Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 21:36

 

Michel Onfray sur Europe 1, dans l'émission On va s'gêner de Laurent Ruquier, du 09.02.2011, parle du post-anarchisme expliqué à ma grand-mère - des conférences enregistrées au Théâtre du Rond Point à Paris les 05.11.2009 et 20.05.2010.

 

      europe 1 ruquier

Cliquez sur "Ruquier et Europe 1" pour télécharger une partie de l'émission : "l'invité mystère".

___________________________

 

anarchie symbole livre 3"Secouons l'historiographie qui fige depuis bien longtemps l'histoire de l'anarchisme dans une série de clichés méritant dépassement. La chronologie, les grands noms, les oeuvres, les faits et gestes, les anecdotes, les postures héroïques, tout cela sent bon le catéchisme à l'usage des militants - qui, d'ailleurs, en usent bien souvent en cléricaux et sans modération.

William Godwin en père fondateur? Cela reste à démontrer... Proudhon, l'inventeur? Sa pensée va bien au-delà, mais aussi bien en deçà, car elle n'économise pas une série de contradictions majeurs avec l'esprit libertaire : misogynie, anisemitisme, bellicisme, déisme un temps... Stirner? Vraiment? Lui dont L'Unique et sa propriété fut le bréviaire de Mussolini? Et sans qu'on puisse, le texte en main, crier à l'erreur d'interprétation. Bakounine antimarxiste? Sur la forme, et des querelles de personnes - dominer l'espace politique du moment - pas tant sur le fond. Par ailleurs, quels liens existent entre les assassinats de Ravachol et les douces communautés pédagogiques de Sébastien Faure? La constellation anarchiste nécessite un fil rouge...

Là encore il s'agit de penser de manière dialectique en prenant des leçons de l'histoire et en réajustant la théorie à la lumière de la pratique : les conclusions de Kropotkine valent pour la Russie tsariste des chandelles de suif, certes, mais pas forcément pour l'Europe postmoderne du numérique. Aujourd'hui, les militants libertaires considèrent bien trop souvent le corpus anarchiste comme un chretien celui des Pères de l'Eglise : vénération, respect, égard de petits garçons à l'endroit du grand-père. A la lettre, ils demandent aus lumières des bougies du XIXe siècle pour éclairer notre époque.

Je souhaite plutôt arrimer mon travail à ce qui manque dans les pages des histoires de l’anarchisme publiées ces temps-ci : celles qui intègrent Mai 68 et la suite. Non pas les faits mêmes, mais les idées qui les produisent, les accompagnent et en découlent : ainsi faut-il reconsidérer Henri Lefebvre et sa Critique de la vie quotidienne, relire le Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations de Raoul Vaneigem, reprendre Surveiler et punir de Foucault et Mille Plateaux de Deleuse et Guattari ou bien Empire de Michaël Hardt et Toni Negri. Sans que ces auteurs revendiquent une position libertaire, leurs travaux permettent plus et mieux une analyse anarchiste contemporaine que l’archive de Jean Grave, Han Ryner ou Lacaze-Duthierd…"


Michel Onfray, La puissance d'exister, Une politique libertaire, Grasset 2006

(Cette citation a été trouvée et choisie par Banquet avec Onfray, et recopiée par Frémeaux & Associés sur notre blog avec une coquille que nous laissons exprès dans nos citations)



Ewa - Marc   
 

Partager cet article

commentaires

Isis 21/02/2011 23:21



@Constance


"La méditation est l'art de faire le silence en soi, permet de savoir ce qui est important à nos yeux, ce qui compte."


Pas seulement voyez vous,  il faut mettre sur le tapis chaque action que l'on fait, chaque chose que l'on dit et analyser, il faut aussi arriver à stopper sa pensée pour arriver à la
vacuité, cet instant où plus rien ne bouge et n'existe et cet état peut vous amener à un état supérieur.



constance 21/02/2011 21:13



Bonsoir Isis, ce n'est pas la saison des tomates, ça tombe bien. La méditation est l'art de faire le silence en soi, permet de savoir ce qui est important à nos yeux, ce qui compte. S'il
suffisait de lire pour savoir et appliquer, nous serions heureux dans l'ensemble et ce tout au long de notre vie.


 


Quant aux enseignants, je connais la médisance qu'ils ont à subir et cela est plutôt mal vu de les défendre. Il ne me dérange pas de l'être :)



Isis 21/02/2011 20:04



Selon PLATON, la philosophie ne s’enseigne pas, elle ne s’apprend pas par la simple lecture d’une œuvre. L’œuvre n’exprime
qu’imparfaitement et infidèlement la pensée de l’auteur. Les œuvres ne peuvent remplacer, surtout dans la découverte de la vérité, une médiation personnelle qui permet une libération de l’esprit
et qui doit entrainer la rupture avec la pensée commune ainsi qu’avec les habitudes contractées dans l’existence concrète.


 


Bon je vais prendre quelques tomates, c'est pas grave, j'aime ça.



monica 21/02/2011 12:57



Oui, Ewa, non seulement je ne sens pas son odeur de chien galeux, mais encore, je ne verrai plus son écriture non stylée, donc inconsistante, donc transparente.


Je te fais confiance.


Bise à toi aussi.



Ewa 21/02/2011 11:43



Ma chère Monica, ne fais pas attention à un vieux caniche édenté qui aboie de l’autre côté, s’il te plaît.


On lui a ramené un compagnon, pour qu’il ne s’ennuie pas tout seul.


Bises, la danseuse fougueuse!



monica 20/02/2011 17:54



Quatuor,


Stage magique !


On oublie la politique, la religiion, Dieu, Pierre, Paul, Jacques... mais pas vous...


Plus rien n'a d'importance que la beauté de la danse, de la musique et de l'amour ; accompagnée de mon amant préféré (bon, j'avoue, je suis un peu libertine, mais je n'en ai qu'un à la fois :
"jouis et fais jouir sans faire de mal....etc.), j'ai vécu de joyeux et délicieux moments...


... et d'est Ewa que je retrouve, malade dans son lit ! Si je pouvais, je viendrais près de toi Ewa pour te prendre dans mes bras, comme une mère embrasse son enfant... Rétablis-toi bien vite.


Ici, n'oublie pas, c'est moi la grand-mère, et quelle grand-mère, hein ,



monica 20/02/2011 17:40



Ewa, n'oublie pas que l'on t'aime !



Ewa 20/02/2011 14:07



Mon dernier jour où je reste clouée au lit. Les remèdes de Constance commencent à faire leur petit effet. Réduite à l’état de mollusque, j’ai besoin de m’évader. Alors, la grande littérature. Je
relis Proust.


 


« Puis je revenais devant les aubépines, (…) les fleurs attachées sur la branche, les unes au-dessus des autres, de manière à ne laisser aucune place qui ne fût décorée, comme des pompons qui
enguirlandent une houlette rococo, étaient  en couleur, par conséquent d’une qualité supérieure, selon l’esthétique de Combray. (…) Je l’avais tout de suite senti, que ce n’était
pas facticement, par un artifice de fabrication humaine, qu’était traduite l’intention de festivité dans les fleurs, mais que c’était la nature qui, spontanément, l’avait exprimée avec la naïveté
d’une commerçante de village travaillant pour un reposoir, en surchargeant l’arbuste de ces rosettes d’un ton trop tendre et d’un pompadour provincial. (…) Devant nous, une allée bordée de
capucines montait en plein soleil vers le château. (…)  Je poursuivais jusque sur le talus qui, derrière la haie, montait en pente raide vers les champs, quelque coquelicot perdu, quelques
bleuets restés paresseusement en arrière, qui le décoraient çà et là de leurs fleurs comme la bordure d’une tapisserie où apparaît clairsemé le motif agreste qui triomphera sur le panneau. »


 


Tout d’un coup, je vois une vieille tapisserie murale démodée et kitsch, en fleurs aux couleurs criardes plus vraies que la nature - envahir notre blog. Je suis terrifiée. Je cris… et je me
réveille. Paniquée, j’allume mon ordi. Ah, tout va bien. Les fesses rayées en noir et blanc sont toujours à leur place. Je respire. Je me suis donc assoupie comme une grand-mère? 


La grand-mère : un seul lien de mon commentaire avec le post-anarchisme. Décidément, je suis trop souvent à côté… 



Isis 19/02/2011 20:27



@Constance


Rassurez vous les enseignants reprennent les enfants mal élevés, il y en a même qui se prennent le poing dans la figure par le parent qui n'a pas supporté qu'on punisse son rejeton mal élevé,
c'est ce qui est arrivé à un enseignant dans ma ville et mon mari a failli avoir de ennuis pour avoir grondé sèchement un enfant incorrigible et agressif envers les autres, les parents ayants
porté plainte.


En parlant des difficulté  que rencontre les enseignants aujourd'hui, il y a un très bon skecht d'Anne ROUMANOFF et de d'autres humoristes.


Je ne dis pas qu'il faut abandonner les enfants mal élvevés mais il faut se donner les moyens pour les faire progresser, mais comme vous pouvez le remarquer les pouvoirs publics enlèvent tous les
moyens mis autrefois en place et aujourd'hui on réduit le nombres d'enseigants. Imaginez donc éduquer 40 gosses à la place des parents, à quel moment vont-ils apprendre à lire, écrire et
autres???



constance 19/02/2011 20:13



Ah, Isis, je suis un peu à la ramasse mais j'avais parfaitement compris vos propos et je les partage en grande partie. Oui, les parents (vous devez en connaître, ceux qui sont les amis de leurs
enfants) ne jouent plus leur rôle comme ils le devraient mais lorsqu'un professeur est confronté à un enfant très jeune, délaissé, doit-il pour autant s'en frotter les mains et
dire "ce n'est pas à moi d'éduquer cet enfant, c'est le rôle du parent". Non ! Sans jouer celui du parent, on peut tenir pour un enfant un rôle de référent, quelqu'un qu'on admire, qui
nous ouvre des voix différentes, qui élargit notre horizon, mais qui dit aussi "on doit se taire quand quelqu'un d'autre parle". Bien oui, je suis désuète, vous savez.


 


Ewa, un ami à toi nous rend visite, sois accueillante, je t'en prie. Quant à notre tapisserie, elle me convient très bien pour l'instant. Ce cher Igor peut toujours nous faire d'autres
suggestions, il n'est pas inconcevable qu'une d'entre elles me plaise.



Isis 19/02/2011 19:52



Autre chose, il y a de moins en moins de grand parents disponibles comme autrefois  pour les enfants parce qu'ils vivent autrement, ils voyagent, se font plaisir, on ne peut leur reprocher
cela certes, mais c'est sans doute une raison supplémentaire du manque d'éducation des enfants.



Isis 19/02/2011 19:48



@Constance


Vous dites :....tu es puni car tes parents ne sont pas digne de toi et puisqu'ils sont ainsi, tu n'as pas ta place à l'école?


Quand je lis cette phrase je constate que vous n'avez pas compris ce que j'ai dit.


Il se trouve qu'à l'heure actuelle, beaucoup de parents compte sur les enseigants pour éduquer leurs enfants, hors ce n'est pas à l'école de faire ce travail, les parents sont déresponsabilisés
de plus en plus, seuls les gens de terrains connaissent le problème. C'est pas la philo qui apprendra a un enfant arrivée en cours élémentaire à s'habiller et faire ses lacets. Que dire des
gosses qui se couchent à des heures indues parcqu'ils ont la télé dans la chambre et qu'ils dorment à l'école. J'ai horreur des télé réalités, mais celle de Super Nanny montrait bien les
difficultés auxquelles sont confrontés les parents qui étaient trop permissifs. Les médecins font le même constat. Aujourd''hui Il faudrait éduquer les parents, parcqu'on a une générations de
parents-enfants qui élèvent des enfants. Je ne suis pas contre la philo à l'école mais il a d'autres priorités.



mamie Lucette 19/02/2011 19:27



Ah… mon petit vieux Igor, un serviteur, ça fait longtemps dis donc. Je vous ai presque oublié (le début d’Alzheimer, vous devriez connaître cela aussi).  Alors comme ça, vous vous sentez
exclu des jeux excitants dans les hospices? Mais vous y êtes bienvenu, papy! 


Constance, et si en hommage à Igor (ah… quel prénom de rêve!) on arrache nos tapisseries murales?



constance 19/02/2011 18:57



Comment, Igor, vous ici ? Mes hommages également, monsieur. Vous ne deviez pas rester chez monsieur Schiffter ?


 


Isis, j'aime mes enfants non pas de manière fusionnelle comme l'évoquait Ewa mais de façon inconditionnelle, j'espère que vous percevez la grande nuance entre ces deux amours. Pour le
reste, les enfants ne choisissent pas leurs parents, et quand ceux-ci sont violents ou mal-aimants, doit-on appliquer la double peine (tu es puni car tes parents ne sont pas digne de toi et
puisqu'ils sont ainsi, tu n'as pas ta place à l'école) ?



Igor Travieso 19/02/2011 18:25



Il était temps que Michel Onfray dise la vérité le concernant : qu'il était un philosophe pour grands-mères. Je regrette toutefois que ce monsieur ne mentionne pas les grands-pères. Je gage que
dans les hospices, les petits vieux des deux sexes écoutent avec passion ses conférences entre deux parties de belote.


Mes hommages, Mesdames.


 


Igor Travieso 



Isis 19/02/2011 10:59



Il y a de plus en plus d'écoles qui passent en ZEP et vu les projets gouvernements de supprimés des enseignants, les choses vont empirer, déjà que ça avait déjà commencé, l'école de mon mari
n'était pas en ZEP avant et elle l'est devenue, d'autres écoles suivent le chemin. Les parents sont déresponsabilisés de plus en plus et de cela on n'en parle pas. Bien sûr qu'il y a de bonnes
écoles, mais il n'y a pas de la place pour tout le monde, surtout pas pour les enfants à problèmes issues de familles dont le parents préfèrent s'abêtir devant les téléralités, parce que notre
société actuelle par les médias abétit la masse et c'est contre cela qu'il faut lutter pour améliorer les générations futures. Il me semble que les premières personnes qui doivent apprendre à un
enfant à ne pas être violent et impoli ce sont les parents. La génération d'avant était trop dure et la génération actuelle est trop permissive à qui la faute??? il faudrait peut être se pencher
sur ce problème. J'ai 3 enfants (adultes et ado) aujourd'hui élvevés avec des valeurs  comme respect d'eux même, d'autrui et de la nature, humilité, droiture et surtout AMOUR, parce que
cette valeur là est bien souvent confondue avec subvenir aux besoins de l'enfant et accepter ses désirs et caprices. Bien avant la philo donc c'est l'amour qu'il faut cultiver et la philo viendra
d'elle même.



constance 19/02/2011 10:09



Je ne veux pas occulter les difficultés que rencontre votre mari, Isis. Beaucoup de parents sont en effet peu éduqués, quelques professeurs des écoles (puisqu'il faut les appeler
ainsi) également (ma fille me dit à l'instant, elle sait qui est Michel Onfray et Nietzsche, elle a d'ailleurs du mal à les supporter car ils lui enlèvent sa maman :) que son
maître remplaçant d'hier a appelé un de ses camarades "vieille chèvre", ce qui a eu pour conséquence de le faire pleurer dans un coin le reste de l'après-midi. Vieille chèvre, est-ce comme cela
que l'on doit prénommer un enfant, l'adulte doit-il jouer de son autorité pour la moquerie facile ? oh, je sais bien, il doit y avoir une bonne raison. L'enfant aura fait ceci ou cela, mais
enfin...). Ce n'est pas parce qu'existe la violence, l'indélicatesse, l'impolitesse, qu'il faut les pratiquer également à l'éducation nationale. L'école est
un secours, une autre façon de voir la vie, et ce pour tous les enfants. Il est vrai que je suis une utopiste. Juliette, Ewa, bises les filles. Vous me manquez.



monica 19/02/2011 08:57



Ewa,


Les anarchistes espagnols, je les ai découverts il y a plus de trente ans, lors d'une très sympathique réunion avec eux dans ma ville. Et bien sûr, j'ai été enthousiasmée.


Léo Ferré, je n'ai jamais jusquà maintenant fait l'effort de le découvrir ; je sais pourquoi, mais je n'ai pas trop envie de l'expliquer.


Donc, avec vous, j'ai écouté Léo, je suis allée sur youtube, j'ai été émue... mais, j'ai eu envie ensuite d'aller voir du côté de Barbara, pour sa douceur, sa féminité, son humanité, sa beauté,
et j'ai été comme d'habitude transportée ; ça m' a fait du bien après le trouble que m'a laissé Léo... 


Bien sûr qu'il faudrait enseigner la philosophie dès le plus jeune âge, c'est le B, A, BA de l'éducation. En naissant, nous sommes déjà philosophes puisque nous posons des questions sur la vie et
la mort dès que nous sommes capables de parler... Alors, où est le problème ? Les évidences feraient-elles peur ?



juliette 19/02/2011 02:05



il faudrait justmeent passer d'abord par la philo: ça aiderait tout le monde ensuite à réfléchir, enseigner, apprendre, prendre des décisions...


Brénifier est fantastique, mon fils de quatre ans a tout compris à son livre des contraires philosophiques, et sans savoir lire, et rassurez-vous mon fils n'est pas un génie, mais un enfant comme
les autres, curieux, avide de comprendre le monde et toujours prêt à s'émerveiller.


Ewa, merci! j'adore cette chanson de Ferré, elle me fait pleurer...



Isis 19/02/2011 01:01



Bonsoir,


Mon mari est enseignant en ZEP, je suppose que vous savez ce que ça veut dire. Mr. Luc Ferry  prone la philo en primaire. Effectivement ce qui se passe c'est qu'on apprend aux enfants ce que
c'est la violence, mais en ZEP, allez donc voir, ce sont les parents qu'il faudrait éduquer d'abord. Vous parlez de violence aux enfants et il n'y a que de la violence au sein de certaines
familles, d'ailleurs certains enfants finissent par être gavés d'entendre les mêmes choses. Les conseils venant d'en haut viennent de gens qui ne sont pas sur le terrain et qui n'ont surtout pas
envie d'y retourner, et pour cause. Tout le monde sait qu'en haut on donne des ordres sans savoir ce qui se passe en bas. Si on apportait une aide d'abord aux familles pour mieux élever leur
enfants d'abord, on pourrait passer à la philo ensuite non? Mais pour l'heure les vrais problèmes sont occultés.



marc 19/02/2011 00:40



la petite bacterie prends soins de toi


dieux plaisantent et pardonnent toujours


l'article est mille fois mieux comme ca surtout avec leo ferre



Ewa 18/02/2011 21:59



Exactement, Constance, bravo! Si je me rappelle bien, certaine Helena était de même avis que nous concernant ce sujet. Dommage qu’elle a disparu sans laisser de trace.


C’est moi, la bactérie contagieuse, chère Monica.


Je prie les dieux de me pardonner, mais attaquée par la mauvaise grippe et bien shootée avec les médicaments, j’ai dormi presque toute la journée, hier. Alors la nuit, je pleurais avec un vieux
poète mort et pour me distraire, j’ai fait un bug sur ce blog (ou le bogue sur le blogue - selon les puristes pas anarchistes). Et Léo Ferré, vous devriez l’aimer, non?



constance 18/02/2011 20:15



Isis, nous défendons l'enseignement de la philosophie dès la primaire. Ici http://www.brenifier.com/index.html# (dans pratiques
philosophiques) votre mari trouvera des indications pour enseigner la philo dès la maternelle (je suis sûre que si des enseignants y arrivent en maternelle, cela devrait être possible en
primaire. Mais tous les enseignants ne se valent pas, il est vrai). Il y a aussi ici http://pratiquesphilo.free.fr/contribu/contrib13.htm puis là http://gillg14.free.fr/philo_ecole.htm#haut et encore là http://www.etab.ac-caen.fr/discip/philo-enfants/textes/d%E9marche/s%E9quences.rtf mais il y a ça
encore http://www.ac-grenoble.fr/occe26/peda/Moment_philo/docu_agsas.htm et http://www.crdp.ac-lyon.fr/La-philo-a-l-age-de-la-maternelle,990.html. Pour finir, il y a eu ce film  http://www.cenestquundebut.com/. Le ridicule ne tue pas en effet, chère Isis. Apprendre à réfléchir, c'est cela aussi le métier d'un enseignant.



monica 18/02/2011 20:13



oui, oui, oui, oui...Le ridicule ne tue pas, et ...


Enseignons la philosophie en primaire !


Ainsi ce qu'a dit Michel Onfray : "Nous naissons tous hédonistes, peu le demeure" n'aura plus lieu d'être...


Isis, vous êtes bien une déesse !



Isis 18/02/2011 19:47



Vous avez  Monica, le riducule ne tue pas:) .On va enseigner la philo aux enfants de primaire :))



monica 18/02/2011 19:44



Nous sommes au moins deux à rire, ici, votre charmant époux et moi-même ! Heureuse Isis ! De fait, vous allez passer une merveilleuse soirée...


J'en suis ravie pour vous.


Si vous n'étiez pas capable de philosopher étant enfant (mais en êtes-vous si sûre ?), au moins, vous êtes sur le bon chemin pour devenir une hédoniste grâce à moi... Que du plaisir pour vous et
votre aimé, c'est tout le mal que je vous souhaite !



Isis 18/02/2011 18:57



PS - j'ai pas relu mon com, il est bourré de fôfôtes, veuillez m'en excuser.



Isis 18/02/2011 18:55



Monica, encore moi, je suis une indécrotable mais je ne voulais pas laisser passer cela :


"Pour cela, il faudrait qu'en primaire les élèves soient déjà initiés. Ce serait un bienfait..".


Mon mari est enseignant en primaire justement et ce genre d'idée est complètement farfelue. Je crois qu'il va rire en lisant cela.  Il faut une certaine maturé d'esprit pour aborder la
philo. En primaire il y a de gosse qui arrivent en  cours élémentaires et qui ne savent à peine lire. Vous voulez certainement parler des enfants qui ont un bon QI. Quand je vois lesles
exercices de français et de maths que je prépare sur ordi. j'imagine mal les gosses de primaires comprendre la philo. Vous êtes loin de la réalité, c'est normal c'est pas votre domaine. Faite
attention parcqu'il ya sans doute des enseignants qui lisent ce blog, ça fait pas sérieux tout de même.



monica 18/02/2011 13:20



Mais quel virus ? quelle peste? quelle bactérie ?


Eclaire-moi, Marc !



monica 18/02/2011 12:29



Marc, sais-tu que dans les lycées techniques, il y a de très bons prof ; mon fiston a passé son bac STI, il prépare un BTS en alternance, et si tout se passe bien, il pourra peut-être entrer dans
une école d'ingénieur.


L'enseignement de la philo n'a duré qu'un an, mais rien à dire, le prof et les élèves se sont bien adaptés.


Mais je comprends ce que tu voulais faire passer : plus de philosophie dans l'enseignement qu'il soit littéraire, scientifique ou technique.


Pour cela, il faudrait qu'en primaire les élèves soient déjà initiés. Ce serait un bienfait...



marc 18/02/2011 11:35



quel virus quelle peste bacterie quelle plaie


a change cet article pendant la nuit ?


la colere des dieux l’attend



marc 18/02/2011 11:33



… et surtout dans les lycees techniques ou il manque de vrais pedagogues



monica 18/02/2011 08:15



Cet article, démontre bien encore une fois (s'il était encore besoin de le démontrer) que Michel Onfray est non seulement un philosophe génial, mais aussi un excellent pédagogue. Un pédagogue sans faille, comme on en voudrait tant dans les universités.


Tout individu est libre de ne pas apprécier sa façon d'éclairer les esprits, c'est une évidence ; ceux qui aiment s'instruire en l'écoutant n'en prendront pas ombrage...c'est aussi une évidence.



Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos