Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 11:09

 

cuve onfray surhomme

"Michel Onfray a beau inaugurer la 10e saison de son Université populaire, annoncer une biographie de Camus à paraître chez Flammarion en janvier 2012, figurer au programme des émissions télé et radio les plus regardées et de plusieurs maisons d’édition en même temps - Flammarion, Grasset, PUF… - il n’en respecte pas moins ses engagements. L’un d’entre eux consiste à poursuivre une enquête ambitieuse amorcée en 2006 chez Grasset et intitulée Contre-histoire de la philosophie. De siècle en siècle, ce polémiste promène sa lanterne et révèle la pensée de philosophes oubliés et méconnus sur la grande question du bonheur. Il publie ces jours-ci le septième volet de cette série intitulé « La construction du surhomme ».

  

On y découvre la figure de Jean-Marie Guyau, un "Nietzsche français" selon Onfray, philosophe mort à 33 ans et auteur d’une douzaine d’ouvrages qui sembleraient avoir influencé Nietzsche dans son célèbre – et trop commenté - concept de "surhomme". Michel Onfray, qui se méfie toujours des interprétations et récupérations philosophiques, s’efforce de livrer ses propres découvertes à la source en croisant les oeuvres, correspondances et autobiographies de Nietzsche et en étudiant l’unique texte biographique sur Jean-Marie Guyau, écrit par son propre beau-père.

 

Il révèle notamment la parenté de l’œuvre de Jean-Marie Guyau avec l’idéologie de Vichy et démantèle un à un les "mésusages de Nietzsche", notamment ceux qui "nazifient" son œuvre. Le livre est paru chez Grasset le 19 octobre 2011." 

 

Lauren Malka

Résumé de l'éditeur:Nietszche caricature

"Le XIXè siècle a été celui des Masses, des Individus et des Grands Hommes. L’eudémonisme social (tome 5 de cette « Contre-histoire de la philosophie »), et Les radicalités existentielles (son tome 6), retraçaient respectivement l’histoire philosophique des Masses et des Individus. Ce troisième volet consacré intitulé La construction du surhomme, raconte le rôle tenu par le Grand Homme et son aspiration à la Vie Sublime dans ce siècle. Tuberculeux dopé au stoïcisme, Jean-Marie Guyau (1854-1888) développe une philosophie vitaliste comme une machine de guerre contre la morale kantienne. Ce malade défend le don, la générosité, le risque, la dépense, l’action dans une œuvre qui pourrait faire de lui un Nietzsche français. Penseur du républicanisme, il formule un hygiénisme, un racialisme, un natalisme, dangereusement parents de l’idéologie de Vichy à venir. Il défend enfin une immortalité panthéiste et stellaire obtenue par les traces de l’amour quand il a été fort. La figure ontologique du « Surhomme » de Nietzsche (1844-1900) n’est pas sans relation avec cette étrange métaphysique que le philosophe allemand connaissait. Nietzsche commence avec Schopenhauer et Wagner, continue avec un long moment épicurien et termine avec l’éloge d’un « Surhomme » ultra-caricaturé. Or, celui-ci nomme l’individu ayant compris que la volonté de puissance a les pleins pouvoirs, qu’il faut vouloir cette volonté qui nous veut, puis l’aimer pour accéder à une jubilation suprême. Une technique de sagesse à la portée de tous."
Marc  

Partager cet article

commentaires

marc 30/10/2011 14:23



et si pour guérir plus vite arnaud vous alliez plutôt vers boris
cyrulnik  ?



Ewa 30/10/2011 14:00



Merci, effectivement, c’est très intéressant.


Mais alors pourquoi vous vous excitez autant, cher Gyde? Pourquoi ne pas oublier Onfray et ses adeptes comme vous suggère si gentiment l’auteur de ce billet plein d’ouverture d’esprit? Il faut
savoir canaliser sa haine et sa frustration et surtout ne rien refouler, Arnaud, rien! On laisse donc votre vomi de psychanalysé haineux sur notre blog (et on n’avait vu d’autres
beaucoup plus futés et drôles que vous, croyez-moi!) parce que ça nous amuse, et ça nous permet de porter des messages humanistes. Prenez soin de vous! Allez, vers la guérison! Courage, Gyde
Arnaud!



Gyde Arnaud 30/10/2011 11:35



J'ai trouvé ceci très
intéressant


"Contre toute attente, la crise a tué Onfray, et a redirigé les français vers des
priorités plus importantes dans leurs vies !" 


  





  


Après une analyse sur deux années: on s’aperçoit désormais que la couche de population endoctrinée par
ses enseignements est peu portée vers le savoir et l'ouverture d'esprit, mais recherche plutôt un guide pour canaliser la haine ou la frustration envers le système, souvent (comme par hasard)
refoulée derrière une façade épicurienne.


  


Les personnes plus ouvertes, souvent la classe moyenne, sont indifférentes ou savent relativiser ses écrits, qui semblent plutôt
d'extrême gauche...voire radicaux !


 


Le gavage médiatique qui a duré plusieurs années a également joué en sa défaveur. Comme des oies trop remplies, les français
"refoulent" désormais Onfray jusque dans ses émissions télévisées...


   


Malgré le grand renfort de France Télévision (sous l'égide du gouvernement), du journal Le Point (de tendance libérale !) et du
secours de Franz-Olivier Giesbert (anciennement Le Figaro, toujours de droite), la destruction programmée de la psychanalyse n'a pas eu lieu ; au grand désarroi du Triumvirat cité ci-dessus et de
la neurologie moderne, qui comptait bien gagner beaucoup d'argent sur le dos de l'ignorance humaine !!


 


La psychanalyse n'a pas vocation à être politique. "La psychanalyse de gauche" est un concept gentillet,
mais cela fait bien longtemps déjà qu'elle a évolué vers l'empathie et la tangibilité... et abandonné cette "neutralité distante tant critiquée". Il s'agissait donc bien, par déduction, d'une
volonté politique qui ne dit pas son nom.


 


A présent que ce cap est franchi, la psychanalyse va pouvoir reprendre ses activités, essentiellement liées à la guérison, et
continuer à porter des messages humanistes en direction d'une psychiatrie qui a perdu son chemin !!


 


En fin de compte: "personne ne peut déformer la vérité, absolument personne... ce qui est juste demeure
indivisible et immuable". Tous les efforts pour briser cette loi naturelle se sont vus réduits en cendres, le maître Onfray et ses disciples en ont fait les frais à travers la stigmatisation de
leur mouvement. Ils sont devenus les victimes de leur propre obstination.


 


Alors je dis: " Adieu Michel, adieu à ses adeptes, nous vous oublions... La partie est terminée."


Vive l'avenir, sans lui !!



Ewa 24/10/2011 16:24



C’est qui déjà un Surhomme? 


Celui qui sait que le libre arbitre n’existe pas, qu’il n’y a qu’un déterminisme total ; celui qui a donc conscience de la toute puissance de la volonté de puissance ; celui qui veut ce destin
qui le veut, et qui l’aime tout ça.


Alors, ne pas confondre Surhomme avec "Superhéros" . Tout un chacun peut devenir un surhomme ; le statut de super héros est réservé à "l’Ailite". Vous avez donc toutes vos chances, Yaglourt.



Ewa 24/10/2011 16:18



Frédéric, est-ce que quelqu’un t’avait parlé d’une bonne fée? Sinon, exige des explications dès aujourd’hui.  ;~)



Frédéric 24/10/2011 15:30



Ah, Damasio ! Une belle interview de 2003 dans la Recherche. Pour ceux qui ne connaissent pas le personnage, c'est une belle introduction : "L'esprit est modelé par le corps".


Ca m'a rappelé la conférence de cette neurologue victime d'un AVC, racontant comment elle avait vécu son accident de l'intérieur : "La puissante introspection de Jill Bolte Taylor". Ca vaut ce que ça
vaut, c'est-à-dire, le témoignage d'une expérience. Mais c'est fort. 


Un bel hapax. :-)



yaglourt 24/10/2011 13:59



Guy Bedos : Onfray "écrit plus vite que je ne lis."


Quel surhomme ce Michel Onfray !



Jean-Claude Serlet 24/10/2011 11:32



J'ai aussi mes impatiences ... mais c'est dans un autre domaine : dès que Damasio publie un livre je l'achète



Ewa 24/10/2011 11:28



Moi aussi j’aime les livres de poche, mais il m’arrive d’être impatiente…



Jean-Claude Serlet 24/10/2011 11:19



J'ai une pile de livres à lire dont une dizaine de MO. J'attendrai sa parution en livre de poche pour me le procurer : éconmie de temps et d'argent



Ewa 24/10/2011 10:32



Encore une fois je répète après Guy Bedos : Onfray "écrit plus vite que je ne lis." Je vais donc commencer à le décrypter à mon rythme. 



Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos