veut dire, quand il doit relire et consentir à signer ses propres réponses dans un procès-verbal de police judiciaire » (70).  - Se proclame dans In girum « pervers prince des ténèbres » (52)  -  A juste déposé lors de l’assassinat de Lebovici...

_____________________________________

 

a) 11 mensonges sur 81 pages  • Soit 1 toutes les 7 pages

b) Construction d’une légende :  • Fils d’une famille ruinée ;  • Bohème dès son plus jeune âge ;  • Génie solitaire indemne de toute influence ;  • Sujet désintéressé par l’argent ;  • Penseur qui s’est constitué sans références;  • Mauvais garçon compagnon des classes dangereuses;  • Ami de nombreux morts par balle ;  • Inventeur de crimes nouveaux ;  • Homme intègre ayant toujours pratiqué ce qu’il enseignait ;  • Habitué des salles de police judiciaire ;  • Penseur impossible à réfuter...

c) La réalité :  • Fils de famille chouchouté par sa grand-mère ;  • Étudiant en droit monté à Paris vivant de subsides familiales ;  • Influencé par les avant-gardes artistiques de son temps;  • Entretenu par sa deuxième épouse et son beau-père,  • Puis par un mécène enrichi par le spectacle ;   • Alcoolique et pilier de bistrot doué pour les mondes refaits au petit matin ;  • Enjoliveur d’une convocation à la PJ comme témoin ;  • Subversif dans sa vie à hauteur de polissonneries qui laissent le capitalisme intact;  • Auteur d’une vie fictionnée pour cacher sa vie réelle

d) De ce fait,  • Il fut le réalisateur d’une formidable entreprise spectaculaire.

e) En ce sens, le XX° siècle fut debordien :  • La société du spectacle :  « Dans le monde réellement inversé, le vrai est un moment du faux ».

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

• Guy Debord, Oeuvres, Gallimard

• Guy Debord, Panégyrique, Gérard Lebovici

• Guy Debord, In girum imus nocte et consumimur igni, éd. Gérard Lebovici

• Guy Debord, Commentaires sur la société du spectacle, éd Gérard Lebovici

• Guy Debord, Panégyrique, Tome second, Fayard

• Guy Debord, La planète malade, Gallimard

• Guy Debord, Cette mauvaise réputation, Gallimard

• Pascal Dumontier, Les situationnistes et Mai 68, éd Gérard Lebovici

 

 

Partager cet article

commentaires

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos