Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 05:57

 

 

Le 05.01.2012, François Busnel recevait Michel Onfray dans l’émission La Grande Librairie à l’occasion de la parution de sa biographie sur Camus, 

 L'ordre libertaire, la vie philosophique d'Albert Camus

 

onfray camus France 5 2012-01-05 20-46-01.bmp  onfray dessin sisyphe France 5 2012-01-05 20-53-17 (1).bmp

 

Nous avons enregistré pour vous la première partie de l’émission de 25 minutes : l’interview avec Michel Onfray, ainsi que sa brève intervention de 1 minute pendant la présentation du livre et du film de Rithy Panh.


 

- L’ordre libertaire  fera beaucoup de bruit et déboulonnera au passage quelques idoles, comme Michel Onfray nous a habitués lors de la sortie de ses précédents ouvrages ?

- Michel Onfray, philosophe sans Dieu ni Maître devenu prophète ?

- Lire l’œuvre du romancier Albert Camus conduirait à la découverte de la pensée existentielle et non existentialiste du vrai philosophe?

- L’adhésion au monde, le grand oui nietzschéen à la vie, d’accord, mais alors on se révolte quand ?

- La conception de l’absurde et l’angoisse existentielle conduiraient à élaborer le « manuel du bonheur» ?

- Peut-on être libertin ? Pourquoi faudrait-il aimer rarement pour aimer beaucoup ?

- Pour quelles raisons Sartre et les sartriens vont-ils de manière aussi systématique s'opposer à Camus, allant jusqu'à tout faire pour minimiser et bannaliser sa pensée et sa philosophie ? 

- Comment interpréter  la fameuse phrase fatale de l’après-Nobel, prononcée par Camus à Stockholm :  je crois à la justice, mais je défendrai ma mère avant la justice ? Est-ce choisir la justice contre l’injustice du terrorisme ? 

- Que reste-t-il de Camus philosophe aujourd'hui, l'idée forte ? Une part de la vie doit être aimée, une autre suppose qu'on se révolte contre elle. 

- L'ordre libertaire à lire comme une enquête philosophique, une biographie intellectuelle ou une autobiographie ?

 

 

 

  - Les philosophes peuvent-ils justifier le sang d’aujourd’hui par le paradis de demain?


Constance - Marc - Ewa  
(Merci à Patrick C.)  

Partager cet article

commentaires

Ewa 18/01/2012 17:34


Merci, Frédéric, mais si tu voyais des tonnes d’articles sur L’ordre libertaire dans les brouillons du blog… Nous sommes à la ramasse. :~)

Frédéric 18/01/2012 16:34


François Busnel a lu l'Ordre Libertaire de Michel Onfray, une
chronique de François Busnel sur le site de l'Express.fr. 


 


La conclusion est totalement pourrie :))))


 

Isis 09/01/2012 09:35


Merci Marc pour ta réponse, même si tu as voulou faire de l'humour, j'ai au moins une réponse et ma lanterne s'est trouvée éclairée quand même sur quelque chose que tu ne peux pas comprendre en
l'état actuel des choses.


Bien à toi.

marc 09/01/2012 00:53


frédéric merci de partager ton plaisir avec nous  :)


" Il y aurait donc une sagesse dans le creux de nos assiettes, matière à penser dans le fond de nos verres ? "


 


pour la gouverne d’isis , il se passe des choses bizarres avec les messages de monica et molilotus , ils changent de couleur et  date de publication , mystère  

Frédéric 08/01/2012 22:29


Partageons notre plaisir


Une interview de Michel Onfray dans le magazine Bourgogne Aujourd'hui n°103 - Décembre 2011. 


Les scans sont dispos ici : Page 1 - Page 2 - Page 3


Les passages que j'ai préférés : 


"Durant toute l'Antiquité, la philosophie était un art du bien vivre et de mieux vivre. Je m'inscris dans cette logique-là. La vie est courte, on peut mourir bientôt. L'éternité est longue avant
nous, elle est longue après nous. Notre vie est brève. Comment peut-on faire de cette existence quelque chose d'extraordinaire ? Pindare disait qu'il fallait épuiser le champ du possible. Nous
n'avons qu'un corps, il est périssable, pas performant longtemps, il vieillit, fatigue. Il y a des occasions dans la vie de jubiler de notre corps : peinture, musique, littérature, vin,
gastronomie. Nous ne sommes pas tenus de conduire les gens jusqu'à la truffe, le foie gras, etc. mais de leur dire prenez du plaisir avec tous les produits qui existent. On peut avoir des
plaisirs gastronomiques extraordinaires avec une pomme de terre. Ce n'est pas une question de coût mais bien de goût. Voilà, c'est ce qui m'intéresse avec l'Université Populaire du Goût, inviter
chacun à se remettre au centre de son propre corps. N'avalez pas n'importe quoi, goûtez, sentez, et vous verrez, cela vous donnera des plaisirs incomparables. "


 


"L'oenologue est au vin ce que le gynécologue est à la sexualité."


 


"La culture n'est pas faite pour séparer les gens mais pour les réunir. Ce n'est pas une logique d'initimidation mais de cooptation : vous aimez ? Moi aussi. Partageons nos plaisirs."


 


"Les civilisations qui font l'économie du vin sont problématiques. Je suis allé dans des pays où le vin est interdit, il me manque quelque chose. Non pas que je sois alcoolique...Je préfère
l'ivresse du vin à celle des foules en délire qui appellent à égorger des gens. Si on ne fait pas la fête avec la vie, on finit par la faire avec la mort."


 


"Quand vous parlez d'hédonisme et de plaisir, vous questionnez chacun sur son propre plaisir. Dans le genre : moi où j'en suis avec mon plaisir ? Neuf fois sur dix, c'est l'occasion pour les gens
de ne pas être contents d'eux-mêmes. Donc plutôt que de dire, je ne suis pas content de la vie que je mène, on crache sur celui qui dit que l'hédonisme devrait conduire le monde. La critique de
l'hédonisme aujourd'hui est faite par des gens qui ne sont pas bien dans leur peau. J'ai souvent à faire à des névrosés sur ce sujet-là."

Melilotus 08/01/2012 18:26


« La Traversée »  le roman
autobiographique d’Alain Vercondelet ur la ra -patriement des Pieds Noirs en 1962 ,défini ‘ passionnant ‘ ( à lire ! )  , sa pesentation et la
participation de son auteur à l’émission Les Affranchies, -France inter – 5 janvier 2012  m’ont fait penser au ‘ Le Premier Homme ,’ le dernier
ouvrage posthume  de Camus,( le manuscrit  trouvé dans la voiture  fatale), qui m’avait fait connaître , comprendre et aimer Camus.


 


Lui


avait signé  ma jeunesse avec J-P. Sartre
, Simon  de  Bouvoir, Romain Gary, les poètes L.Aragon, E.Triolet , Paul Eluard  pour nommer  quelqu’un..


L’existentialisme, ce grand et mystérieux mouvement , dont on en discutait  continuellement sans avoir rien compris , régnait suprême , La même  incompréhension   pour l’absurde de Camus. La lecture de ses œuvres en  accentuait, intensifiait  les ombres.


 


Des années plus tard.


j’ai suis tombée par hasard  sur sa
magnifique autobio ‘ Le Premier homme,’ une révélation de l’homme Camus , sa formation  humaine et intellectuelle .  ses pensées et sentiments  exprimés d’une manière  si touchante pour
pouvoir provoquer un neuf , un grand intérêt. l’ouverture d’ un  barrage des études  approfondies, ré
lecture des ses ouvres, surtout les essaies, la critique , les bios..


Encore difficile ,  mais  ,je comprenais  beaucoup mieux , j’absorbais quasiment tout., je l’aimais …


 


Depuis


J’ai un sentiment viscéral pour cet auteur , un homme, si fort et fragile , si grand et
si tendre , blessé injustement, humilié, attaqué toute sa vie. Un fils, sans père ,dont l’adoration  pour la mère, une personne simple ,absente qui ne
pouvait pas  faire beaucoup  pour la famille dans la pauvreté complète , lui fait ériger le plus beaux
monument , celui de l’amour, en


lui dédiant son dernier livre.


 


Le tableau de la vie des colons ,que Camus dessine magistralement, leurs grandes
difficultés pour survivre, la misère ,l emargination, l’animosité de la population locale, tout cela  est  très édifiant pour sortir des lieux communs  et mieux saisir la réalité historique


 


Dans quelques jours j’aurai  la joie de
suivre  le regard de M.Onfray sur Camus. 


 

Isis 08/01/2012 16:34


En fait, méa culpa, je viens de voir la date de parution, donc pas besoin de répondre mais par contre j'aimerai savoir si les réponses de Monica à partir de 09h 37 n'ont pas eu lieu hier soir à
minuit 30 plutôt? juste une question toujours pour ma gourverne.

Isis 08/01/2012 16:30


Bonjour Marc Constance et Ewa


J'aurai juste une question à vous poser, pour ma gourverne.


A quelle heure avez vous mis en ligne votre article?


Ce n'est pas une indiscrétion de ma part, mais votre réponse franche pourrait m'ouvrir des portes.


Merci d'avance

marc 08/01/2012 09:42


je tiens à remercier mon ami patrick c. qui a enregistré l’émission à ma place et grâce à qui on a pu éditer 2 vidéos sur notre chaîne dailymotion 

monica 08/01/2012 09:40


Ne craignez rien Melilotus, Onfray a déjà été appelé "Prophète", dans le temps...


Là c'est pour rire. Regardez d'ailleurs, Onfray sourit, et n'en prend pas ombrage.


Il a suffisamment écrit, parlé, enseigné pour que les gens savent de quel bois MO se chauffe !


Les gens qui ne savent pas et qui écoutent l'émission, à mon avis, cela ne leur fera ni chaud ni froid. Qu'est-ce qu'un prophète après tout ? "un interprète de la parole divine", mais le
divin peut être l'homme après tout, dans le sens de merveilleux, admirable :


"Boire est le propre de l'homme, boire vin bon et frais, et de vin, divin on devient" (Rabelais)


Mais non, je rigoooole !

Melilotus 08/01/2012 09:39


Merci, merci Constance  ! Un entretien  bien intéressant
,des questions pertinentes, des réponses brillantes.J’ai beaucoup aimé aussi les petits desseins , tres amusants


Ecoutant Onfray, le philosophe  est toujours une belle expérience , mais j’ai peur que .  A.Lacroix, qui évidement aime le penseur , ne connaît pas  bien l’homme
Michel….


En le définissant  ‘ un prophète ‘ dans l’ introduction , causera  au dernier forcement  un embarrassement ,étant  la modestie  et la simplicité désarmante des traits , qui le  caractérisent principalement.


Un homme pas comme les autres….

monica 08/01/2012 09:37


Camus, Onfray, quels hommes !


Hommes de combats philosophiques !


Merci Constance

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos