Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 23:58

 

 

Du 29 juillet au 28 août 2013, France Culture diffuse les conférences de Michel Onfray données en 2012-2013 dans le cadre de l’UP de Caen :

Contre-histoire de la philosophie - 11e année,

L'autre pensée 68 :

Henri Lefebvre, Herbert Marcuse, Guy Debord et Raoul Vaneigem. 


_________________________

 

 5/ QUESTIONS/REPONSES  (1/4) - 02.08.2013

 

  • Vous pouvez podcaster les conférences sur le site de l’émission, les archiver, prêter à vos amis.  "Pour des raisons de droits de diffusion et d'utilisation des enregistrements de ces conférences, chaque numéro de cette onzième saison sera podcastable et réécoutable pendant 15 jours" - nous informe France Culture. 
  • Chers internautes, n’oublions pas que les conférences à l’Up de Caen sont constamment présentées comme GRATUITES ! Ne les achetons donc  pas ! Ne remplissons pas les poches de Frémeaux & Associés ! Ne soyons pas des CON-SOMMATEURS !                 
  • conf 2012 questions-reponses-61) [00:34] J’ai l’impression qu’il y a des liens à faire entre Sénèque et Montaigne, notamment a) sur l’idée de bonne conscience que Montaigne reprend chez Sénèque (sachant que son précepteur allemand lui parlait latin et qu’il connaissait très bien Cicérone et Sénèque). b) Autre chose, quand Montaigne se retire de la vie politique dans la tour de son château pour écrire les Essais qui devaient être plutôt des lettres au départ, est-ce qu’on ne peut pas dire que ce retrait équivaut à une retraite philosophique à la manière de Sénèque? c) Montaigne n’aimait pas du tout les contraintes politiques et la prudence moderne de la politique machiavélienne, il était plus dans l’optique d’une politique des anciens, contre Machiavel, il voulait asseoir sa politique sur l’amitié. Est-ce qu’on peut encore y voir un lien avec Sénèque, notamment avec la Lettre VI à Lucilius sur l’amitié? 
  • 2) [12:00] Il me semble vous avoir entendu évoquer l’année passée une sorte d’élan vital concernant Mai 68, pas seulement chez les abeilles, mais chez certains étudiants qui descendaient dans la rue ailleurs dans le monde. Je voulais savoir si vous alliez en parler à nouveau cette année. 
  • 3) [23:00] Si tant est aujourd’hui que nous soyons encore dans un certain nihilisme, quelles seraient les œuvres qui vaudraient Manifeste du surréalisme aujourd’hui pour éventuellement provoquer quelque chose de post 68 ? 
  • 4) [30:50] Je suis tout à fait d’accord avec le développement que vous venez de faire sur l’information. Parce qu’en cette période près de Mai 68, il y avait un ministre de l’information, une censure constante (des journaux, comme Canard Enchaîné, autorisés en France, n’étaient pas autorisés dans les bases militaires en Algérie) ; et il y a eu un tissu de contestations (Godard, Brassens, Vian, Ferré, Mouloudji, Siné). Quand il n’y a plus une espèce d’aiguillage de l’information sur l’essentiel, c’est vraiment le foutoir général. C’est ça, la question. (sic)
  • 5) [36:45] Je trouve que le structuralisme ressemble au monde des idées de Platon, mais je pense qu’il doit exister des différences entre ces deux concepts. Si oui, quelles sont ces différences?

_______________________________________________________

 

REACTIONS

 


 

A l’Université populaire, les débats contradictoires, les confrontations d’idées n’étaient pas admis jusqu’à présent, malgré la deuxième partie du séminaire qui semble avoir été initialement prévue pour cela. Nous l’avons déjà évoqué à plusieurs reprises. On récidive cette année avec deux vidéos : « La contre-histoire de Michel Onfray » publiées par Jean sur le site Enquêtes & Débats.

 

 

« Ni l’école, ni la famille. Alors la télévision? Qu’on ose, sur ce sujet, écouter aux deux extrémités de la réflexion politique, chez Karl Popper et chez Pierre Bourdieu, des pensées exprimant tout ce que l’on doit, à cet instrument qui pourrait être formidable, de triomphe du pire quand la seule loi du marché détermine son fonctionnement. Nouvelle religion et seul hypothétique moyen, aujourd’hui, d’un reste de lien social, elle est devenue véhicule de trivialité, de pensées débiles, d’intérêts vils. Les jeux, les livres et les disques, les films et les politiciens à promouvoir sur le marché, d’autant plus célébrés qu’ils accélèrent le mouvement vers le pire et ne présentent aucun danger pour la machine elle-même, saturent l’écran et l’espace qu’on dit encore intellectuel ou culturel. »

Michel Onfray, Politique du rebelle, Le Livre de Poche 2010, p. 56-57    

 

*
*

Partager cet article

commentaires

Thomas 05/08/2013 12:24


La question 4, serait-ce un plaidoyer pour la censure qui permet la transgression et la subversion ? Qui est le mieux placé pour "aiguillier l’information" ? Un politicien du moment ? Un
journaliste ? Un philosophe ? 

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos