Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 11:39

 

 

Lisez absolument Le Point du 6 juillet 2011 (N° 2025)! Dans ce numéro spécial été, Michel Onfray "raconte sa Normandie". Vous y trouverez l’abécédaire normand plein d’humour, de légèreté et d‘érudition : "Michel Onfray en toutes lettres". Pour vous mettre en appétit, voilà quelques extraits.

___________________

 

 charlotte corday moderne"C comme Corday : Charlotte, ma Charlotte… Née à la ferme du Ronceray, aux Champeaux (Orne), d’une famille noble pauvrissime, orpheline de mère, élevée par les sœurs de l’abbaye aux Dames à Caen un peu, et par Plutarque beaucoup, mais aussi par Corneille, dont elle descendait. Athée, rebelle, intelligente, déterminée, lectrice des libelles de la Révolution française, amie des Girondins, énergique à la romaine, elle décide d’en finir avec Marat, le pourvoyeur des guillotines de la Terreur. Comme il se présentait comme l’Ami du peuple, il fallait bien que celle qui le tua devint l’ennemie du peuple. Seules les crétins peuvent faire de mon éloge de Charlotte, « La religion du poignard », un aveu d’admiration des thèses de l’extrême droite…

 dandy

D comme Dandysme : L’Anglais Brummell l’invente et le pratique à Caen. J’ai découvert son existence lors d’un cours d’esthétique à l’université de Caen. Notre professeur, dandy lui-même, nous signala en contrebas de la pièce où il donnait son cours un cimetière protestant dans lequel repose ce poète de lui-même qui fut maître des élégances avant de finir obèse, édenté, syphilitique, organisant des parodies de sa grandeur perdue à l’asile du Bon-Sauveur. Après lui, le dandysme devient une spécialité normande. Barbey d’Aurevilly, l’ogre de Saint-Sauveur-le-Vicomte, écrivit un magnifique « Du dandysme et de George Brummell », où il en expose la doctrine, d’Alcibiade à son temps, et fournit ainsi matière à dandysme après le dandysme. Proust en donne une version littéraire à Cabourg, Allais une formule pataphysique à Honfleur, Satie une variation musicale toujours à Honfleur, et Duchamp, de Rouen, une expression artistique qui fonde l’art contemporain…

 

calvados bouteille vieille

E comme Eau-de-vie : Magnifique formule pour un breuvage qui devrait l’être et qui, hélas!, l’est si peu… J’ai bu de sublimes cognacs, des armagnacs à pleurer, ne parlons pas des whiskys, mais pourquoi diable presque jamais de calvados à se damner? Parce qu’il faut, pour faire un alcool sublime, consentir à la part des anges accepter qu’une partie du contenu de son tonneau s’évapore dans la pièce qui l’abrite : le liquide perd de son alcool dans un air humide et de sa quantité dans une atmosphère sèche. Il gagne en qualité ce qu’il perd en quantité. Mais l’ancien Normand n’aime pas perdre, même pour gagner. Or, comme il faut au moins un demi-siècle pour faire un calvados de légende, je ne verrai pas ce miracle de la transformation d’une eau-de-vie de pomme en or. D’ici là, peut-être me serai-je fait enterrer dans un cercueil plombé rempli… d’eau-de-vie comme un Normand le fit, dit-on, dans le cimetière de Camembert!


 jacob lupin

J comme Jacob : Arsène Lupin, gentleman cambrioleur, est certes un héros de Maurice Leblanc (originaire de Rouen), mais aussi une fiction décalquée d’Alexandre Marius Jacob : mousse à 11 ans, déserteur, embarqué sur un bateau de pirates, typographe, anarchiste, théoricien et praticien de la « reprise individuelle » (cambrioler les riches seulement et verser une part du butin à la cause libertaire…), bagnard pendant un quart de siècle, il finira sa vie comme marchand forain. Pour éviter la déchéance finale, il se suicidera en laissant à ceux qui trouveraient son cadavre deux litres de rosé prêts à être bus…



monet-wheatstacks-end-of-summer

 

 

L comme Lumières : Les lumières normandes sont indicibles. Claude Monet propose de peindre l’impression que le réel fait sur la rétine. Il peint des sujets normands avec furie : la façade de la cathédrale de Rouen, les nymphéas de son jardin de Giverny, et fixe avec tellement de génie la lumière sur la toile que le sujet disparaît sous la couleur qui est lumière. A Moscou, Kandinsky tombe en arrêt devant l’une de ses meules normandes : subjugué, il invente l‘abstraction.

 

 fromage.Neufchatel

N comme Neufchâtel : Un fromage en forme de cœur, l’un des quatre mousquetaires de la gastronomie normande. Trois fromages pour ladite Basse-Normandie, un pour la prétendue Haute-Normandie : d’une part, camembert, livarot, pont-l’évêque, d’autre part, neufchâtel. A déguster avec du calvados, comme me l’apprit jadis Michel Bruneau, grand cuisinier fou de la région, dans un restaurant hélas disparu, La Bourride…



grotte Chauvet -Hilaire-Panneau-grandes-gravures-640


R comme Rupestre. Près de Rouen, à Gouy, il existe une grotte du cheval dans laquelle se trouvent trente-sept gravures sur craie, dont dix-huit animaux, une figure possiblement anthropomorphe, huit vulves, une forme pénienne. Fermée, envahie, dit-on, par des racines qui mettent en péril la conservation de ce site classé, elle est le chef-d’œuvre normand en péril… En Normandie, les responsables du  tourisme régional n’ont d’yeux que pour le Débarquement, devenu, de façon obscène, une affaire rentable pour conduite les cars de pèlerins sur les lieux où l’on se recueille une minute avant de faire du shopping pendant une heure pour acheter crayons, tee-shits cartes postales, pins, porte-clés, mugs, fausses plaques d’identité de GI… Pauvres soldats, pauvre mémoire!"

Michel Onfray  

Ewa - Marc  

Partager cet article

commentaires

marc 13/07/2011 20:42



je reve vous etes devenus fous


laissez la femme de sarko tranquille  :)



constance 13/07/2011 20:09



On tend la main et on se retrouve fou :)


 


Cher Thomas, je demanderai à la personne concernée...si c'est possible  ça c'est parce qu'elle aime bien :-) je
suis d'humeur taquine, bises mon ouest



Thomas (ma décision est prise) 13/07/2011 00:05



Serait-ce possible alors ? 



constance 12/07/2011 18:24



Jean-Thomas (si vous voulez mais décidez-vous :)),


 


Un ami plus que précieux, vous l'êtes, j'en suis sûre, tout autant pour lui, c'est quelqu'un qui m'a dit...que...


 


Quant à mes formules, heureuse de voir qu'elles plaisent.


 



monica 12/07/2011 12:16



Jean-claude est revenu, et j'en suis très heureuse.


Thomas, vous êtes là, et j'en susi ravie.



Jean-Thomas 12/07/2011 00:09



Oui Constance, un ami féministe pur et dur, même moi j’ai du mal à le suivre parfois mais c'est un ami plus que précieux. 


Monica, c’est grâce à moi qu’il est revenu ce fameux Jean-Claude, je ne me trompe pas ? 



constance 11/07/2011 14:15



Bonjour Thomas (je ne sais si je vais m'y faire :))


 


Ce point, chapardé à un ami, un féministe au moins ? Quant aux Nord-Coréens, il fallait le chercher je vous le dis, quelques lignes au bout d'une colonne, moi c'est la résurrection de DSK que
j'ai évitée. J'évite d'ailleurs de plus en plus de choses, comme un certain illuminé de l'ego qui a sévi ici, avatar (par contresens) de la phrase bien tournée, qui n'en finit
plus de me décevoir malgré une entrée qui n'était pas déplaisante et un bénéfice du doute.



marc 10/07/2011 22:11



merci patrick j’ai vu  mais il me semble que c’est une illuminee


et pour le fromage j'avais la meme envie hier , aujourd’hui plus de trace dans le frigo , y a une personne qui ne sera pas surprise :)



Patrick Cressain 10/07/2011 15:52



Je n’ai pas acheté "Le Point", alors merci pour ces extraits et les belles illustrations. Vous m’avez donné envie de Neufchâtel, ce sera pour mon déjeuner de lundi, aujourd’hui c’est trop tard.


 


Marc, un nouvel illuminé sur le blog ami !



Thomas 10/07/2011 02:09



Dans Le Point que j’ai chapardé à un ami, on trouve aussi la Normandie de Léa Drucker mais je préfère celle d’Onfray. Par lâcheté j’ai évité les Nord-Coréens. 



constance 09/07/2011 21:06



Le Point, on peut aussi y lire que plus d'un demi-million de Nord-Coréens risquent de mourir de faim dans les prochains mois.



Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos