Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 19:18

 

Du 29 juillet au 28 août 2013, France Culture diffuse les conférences de Michel Onfray données en 2012-2013 dans le cadre de l’UP de Caen :

Contre-histoire de la philosophie - 11e année,

L'autre pensée 68 :

Henri Lefebvre, Herbert Marcuse, Guy Debord et Raoul Vaneigem. 


_________________________

 

 22/ L’AFFINEMENT SITUATIONNISTE - 27.08.2013

 

  • Vous pouvez podcaster les conférences sur le site de l’émission, les archiver, prêter à vos amis.  "Pour des raisons de droits de diffusion et d'utilisation des enregistrements de ces conférences, chaque numéro de cette onzième saison sera podcastable et réécoutable pendant 15 jours" - nous informe France Culture. 
  • Chers internautes, n’oublions pas que les conférences à l’Up de Caen sont constamment présentées comme GRATUITES ! Ne les achetons donc  pas ! Ne remplissons pas les poches de Frémeaux & Associés ! Ne soyons pas des CON-SOMMATEURS !  

      ____________________________________

 

 SYNOPSIS

 

1./ DEBORD VS VANEIGEM

1. Debord / 2. Vaneigem :

onfray_conf.2013_vaneigem-debord1.jpg


DEBORD VANEIGEM
 • Style sec, conceptuel, sans adjectif  • Prose lyrique, poétique, répétitions
 • Sillage néo-hégélien : l’homme total de Marx  • Néo nietzschéisme + homme total
 • Cite Hegel, Feuerbach  • Cite Meslier, Sade, Lautréamont, Bakounine,  Vaché, Fourier, Artaud
 • Versant saturnien, ascèse révolutionnaire  • Versant hédoniste – vie, amour, corps, chair
 • Pulsion de mort – de l’alcoolisme au suicide  • Pulsion de vie – poètes, marginaux, suicidés de la société
 • Cite les stratèges: Thucydide, Sun-Tsu, Machiavel  • Tire son néo-marxisme vers un néo anarchisme :  Varlet, Roux, Bellegarrigue, Libertad, Ravachol, Bonnot,  Durutti, Makhno
 • Crée Le jeu de la guerre  • Libertaire qui ne récuse pas la violence au début
 • Apollinien  • Dionysiaque
 • Dogmatique, cérébral  • Utopiste lyrique

 • Société du spectacle :

 -  Un traité de logique révolutionnaire sous le signe de Clausewitz

 • Traité :

  Un grand poème en prose sous le signe de Lautréamont

 

 • Virage vers l’esthétisme

  - Organise sa disparition spectaculaire

  - Crée sa légende (fétichisme)

 

 • Permanence rebelle

  -  Un situationnisme dialectique


 

onfray conf.2013 vaneigem debord 

 

2./ DE L’AFFINEMENT

a) Renonce à la violence révolutionnaire :  « La volonté de détruire est devenue réactionnaire. Le terrorisme d’Etat n’a pas de meilleurs alliés que ces héritiers dévoyés des Brigades rouges et d’Action directe qui, n’arguant même plus de l’imbécile prétention d’abattre un système en tuant l’un ou l’autre de ses représentants, massacrent au nom d’une religion, d’une ethnie, d’un parti ou du profit de la mort dont ils se ceignent comme d’une ceinture de chasteté » (13).

b) Abandonne la théorie hégélienne de la négativité  • La fin ne justifie pas les moyens

c) Jadis:

• Dernières pages du Traité du savoir-vivre à l’usage des jeunes générations:  « Dans les villages libérés par sa colonne, Durruti rassemblait les paysans, leur demandait de désigner les fascistes et les fusillait sur-le-champ. La prochaine révolution refera le même chemin. Sereinement. Nous savons qu’il n’y aura plus personne pour nous juger, que les juges seront à jamais absents, parce qu’on les aura mangés » (282).

d) Plus tard : Le Chevalier, la Dame, le Diable et la mort (2003) :  « Il reste des traces de fureur sacrée dans certaines pages du Traité du savoir-vivre. Je ne les renie pas, mais je les hume avec plaisir, comme un vin vieux, un peu passé. Ma violence n’a pas décru, elle a seulement changé d’orientation, elle a délaissé les grands boulevards de la mort pour frayer les chemins d’une vie en mal de création » (18-19)

e) Violence pour la vie contre violence pour la mort :  • Fourier contre Saint-Just.

 

 

3./ 1967 -ELOGE DE LA VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE

a) Ajout au Traité :   Toast aux ouvriers révolutionnaires (octobre 1972) :  • Prend acte de l’échec de Mai 68.  • Invite à l’insurrection violente, au sabotage,  • A la « guérilla de base », au « feu négatif et positif » (291).

b) Eloge de Sade :  • L’un des « théoriciens les plus importants de l’homme total » (215).   «Comment les maîtres du château de Selling (sic – et non Silling...) assurent-ils leur maîtrise absolue ? Ils massacrent tous leurs serviteurs, accédant par ce geste à une éternité de délices. C’est le sujet des Cent-vingt journées de Sodome. Marquis et sans-culottes, Donatien Alphonse François de Sade unit la parfaite logique hédoniste du grand seigneur méchant homme et la volonté révolutionnaire de jouir sans limite d’une subjectivité enfin dégagée du cadre hiérarchique » (215).  • (Révolutionnaire l’assassinat des serviteurs par les maîtres ?).

c) Eloge des Révolutionnaires de 1793 :  • Saint-Just  • Défense du régicide avec l’argument de la « légitime défense » (282).  • Légitime le meurtre d’un innocent du fait qu’il est ce qu’il est : « Il fut légitime de punir Louis XVI des crimes de ses prédécesseurs » (221).

d) Eloge de la « courtoisie » (38) de Lacenaire.

e) Comprend les « bombes de Ravachol » (25).

f) Célèbre la Bande à Bonnot

g) Défend la méthode de Durutti  • Dénonciation puis abattage des contre-révolutionnaires.

h) Légitime le « terrorisme anarchiste » (26) pour sa capacité à « perturber le mécanisme autorégulateur de la communauté sociale hiérarchisée ».

i) Contempteur du léninisme, défend le léninisme :  • Justifie la dictature du prolétariat pour abolir le prolétariat  • Ceux qui s’opposeraient ?   « Les détruire totalement, comme on détruit une vermine particulièrement prolifique » (224).   « L’anéantissement des contre-révolutionnaires est le seul geste humanitaire qui prévienne la cruauté de l’humanisme bureaucratisé » (275).   « Je ne renoncerai pas à ma part de violence » (29).

j) Comprend avec le temps que :  • La contre-violence est l’une des modalités de la violence qu’il faut dénoncer  • Le révolutionnaire incarne la pulsion de mort  • Le système peut s’abolir autrement : - Par capillarité exemplaire de microsociétés  - Par contamination fouriériste de phalanstères post-modernes.


4./ 2004 -UNE REVOLTE AFFINEE

a) Debord : de Saint-Just à des Esseintes

b) Vaneigem : de Saint-Just à Fourier  Voyage à Oarystis : terminé le 23 décembre 2004.

c) a tradition du récit utopique politique :  • Platon, More, Campanella, Rabelais, Cabet  • Casanova, Icosameron  • Sade, Aline et Valcour


onfray conf.2013 vaneigem voyage à oaristisonfray_conf.2013-RaoulVaneigem6.jpg

 

d) Voyage à Oarystis :  • Don d’un amoureux à son amoureuse

1. La forme d’une ville   • Cité-Etat, pas plus de 7 000 habitants   • Cité-jardin   • Architectures vitalistes, descriptions   • Vêtements baroques   • Vides ordures avec des têtes de dictateurs: Staline, Mao, Franco, Hitler, Pinochet   • Lunettes des toilettes: César, Napoléon, Lénine, Louis XVI   • Toilettes publiques communautaires   • Piscines de jus de fruits   • Lits qui se déplacent  • Gastrosophie, pouvoir des cuisiniers     • Chars à voile en bois polychrome sculpté   • Véhicules à propulsion hydraulique ou solaire   • Tricycles à voile   • Ascenseurs Jungendstil   • Trottoirs roulants   • Energie : animalcules coprophages   • Architectures mobiles avec passages   • Statues pour honorer les grands hommes:  - Giordano Bruno, Nietzsche, Coeurderoy, Libertad, Fourier, Montaigne, Campanella, Marie de Gournay, Groddeck.

2. La Cité du Jouir

• Oaristys: grec « le commerce intime », « les relations », « la troupe de gens qui vivent ou agissent ensemble »   • Gratuité,   • Argent aboli : sauf pour les échanges avec l’extérieur   • Hiérarchie, pouvoir, domination abolis: « Un pays où il n’y a ni temple, ni église, ni synagogue, ni mosquée, ni prêtre, ni pasteur, ni gourou, ni imam, ni rabbin, ni banquier, ni flic, ni militaire, ni marchand, quel bonheur! » (69).  

 • Chacun prévient les désirs de l’autre   • Seul souci : réaliser le plaisir d’autrui   • Murs transformés en cimaises pour les débats   • Débats perpétuels: « A l’angle des rues Jan-Valtin et Vassili-Grossman, le club des Pointeurs de controverses historiques débattaient des preuves de l’inexistence d’un nommé Jésus et du rôle de Marcion dans la rédaction initiale des lettres attribués à Paul de Tarse » (71).

 • Vieillesse abolie : - Avant : décrépitude et rentabilité - Maintenant : plaisir, joie, bonheur, amour, don, partage   • En régime capitaliste, les jeunes sont des consommateurs, donc des vieux   • Le modèle ?  - Non plus la succession des jours  - Mais celle des « moments du désir, de la jouissance, de l’accomplissement de soi, de la création » (72).  

 • Amour gérontophile : une jeune avec un vieux   • Frères & soeur, père & fille, mère & fils – avec consentement   • Plus de viol, de subornation, de séduction cauteleuse       • Contre la sexualité avec les enfants:  « La génitalité enfantine a besoin d’un lent développement, elle doit peu à peu prendre corps et conscience avant d’aboutir à l’épanouissement de l’âge adulte, qui coïncide avec la découverte physiologique de la passion amoureuse. Elle est une pulsion qui se cherche et se révèle. Une sexualité adulte s’immisçant sur elle aurait un effet désastreux parce qu’elle en perturberait la progression graduelle et la dénaturerait, avec les conséquences que présentent cliniquement ceux qui dans leur jeune âge furent enjôlés, abusés, violentés, arrachés aux émerveillements de l’amour naissant » (75).   • Maisons de l’amour :  - Inspirées par Malinowski   • Lieux construits pour les adolescents.   • Dans pareil endroit, « les idylles se nouent et se dénouent, les expériences se vivent librement affinant la connaissance que la fille et le garçon prennent de leur corps et de leurs appétits. Certains restent attachés au libertinage, d’autres forment des couples bien accrochés. Désireux de fonder un foyer, ils prennent langue avec la guilde des Constructeurs, qui leur bâtira une demeure selon leurs voeux, ou, s’ils souhaitent l’édifier de leurs mains, leur procurera aide et conseil » ( 79).  

 • Ecologie   • Végétariens et carnivores cohabitent       • Animaux élevés dignement – vivent en liberté  • Abattus sans souffrance   • Vaches et chevaux meurent de vieillesse (Reconnaissance de la communauté pour leurs services)  • Adoptions de certains animaux pour leur épargner la mort  - Veau, marcassin, poule, faisan…   • Chasse possible…   • Jungle construite avec un bouclier climatique   • Biotope d’un climat tropical   • Zone expérimentale de 5 000 hectares  •  La science au service de l’écologie  • Département d’éthologie

 • Personne n’impose rien à personne   • Chacun a le droit de vivre comme il l’entend   « Il n’y a pas de place pour les rites sanglants, les sacrifices, les interdits sexuels ou alimentaires, les contraintes vestimentaires ou les astreintes comportementales. Surtout il n’y a pas de place pour des institutions qui s’arrogent le droit d’imposer à quiconque – et forfait particulièrement ignoble : à des enfants dont la conscience est éminemment malléable – des croyances, des superstitions, des préjugés, des idées reçues qui tiennent leur prétendue vérité d’une tradition millénaire dont la brute militaire, le prêtre obscurantiste, le tueur fanatique, le prédateur en tous genres illustrent l’éblouissante efficacité » (105).   • La religion construite sur la frustration a disparu   • Musée des méfaits de la religion.  

 • Pédagogie ludique et joyeuse  - Inspirée de Rabelais  - Visite d’artisans  - Expéditions dans la jungle  -  Accumulent les connaissances et donnent cours  - Tableau avec demandes de connaissance et offres de savoir    « Ainsi, dit le cicérone, ma-t-il été donné de défendre mon opinion selon laquelle Marcion du Pont était l’auteur des lettres attribuées à Paul de Tarse, du moins du noyau substantiel que le prosélytisme catholique a récrit plusieurs fois selon la versatilité des intérêts de l’époque » (107-108).

 • Eloge de Groddeck : psychosomatisme  - Statue de lui   • Freud : statue de barbelés   • Groddeck : médecine des caresses   • Matelas d’eau avec poissons et algues   • Massage du ventre   • Repérage des points sensibles (carrefours d’énergie)   «Caressez-vous longuement, languissamment, paresseusement,  voluptueusement, caressez-vous, même distraitement, sans y penser, mais caressez-vous! » (137).   « Je pars du principe que quelqu’un qui est malade veut être malade, parce qu’il n’a rien trouvé de mieux pour s’adjuger un peu d’affection. (...) La compassion n’arrange rien, elle ne fait qu’empirer le mal et c’est pourquoi le patient en vient à vouer son existence et à la douleur et à la pitié » (id.).


5./ CONCLUSION

a) La négativité a disparu  • La positivité triomphe

b) La mort a disparu :  • N’est plus une catastrophe, une douleur, une peine  • mais « un repos mérité » (146).  • On ne meurt pas par épuisement de la vie  • Mais par fin de l’amour

c) Le voyage doit s’arrêter  • Dans le train de retour :  « Je jure de faire d’Oarystis le monde entier » (187).


BIBLIOGRAPHIE :

• Raoul Vaneigem, Journal imaginaire, Le cherche midi

• Raoul Vaneigem, Voyage à Oarystis, Estuaire

• Daniel Guérin, Anthologie historique du mouvement anarchiste, Maspero

• Engels, Théorie de la violence, 10/18

• Jean Servier, Histoire de l'utopie, Idées Gallimard


Partager cet article

commentaires

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos