Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 09:08

 

ruquier_on_est_pas_couche-polony-pulvar.jpg

On n’est pas couché encore une fois à cause de Michel Onfray, invité dans l’émission de Laurent Ruquier à l’occasion de la parution de son dernier livre La construction du surhomme. sorti le 19 octobre chez Grasset.

 

 

 
Michel Onfray dans le fauteuil d’invité devant Natacha Polony et Audrey Pulvar

Michel Onfray v/s Philippe Poutou,  candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) à la présidentielle 2012.

Michel Onfray parle de Jean-Marie Guyau

- Les phrases à lire
- Le vitalisme 

Michel Onfray à propos des protestations des catholiques devant la pièce de Roméo Castellucci « Sur le concept du visage du fils de Dieu » au Théâtre de la Ville.



Réactions 

Dîner de cons chez Ruquier, Bruno Roger-Petit, Mediapart, le 31.10.11
Charlie Hebdo, Castellucci, sale temps pour la liberté d’expression, Blog de Thierry Savatier, Les Mauvaises fréquentations,  le 03.11.2011
Ils se sont couchés, Lalla Fatma M’semeur, Les indigènes de la république, le 5.11.11
Laurent Ruquier reçoit Philippe Poutou dans son cabaret, Henri Maler et Julien Salingue, alterinfo, le 08.11.11
Porte au secours de Poutou, bizuté par Ruquier, Arrêt sur images
Olivier, n’abandonne pas ton camarade Poutou!, Philippe Bilger, le blog Justice au singulier, le 13.11.11
Le système Ruquier au révélateur Poutou, Daniel Schneidermann, Libération, le 07.11.11
"Comme on aurait aimé qu'il se lève, et leur dise : "Regardez-vous, ô confortablement assis, qui avez place réservée et rond de serviette à la télé, qui festoyez avec les puissants, qui avez tué père et mère pour arriver là, convaincus que vous êtes d'êtres les plus légitimes, les plus brillants, les plus drôles, les plus justes. C'est bien vous, qui n'avez pas de mots assez durs contre le cumul des mandats et les fripouilles politiques, c'est bien vous qui me reprochez mon amateurisme? Vous ne voyez pas comme on en crève, de tous les arrivistes, les cumulards, qu'il faut sortir les pieds devant, du cumulard Montebourg, de la parachutée Royal, de l'indécence des Dati et des Fillon qui s'arrachent? Et parlons donc de ma sincérité : c'est bien vous qui fustigez dans tous les micros la langue de bois des professionnels, c'est bien vous qui me reprochez ce soir ma transparence et ma sincérité?"

Poutou, le militant des causes perduesAmaury Brelet, le site d'Europe1, le 16.02.12
"SON PIRE MOMENT

"Il voudrait oublier son passage dans l’émission, On n’est pas couché, en octobre dernier. Le candidat n’a pas résisté longtemps au feu nourri de Natacha Polony, Andrey Pulvar et Laurent Ruquier. Même le philosophe Michel Onfray, pourtant partisan de l’extrême gauche, ne l’a pas épargné. Une preuve "du mépris social" de la télévision selon Philippe Poutou."

On n’est pas couché : Philipe Poutout prépare un livre sur Laurent Ruquier, le site MyBoox, le 24.02.12

"Ce baptême du feu médiatique s’était rapidement transformé en fiasco pour le candidat du NPA qui avait du faire face aux piques incessantes du trio Ruquier-Polony-Pulvar, épaulé par le philosophe Michel Onfray qui lui avait administré un véritable cours de politique."

 

Philippe Poutou contre Ruquier, Pulvar et Polony : le retour du dîner de cons ?, Bruno Roger-Petit, Le Nouvel Observateur, le 26.02.12

"A voir les trois animateurs se défendre de ne pas être ce qu'on dit qu'ils sont en montrant qu'ils sont bien ce qu'on dit qu'ils sont, on pouvait d'un coup comprendre le problème d'une partie de l'élite politico-médiatique française : elle n'est pas ce qu'elle dit, elle ne fait pas ce qu'elle dit, elle ne dit pas ce qu'elle fait. Elle fonctionne en caste, de manière verticale, à preuve la solidarité affichée par le tandem Polony/Pulvar, exerçant son pouvoir du haut vers le bas. caste supérieure et caste inférieure : transcendance des clivages horizontaux gauche/droite. [...] 

Plus que de mépris de classe, Poutou a été la victime d'un mépris de caste. Est-ce plus grave ?"


Philippe Poutou, l’ouvrier-candidat qui "ouvre sa gueule"Sébastien Tronche, francetv.fr Présidentielle 2012, le 08.03.12

"Ce soir-là, les humoristes-chroniqueurs-journalistes, mais aussi un philosophe de gauche (Michel Onfray, ndlr), se sont amusés de moi", relève le candidat NPA, touché par cette "condescendance" et "cette arrogance du professeur qui fait la leçon". "J’étais l’ouvrier à qui on avait tout à apprendre sur la vie et sur la ‘vraie’ politique".


Consultez également nos articles sur le même sujet :

Michel Onfray - La construction du surhomme - Contre-histoire de la philosophie 7   

Michel Onfray à la librairie Mollat - La construction du surhomme - 17.11.11      

Marc - Ewa  

Partager cet article

commentaires

marc 19/07/2012 12:06


ORT c’est fait merci :)

ORT 04/07/2012 17:51


Merci pour ces super vidéos. La construction du surhomme est assez difficile à trouver, faut penser à ajouter le titre dans l'intitulé.
Bonne continuation.

saxi55 17/04/2012 09:01


Je remets là mon commentaire qui était visiblement au mauvais endroit, il y a peu .


A propos de la leçon du maître en sagesse adressée au candidat Poutou aux présidentielles :


Voilà donc que ce monsieur Onfray qui dit partout que le philosophe ne doit pas être " donneur de leçons ", nous prouve par a+b , que l'on peut dire une chose et faire son contraire . La
"reine des abeilles" qui donne la leçon à " l'abeille travailleuse" qui mouille son bleu chaque jour que dieu ne fait pas . On croirait entendre Sartre à Billancourt perché sur un bidon de
convictions bien arrêtées . Le philosophe devrait aider l'autre à s'exprimer ( maïeutique ) et non pas se réjouir de son silence ...

marc 08/03/2012 17:52


un nouvel article sur poutou et son passage chez ruquier


voir en bas de l’article 

marc 26/02/2012 15:49


philippe poutou était l'invité d'on n'est pas couché le 25 février 2012 


(voir le lien en bas de l'article)

marc 24/02/2012 13:29


poutou prépare un livre  "un ouvrier c’est là pour fermer sa gueule ! " où il parle de son malheureux passage chez ruquier 


voir un nouveau lien en bas de l’article 

marc 16/02/2012 21:01


trois mois plus tard philippe poutou voudrait oublier son passage dans cette émission


(voir le dernier lien en bas de l’article dans les réactions)

Ewa 13/11/2011 21:14



En bas de cet article, je viens de mettre encore deux liens : les excellents articles de P. Bilger et D. Schneidermann. A lire absolument après le visionnage de la vidéo d’Arrêt sur images mise
en lien par Constance.



Jean-Claude 12/11/2011 03:30



@Monica :


Merci pour cette citation révélatrice de la profondeur de ta propre réflexion animée par une sincérité et une simplicité naturelles : c'est une gifle bienfaitrice à l'encontre des coupeurs de
cheveux en quatre , des intellectuels en chaise longue , des pervertis des idéologies dépassées . Et c'est encore une fois une femme qui vient nous rappeler que c'est par l'amour que l'être
humain progresse individuellement et collectivement.


@Frédéric :


J'aime vos propos qui , mieux que je ne saurais le faire , expriment avec force , générosité et tendresse les sentiments qui peuvent nous animer et nous rapprocher de l'autre  , ce frère que
nous ignorons trop souvent


Perso :


Oui MO est généreux et tendre . Non je n'adhère pas à toutes ses idées et positions . Mais toutes me font réfléchir autrement : c'est pour cela qu'il est apprécié par  l'homme de
raison  et dénigré par tous ceux qui , engoncés dans leurs certitudes idéologiques, refusent tout dérangement de pensée .


"Les catéchismes figent la liberté de pensée et l'hédonisme en est , par essence , un  antidote "


Alors avec lui j'espère en des lendemains réellement meilleurs qui arriveront bien sans le grand soir proné par les tenants d'une révolution qui n'a jamais eu lieu et encore à venir : celle des
coeurs et des esprits car "  jouir et faire jouir sans faire souffrir " peut être érigée en loi universelle . Nous en sommes bien loin à voir le succès des émissions qui , sous prétexte
d'humour , se moquent perfidement des valeurs sous-tendant cet hédonisme (sincérité , franchise , amour).


Carpe diem à deux c'est mieux car les sentiments exprimés naturellement avec sincérité dans les petits gestes du quotidien vous font oublier la simulatrice et espérer de nouveau au travers de cet
amour naissant.



Michel D 11/11/2011 21:28



@ Monica,


J'aime beaucoup votre humour et votre sens de la dérision. Quelqu'un souligne que c'est la meileure réponse à faire. Peut-être. Mais je ne suis pas sûr que ça compense totalement le manque
d'argument...


Bien à vous.



constance 11/11/2011 20:41



tiens, j'avais oublié ardisson



Ewa 11/11/2011 17:32



Concernant le choix de Michel Onfray d’être présent dans les médias, il a raison. Dès qu’il dispose du temps pour pouvoir exprimer clairement ses idées - c’est parfait! Chez Ruquier que j’aime
bien, chez FOG qui m’agace, chez Busnel que j’adore, peu importe. Que les « savants » restent dans leurs tours d’ivoire, ainsi que les snobs et les intellectuels crispés sans charisme, sans
générosité. 


En décembre 2009, on avait déjà discuté de ce sujet sur le blog de E. à l’occasion d’un passage d’Onfray chez Ardisson. Je n’ai pas changé
d’avis depuis. Ah, la nostalgie… Epipicure était là aussi (je te salue si tu nous lis de temps en temps). 



Ewa 11/11/2011 17:28



Chère Monica, ça, c’est une réponse (à Michel)! J’adore! C’est comme ça qu’il faut répondre chaque fois lorsqu’on t’accuse de l’idolâtrie. On ne mettra plus des photos d’Onfray pour que tu
puisses ouvrir les yeux, promis! ;~)


 


Mais revenons à nos moutons. 


Vérifie bien : les sourires pas « d’assistance », mais - de Laurent Ruquier ; pas « a voulu récolté », mais - a récolté.


Maintenant, lorsque Ruquier dit, comme toi, que Philippe Poutou « tirera des leçons de chaque intervention qu’il fera » - il n’en croit pas une seconde. Il plaisante, ironise, se moque. 


Je sais, pas toi! 


Mais lui, il sait que Poutou ne sera jamais « armé », qu’il disparaîtra de la scène politique bientôt, qu’il n’est pas fait pour ça. Sauf s’il plairait à certains d’en faire une sorte
d’anti-politique, d’anti-héros sympa. 



monica 11/11/2011 09:54



..."J'aime (aussi) tous ceux qui sont semblables à ces lourdes gouttes qui tombent une à une du nuage noir suspendu au-dessus des hommes : ils annoncent que l'éclair est proche, ils périssent
d'en être les annonciateurs." (Ainsi parlait Zarathoustra, Prologue, 4, trad. Geneviève Bianquis, Aubier.)



monica 11/11/2011 09:32



Michel Onfray espère encore qu'un stratège émergera de la gauche.


Il y en a beaucoup qui n'espèrent plus et qui voteront pour l'extrême droite.


C'est cela qui me fait frémir, Constance.


 



Frédéric 11/11/2011 00:26



Tiens, ça me rappelle des souvenirs que je vous partage. "Tout ce qui n'est pas donné est perdu", disait l'autre. 


Jesse Jackson en pleurs quand Obama est devenu président. Une vie de combats. Des idées qui agrippent le réel, car incarnées : http://www.youtube.com/watch?v=p7Tt6R-t8AY


Avez-vous pleuré (de joie) quand Sarkozy a été élu ? 


Un moment que j'ai vécu dans mon lit d'enfant : les liesses populaires du 10 mai 81. La fiesta dans les rues : http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/CAB8100799501/election-le-film-de-la-nuit.fr.html


Une manif que j'ai vécu à Paris. Impressionnante spontanéité. Impressionnante Bastille : http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/1992957001011/manifestation-place-de-la-bastille-contre-le-front-national.fr.html


Et puis la giga manif' du 1er mai 2002, dont je n'ai le souvenir. Heureusement, le service public est là : http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/2005194001002/manifestation-unitaire-contre-l-extreme-droite-les-anonymes.fr.html


 



Frédéric 10/11/2011 23:31



Bonsoir, une lecture saine pour passer une bonne nuit : Décryptage d'un monde établi (chronique de Michel Onfray datant de 2007).


J'aime la question qu'il se pose en fin de chronique : "Je me demande si je ne m'achemine pas vers un refus systématique de ce cirque-là...". Il faut croire a posteriori qu'il a choisi la
présence, plutôt que la fuite face au Léviathan médiatique.


Vous auriez fait cela à sa place ? 


Il a raison, mais c'est déraisonnable : il faut incarner ses idées, les rendre chair, et agir sur le réel. L'idée qu'il défend aujourd'hui comme hier est l'union des gauches. Mon sentiment est
qu'il le fait bien. Il espère qu'un stratège émergera du
peuple, et emportera son idéal dans la stratosphère française. 


Je me souviens d'avoir accompagné les ricanements de bistro dans les 90, quand certains se risquaient à évoquer un président noir aux Etats-Unis. C'était les années Bush.


Aujourd'hui, j'observe les idées qui émergent, progressent et enfin produisent des effets. Elles galopent sans se presser. 



monica 10/11/2011 22:32



Vous avez raison Michel, j'ai toujours eu un faible pour les garçons grands, beaux, aux cheveux bouclés et aux yeux malicieux, et surtout quand ils sont gentils, intelligents, cultivés et beaux
parleurs. Cette attirance m'empêche d'être objective, je sais. Quand en plus, ce genre d'homme passe à la télé, ça me rend folle.


D'ailleurs, c'est bien simple, pour garder un semblant de raison, je ne regarde plus la télé, je ferme les yeux quand je tappe sur mon clavier dès que sa photo apparaît sur le banquet (pas de
problème pour moi, j'ai un CAP de dactylo) et je ne pense plus à rien d'autre qu'à m'exprimer le plus correctement possible pour lui faire honneur. Si, si pour lui faire honneur. Si c'est pas de
l'amour ça !... 



constance 10/11/2011 21:22



Michel et Gilbert,


la seule chose qui m'ait dérangée durant cette émission, c'est la main que pose MO sur M. Poutou en lui souriant mielleusement. ce geste m'a fait frémir.


 


votre candidat, il veut régenter 65 millions de personnes, oui ou non ?



Michel D 10/11/2011 20:38



@ Monica


Excusez-moi, ou vous êtes complètement idolâtre de Michel Onfray ou vous ne regardez jamais la télévision. Michel Onfray est très friant de ce genre d'émissions. Il ne refuse jamais aucune
invitation. On a pu le voir dans ce que la télévision faisait de pire : les émissions de Franz-Olivier Giesbert. Ou de Guillaume Durant. Ou de Michel Denisot. Et puis ce n'est pas la première
fois qu'il passe chez Ruquier.


Bref, Michel Onfray, le versatile, fait partie de la catégorie des "intellos médiatiques". Les vrais savants ne se complaisent dans ces jeux du cirque.


http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article1318



monica 10/11/2011 18:23



Je n'ai jamais vraiment apprécié l'émission de Ruquier.


Ces émissions sont des attrapes-nigauds aussi bien du côté de ceux qui y assistent que des téléspectateurs.


Faire rire l'assistance à n'importe quel prix, c'est moche.


Michel Onfray, à mon avis, ne participera plus à ce genre d'émission. Il n'a pas été dupe, je pense.


 



parlezmoid'amourmonica 10/11/2011 18:15



Pourquoi voir que Monsieur POUTOU est un faible ?


Je ne pense pas que Michel Onfray le considère comme cela.


Monsieur POUTOU a tenu la route ; il sait qu'il en verra d'autre. Pour un coup d'essai, ça n'a pas été un coup de maître. Mai s'il veut continuer à se battre, il tirera des leçons de chaque
intervention qu'il fera.


En politique, il faut être armé.  Le philosophe, lui n'emploie pas d'armes, il est lui-même face à chacun.


Ewa, je ne comprends vraiment pas que tu puisses penser que MO a voulu récolter des sourires complices et approbateurs de l'assistance. Ca n'a pas de sens.



Gilbert Duroux 10/11/2011 16:20


L'argument "oui, mais peut-être que Michel Onfray a été coupé au montage" ne tient pas. Michel Onfray à l'habitude des plateaux de télévision. Il sait comment ça fonctionne. Il connait les
dispositifs. Il est en mesure de négocier avec Ruquier et la production. Donc, s'il a été scandaleusement coupé, il peut le dénoncer. Mais peut-être ne le fait-il pas parce qu'il est devenu un
philosophe médiatique, comme son collègue BHL ? Par ailleurs, il est mal placé pour donner des leçons de politique, si l'on en juge par la note n° 3 de l'article d'Acrimed (
http://www.acrimed.org/article3712.html ). Comment prendre au sérieux quelqu'un d'aussi versatile ?


Ewa 10/11/2011 14:31



Pourquoi? Par l’esprit chevaleresque. Jamais avec la meute qui « s’acharne » sur un « faible« ! Il fallait donc s’attaquer à … Laurent Ruquier, pas aller dans son sens et récolter ses sourires
complices et approbateurs. 



parlezmoid'amourmonica 10/11/2011 08:24



Ewa, pourquoi MO aurait-il dû avoir plus de générosité envers Monsieur Poutou ?


Oui, au début, on a ressenti sa gêne. Oui, Onfray lui a fait une sorte de leçon. Mais n'était-ce pas, bien au contraire lui démontrait que les valeurs qu'il représente sur les médias, lui
tiennent à coeur. Pourquoi faire preuve de tolérance envers lui, plus qu'envers quiconque ?


Michel Onfray sait remettre les pendules à l'heure ; Monsieur Poutou l'a très bien compris, et admis, quand il s'est rendu compte finalement que ce philosophe n'était pas son ennemi.


Monsieur Poutou a compris le message, et la personne qui écoutait avec moi cette émission, un simple technicien comme moi dans une entreprise, a souhaité que ce message soit repris par
Poutou au sein du NPA.



Frédéric 09/11/2011 23:06



Ewa, 


Ce moment que tu aurais aimé voir a peut-être existé. Onfray n'a pas le Final Cut chez Ruquier. Il l'a par contre quand il donne ses cours (j'ai remarqué deux ou trois fois que les
enregistrements ont été coupés). Il est chez lui, et décide de tout. Comme sur ce blog. Sauf que contrairement à chez Ruquier, le public peut se parler et donner son avis à l'antenne. Un vrai
jardin philosophique. Merci encore :)



Ewa 09/11/2011 22:28



Merci Axel. J’ai lu cet article sur l’autre site : alterinfo. Malheureusement, je suis en partie d’accord avec l’analyse de ses auteurs. Mais tu as raison, Frédéric, concernant le montage qui ne dépend pas d’Onfray, bien
évidemment .


En fait, après la mise à mort de Philippe Poutou effectuée avec brio par Ruquier, j‘attendais de Michel Onfray qu’il réagisse de façon inattendue, qu’il lui vienne en aide, qu’il le défende,
qu’il oublie un instant ses réserves justifiées envers NPA. J’étais presque sûre qu’il ferait ça, je souriais déjà… Eh bah, non…


 


Contrairement aux personnes qui aiment bien Onfray sympathique et « gentil », moi, j’aime quand il est dérangeant et « agressif » dans les médias. Mais envers les salauds, minables ou ceux qui
sont capables de se défendre. Quand il « attaque » Sollers, Finkielkraut, Attali, Minc, les psychanalystes, les islamistes, les misogynes… Mais pas un ouvrier plein de bonne volonté, sans
expérience de la télé. 


 


Je sais qu’Onfray avait un moment d’empathie pour Poutou en disant que lui aussi a raté les examens. Mais c’était déjà trop tard, pas assez.  J’étais très mal à l’aise et j’avais hâte que ça
se termine enfin. Michel Onfray avait encore une fois raison, et alors? J’aurais préféré un peu plus de générosité. Mais peut-être je suis trop exigeante... 



Frédéric 09/11/2011 14:51



Ouaip, le dispositif ne laissait aucune chance à Monsieur Poutou. Il ne faut pas oublier que l'émission est montée. Si Onfray parle 7 minutes, c'est que le réalisateur a choisi de le diffuser.
Tous ont parlé bien plus. Le pouvoir à la télé est dans les mains de celui qui décide du Final Cut. Ardisson se vante de l'avoir. Je ne sais pour Ruquier. 


Contrairement à ce que croit Monsieur Poutou sur son profil Facebook, Onfray n'est pas contre le contenu politique du NPA. Il est contre sa stérilité, "le désespoir" qu'il suscite. Monsieur
Poutou l'a pris pour lui, croyant qu'Onfray enfonçait un ouvrier. En vérité, Monsieur Poutou représente un parti dont l'histoire a commencé avant qu'il ne l'incarne.


Damoiseau Onfray ne l'a pas oublié. 



Axel 09/11/2011 11:43



J'ai n'ai pas encore vu la vidéo de l'entretien entre MO et le nouveau leader du NPA, mais l'analyse d'Acrimed (très souvent pertinent dans leur démontage médiatique) est plutôt sévère
envers MO :


http://www.acrimed.org/article3712.html


 



monica 08/11/2011 13:49



Je viens d'aller sur wikipedia.


Il y a une science qui m'intéresse beaucoup c'est l'éthologie.


Je lis notamment : ... "L'âge de l'empathie ; Leçons de la nature pour une société solidaire"...Frans de Waal.


Quelqu'un a-t-il lu ce livre ?



monica 08/11/2011 13:40



Frédéric, voilà non seulement un homme tendre et généreux, mais aussi, curieux et émouvant quand il nous dit qu'il aime qu'on ait de la compassion aussi pour lui.


C'est cet échange d'empathie entre les êtres qui rend la vie plus belle.


Frédéric, un homme rare comme Jean-Claude et Marc.


Les filles, nous avons la chance de les avoir avec nous ici !



Frédéric 08/11/2011 13:05



Constance, tout dépend de ton degré d'empathie. La page Wikipedia sur
l'empathie est extrêmement riche, et expose de multiples définitions. 


Pour ma part, j'aime comprendre les autres, pour déceler ce qui les anime, et pouvoir ainsi les accompagner. Cela enrichit les relations, évite les quiproquos énergivores, dresse une cartographie
de l'autre qui précise les différences. 


J'aime aussi la compassion, pour aider l'autre à se sentir mieux, aller à sa rencontre. Briser la solitude. Un truc de timide.  J'aime également qu'on ait de la compassion à mon endroit. Il me semble qu'on a besoin des lumières des autres pour se sentir
mieux.


J'aime enfin me projeter dans une oeuvre, pour en saisir le sens. En m'oubliant. Comprendre le projet de l'artiste, du scientifique, du chef d'entreprise, du politique, (...), (...) au moment de
sa création. Comprendre ce qu'il avait en tête, ce qu'il a voulu exprimer.


D'autres palettes de couleur qu'on peut utiliser quand on parle d'amour et d'amitié. C'est vraiment bien Wikipedia. Faudrait que je leur fasse un don.



monica 08/11/2011 09:11



Cher Jean-Claude,


Je suis une célibataire. Aussi je fais des rencontres. Si je pensais (voulais) que chaque homme qui me désire m'aime, je serais bien déçue. Je reste lucide ; je n'aime pas les hommes
que je désire ; je ne souhaite pas que l'on m'aime à chaque fois que l'on me fait l'amour.


Il n 'y a pas que les hommes (ou les femmes) amoureux qui sont tendres et généreux.


Ces qualités sont intrinsèques à des hommes ou des femmes nobles ; pour moi, elles sont un repère. Je peux me passer d'amour dans ces conditions-là.


Le plaisir c'est la vie. Le plaisir et l'amour c'est ... divin, c'est rare. Tu le sais bien, je pense.


Je sais que l'on'aime soi, d'abord, avec raison. "Connais-toi toi même" et tu pourras t'aimer. Par quel miracle l'autre aimerait "son prochain" puisque pour aimer l'autre
raisonnablement, il faut mieux le connaître en profondeur ? Et pour cela, il faut du temps, comme il a fallu du temps pour se connaître.


Les blessures d'amour sont des blessures narcissiques. C'est l'amour propre qui en prend un coup. S'aimer c'est déjà une bonne chose. S'attendre à être aimé, c'est s'attendre à souffrir. Ce n'est
pas hédoniste.


Bien à toi,


 



Jean-Claude 07/11/2011 22:36



Chère Monica


Comment l'homme peut-il être amoureux sans être tendre et généreux ? Les 2 attitudes sont intimement liées : tout acte impliquant l'une amène l'autre . "quand j'aime je ne compte pas : je donne
et me donne " (dixit l'amoureux généreux) ""aimer en donnant me rend heureux " (dixit l'amoureux tendre)


Jouer sans sentiment est se jouer de l'autre s'il éprouve des sentiments ...  c'est manquer de sincérité à moins d'un commun accord préalable ... mais je connais peu de personnes capable de
dire "Faisons semblant de nous aimer alors qu'au mieux nous ne faisons que nous désirer"


Alors traverser un désert de sentiment pour enfin se rafraichir dans une oasis de sincérité vous donne l'impression d'une re-naissance ... il est des expérimentations qu'oil vaut mieux ne pas
renouveler afin de préserver sa fraicheur d'âme ...


pour que Carpe Diem soit il vaut mieux jouer à deux dans la même tonalité ... sinon où est l'hédonisme ?



constance 07/11/2011 12:35



Doit-on comprendre pour aimer ? Dois-je comprendre un homme, un enfant, une amie, pour l'aimer ? Certainement pas, l'amour est le "par-delà" et il est à la mesure de l'empreinte
qu'une personne laisse sur vous. C'est une solidarité mystérieuse. 



monica 06/11/2011 17:47



Oui, Marc, c'est bien ce que je disais, il ne faut pas jouer avec les sentiments.



marc 06/11/2011 14:18



petits joueurs  ;)


je n’ai jamais autant risqué ma peau qu’avec des sentiments


c’est très casse gueule 



constance 06/11/2011 14:02



les expérimentations s'apparentent pour certains aux risques



monica 06/11/2011 09:14



J'aime expérimenter les jeux des émotions et des corps avec des comédiens tendres et généreux.


Viennent parfois, après ces jeux, les sentiments... tout dépend des acteurs.



Thomas 06/11/2011 01:13



Les jeux des sentiments et des corps c’est peut-être un mélange explosif mais de la plus haute qualité dépassant  amplement des expérimentations de toute autre nature  



monica 05/11/2011 18:55



Constance, tu parles d'échange d'affects, de sentiments ?


Pourquoi ne pas laisser tomber les sentiments entre hommes et femmes ?


Nous sommes si différents.


Les hommes ne savent pas jouer comme nous avec les sentiments. Laissons-les jouer plutôt avec les corps. Là, encore, nous avons l'art et la manière et ils ne demandent pas mieux
de connaître cet art ; et l'amour est un art comme la musique. Quand on l'écoute, ce sont nos émotions qui dirigent notre plaisir, pas vraiment nos sentiments.


La qualité que je demande à un homme c'est la tendresse et la générosité. 


Ses sentiments et les miens, ce sont deux univers bien distincts dans lesquels il est préférable de ne pas pénétrer.



constance 05/11/2011 16:28



marc, je ne comprends pas les hommes - nous pourrions p-ê essayer d'inventer une palette plus élargie dans les sentiments - parfois, on ne sait pas comment qualifier un échange
d'affects, tout ce que l'on sait c'est qu'il y a du particulier, de la saveur dans une relation - expérimentons :-))



monica 03/11/2011 21:00



Paranoium Jacobcum...


...Et Moi, Je Dis : Il n'y avait aucune arrogance et condescendance, ni domination intellectuelle de la part de Michel Onfray envers Philippe Poutou. C'est bien mal le connaître !


Mais, que l'on se rassure, je n'en dirai pas plus car, ce soir, mon moi est fatigué. Il a la flemme...


Amen


ez vos paies avec les nôtres, ça fra une bel'pentcôte.


Pardonnez-moi, cette semaine, je me bats contre les virus.


Ite missa est.


 



marc 03/11/2011 20:36



et notre chère monica aussi bises !


 



marc 03/11/2011 20:32



voilà une fille qui a tout compris aux hommes , bise constance !


une chipie mitraillette devrait te prendre comme modèle  ;)



monica 03/11/2011 20:25



Credo in unum deum...


Je crois en moi...


Amen



constance 03/11/2011 19:52



toujours pratiquer la génuflexion devant un homme. loué soit le seigneur



Ewa 03/11/2011 19:36



Marc a encore trouvé et publié un court extrait de cette émission, on vient de l’ajouter dans notre article (5ème vidéo). Amen.



Frédéric 02/11/2011 22:40



Onfray s'est construit une citadelle philosophique imprenable ! Madame Polony a bien essayé, mais patatra. En vain. 


J'ai beaucoup aimé contempler le regard de Monsieur Sy à la fin de la première vidéo, totalement illuminé, en pleine réflexion : "Mince ! Ce type me fait comprendre un truc, sur lequel je
n'arrivai pas à mettre la main. Je tournai autour depuis tout ce temps, ça me paraissait compliqué et lointain, inatteignable. Cette rencontre me permet enfin de me poser sur le sujet, de voir la
perspective historique. Je réfléchis !" 


Un truc qui m'arrive souvent avec Onfray :))))


Merci Michel



yaglourt 30/10/2011 17:28



Avec Onfray même le barnum Ruquier peut faire du bien au cerveau, si, c'est possible !
j'ai bien apprécié aussi les interventions de Pulvar (moins celles de sa collègue qui se braque bêtement parce que ses questions ne sont pas toujours très claires)



Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos