Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 18:17


 Michel Onfray signe un article dans Le Monde daté du 26.06.2011 Les  journaux... Cet article est soumis à achat, c'est la raison pour laquelle nous ne vous le proposons pas dans son intégralité.

_______________ 

journaux oeil

 "La presse écrite fait un certain type de loi. Moins chez les lecteurs de base, qui transforment souvent leur quotidien en litière pour les chats, que chez les journalistes de télévision qui, toujours à court d'idées, se nourrissent du papier du quotidien ou de l'hebdomadaire. Le journal sert d'abord aux journalistes.   

Les journaux sont des machines de guerre à fabriquer de l'opinion, pas de la vérité, qui, elle, passe la plupart du temps au second plan, là où l'idéologie fait la loi. Précisons que l'idéologie d'aujourd'hui n'a pas grand-chose à voir avec celle d'hier : quand on lisait Le Figaro ou L'Humanité dans les années 1960, on savait à quoi s'en tenir, le héros de l'un était le salaud de l'autre et vice versa.

Si l'on pratique les journaux à la manière d'une dégustation à l'aveugle, comme avec un vin, on est étonné de trouver que le journal dit de droite célèbre aujourd'hui le dernier livre de Raoul Vaneigem, le penseur de Mai 68, alors que le quotidien communiste fondé par Jaurès lâche les chiens pour défendre Freud contre un auteur que je connais bien (!) [...]

 

journaux parapluieLes journaux qui comptent se mettent en ordre de marche pour devenir des machines de guerre lors de la prochaine élection présidentielle. Les uns et les autres se partagent les candidats avec un évident mépris pour ceux qui ne seront jamais gagnants. Ils choient les favoris des sondages, dont ils ont parfois fabriqué l'image.     

L'idéologie pure et dure de jadis laisse place à celle d'aujourd'hui, qui se résume la plupart du temps au compagnonnage avec les libéraux, seuls susceptibles de gouverner demain. [...] 

A ce jeu, l'éditorial de Libération et celui du Figaro ne sont compréhensibles qu'après qu'on a pris soin de savoir qu'ils se trouvaient dans tel ou tel support, car le média donne son sens au message qui, sinon, n'en a pas. On peut en faire l'expérience avec une radio allumée sur la station qu'on écoute habituellement. Si l'on s'essaie à cet exercice, on entend, sans savoir de qui il s'agit, le discours d'un homme ou une femme dont on ne sait s'il est de gauche ou de droite tant qu'on ignore l'identité du parleur et son parti... [...]


journaux morceauLe journal informe moins qu'il ne conforte chacun dans ses préjugés. On attend moins de la presse qu'elle nous dise la vérité qu'elle ne nous encourage dans nos certitudes. Dans le journal que nous lisons, on ne veut pas de vérités déconcertantes mais des mensonges réconfortants.

Les journaux sont donc des machines à entretenir la paresse intellectuelle. Je pense ce que dit mon journal... Or mon journal ne pense pas, il débite du catéchisme, de la croyance, il nourrit mes préjugés."

      Michel Onfray


__________________
 
 Jean-Michel Aphatie commente à nouveau cet article sur son blog, Michel Onfray, philosophe... Puis il en remet une couche le 29.06.2011 avec Philosophie monégasque 3.0.
 
L'avis d'Ivan Levaï, dans sa revue de presse du 26.06.2011 : "Dans le MONDE, daté dimanche-lundi, Michel Onfray (encore lui) s’inquiète de la presse d’aujourd’hui. « Les journaux », dit-il, « sont des machines de guerre à fabriquer de l’opinion, pas la vérité ». La vérité, elle passe la plupart du temps au second plan, là où l’idéologie fait loi ! Contradiction… Non pas, puisque Michel Onfray regrettait la presse d’hier. « Quand on lisait le FIGARO ou l’HUMANITE dans les années 60, on savait à quoi s’en tenir. Le héros de l’un était le salaud de l’autre, et vice-versa ». A chacun ses nostalgies. Moi, j’ai bien comme mon confrère Charles Silvestre, auteur d’un joli livre, sur Jaurès, la passion du journaliste."
 
Constance - Ewa      

Partager cet article

commentaires

SERLET jean-Claude 11/07/2011 22:10



L'arisocratie - la vraie , celle des valeurs , et non celle de la naissance - a toujours été un epiphénomène social quelle qu'en soit la classe d'origine. On reconnait ces hommes et ces femmes à
leur ton de voix et leur attachement indéfectible à ces valeurs auxquelles ils et  elles adhèrent ; et cela dut-il leur en coûter leur vie physique , sociale , économique . Cherchez les dans
chaque profession et quand vous en rencontrez un ou une prêtez une attention particulière à leurs propos : ils disent beaucoup plus que d'autres ... le jounalisme est de moins moins en moins
encombrés par ce genre d'individus et souvent la multiplicité des sources est une obligation pour tenter de connaître la vérité


Comment faire Carpe diem sans ces gens là : beau sujet de dissertation philosophique !!!



marc 10/07/2011 01:46



t’as oublié "rivarol" ma chere ;)



Ewa 10/07/2011 00:49



Quant à moi, mon cher chlapchep, je ne jure que par Figaro, Minute, La Tribune et Radio Courtoisie. :~)



constance 09/07/2011 21:03



Ewa, je pense en effet que ma remarque était fondée :-)


 


Je réponds à la question qui m'a été posée, au sujet de nos sources. Tout d'abord, nous n'avons pas au sein de ce quatuor les mêmes, d'où p-ê un certain éclectisme et enrichissement mutuel. La
réponse n'engage donc que moi. D'abord, vous les citez, des sites comme Médiapart et parfois les blogs rattachés (celui de Sébastien Rome sur l'éducation nationale par exemple), mais aussi Slate.fr, Arrêt sur images. Ensuite, j'aime bien les
journaux par goût du toucher :), je connais leur orientation politique, je perçois donc leur point de vue en fonction de cela. Ma bibliothèque est abonnée à nombre de magazines (info à moindre
coût) mais aussi au Canard et à Courrier international, le monde et la France vue par d'autres yeux, je vous le recommande. Enfin, la radio, France Inter principalement, radio de gauche, tj
garder cela à l'esprit :), j'ai un faible pour Patrick Cohen bien qu'il fasse parfois des erreurs :-).


 


Mais surtout, éviter de se surcharger, donc tous ces médias cités, de façon aléatoire et parcimonieuse parce que la vie c'est pas l'actu.



Ewa 09/07/2011 10:27



Une remarque concernant le site Résistance Inventaire.


Le 8 juillet, certain(e) kozett a publié les mêmes extraits, à la virgule près, de l’article d’Onfray "Les journaux…" que sur notre blog, mais il a oublié de préciser où il les avait trouvés,
dommage. En plus selon lui, Michel Onfray est l’auteur d’un seul livre "Le Crépuscule d’une idole". Que diriez-vous des petites retouches, kozett, pour que gaetan-point-com puisse se fier à vous
plus facilement? 


http://resistanceinventerre.wordpress.com/2011/07/08/michel-onfray-et-la-presse/



nateag 08/07/2011 11:57



J'aimerai connaître vos sources d'informations.


Internet avec des sites comme médiapart ? Des journaux ? Le monde, libé ou encore l'humanité ? A quoi peut-on le plus se fier selon vous ?



Ewa 07/07/2011 12:54



Très juste, Constance. En plus, cette généralisation - ce n’est pas nominaliste comme attitude. Tous pareils? Tous les journalistes, tous les politiques, tous les enseignants? Les philosophes
aussi? Alors, Onfray égale… BHL. :-o



Frédéric 06/07/2011 14:03



Les risques pris par l'une des parties sont parfois bénéfiques pour les deux. :-)



monica 06/07/2011 13:43



J'aime bien votre dernier commentaire, Frédéric.


Je vais finir par vous faire des confidences, à vous, et à personne d'autre. :-)


Mon seul souci, c'est qu'elles risquent de vous endormir.


Cordialement,



Frédéric 06/07/2011 13:24



Dans l'affaire DSK, la grande gagnante me parait être la présomption d'innocence. Cette belle dame est fragile et doit être défendue à tout prix. Car tout ce cirque médiatique est bien
traumatisant. Pour ma part, je suis en pleine résilience. :-)



constance 06/07/2011 07:46



Très bonne idée, de la part de MO, de proposer un tel papier dans Le MOnde, journal réservé à une élite parisienne dans un premier temps puis provinciale dans un second. Personnellement (mais je
pense ne pas être la seule dans ce cas) je n'ai pas les moyens financiers d'acheter le journal tous les jours, mais je crois avoir les moyens intellectuels pour chercher une information
indépendante (le net peut se révéler une source d'informations, de très bons sites proposent du vrai journalisme).


 


S'il qualifie les journaux de litière à chats, s'il qualifie le net de copié-collé, où se source-t-il ? parce que dans ce papier, je ne vois aucune piste pour ceux qui veulent de
l'indépendance, ceux qui achètent leur journal local pour voir la photo de leur gamin dedans, ceux qui pensent que Le Monde n'est pas pour eux (certains articles sont difficilement accessibles),
ceux qui ne côtoient pas des intellectuels de tous bords.


 


J'ai bien dormi cette nuit... :-)



Ewa 04/07/2011 13:13



Tu es trop gentille, Monica. C’est notre quatuor qui est ravi de te connaître. :~)



monica 03/07/2011 10:37



Ewa,


De plus en plus ravie de te connaître.



Ewa 03/07/2011 10:03



A propos du regard, pas celui derrière les journaux, mais devant le JT de TF1 hier soir. Par un concours de circonstances, j’ai vu ce spectacle affligeant. Et quelles étaient les infos les plus
importantes dans le monde qui ont occupé les premières 20 minutes du journal? 


D’abord le mariage princier et les foules des serviteurs pleins d’admiration qui se pressaient autour de cet « événement historique « -  consternant. 


Et après, DSK (enfin libre!) a mangé des pâtes aux truffes au resto et a fait une promenade en voiture avec sa femme dévouée et riche. Ces avocats (et accessoirement ceux de la mafia) ont prouvé
(comme c’était à prévoir dès le début) que la femme de chambre était une menteuse pas crédible. Le trousseur de domestiques, « séduisant » gaillard  peut encore devenir respectable et
crédible président des Français, youpi! Ça, c’est un journal… 



Jean 03/07/2011 00:25



J’ai l’impression de connaître ce regard derrière les journaux dans la " vrai vie "  



Captain Obvious 01/07/2011 12:44



C'est qui, Jean-Michel Apathie ? Non parce qu'entre les fautes, les coquilles et la syntaxte kikoolol, nous aussi on s'y perd. La seule chose dont il ne perd pas le fil, lui, c'est sons sens de
la mesure. On sent bien le journaliste. Ecléctique, visionnaire et compassé. Mon chat le remercie pour sa contribution.



Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos