Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 09:57

 

A la suite de la conférence donnée par Michel Onfray sur Camus lors des Vendanges littéraires à Rivesaltes, Nicolas Caudeville a réalisé un compte-rendu de cette intervention ainsi qu'une interview que nous vous proposons de découvrir.  

 

 


N. C : Michel Onfray, vous êtes comme le saumon, vous revenez pondre vos oeufs, vu apparemment le nombre de gens venus vous soutenir. [...] Vous revenez donc pour un livre sur Camus libertaire, auteur que nous avons tous lu à l'école, enfin pour ceux qui y ont été, après les autres on y peut rien (sic), auteur dont on avait une image troublée par la vision sartrienne. Est-ce que Camus est encore utile dans la pensée actuelle ou c'est juste pour mémoire ?
M.O : Déjà pour mémoire, ce serait très bien. Je pense que dans des configurations comme les nôtres, les élections présidentielles, la société du spectacle, le retour d'un communisme qu'on croyait disparu, il faut dire que Camus est utile.

N. C. : Votre livre peut-il être à l'usage des politiques ?
M. O. : J'ai lu l'autre jour huit pages de Mélenchon dans Libération où on disait qu'il était plutôt sartrien et où il répondait qu'il était plutôt camusien. Je pense que c'est très exactement l'inverse, il fait l'éloge de Castro, de Chavez, de Robespierre et de Saint Just. Je pense que les politiques ne peuvent rien tirer de Camus si ce n'est la couverture à eux et en faire un mauvais usage. [...] Mon livre est un bréviaire pour les citoyens.

N. C. : N'êtes-vous pas un redresseur de dérive sémantique ?
M. O. : J'essaie, oui, effectivement de casser les légendes.

N. C. : Concernant la télé, n'êtes-vous pas tombé dans le même piège que B-H L ? (Réf à Derrida et Debord/aliénation de la télévision)
M. O. : Je ne connais de philosophes qui râlent contre la télévision que ceux qui n'y sont pas invités. Je trouve très bien que les philosophes se trouvent à la télévision. Le problème n'est pas d'y être mais ce qui y est dit. C'est ridicule cette époque des années soixante où d'abord la télévision existait à peine et où on pouvait se permettre de dire qu'on était contre. On a changé d'époque.

N. C. : Quelque chose qui ne vous a pas échappé, on est en période présidentielle. Vous avez beaucoup parlé de l'école. Il y a un parallèle entre Camus et vous, je suppose, sur l'instituteur, la République. Ne serait-il pas tant d'en parler plutôt que de parler de la viande halal ?
M. O : Tous les sujets sont possibles y compris la vainde halal. Mais je pense qu'on a affaire à des charlots. On aura un libéral de toute façon, que ce soit Sarkozy, François Hollande, question de style, on aura toujours des gens qui nous vanteront les mérites du marché, de l'Europe, de l'Euro. J'irai voter deux fois blanc. La règle du jeu me convient mais je n'ai pas trouvé des gens qui me conviennent. Je n'ai pas envie de voter soit pour des libéraux soit pour des anti-libéraux qui sont fascinés par le vieux modèle bolchévique qui a fait son temps.

N. C. : Les universités populaires, au-delà du vote duquel on est très peu satisfait parce comme disait Coluche, le vote si ça servait à quelque chose on l'aurait interdit, la meilleure manière d'être citoyen n'est-ce pas de faire ces universités et beaucoup de vulgarisation ?
M. O. : Je crois qu'on fait de la politique en dehors des élections, qu'on fait de la politique autrement qu'en mettant son bulletin de vote, faire des universités populaires c'est faire de la politique. Cela me paraît nettement plus intéressant de développer cette façon concrète de faire de la politique que de déléguer ce pouvoir à quelqu'un.
                                                                                                            Constance

Partager cet article

commentaires

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos