Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 11:30

 

Du 25 juillet au 26 août 2011, France Culture diffuse les conférences de Michel Onfray données en 2010-2011 dans le cadre de l’UP de Caen :

Contre-histoire de la philosophie - 9e année - Le freudisme hérétique : Otto Gross, Wilhelm Reich et Erich Fromm

___________


3/ VIE ET MORT D'UN ANARCHISTE - 27.07.2011

france culture podcasts onfray

"A propos des réflexions de Freud et Jung sur « l’immoralisme sexuel », à l’encontre de celles d’Otto Gross, convaincu de l’inutilité et du superflu de la répression sexuelle."


Cliquez sur le logo (le podcast pour ceux qui naviguent avec Google) 

 ou  ici (pour ceux qui préfèrent d'autres navigateurs)

 

 

  confer fr c - gross rev anarch SYNOPSIS :

1./ GROSS CONTRE FREUD ET JUNG :

a) La cause des névroses : • Conflit entre l’aspiration naturelle des désirs, des instincts, des pulsions • Et leur répression culturelle par la société via : • Éducation, société, famille, patriarcat, capitalisme

b) Pour Freud :  • Conflit inévitable et nécessaire

c) Critiques de Freud : • Lettre à Jung (1er juillet 1907) : • Freud stigmatise chez Gross l’excès de théorie • Le manque d’observations empiriques • N’aime pas l’abondance de superlatifs dans son œuvre… • D’autant qu’il n’en bénéficie pas : « Le seul qui ne soit pas désigné comme pionnier, révolutionnaire, etc, c’est justement moi »• Écarte la référence au Dr Wernicke comme nulle et non avenue…

d) 25 septembre 1907 (5 mois après Salzbourg) : • Jung écrit qu’au Congrès de Neuropsychiatrie d’Amsterdam Gross a bien défendu la psychanalyse freudienne contre les attaques des neuropsychiatres • Mais : freudien avec les neuropsychiatres et neuropsychiatre avec les freudiens… • Mécontente les deux…

e) Jung écrit à Freud : • Gross se débarrasse « d’emblée du transfert sur le médecin en transformant les gens en immoralistes sexuels »  • « Le transfert sur le médecin et sa fixation durable ne sont qu’un symbole de monogamie, et font ainsi le symptôme, comme symbole d’un refoulement. L’état véritablement sain pour le névrosé serait l’immoralisme sexuel. Par là, il vous associe à Nietzsche. Or il me semble que le refoulement sexuel est très important et indispensable comme facteur culturel, quand bien même il se révèle pathogène pour beaucoup d’êtres inférieurs. Il faut bien qu’il y ait quelques inconvénients sur terre. La culture en fin de compte est le fruit de choses déplaisantes »• Jung souscrit à la nécessité freudienne de la répression de la libido pour construire la civilisation. • Jung (chrétien) intègre la nécessité de l’idéal ascétique.

f) Gross se sépare de Freud & Jung : 1. La répression sexuelle n’est ni utile ni nécessaire 2. Transformer la vie en punition n’est pas défendable


2./ LES VERTUS DE L’IMMORALISME SEXUEL :

a) Qu’est-ce que l’immoralisme ?

1- Renvoi à Nietzsche. • Comme Nietzsche, il récuse la morale ascétique chrétienne

 2- Immoralité n’est pas amoralité : • Mais refus de penser en regard de la morale normative judéochrétienne.

b) La morale chrétienne a infecté le corps, la chair, la sexualité, les désirs, la sensualité • Avec Paul, auquel L’antéchrist déclare la guerre, le désir devient coupable • L’usage du corps n’est défendable que contre lui

c) Éloge de Dionysos contre le Crucifié • De la vie contre la mort • De la grande santé corporelle contre la componction nihiliste • De la joie sensuelle contre la chair triste • De Zarathoustra contre Paul

d) L’immoralisme : une lecture par-delà bien et mal • Sans souci de « moraline » • Éloge de la volonté de puissance qui nomme : • la force qui veut la vie dans la vie. • Sans souci de vice ou vertu, de bien ou mal, de péché ou mérite.

e) La libido est ; la société la réprime

1. Freud y consent : • Sa psychanalyse est adaptative et conservatrice 

2. Gross s’y refuse : • Sa psychanalyse est subversive et révolutionnaire.


3./ TRANSFERT ET IMMORALISME :

a) S’il existe une relation affective entre analyste et analysé • Si elle se manifeste positivement par des sentiments tendres • Négativement par des sentiments hostiles

b) Si le psychanalyse réagit au transfert du patient par un contre transfert

c) C’est en rapport avec les modalités occidentales de la sexualité monogame

d) Freud avait abordé la question du transfert à Salzbourg avec L’Homme aux rats

1- Pour Freud le transfert est inévitable

2- Pour Gross, la révolution sexuelle l’abolira : A) Car il ne procède pas d’une réactivation de pulsion infantile  • (Freud, Observations sur l’amour de transfert, 1914) (XII.199) B) Mais de la reproduction d’un schéma sociopolitique : • L’abolition du patriarcat et du capitalisme en viendra à bout


4./ LE DIVAN CRAPULEUX :

a) La question du transfert renvoie Freud & Jung à des affaires personnelles… • Cf. l’affaire Spielrein : • Jung a 29 ans, marié, père de famille  • Relation amoureuse avec sa patiente de 19 ans

b) Juive russe qui arrive en 1904 au Burghölzli pour troubles mentaux • Jung dira plus tard : psychose hystérique… • Sort de la clinique en 1906,  • Études de médecine • Diplôme sur Le contenu psychologique d’un cas de schizophrénie

c) Poursuit son traitement gratuit avec Jung qui présente son cas au • Congrès international de psychiatrie et de neurologie d’Amsterdam (1907) : • La théorie freudienne de l’hystérie • Gross est dans la salle… 

d) En 1909 : elle se présente comme la maîtresse de Jung – qui nie. • Sabine Spielrein écrit son histoire à Freud • Raconte leur histoire, leur désir d’enfant  • L’envie de Jung de vivre avec elle • Mais son sens du devoir envers sa femme et sa famille

e) Freud sauve la corporation : • Spielrein est une hystérique, une manipulatrice,  • Une malade qui utilise l’amour pour résister à l’analyste… • Jung est une victime innocente… • Victime de cette malade mentale pour cause d’inexpérience

f) Criminalisation du patient renvoyé à sa pathologie : • Évacuation de la plainte de l’abusée • Transformation de l’abuseur en abusé • Dès lors : irrecevabilité de la plainte contre l’analyste… • Une patiente abusée par son analyste est toujours une folle qui affabule…

g) Psychanalystes qui ont couché : • Jung • Sandor Ferenczi • Wilhelm Reich • Julius Spier • Karen Horney avec Eric Fromm • Eric Fromm • René Allendy avec Anaïs Nin • etc • … Gross


5./ DE NOUVELLES POSSIBILITÉS D’EXISTENCE SENSUELLE :

a) Otto Gross avec Regina Ullmann, écrivain apprécié par Rilke • Tempérament libre, mère d’un enfant hors mariage

b) Pour sa part Gross défend l’amour libre, la sexualité sans entraves • La libre disposition des corps sur le mode contractuel • Vit simplement son histoire amoureuse avec sa patiente…

c) L’inventivité de Gross… 

 1. Marié en 1903 à Frida Scholffer • Elle souffrait de migraines chroniques, insomnies, douleur aux jambes 

 2- 3 ans plus tard : communauté d’Ascona pour préparer sa maternité • Gross s’en désintéresse au profit d’autres  

 3- Frida invite une amie : Gross la séduit et lui fait un enfant • Les 2 enfants arrivent au monde en même temps : • Leur donne le même prénom – Peter…

4- Continuait pendant ce temps son aventure avec Regina

5- Pendant ce temps Jung : A) Jung continue dans l’adultère bourgeois avec désir d’enfant et de changement de femme légitime B) Freud persiste dans la relation avec sa belle-sœur.

d) Jalousie de Jung qui rapporte la non-affaire Spielrein à Freud (4 juin 1909)… • N’a rien fait, n’est pas coupable,  • Sinon d’être trop gentil, trop généreux, trop patient avec une hystérique  • Jung : « Dans toute ces affaires les idées de Gross ont un peu trop hanté mon esprit »

e) Hanté par ? 1. Ses idées et sa pratique libertine ? 2. Sa théorie sur l’étiologie sociale des névroses ? 3. Sur la nature sexuelle du transfert ? 4. Sur la relation transfert, patriarcat, capitalisme, judéo-christianisme ?


6./ PSYCHANALYSER SON PSYCHANALYSTE :

a) Jung fait de Gross « un esprit hors du commun » (A Freud, 19 juin 1908)

b) Lors de l’analyse de Gross par Jung, Jung écrit (25 mai 1908) :  « Il présente une névrose obsessionnelle typique avec beaucoup de problèmes intéressants. Où je n’avançais plus, c’est lui qui m’a analysé. De cette façon, j’en ai profité aussi pour ma propre santé »

c) Au début de la cure avec Jung, pour Jung : • Gross est un libertin peu recommandable

d) A la fin : il est devenu l’analyste de son analyste..


7./ PORTRAIT D’UN MARGINAL : • 11 mai 1908 : 

• Admis en clinique avec une recommandation de Freud qui envisage de le prendre en analyse  1. Gross use et abuse de cocaïne, de morphine, d’opium  2. Il s’allonge tout habillé sur son lit et ne peut dormir sans la lumière  3. Il dort le jour, vit la nuit  4. Il enchaîne les nuits blanches ou dort pendant 16 heures de suite  5. Il néglige son hygiène  6. Il ne peut rester en place  7. Il verbigère  8. Il analyse sa femme pour le moindre détail  9. Il alterne avec elle douceur / violence  10. Il théorise tout le temps  11. Il harcèle son épouse à coup de concepts  12. Il invoque sa « résistance » à ne pas se faire soigner comme symptôme de sa maladie

• Son père invoque également : 1. Il a menacé en duel, puis au tribunal, le professeur Kraepelin  • Parce que, psychiatre renommé, il ne connaît pas assez le freudisme…  2. Il a démissionné de l’université  • Bien que promis à une belle carrière  3. Marié, père de famille : • Il enchaîne les conquêtes  4. Il utilise le divan pour séduire une fille-mère  5. Il sème les enfants à tout va  6. Il est mêlé à une affaire d’assistance médicale à un suicide  7. Il s’affiche avec des marginaux • Des anarchistes, il fréquente la bohème  8. Il dépend financièrement de son père  9. Il fait honte à son nom  • Qui cristallise l’honorabilité bourgeoise et universitaire


8./ UNE COMMUNAUTÉ NIETZSCHÉENNE : • Un essai de vie philosophique

a) A Munich, fréquente la bohème : • Le nietzschéen Klages qui professe un dionysisme orgiaque d’avant la décadence patriarcale • Il défend un éros cosmogonique et une philosophie vitaliste

b) Klages appuie sa réflexion sur Bachofen, Le droit naturel • Sous titré : Recherche sur la gynécocratie de l’antiquité dans sa nature religieuse et juridique • Éloge du pouvoir des femmes dans un monde d’avant la raison grecque • Et d’avant la coupure dommageable entre le corps et l’esprit

c) Ascona, Alpes Tessinoises (Suisse) : • Rassemblement d’alternatifs à « Monte Verita »:  1. Communistes et anarchistes poursuivis par toutes les polices d’Europe  2. Fils de bourgeois en rupture de ban  3. Poètes, romanciers,  4. Artistes, dadaïstes  5. « Immoralistes sexuels » adeptes d’un retour au matriarcat   6. Spirites  7. Théosophes, anthroposophes   8. Naturistes en toges de lin et sandales de cuir  9. Adeptes de cultes orientaux  10. Végétariens etc

d) Fournit les médicaments du suicide de l’anarchiste Lotte Chattemer

e) Écrit, pense, réfléchit, parle

f) Met en pratique la polygamie issue d’un certain nietzschéisme 

 

9./ EN ANALYSE :

a) Commence son analyse avec Jung au Burghölzi le 11 mai 1908 • Passe ses journées dans sa chambre, lit distraitement, feuillette,  • Dessine, peint sur les murs

b) 2 semaines plus tard, escalade les murs

• Jung écrit qu’il a terminé l’analyse en 2 semaines…

• Lettre à Freud (19 juin 1908) :  1. Gross est atteint d’une démence précoce,  • Mais il est guéri en deux semaines  2. Jung « ne comprend pas que la réalité qu’il n’a jamais voulu voir prendra sa revanche sur lui. C’est un homme que la vie ne peut que rejeter »

c) Été 1910, Sophie Benz, artiste anarchiste s’installe à Ascona • Lourd handicap psychotique • Il la connaît depuis 1907 • Suicide en mars 1911 • Nouvelle hospitalisation pour toxicomanie et dépression • Gross est encore accusé du suicide • Se défend dans une lettre de 1914 : Lettre ouverte à Maximilien Harden • Son père a demandé sa mise sous tutelle pour après sa mort

d) Volontaire en 14-18 • Affecté dans les hôpitaux • Fin 1916, nouvelle hospitalisation pour toxicomanie • Déclaré inapte au service • Libéré 6 mois plus tard • Retourne vivre chez sa mère… • Les années qui suivent, publie les textes fondateurs du freudisme de gauche

e) Entre 1915/1918 : siège au comité de rédaction d’une revue dadaïste/expressionniste • rencontre Kafka à Prague et Max Brod

f) Mort de son père le 9 décembre 1915

g) Épuisé, drogué, vidé, seul, toxico, détruit, génial mais fou • On le retrouve inconscient sur un trottoir de Berlin le 11 février 1920 • Admis à l’hôpital pour une pneumonie aggravée par la toxicomanie • Meurt le 13 février 1920 à 43 ans • Enterré par erreur dans le cimetière juif de Berlin • Reste une œuvre considérable – et maudite


 BIBLIOGRAPHIE :

• Freud/Jung, Correspondance, Gallimard

• Jean Jacques Antier, Carl Gustav Jung, Presses de la renaissance

• Jung, Ma vie, Folio

• Richard Sterba, Réminiscences d'un psychanalyste viennois, Privat

• Roland Jaccard, L'homme aux loups, Éditions universitaires

Ewa  

Partager cet article

commentaires

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos