Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 13:21

       

 

dieudo1

Certains de nos lecteurs s’interrogent : quelle est la position de Michel Onfray concernant « l’affaire Dieudonné »?

Nous vous rappelons donc qu’il y a quelques années, lors d’une interview à la radio, le philosophe donnait l’impression de bien connaître ce phénomène et de l’avoir analysé suffisamment pour pouvoir exprimer une opinion assez catégorique et tranchée : « Dieudonné c’est un pauvre type, un antisémite, un fasciste, un négationniste, un révisionniste, un ami de Faurisson etc. Il n’a rien pour lui, il est détestable en tout

Le philosophe a même évoqué une idée que les services secrets auraient dû s’occuper de l’humoriste de plus près (sic).

Comme on pouvait s’y attendre un peu de la part d’un libertaire post-anarchiste, Michel Onfray était clairement opposé à l’interdiction des spectacles de Dieudonné; néanmoins, cette opposition à la censure semble avoir été motivée plus par des raisons utilitaires, d’efficacité (la censure est contreproductive), que par l’attachement inconditinnel à l’un des principes de la démocratie - la liberté d’expression.



Depuis cette interview, l’auteur de « Politique du rebelle » a certainement peaufiné et ciselé son analyse, revisité certaines constatations hâtives.  N'oublions pas que lui-même a été accusé d’antisémitisme quand il a osé s’attaquer à la mythologie freudienne et au lobby psychanalytique ou quand il a défendu les travaux scientifiques de Jean Soler.

Cependant, ses prises de positions « par rapport aux gens que l’ordre établi rejette » ont été considérées et décrites comme révélatrices du parfait conformisme du philosophe. Dans la vidéo ci-dessous dont nous vous invitons à visionner un extrait (10:10 - 12:23), la critique est très virulente, mais pas dépourvue de pertinence. Son auteur, Jonathan Sturel, - peu importe si on partage ses analyses ou pas, et quant à nous, nous ne les partageons qu’en partie -  invite plutôt à la réflexion, au questionnement du point de vue de la sociologie politique, et ne semble pas patauger dans la boue de ressentiments dans lesquels se sont empêtrés jusqu’aux oreilles les détracteurs onfrayens professionnels de l’obédience sado-freudienne. 

 


 


 « Ces trois dernières semaines, la répression qu’il subit [Dieudonné] a pris un caractère extrêmement grave du point de vue démocratique.

 Le président de la République française, le socialiste François Hollande, et son ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, sont prêts à tout pour interdire ses spectacles. Y compris bafouer leurs propres lois. Un avocat renommé et ardent partisan de la politique israélienne, Me Klarsfeld, appelle à créer des troubles à l’ordre public pour justifier leur interdiction. On menace d’utiliser des alertes à la bombe. Des patrons de grands groupes de presse appellent explicitement à « censurer internet » et faire pression sur les directeurs de salle pour qu’ils décident de ne plus mettre l’humoriste à l’affiche. Il existe aujourd’hui un consensus politique en France parmi les partis politiques traditionnels pour lutter contre Dieudonné au travers de la censure, des peines judiciaires ou d’interdictions administratives.

Ces attaques et appels à la censure sont à combattre avec la plus grande fermeté pour deux raisons essentielles.

Tout d’abord, il ne fait aucun doute que de telles mesures constitueront un dangereux précédent pour justifier la censure de toute idée considérée comme dérangeante par l’establishment. Le capitalisme (où une petite minorité continue à s’enrichir pendant que la majorité est en train de se serrer la ceinture) ne peut donner lieu qu’à des critiques et des réactions de plus en plus virulentes. Est-ce que ces critiques seront elles aussi interdites, réprimées ou censurées ? [...] 

 Aujourd’hui, on ne peut plus être contre la répression que subit Dieudonné sans également prendre ses distances avec ses idées. Et on ne peut plus lutter contre ses idées sans s’opposer fermement à la répression qu’il subit. Il ne faut céder ni sur l’un ni sur l’autre terrain.»


Un extrait de l’article publié sur le site de Michel Collon, Investig’action    

« Dieudonné, la censure et la quenelle« , Axel Bernard, 20.01.2014   

 

____________________

A consulter également notre vidéo sur YouTube :
Michel Onfray sur « l’affaire Dieudonné » - Grandes Gueules - 30.01.2014


Partager cet article

commentaires

JSturel 08/04/2014 18:45


Samuel,

J'ignore encore si je dois prendre la peine de vous répondre point par point (quel point d'ailleurs ? Vous avez beaucoup décrété mais n'avez rien argumenté) ou si je dois vous laisser dans
l'illusion d'un Onfray solaire, intouchable ou presque, et contre qui toute critique ne serait que rhétoricienne. Cher Samuel, non, concernant Onfray il n'y a pas nécessité structurelle à modeler
les faits, car ils sont là, déjà là, et parlent d'eux-mêmes. Si vous m'avez trouvé un mérite pour la rhétorique, je n'ai que celui d'avoir lu et compris Onfray ; pour mettre à jour ses failles
-innombrables-, ses non-sens et la vacuité de sa pensée philosophique. J'entends bien qu'ainsi faisant, je suis susceptible de bouleverser ses irréductibles. Veuillez accepter mes excuses si, par
ma démarche, j'ai heurté votre sensibilité onfrayenne.

J'ai noté que vous aviez vu, et ici partagé, ma vidéo titrée "La vie philosophique d'un gourou", et me suis étonné du commentaire que vous lui avez adjoint. Soit vous avez mal vu ma vidéo, soit
vous n'avez pas lu Onfray. Je suis désolé de vous dire qu'Onfray est tout ce qu'il dit combattre, et rien de ce qu'il dit promouvoir. Qu'y puis-je si après avoir professé dans 12 000 pages un
modèle de vie philosophique, il échoue sur le canapé d'un plateau de télévision pour révéler qu'il a toute sa vie fait l'inverse de ce qu'il a prêché ? Je sais la douleur qu'inflige la
désillusion, mais que vous la convertissiez en colère pour la répandre sur moi n'est pas sans m'étonner; car l'objet de votre colère ne devrait pas être celui qui débusque l'arnaque, mais celui
qui s'en fait l'auteur.

Concernant l'obsession que vous me prêtez et qui serait rendue évidente par l'existence de plusieurs vidéos sur Onfray, je réponds simplement que le format vidéo YouTube, et ses contraintes, ne
permettraient pas -ou trop difficilement- de tout faire tenir dans une seule vidéo, qui serait longue comme un jour sans pain d'ailleurs. Alors je séquence, et cela donne plusieurs vidéos qui, en
réalité, sont toutes extraites du même établi. Quant à ma démarche qui consiste à décrypter un auteur, dois-je rappeler à l'onfrayen que vous êtes qu'il s'agit de la même que votre ami a pratiqué
durant presque dix tomes de sa Contre-histoire de la philosophie ? Je me prête, à son propos, à l’exercice qu'il réserve à tant d'autres. Je m'étonne que chez lui pareil travail soit méritant et
chez celui qui lui renvoie la balle, le même travail deviendrait aussi critiquable que vous l'avez critiqué. Je fais l'impasse sur la "malhonnêteté intellectuelle" que vous me prêtez et sur les
injures, qui m'ont l'air des sentences bien indignes de figurer dans une discussion de gentlemen. Je vous invite par contre à choisir et à lever, devant moi, n'importe quel point de la
bibliographie d'Onfray afin que nous en discutions.
JS.

Ewa 27/02/2014 00:54


@ izarn


Si je comprends bien, vos questions se veulent rhétoriques, mais je pense qu’il est possible de répondre au moins à celles concernant Reich et l’hédonisme.  


 


La question : Onfray a-t-il jamais lu réellement Willem Reich pour déclarer qu'il est freudo-marxiste?  équivaut à peu près à celle-ci : Onfray a-t-il jamais lu réellement
Sénèque pour déclarer qu’il est stoïcien? Le terme freudo-marxisme (comme stoïcisme) n’est pas l’invention de Michel Onfray, il existait déjà. Ce n’est pas lui non plus qui a
classé Reich (ou Sénèque) dans ce courant philosophique. (1)  D’ailleurs, Onfray utilisait plus souvent le terme : hérétique freudien. (2)


 


Comment peut-on être hédoniste et ne pas rire des sketches de Dieudonné ?  Très facilement. L’hédonisme c’est une « doctrine philosophique qui considère le plaisir comme un
bien essentiel »(3). L’hédoniste, ce n’est pas forcement celui qui rit. (4)  Et puis, il y a plusieurs formes d’humour, il y a des humoristes qui nous font rire, les autres moins, et
certains pas du tout, l’hédoniste n’échappe pas à la règle. (5)


__________________


 


1. http://fr.wikipedia.org/wiki/Freudo-marxisme


2. http://banquetonfray.over-blog.com/article-michel-onfray-conferences-sur-france-culture-une-politique-de-la-libido-13-80659755.html


3. La quatrième de couverture d’Abrégé hédoniste de M. Onfray, Librio, 2012


4. http://banquetonfray.over-blog.com/article-pierre-rabhi-michel-onfray-l-ascete-et-l-hedoniste-philosophie-mag-118890168.html


5. http://banquetonfray.over-blog.com/article-serge-provost-ethique-de-l-humour-113645367.html


 

izarn 26/02/2014 02:57


Je suis d'accord avec cette critique de Onfray.  On début on se fait avoir sur des auteurs inconnus qu'il nous révèle, mais quand il commence à parler de ceux que l'on connait fort bien pour
avoir lu leurs oeuvres, on hallucine!


Onfray a-t-il jamais lu réellement Freud?


Onfray a-t-il jamais lu réellement Willem Reich pour déclarer qu'il est freudo-marxiste? Alors que ses oeuvres principales en font un psychiatre en dehors du système, et qui de plus est fort
éloigné du maxisme léninisme?


Onfray a-t-il jamais lu Sade pour l'exterminer en tant que préfasciste, voire de prénazi? C'est quand tout à fait incroyable, un tel crétinisme, de tels blocages petit bourgeois, ou issu du
lumpen prolétariat.


Comment peut-on etre hédoniste et "populaire" et ne pas rire des scketches de Dieudonné?


Onfray un polémiste, un plumitif conventionnel? Oui, hélas! Désormais ce qu'il dit n'a plus aucun interet. Belles paroles, VRP suffisant d'une pseudo révolte bobo...


 

Samuel 26/01/2014 21:10


Chère Ewa,


 


Struel n'est pas éloquent, pardon, il écrit avec un don certain pour la rhétorique, c'est mieux?


Il y a fort loin entre être un comtempteur haineux, et critiquer... Critiquer Onfray, au sens de le passer au crible,  est salutaire, car comme tout homme il est faillible, eh oui! 


Ce que je remets en cause c'est l'inanité de la critique en l'occurence. Je ne suis pas fan d'Onfray, je ne m'amuse pas à créer un blog autour de lui, mais respectueux de sa grande rigueur
intellectuelle. En faire preuve serait la moindre des choses pour le critiquer.


Donner crédit à un homme qui essaye d'exister en usant de la pire malhonnêteté intellectuelle vis à vis de MO est un peu léger voilà tout.


Je n'ai nul autre argument à user que celui de malhonnêteté intellectuelle car tout est dit dans cette expression... Et essayer de connaître les soubassements d'une "pensée" est un minimum, le
blog de stuel est très éloquent à ce sujet,


 


cordialement chère Ewa.

Ewa 26/01/2014 17:13


Cher Samuel,


 


Il se peut que Sturel représente tout ce que vous dites, et bien pis encore! Soit, il n’empêche que la grille de lecture socio-politique concernant le conformisme présentée dans cette vidéo est selon nous pertinente et s’applique non seulement à Michel Onfray, mais aux autres intellectuels, et même à nous tous. 


 


C’est peut-être un peu perturbant pour votre théorie de l‘évolution du banquet, mais vous trouverez sur ce blog nos anciens billets et
commentaires publiés au début de notre aventure onfrayenne où nous étions déjà en désaccord avec certaines positions du philosophe, et vous y trouverez également les billets tout
récents où, bizarrement, nous « cheminons aux côtés d’Onfray » à 100%!  Eh oui, nous sommes imprévisibles et irrécupérables… « Se ressaisir«,
rentrer dans le droit chemin, c’est malheureusement impossible, cher Samuel. Mais c’est gentil de nous dire ce que nous devrions faire et de vous soucier de notre « ligne éditoriale ». Pour
l’instant, le « pour » Onfray est toujours plus fort que le « contre », mais peut-être ça ne va pas durer… :~)


 


Si par : « vous devriez passer la main », vous comprenez : arrêter ce blog - c’est bien entendu envisageable. Nous pensons que cela se fera tout naturellement, lors du passage
obligatoire à la nouvelle plateforme d’over-blog qui ne nous convient guère.


Si « passer la main » signifie pour vous : déléguer aux autres - alors oui, très volontiers, rien ne vous empêche de créer le blog à la gloire d’Onfray. Mais vous pouvez d’ores et déjà
suivre les actualités de Michel Onfray sur ses sites officiels, son Twitter, ou sur le blog d’Eddy. Votre sensibilité ne risque pas d’y être heurtée, quoique… : http://michel-onfray.over-blog.com/2013/11/michel-onfray-france-info-l-invit%C3%A9-du-jour-21.10.2013.html  


 


P.S. 


1) Si vous nous faites parvenir  une « critique objective » de Michel Onfray (de sa philosophie, de l’un de ses livres etc.) qui n’est pas faite par des «énergumènes», «imbéciles»
«grotesques», «malhonnêtes intellectuellement« , «jaloux« qui «essayent de se faire connaître aux dépens d’Onfray« - alors nous serons ravis de la publier. 


 


2) Je ne sais pas si vous le savez, mais vos « arguments » contre Sturel ont déjà été utilisés… contre Onfray par les disciples de Freud, il y a quelques années… 


 


3) Contrairement à vous, je ne trouve pas Sturel « éloquent », il lit assez mal ses textes, il faut vraiment s’accrocher pour aller jusqu‘au bout; rien à voir avec Onfray qui a du charisme, une
belle voix et qu’on écoute avec plaisir, sans effort. 


 

Samuel 25/01/2014 19:58


Encore plus grotesque, cette video : http://www.youtube.com/watch?v=YGrZgdPBsfQ


Onfray ne mène pas une vie philosophique, car il admet être également un rat de bbliothèque! Première nouvelle pour un homme qui avale toute la bilbiographie des maints philosophes dont il parle
depuis 12 ans. Cet energumène n'est que ressentiment et jalousie, voir sa seule oeuvre, son unique création, un blog anti-Onfray ...


 


Vraiment, est-ce-là où en est arrivé ce blog après tant d'années à cheminer aux côtés d'Onfray?


Ressaisissez vous mes amis!

Samuel 25/01/2014 19:48


Il n'existe que par son opposition systématique, et malhonnête intellectuellement,  à Onfray : http://contrehistoiredemichelonfray.wordpress.com/ 


 


 


...

Samuel 25/01/2014 19:39


Jonathan Sturel fait preuve d'une absolue malhonnêteté intellectuelle, un imbécile de
plus qui profite de son éloquence pour essayer de se faire un nom aux depends d'Onfray. 


Sérieusement vous devriez passer la main, car là c'est du ressentiment que
vous avez vis-à-vis d'Onfray pour trouver une qualité de critique objective à ce montage grotesque...

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Tribune du banquet

3504437555 8b43638ded z

 

      ce-qui-nest-pas-donne-est-perdu

« Tout ce qui n’est pas donné est perdu »

Le blog a interrompu son activité régulière et collective le 0I.04.2012


 

pub-2

Je lave mon cerveau avec la pub

Si vous utilisez Google Chrome, installez gratuitement Adblock Plus pour désactiver la publicité (en un seul clic, c’est très facile).  

Nos vidéos

France Culture