Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 08:07

   

Le 23.08.2011, Michel Onfray a donné un entretien au journal Libération où il explique pourquoi il votera Arnaud Montebourg aux primaires du Parti Socialiste.


 «Montebourg est le seul à se soucier du peuple»


montebourg 2onfray plan micro
                   


"Dans son périple en monospace qui l’emmènera jusqu’à l’université d’été du PS à La Rochelle, Arnaud Montebourg, candidat à la primaire socialiste, fait escale aujourd’hui à Argentan (Orne), où il participe à l’Université populaire du goût de Michel Onfray. Explications du philosophe.

Montebourg chez vous à Argentan, c’est une façon d’afficher votre soutien au candidat de la «démondialisation» ?

J’ai rencontré Roland Castro à Paris pour le projet que j’ai de construire un restaurant de réinsertion sociale à l’Université populaire du goût d’Argentan. Je souhaitais lui proposer de dessiner le bâtiment. Nous avons parlé psychanalyse et politique… Au cours de la conversation, j’ai fait savoir que, bien que non socialiste, mais toujours d’une gauche que je souhaiterais unitaire, le candidat le plus à gauche au PS serait celui qui aurait ma préférence. Pour l’heure, il s’agit d’Arnaud Montebourg. Roland Castro m’a dit qu’il s’occupait de sa tournée en France pour la primaire et a pensé qu’une visite à Argentan, à l’Université populaire du goût et à Jardins dans la ville, l’association de réinsertion sociale, serait une bonne idée. J’y ai en effet consenti. Parce que je crois que l’abstention est un piège à cons, je voterai pour lui à la primaire. Mais au premier tour de 2012, je voterai pour le Front de gauche - pas pour Jean-Luc Mélenchon, ni pour le PCF, mais pour leur union.

Montebourg représente-t-il à vos yeux un PS décomplexé, l’occasion de secouer le ronron social démocrate de ses rivaux à la primaire ?

Je ne commenterai pas son passé politique, mais son présent, et peut-être son avenir : le PS a tort d’imaginer qu’il pourrait renoncer aux classes populaires et, dans une logique purement clientéliste, viser l’électorat bobo. La récente note de Terra Nova, qui invitait à se détourner de ce qu’on appelait jadis la classe ouvrière, sous prétexte qu’elle n’existerait plus, alors qu’elle a juste changé de forme, fut pour les gens réellement de gauche une invitation à déserter le PS… Négliger le peuple qui fait les frais de la crise, c’est l’envoyer dans les bras protestataires d’une certaine extrême gauche et de Marine Le Pen. Je crois qu’au PS, Arnaud Montebourg est le seul à se soucier de ce peuple oublié.

François Hollande, actuel favori des sondages, a-t-il toujours selon vous «le verbe de gauche et la geste libérale» ? Voyez-vous, à l’instar de Benoît Hamon, Martine Aubry comme plus à gauche ?

Je ne vois pas de changements notables dans ce personnel politique qui a fait du PS ce qu’il est, tout à sa religion de l’Europe libérale qui fut celle de François Hollande, tout autant que de Martine Aubry. Je n’oublie pas que Benoît Hamon, qui fut longtemps rocardien, puis cofondateur, avec Montebourg et Vincent Peillon, de l’intéressant Nouveau Parti socialiste, se trouve aujourd’hui dans l’ombre de Martine Aubry, très peu audible comme défenseur de l’aile gauche du PS. Cette gauche-là reste très libérale, trop à mon goût…

Il y a cinq ans vous aviez soutenu le NPA et la gauche a perdu. Au deuxième tour de la présidentielle, soutiendriez-vous le candidat socialiste face à Nicolas Sarkozy ?

Vous partez du principe que le second tour opposera Sarkozy et le candidat du PS… C’est faire peu de cas de Marine Le Pen qui peut faire échouer l’un ou l’autre de ces deux candidats, si la gauche pour l’heure susceptible d’être gouvernementale renonce au peuple. Je n’ai jamais voté à droite de ma vie, je ne commencerai pas en votant pour une gauche qui s’allierait avec une droite pour gouverner."
Propos recueillis par Matthieu ECOIFFIER    

 

        _______________                                              _



Nous vous proposons de découvrir également l'interview d'Arnaud Montebourg à cette occasion, réalisée par Ouest France.

"À l'invitation du philosophe Michel Onfray, le député de Saône-et-Loire vient parler de démondialisation. Coup de fil à... Arnaud Montebourg, député PS, candidat à la primaire socialiste pour l'élection présidentielle.

Comment un homme politique et un philosophe peuvent-ils se retrouver sur l'économie ?

En parlant de liberté : l'économie est aujourd'hui un oppresseur, elle n'est pas libératrice. La puissance des marchés financiers dépasse celle des bulletins de vote. Je m'inscris dans le chemin nécessaire de reconquête de la République sur l'économie, en n'admettant pas la cruauté des lois économiques.

Ce thème est dominant dans votre campagne ?

La Révolution française est née des dettes excessives de l'Ancien régime : c'est la situation que les marchés nous imposent actuellement. Or, dans les grandes secousses de l'économie comme par exemple la crise de 1929, seules les démocraties qui ont pris des mesures fortes ont survécu. Les autres ont péri dans les extrémismes.

Michel Onfray défend le « capitalisme libertaire », êtes-vous d'accord avec lui ?

Je crois, moi, au capitalisme coopératif dont on connaît de nombreux exemples, dans l'agriculture, chez les commerçants, les artisans et même dans les banques. Il permet un juste partage entre le travail et le capital.

Qu'attendez-vous de cette visite à Argentan ?

Le débat est en train de s'installer. Je veux donner la parole à cette majorité oubliée qui n'a que son travail pour vivre et qui a le droit de défendre son point de vue."        

Propos recueillis par Béatrice LIMON.

Sur le même sujet :
Visite de Montebourg à Argentan - vidéos, photos, presse. (23.08.11)
L’article de Michel Onfray dans Le Monde - Arnaud Montebourg, le seul antilibéral (22.09.11)

Constance   
 (avec l'aide de Marc)  

Partager cet article

commentaires

constance 09/09/2011 22:21



amour et sexe, avez-vous remarqué, Cordroc'h j f ? ... le désert


amour et sexe


raisons et sentiments, le coeur et la raison, sense and sensibility


n'est-ce pas de l'incohérence que vient le châtiment ?


 


 



cordroc'h jf 09/09/2011 08:24



Bof , pas terrible comme réponses ,seriez vous en panne , d'inspiration . Quant à ma libido , elle a des hauts et des bas ,dus à l'hemochromatose dont je suis atteint . Mais une bonne piqure ,et
tout repart de plus belle ,et même avec une petite libido ,mon expérience me permet de satisfaire pleinement ma femme .La performance de mon pénis n'est pas ce qui me procure un sentiment de
puissance .



monica 08/09/2011 19:18



Henri Gervex,


Merci,


Vous obtenez 18/20 !


J'aurais aimé un petit commentaire de votre part. Je vous ai donc enlevé deux petits points.


Au plaisir



Henri Gervex 08/09/2011 18:50







monica 08/09/2011 18:37



Dites, chers blogueurs, je viens d'inventer un adage : naturalisme et romantisme sont les mamelles de l'amour.


A vos stylos. vous avez deux heures pour réfléchir...



monica 08/09/2011 18:24



... rires : lire : c'est tRop mignon !



monica 08/09/2011 18:23



Mais enfin, Cordroc'h, où et quand parle-t-on d'amour et de sexe ici ?


Je n'ai en ce qui me concerne fait que répondre au com de Yorika qui parlait d'analyse collective sur le divan, et en toute innocence, j'ai répliqué : debout, asisse, dans l'eau, etc... et rien
d'autre !


On ne parle que de naturisme, cela devrait vous plaire, non ?


Les garçons sont vraiment très pudiques ici : "à poil les âmes", "se rincer l'oeil"... c'est top mignon !


 



marc 08/09/2011 17:09



les adages ne se trompent pas cordroc'h


moi  j’en parle parce que j’en fais pas



Constant 08/09/2011 15:22



Et puis, c'est la faute à Onfray ! Il avait pas qu'à en parler tout l'été ! Na !



Constant 08/09/2011 15:20



C'est pas le boulot le plus pénible, loin de là ! :)))



Constant 08/09/2011 15:11



Cordroc'h, la libido, ça se travaille !



cordroc'h j f 08/09/2011 14:27



On parle beaucoup d'amour et de sexe sur ce blog .Vous connaissez l'adage , ceux qui en parlent le plus en font le moins .Y aurait-il de la frustration dans l'air ,de l'idéalisme et du romantisme
?



cordroc'h j f 08/09/2011 14:16



Monica ,je fais parti des petites gens , mes parents sont issus de familles de paysans bretons ,ma mère était femme de ménage puis employée municipale dans les écoles , mon père était garçon de
ferme , garde forestier ,et autres emplois de ce type ,avant de faire une formation d'électricien qu'il n'a pu terminer ,étant décédé à 43 ans .Je connais donc très bien ce milieu , et n'éprouve
donc aucun mépris pour celui-ci .Seulement il faut accepter les choses telles qu'elles sont , l'humilité , le sens du travail ,la sensibilité etc ...toutes les qualités que l'on peut trouver chez
"les petites gens " ne suffisent pas à l'acquisition d'une connaissance et d'une conscience permettant la compréhension du fonctionnement des hommes ,de la société et du monde .Il faut une chose
en plus de toutes ses qualités quivous pousse à ne pas accepter de vivre en conformité avec les seules valeurs du milieu dont vous êtes issus ,à chercher à comprendre le pourquoi et le
comment de ce qui est et que tout le monde accepte comme étant ce qui doit être .Et cette chose c'est de posséder en soi , dès ses premières années de vie ,une énergie , une force , une puissance
conférer par le fait d'avoir pu échapper à un trop grand conditionnement socio-culturel ayant laissé intact le fonctionnement naturel du cerveau ,et plus généralement le processus naturel de vie
qu'est la libre circulation de l'énergie vitale,à l'intérieur de l'organisme ,et entre celui-ci et la réalité extérieure .


Je n'ai pas fait d'enfants parceque je me plaisias dans cette société , mais parceque j'aime la vie , parceque je n'ai pas peur d'elle .Mon combat contre cette société artificielle passe par
l'éducation de mes enfants  , auxquels je transmet mon amour de la vie , et tout ce qu'il m'a permis de comprendre .Ce sont donc mes trois filles qui réaliseront ce que je n'aurai pas eu le
temps de réaliser moi-même aussi pleinement que je l'aurai souhaité .


Je ne suis pas un citoyen votant , je veux comprendre les choses ,agir et penser directement par moi-même , je suis capable de relations sincères , honnètes avec les autres , j'ai des besions
simples dont j'ai la certitude que leur satisfaction ne nuira à personne , je ne crois pas en la civilisation dans laquelle nous vivons , je ne crois pas en la pensée rationnelle humaine , en la
volonté de domination de la nature , je ne crois en aucune idéologie , en résumé je ne crois pas en l'homme dit civilisé  .Je pense être quelqu'un de simplement spontané et naturel
,éprouvant au plus profond de soi les forces de la nature , faisant que je nai pas besoin de me poser des questions afin de savoir comment me comporter dans mon existence . Cela se fait ,c'est
tout .Comprenne qui peut .



monica 08/09/2011 12:24



Bof, le divan...ouais, pourquoi pas...


J'aime bien aussi debout, assise, sur la table, en plein air, dans l'eau, à poil, à moitié nue... 



Yoricka Freud 08/09/2011 12:12



Allez, tous sur le divan! La séance d’analyse collective gratuite! Racontez-moi vos complexes d’Oedipes et Jocastes!



marc 08/09/2011 12:02



douce gabrielle espiegle monica constant impudique vous avez raison  


tous a poil !


et si l’extreme veut bien se joindre a nous elle serait la bienvenue


vive le dialogue !



Constant 08/09/2011 11:45



Bon, ok. Si on peut se rincer l'oeil par la même occasion, pourquoi pas :))))



Constant 08/09/2011 11:43



Non, non, Gabrielle : c'était purement ontologique. A poil les âmes !



gabrielle 08/09/2011 10:57



constant, vous ne m'avez pas l'air très pudique.


j'aime les hommes qui demandent des punitions, ça donne envie d'être douce.



Constant 08/09/2011 09:43



Oui ! Oui ! Oui ! Monica ! Tous à poil ! Débarassons-nous de nos carapaces caractérielles qui nous empoisonnent tous la vie ! A POIL !



un épicurien 08/09/2011 08:39



Pleinement d'accord avec ce que cordroc'h j f a dit.


Il est tout de même interessant de se pencher sur ce concept de "vote barrage". Pensez vous, chers votants barrageurs, que les communiquants n'ont pas déjà recyclé ce concept à leur avantage ? Et
puis est-ce que cela installe une ambiance propice au dialogue avec les gens dits d'extrême droite où est-ce que cela les renforce dans leurs statut extrême que de refuser tout dialogue avec eux
et de sombrer dans l'hystérie la plus démesurée dès qu'on évoque le nom de Marine Le Pen ?


 


Face à tout cela, l'apolitisme me parraît de plus en plus une alternative tout à fait censée.



monica 08/09/2011 07:17



Cher Marc,


Aujourd'hui, je suis le produit d'une journée de travail (hier) et de rêves (cette nuit). Je te pardonne bien que j'aurais bien voulu assister à quelques tendres et douces tortures sur ta belle
personne.


Pardonne-moi aussi...


Carpe diem (pas amen)



monica 08/09/2011 07:13



Les penseurs existent pour nous aider à comprendre pourquoi le malheur qui contribue en empêcher les gens d'être beaux, sensibles et profonds, existe.


L'être humain est complexe car il est composé d'inné, d'acquis, de fragilité, de force...


A quoi cela sert-il d'accuser la société d'être ce qu'elle est ? Vous dites quelle efface toute trace de notre véritable origine, qu'elle n'est pas bonne en soi, et pourtant, Cordroc'h, vous
ne semblez pas la déprécier tant que cela. Vous avez des enfants. Vous saviez ce qui les attendait. Vous savez donc que l'on peut la rendre meilleure. Je sais, moi, que vous n'êtes pas le seul à
vouloir améliorer les choses.


Quand vous dites aussi que les personnes sensibles et profondes sont minoritaires, je ne suis pas d'accord avec vous. Je comprends que vous le pensiez, parce que vous n'allez pas à la rencontre
des petites gens, des gens de peu comme dit Onfray. Il y a une flopée de gens extraordinaires parmi ces gens-là. Leur richesse ne se voit ni à l'intérieur ni à l'extérieur parce qu'ils sont
humbles, contrairement à ces gens que j'appelle l'élite intellectuelle et politique sans foi ni loi. Mais j'arrête... Je risque de m'emporter et ce n'est pas très hédoniste.



marc 07/09/2011 21:30



tout ça c’est bien gentil mais moi j’attends toujours ma punition je la merite


monica a tres bien expliqué comment faire alors faut que la justice soit faite 



cordroc'h j f 07/09/2011 19:30



Bien sûr Monica que de telles personnes existent ,mais elles sont minoritaires ,et c'est bien là le problème .



monica 07/09/2011 18:30



Cher Cordroc'h, ne vous dites-vous pas que beaucoup de personnes vivent aussi de leur propre expérience de vie, qu'elles sont sensibles, qu'elles ont des sensations profondes ? qu'elles
réfléchissent tout comme vous à être et non pas à ne pas être.


Je connais des gens magnifiques qui s'impliquent dans la vie afin de rendre celle des autres meilleure.


Les gens pensent Cordroc'h avec leur "nature profonde" ; ils sont conscients qu'ils peuvent être conditionnés par un système. Cela s'appelle la lucidité. 



Jeanne Pauline Sartre 07/09/2011 14:19



Merci à un correspondant anonyme d’être toujours là, avec ses conseils (bons parfois :~)).



cordroc'h j f 07/09/2011 14:18



C'est tout le contraire Frédéric , c'est parceque je m'implique dans la société à chaque instant de mon existence ,de par les relations directes que je suis amené à avoir avec les autres
,produisant en moi des émotions et des sensations profondes du fait de ma sensibilité que je laisse fonctionner pleinement , que je me permet de dire que la société est artificielle , que la
majorité des individus la composant obéissent plus à des normes instituées, qu'ils ne vivent véritablement leur propre existence .Toutes mes idées viennent de mes expériences de la vie ,et non
l'inverse .



Frédéric 07/09/2011 14:13



Of, Monica, je donnais cet exemple, car je travaille en face d'un collègue italien, installé sur Paris depuis quelques années. On parlait des poubelles de Naples dernièrement. Ce problème n'est toujours pas résolu : les
napolitains vivent dans les détritus. C'est un problème concret, qui ne peut se régler que par la politique. Malheureusement, les italiens ont voté pour le messianique Berlusconi, qui a promis de
tout régler en cinq jours, grâce à l'armée. Les italiens auraient pu voter pour d'autres solutions. 


Et puis, pour notre discussion, je trouve l'exemple intéressant : il me semble que la nature profonde et originelle d'un enfant est sérieusement impactée par ce contexte, fruit d'une certaine
politique.


Regardez les
photos : ça fait toujours du bien à l'ego de voir qu'il y a pire ailleurs. 



monica 07/09/2011 12:38



Pardonnez-moi, Frédéric, mais ce ne sont pas les hommes politiques qui organisent la collecte des poubelles. Ce sont des élus responsables de collectivités territoriales dont les organes
délibérants ou consultatifs sont composés d'hommes et de femmes de tendances diverses. La tâche de ces élus n'est pas de s'impliquer politiquement - au sens de
la politique politicienne du terme - au sein de ces assemblées délibérantes. Ces élus s'impliquent pour que les services publics fonctionnent le mieux possible.


Bien sûr, ils ou elles ont le goût d'un certain pouvoir, mais ce pouvoir est constructif, rarement nocif, sinon, je peux vous assurer qu'ils ne font pas long feu.


Mais, vous me direz sans doute que je joue sur les mots...



Frédéric 07/09/2011 11:43



Cordroc'h, méfiez-vous, il n'est jamais bon d'entamer une discussion avec un personnage conceptuel. De grosses lumières rouges devraient immédiatement se mettre à clignoter dans votre tête. :-)


La politique, c'est précisement fait pour organiser la société. Lui donner un sens. Si vous ne vous impliquez pas dans la société, cela me parait normal que vous la trouviez
artificielle. Comment comprendre le réel sans l'expérimenter ?


Les hommes politiques sont loin de chercher un plaisir égotique dans leur activité : organiser la collecte collective des poubelles par exemple, c'est pas comme déguster un d'Yquem. Enfin, il
parait. Je fais ni l'un ni l'autre. :-)


Ca me parait pas mal que chacun vote pour le système de collecte de poubelles qui lui parait être le meilleur, et que la majorité l'emporte. Le plus grand bonheur au plus grand nombre, non



 



cordroc'h j f 07/09/2011 10:02



Bonjour Sourire .


Le concept sourire ne m'intéresse pas ,et je trouve dommage que vous préfériez vous cantonnez à n'être qu'un concept , qui n'est selon moi ,et là je suis d'accord avec vous ,qu'un pur produit
artificiel créé par la société .Ne pensez vous pas qu'il soit possible d'échapper au conditionnement imposé par cette société ? Pensez vous que l'essence profonde d'un africain arrivé en france à
l'age de 12 ans soit d'origine purement conceptuelle , que la société dans laquelle il vit dorénavant soit parvenue à effacer toute trace de sa véritable origine ?


Avant la société il y a la nature profonde et originelle pouvant encore s'imprégner en l'individu durant ses premières années d'existence , selon les conditions dans lesquelles elles se déroulent
,et pouvant parvenir de par la profondeur de cette imprégnation à empêcher la réduction de l'individu à un concept artificiel .


Mais je pense que j'aurai beaucoup de mal à vous convaincre de la chose  , vous me semblez un peu trop conditionné(e) , et préférez sans doute le confort et la sécurité que cela offre . Si
cela fait votre bonheur et contribue au bonheur des autres, tout va très bien dans le meilleur des mondes .


J'aimerai en savoir plus sur vous ,profession , situation de famille ,etc ...mais je suppose que vu le pseudo que vous utilisez , vous tenez à ce que l'on en sache le moins possible sur ce que
vous êtes réellement . C'est plus facile de rester un anonyme parmis les anonymes .



monica 07/09/2011 06:14



Ben, hier, en fait, j'étais le produit d'un long WE de quatre jours passés à droite à gauche à danser comme une malade. J'étais rompue et j'ai dû mal prendre un com de Marc que j'adore.


Si vous le punissez, faîtes en sorte que ce soit doux, lent, pas trop sec et employez des méthodes dignes de lui : à la fois passionnées et tendres.


Merci pour ta compréhension, chère Ewa.


Bonne journée à toi Marc



Serge Provost 07/09/2011 00:36



Chère Ewa, me contacter sur mon adresse Internet, SVP. 



Sourire 06/09/2011 23:22



Cordroc'h, 


Le François de Closets que nous avons admiré ce soir au journal de 20h, n'est qu'un personnage conceptuel. Ce qu'il s'est assigné de dire en écrivant son livre "l'échéance", cette certaine
cohérence sur un sujet donné, ce n'est pas le vrai François de Closets qui parle. Le vrai François de Closets serait né un millénaire plus tôt, qu'il n'aurait pas produit le même personnage
conceptuel. Ce François de Closets que nous avons admiré ce soir à la télé, n'est que le produit de la société qui l'entoure. L'origine de son essence, c'est notre société : la dette souveraine,
et patati patata.    


Sourire n'est qu'un personnage conceptuel. Il est né de nos discussions, et disparaitra par nos discussions. Nous ne sommes que le produit de nos sociétés. Autant agir sur ces sociétés, pour
devenir ce que nous souhaitons vraiment. Votons.


Ainsi parla Sourire. 



Sourire 06/09/2011 23:20



Cordroc'h, j'ai regardé le 20h à l'instant. François de Closets nous explique qu'il faut
réfléchir avant de voter. J'y consens. Il nous explique qu'il ne faut pas dévoiler son jeu, pour brouiller les pistes face à ses adversaires. Onfray n'y consent pas : il étale ses cartes au grand
jour. Son jeu est clair pour tous. Est-il moins bon pour autant ? 



Ewa 06/09/2011 21:40



Marc t’a fait des misères, Monica? Je l’ai toujours dit : c’est une brute épaisse et un animal politique en plus. On va réfléchir avec Constance comment le punir, ne t’inquiète pas!  ;~)



monica 06/09/2011 21:27



Cordroc'h, je n'ai pas regardé les infos.


Pouvez-vous me renseigner s'il vous plaît. Merci à vous



monica 06/09/2011 20:46



Pour terminer, écrire sur ce blog que certaines personnes disent n'importe quoi, ce n'est pas de la polémique, c'est une sorte d'insulte. Je ne me serais jamais permise de te dire cela sur ton
propre blog.


Question de respect.



cordroc'h j f 06/09/2011 20:42



Re bonjour Sourire .


Peut-être avez vous regarder ce soir les informations sur la deux .J F de Closet  y était l'invité pour parler de son dernier livre .Ses propos rejoignaient de façon étonnante ceux de mon
précédent commentaire , sans toutefois être aussi radicaux .Ce qu'il disait concernant le vote était particulièrement intéressant .



monica 06/09/2011 20:35



Je pense aussi que pas voter ce n'est pas n'importe quoi.


Je pense qu'il faut voter, mais je comprends ceux qui en ont assez et qui ne votent plus.



monica 06/09/2011 20:33



Il n'est pas toujours facile de se comprendre en effet, Marc, et je pense que toi aussi, tu ne comprends pas toujours mes commentaires, où du moins, tu n'essaies pas de prendre un peu de recul.
Lorsque je disais que je n'étais pas féministe, on me répondait que je ne comprenais pas le féminisme. Quand je disais que je ne suis pas athée, on me répondfait qu'Onfray est
féministe, athée, etc. et on ne me comprenait plus. Je ne suis pas onfrayenne, je ne suis pas féministe, ni athée, je n'aime pas la gauche actuelle, mais je n'ai jamais autant apprécié un
philosophe comme Michel Onfray.


Je le répète, Un Epicurien ne dit pas n'importe quoi, et lorsque je parle de Coluche, je ne dis pas non plus n'importe quoi. Coluche aimait les petites gens et les petites gens dont je fais
partie l'aiment. 


Marc, cesse aussi de me dire que je lis mal tes commentaires. Je fais ce que je peux sur ce blog, je laisse des commentaires certainement un peu naïfs ; mais ce n'est pas si facile de discuter
avec des gens qui ne vous connaissent pas et qui ont parfois des préjugés juste sur la façon dont ceux-ci s'expriment. Je ne suis pas une pro de l'écriture.



marc 06/09/2011 19:47



chere monica


cordroc’h jf n’est pas de meme avis que moi ("un individu artificiel " :)) mais il a bien lu mes coms , compris ma position et pas deformé mes mots  , alors aucun probleme c’est ok


mais c’est pas ton cas monica


1/ je n’ai jamais ecrit que " parce que l’on pense differemment de moi en ce qui concerne onfray que l’on dit n’importe quoi "


j’ai ecrit ça " proposer comme solution le lacher prise pas voter (epicurien) s’occuper de ses valeurs humanistes (cordroc’h) ou qu’onfray fasse le clown comme coluche (monica) c’est
 n’importe quoi "


en gros ça signifie pas voter c’est n’importe quoi 


 


2/ tu dis que t’es d’accord avec epicurien 2 fois alors faut que tu lises ses coms


epicurien " se mouiller c’est résister à la pantomime que sont les élections. C’est faire un pas de côté "


monica " il faut voter, c’est une évidence , pour empêcher l’extrême droite de passer "


epicurien " on dirait que Le Pen est synonyme de dictature… Même si c’était bien le cas, cette dictature serait-elle pire que celle que prometent les membres de la gauche "


monica "Marc  comment peux-tu penser que l’on ne fait pas la différence entre la fille de le pen et un homme de gauche ? Ce ne sont pas les propos qui se tiennent ici. "


 


je ne le dis pas pour polemiquer avec toi mais pour expliquer qu’on peut etre en desaccord bien sur mais faut d’abord au moins se comprendre 


d'ailleurs je partge l'avis de sourire :)



cordroc'h j f 06/09/2011 18:28



Bonjour Sourire.


La personne en relation directe avec son essence profonde ,donc avec la nature qui est l'essence de tout être vivant , ne peut que se soustraire à une société totalement artificielle . Mais
de telles personnes sont extrèmement rares dans notre monde civilisé et ce pour la simple raison que ce monde ne produit que des êtres artificiels , en rupture avec la nature ,et de fait en
manque d'essence profonde .Ces personnes n'ont donc pas le choix , elles doivent trouver dans ce monde artificiel des raisons de vivre , des justifications à leur existence ,du sens etc ...et
elles le trouvent dans ce qu'elles pensent être normal de faire en tant qu'individus civilisés , sociables etc ...obeissant à des valeurs qu'ils considèrent comme celles qui font de l'homme un
être humain .


Notre société artificielle produit des individualités artificielles et cela est le résultat de la perte par l'homme de son essence profonde , qui si elle avait pu être conservée aurait produit
une toute autre forme de vie collective , fondée ,non pas sur la domination du sexe masculin ,mais sur une égalité entre les sexes . Cette domination masculine s'est imposée par la démocratie qui
n'est qu'un simulacre d'égalité . Car la véritable égalité ne verra le jour que par une prise de conscience générale de ses propres illusions , et donc de ses véritables motivations dans ses
engagements politiques et autres se prétendant altruistes .Sans liens fondamentaux avec son essence profonde , sans la pleine possession de soi-même , sans sa propre expérimentation de
l'existence de laquelle doivent venir ses propres idées , il ne peut y avoir de véritable altruisme .


Si l'on veut vraiment que le monde change ,il faut sortir de la civilisation artificielle , pour pouvoir penser autrement . Ce n'est donc pas de la démission et de la résignation que de
remettre en question le vote ,et la démocratie dans son application actuelle , c'est de la résistance ,du combat ,nécéssitant des prises de position radicales , quitte à se faire passer pour ce
que l'on est pas .Me concernant , je ne peux faire autrement que de refuser de croire  à une véritable honneteté chez les hommes politiques et autres faiseurs de discours ,destinés
à maintenir le peuple dans l'illusion ,sans laquelle ils ne pourraient plus exercer leurs talents d'orateurs ,leur procurant tant d'émotions .L'exercice de la politique est devenu un
excellent moyen artificiel de donner un sens à sa vie ,que celui qui le pratique peut justifier très facilement en exploitant l'ignorance et la peur du peuple .Il y a quelque chose en moi de très
profond faisant qu'il m'est impossible de croire en un discours politique de quelque bord qu'il soit .


Peut-être est-ce moi qui suis le malade , mais un malade somme toute très heureux de vivre ,paradoxal nest-ce pas ?



monica 06/09/2011 15:44



Marc, s'il te plaît, calme toi.


Je ne critique pas le vote de Michel Onfray. Il faut voter, c'est une évidence, pour empêcher l'extrême droite de passser.


Je dis simplement que le fait de savoir pour qui il vote ne fera pas avancer les choses.


Quand à coluche, dire qu'il a fait le clown à l'époque, c'est mal comprendre son message, à mon avis.


Ce n'est pas parce que l'on pense différemment de toi en ce qui concerne Michel Onfray que l'on dit n'importe quoi, voyons !


J'admire ce philosophe, tu le sais, mais je me permets de dire que sa façon de s'engager dans la politique ne me paraît pas être la meilleure. Il pourrait encore mieux faire en créant
des forums de discussions politiques, par exemple, sans accompagner systématiquement un homme politique,  et trouver ainsi des solutions pour que le système que la majorité des gens
critique aussi bien à gauche qu'à droite change enfin.


 



Sourire 06/09/2011 14:37



Est-ce l'individu qui précède la société, ou la société qui précède l'individu ? 


C'est la question à laquelle répond Flahaut dans son essai Le Paradoxe de
Robinson.


Pour ma part, je crois comme Flahaut que mon individualité n'est que le produit de la société : "la coexistence précède l'essence de soi." 


Ainsi, croire que se soustraire à la société, ne pas y participer, permettra de revenir à notre essence profonde est une illusion. 


Le vote est une boucle de rétroaction : elle donne prise sur ce qui nous fait. Je ne vote pas par peur, mais par souci de mon individualité et de celle des autres. La boucle peut être positive ou
négative pour le plus grand nombre, positive ou négative pour un très petit nombre. 


Je préfère voter pour une société qui positive (terme Onfrayien) un maximum d'individus, qui les fait devenir eux-mêmes.  



cordroc'h j f 06/09/2011 14:17



Toutes mes excuses à Epicurien ,je lisais Epicure et trouvais ce pseudo prétentieux .Méa-culpa donc .



cordroc'h j f 06/09/2011 13:48



Je comprends très bien ce que vous dites Marc s'agissant de voter utile pour contrer Sarkosy ,et Marine le Pen , mais je ne peux me résoudre à faire partie d' une majorité d'individus votant ,en
disant accomplir ainsi leur devoir de citoyen ,comme on allait à la confesse avant , pour se comporter de manière opposée aux valeurs pour lesquelles ils auraient soit disant voté .J'ajoute que
les personnes votant ,ne sont pas toujours les plus combatives ,ni les plus partageuses , généreuses , soucieuses des autres lorsqu'il sagit de démonter par des actes simples ,spontanés
,nécéssitant d'affronter directement certaines de ses peurs ,de ses défauts ,de ses complexes etc ...d'être remis en question par certaines émotions éprouvées face à une réalité que l'on
préférait fuire dans un mouvement collectif .


Je continue à penser que derrière le système du vote accordant à tout citoyen la possibilité de décider dans quel monde il veut vivre , se cache la plus grande hypocrisie de l'homme , exactement
comme le paradis que promet la religion catholique à ceux qui se conformeront à ses préceptes .On fait croire à des individus ne disposant pas des connaissances nécéssaires à une
compréhension claire du fonctionnement du système au sein duquel ils vivent , que c'est en se laissant guider pas d'autres individus dotés des compétences nécéssaires ,qu'ils participeront à
l'amélioration de leurs conditions d'existence .Je considère l'homme trop psychologiquement fragile pour pouvoir résister à certaines tentations ,telle celle du pouvoir que procure l'exercice de
la politique ,  qui détourne inéluctablement de ses motivations initiales tout individu , aussi fort croit-il être .


Les sociétés créées par l'homme depuis des milliers d'années sont le reflet de la maladie psychique de l'homme , elles ne sont en rien naturelles . Toutes les différentes idéologies religieuses ,
politico-économiques , philosophiques etc ...sont comme des traitements de cette maladie que l'homme essaye en espérant toujours finir par trouver le traitement adéquate . Il prefère faire ainsi
plutôt que de rechercher la cause originelle de la maladie .


La majorité des personnes qui vote le fait parcequ'elle n'a pas suffisamment confiance en elle pour pouvoir décider par elle-même de la manière de mener son existence . Elle ne le fait pas dans
l'intérêt de la collectivité contrairement à ce que cherchent à nous faire croire ceux qui récoltent les voix,cherchant par là à justifier leur rôle en justifiant celui des électeurs .Les gens
votent parcaqu'ils ont peur de leur avenir ,et pour qu'ils continuent à voter il faut entretenir cette peur .C'est ce que vous faites Marc , sans le vouloir , faisant ainsi le jeu des politiques
,et permettant aux choses de perdurer . Voter en toute conscience de le faire dans l'intérêt de la collectivité est une illusion . l'homme dit civilisé est profondément égoiste , il est
altruisme par devoir ,par soumisssion à une éthique , à une morale ,de manière superficielle qu'il s'empresse d'oublier très vite .



Wilhelmine Reich 06/09/2011 13:01



Je suis trop occupée pour pouvoir participer à cette discussion passionnante, mais j’ai jeté un coup d’œil sur le blog par curiosité et je vote pour Marc! :~) 



marc 06/09/2011 12:38



voila les propos qui se tiennent  ici (pour ceux qui ne les voient pas)


"on dirait que Le Pen est synonyme de dictature… Même si c’était bien le cas, cette dictature serait-elle pire que celle que prometent les membres de la gauche"


"Je pense comme un Epicurien. "


 


il ne s’agit pas de dire qu’onfray ne se trompe pas dans ses positions politiques et qu’il faut le suivre et que montebourg est parfait ami du peuple et que tous les deux reagissent pour des
raisons  tres nobles , peut-etre pas , on connait pas les vraies motivations des gens


mais ce qu’ils font permettra peut-etre a la gauche de s’unir pour empecher sarkozy de regner 5 ans de plus et empecher marine d’arriver au second tour de la presidentielle a la place de candidat
de gauche


il faut etre naif aveugle ou de droite et son extreme pour ne pas voir que c’est mieux malgré tout que ce soit la gauche meme pourrie qui gagne que l’extreme droite ou sarkozy 


proposer comme solution le lacher prise  , pas voter , s’occuper de ses valeurs humanistes ou qu’onfray fasse le clown comme coluche c’est tellement n’importe quoi que je prefere me taire
pour pas etre desobligent 



Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos