Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 08:15

N§Z
Ce vendredi 02.12.2011, le duo Zemmour et Naulleau sur la chaîne Paris Première a reçu Michel Onfray et Bernard-Henri Lévy dans son émission Z Ƹ N. Restons zen...

Michel Onfray : le philosophe militant




Vous pourrez écouter B-H L jusqu'à la trente-sixième minute puis Michel Onfray prendra son fauteuil en accordant des triples zéros, à Mélenchon, à François Hollande. Son vote blanc, Montebourg et la démondialisation, le Front national, la gauche de gauche, notamment, pour ce qui est de la politique.
Puis Zemmour et Naulleau abordent le dernier livre de Michel Onfray, La construction du surhomme. 

Si vous n’avez pas le temps de visionner une émission en intégralité, vous pouvez voir deux vidéos suivantes de 14 et 10 min. qui contiennent uniquement l’intervention de Michel Onfray.


Constance  - Marc   
                                                                                                                                                        

Partager cet article

commentaires

monica 13/12/2011 13:33


Cher Jean-Claude,


En amour, arrivé à un certain âge, il vaut mieux vivre l'amour au jour le jour et partir toujour pour une nouvelle aventure, non pas en guerrier chevronné, mais en dilettante du
plaisir, après avoir vécu comme un petit soldat pour les choses (souvent importantes) du quotidien qui remplit la vie d'une femme. 


Cueillons le jour donc

Jean-Claude 13/12/2011 08:03


non Chère Monica , l'orthographe est la science des ânes  ... car ils se préoccupent uniquement de la forme sans se soucier du fond ...


mais tous les forts en orthographe ne sont pas des ânes ; il en est qui pensent avant et pendant l'écriture ... et vous êtes de ceux-là


Je n'ai pas fait d'études supérieures mais ayant rencontré maints polytechniciens au cours de ma carrière à l'INSEE j'ai pu me rendre compte que les diplômes ne font pas l'Homme .. c'est ce qu'il
pense et fait ... vous pensez et dites bien mieux et plus vrai que bien des universitaires emmaillottés dans leur académisme et ânonnant sans cesse leur savoir qui ne leur sert à rien puisqu'ils
ne l'utilisent pas pour une véritable pensée personnelle


vous vivez au jour le jour mais demain est un autre jour ;-) alors Carpe diem

monica 13/12/2011 07:06


Zut, zut et rezut, je n'aime même pas pu faire un sans faute : "merci d'avoir si bien explicité", cher Jean-Claude...


Pourtant, l'orthographe, science des valets, comme dirait l'autre, c'est un de mes points forts !

monica 13/12/2011 07:00


Je le savais déjà, cher Jean-Claude, l'ironie et la rapidité d'esprit, ce n'est pas mon fort.


Merci d'avoir si bien expliciter La Femme, la femme, l'Homme, l'homme, l'Ironie, l'ironie ; j'avoue cependant que je n'ai pas tout compris, à croire que "trop de sérieux"
n'est pas mon fort non plus.


En tout cas, femme sans avenir me conviendrait mieux car j'aime toujours plus de jour en jour ne penser qu'à aujourd'hui.


Bien gentiment, 

Jean-Claude 12/12/2011 22:47


Chère Monica


J'ai écrit "femme qui êtes un bel avenir pour l'homme" et non "Femme qui êtes un bel avenir pour l'Homme" ... les minuscules sont utilisées pour désigner une personne ( vous) et les majuscules
pour le générique (la Femme au sens général)


Dois je expliciter ?


le bel avenir : des projets possibles différents de la répétition ( ré-itération) d'un même jour car à réfléchir tout est remis en cause et cette incertitude est source de découvertes (dois-je
encore expliciter ?)


L'ironie : un art de dire des choses profondes sans se prendre au sérieux ... être toujours au second degré afin que seul celui qui réfléchit comprend .. un art pour ramener le fat à ce qu'il est
réellement ... un art pour démasquer les prétentieux et mettre en valeur ceux qui arment leurs propos de réflexions personnelles( les catéchumènes ne l'utilisent pas !!!) ... et un peu (
beaucoup!!!) d'autodérision est preuve de sagesse car de modestie( l'homme se sachant faillible)


Bon trop de sérieux dans mes propos alors cueillez la fleur qui passe et gardez la longtemps


Carpe diem...

monica 10/12/2011 08:14


Ewa, ma douce (pas vilaine, non, non), je viens de voir...


J'ai honte pour lui, mais j'ai éclaté de rire.


Merci Yorick

Ewa 09/12/2011 20:17


Ma chère Monica, laisse Yorick pester un peu, s’il te plaît. Tu as vu BHL à Benghazi? Moi, ça m’a fait sourire. Sinon, il y a un nouvel article de Constance sur Jerphagnon, on a de quoi te
redonner le sourire, non? :~)

monica 09/12/2011 18:27


"imposteur", quelle ironie vous possède Yorick !


Heureusement que les deux "imposteurs" en question n'ont pas communiqué entre eux devant les caméras, cela vous aura épargné une crise d'urticaire.


Vous avez déjà oublié les livres de Michel Onfray ? C'est déjà bien que vous les ayiez lus une fois. Essayez une deuxième s'il vous plaît, qui sait ?


Ewa, c'est cela l'ironie ? En fait, ce n'est pas la tristesse qui me rend ironique, ni la colère ou que sais-je encore, c'est tout simplement un peu de gaité qui me joue des tours en venant ici,
le soir, après le boulot.

Yorick 09/12/2011 17:49


Bref, deux guignols invitant deux imposteurs.


Un point commun aux quatre: un battage médiatique incessant. Peuvent pas nous foutre la paix un instant. Ils écrivent à flux tendus des ouvrages vite oubliés comme d'autres fument à la chaîne.
L'important c'est d'être en permanence devant une caméra, parfois derrière comme ce fut le cas de BHL mais avec nettement moins de succès.


Rions un peu. BHL à Benghazi: http://www.youtube.com/watch?v=i_FOQtbtC38


PS: Si le deuxième tour oppose Hollande et Marine Le Pen, pas sûr qu'Onfray votera Hollande. 

Ewa 09/12/2011 11:56


Thomas, dormir de temps en temps, c’est pas mal non plus. ;~)


Et Anatole France disait avec emphase pas très ironique  : « Sans l’ironie, le monde serait comme une forêt sans oiseaux ». (La Vie littéraire) 


 


Monica, « l’arme contre la tristesse » - je ne sais pas, mais réfléchissant sur les gentils ironiques, pense à l’occasion aux « illustres personnages » qui n’ont pas « fait dans l’ironie ». ;~)
Par exemple, à Flaubert qui a écrit dans une lettre à Mlle Leroyer :


« Ce qui m’a gardé de la débauche, ce n’est pas la vertu, mais l’ironie. La bêtise du vice me fait encore plus rire de pitié que la turpitude ne me dégoûte. »


 


Constance, et ce moine de DSK s’est bien reconnu? :~)

monica 09/12/2011 07:47


"Dès ma première enfance, une flèche de la douleur s'est plantée dans mon coeur. Tant qu'elle y reste, je suis ironique. Si on l'arrache, je meurs. (Kierkegaard)


De fait, il y a beaucoup de gens tristes, mais qui ne souhaitent pas le rester. C'est humain.


L'ironie serait une arme contre la tristesse ?

Thomas 09/12/2011 02:25


Si les méchants étaient moins gentils, ce serait plus amusant, plus instructif et plus redoutable 


Sacha Guitry disait que "redouter l’ironie, c’est craindre la raison"

monica 08/12/2011 21:45


Ah ! c'est cela, l'ironie ! Chimène avec Rodrigue ! Une simple figure de style.


J'ai tout faux, alors.


Bon, bon, les filles. Je vais réfléchir sur les gentils ironiques.


Si ça tombe j'en suis une qui s'ignore...


Constance, ne me dis pas merci (c'était gentiment ironique ? :-))

constance 08/12/2011 20:17


Je comprends tout à fait l'ironie de ceux que tu cites, Ewa, certainement parce qu'elle est pratiqué de façon à ce qu'il y ait un vrai décalage entre les propos et le réel (va ! je ne
te hais point/je suppose qu'un moine est tj charitable/tu penses que DSK a un pb sexuel ?). L'ironie des messages privés, à moins de très bien connaître son interlocuteur (et
encore des ambiguïtés naissent tj), est un autre art. Je suppose que ton gentil ironique s'est très bien reconnu :)


L'ironie est un code à déchiffrer. Justement, les maths c'est pas mon fort.


 


Merci Monica :)

monica 08/12/2011 18:24


Je tâche de pratiquer la gentillesse au quotidien et espère avoir autant de neurones qu'un méchant...


Mille excuses si je me suis mal exprimée, Ewa, la vilaine !


Pour Michel Onfray, je pense qu'il fait de l'esprit, plutôt que dans l'ironie.


Quant aux autres illustres personnages que tu cites, ne serait-ce pas plutôt l'art chez chacun d'entre eux de révéler de façon cinglante la c... humaine ?

Ewa 08/12/2011 12:41


J’appartiens aux méchants, et même je revendique cette appartenance. J’apprécie énormément l’ironie et  je la trouve même absolument indispensable. Sans elle Nietzsche reste inaccessible et
incompréhensible; que dire de Gainsbourg, Oscar Wilde, Woody Allen, Flaubert, Desproges, Onfray… Je plaide donc pour les Méchants et Ironiques.


Ils s’empêchent si souvent de réagir à certains propos uniquement pour ne pas blesser (et pourtant ce serait si facile de démonter quelques banalités affligeantes), que cette attitude ressemble
presque… à la gentillesse. ;~)


 


Les gentils « ne possèdent pas des facultés mentales » et ignorent l’ironie? Tiens, tiens, c’est pas gentil pour les gentils. Heureusement qu’il y a des gentils intelligents et pas dépourvus
d’ironie. Récemment, un vrai Gentil me l’a fait comprendre bien méchamment. Possédant de très grandes « facultés mentales », il se reconnaîtra sûrement en lisant mes platitudes et
divagations de Méchante. :~) 

monica 07/12/2011 13:25


Cher Jean-claude,


Votre gentillesse à mon égard me touche. Je pose également une bise sur votre virile joue.


Mais, s'il vous plaît, faites-moi le plaisir de livre "La philosophie féroce" de MO où il écrit notamment : "... Car les femmes ne sont ni l'avenir, ni le passé, ni le présent des hommes. Quelle
idée étrange et saugrenue ! Trop de siècles chrétiens on enseigné qu'elles n'étaient rien, moins que rien, la lie de l'humanité, sans âmes, indignes de considération... On aurait tort de croire
qu'une prenant un contre-pied systématique de cette idéologie répandue on dit des choses intelligentes : l'inverse d'une sottise, point par point, risque fort d'être aussi une sottise..."
(collection Galilée).


Pardon pour Aragon

monica 07/12/2011 12:48


Si je devais adorer quelqu'un sur ce blog, ce serait l'adorable Constance.


Constance, je redoute l'ironie presque autant que la méchanceté. Je tâche donc de ne jamais l'employer.


Heureusement, cette arme qu'est l'ironie n'est pas aussi facile à manier que la méchanceté. Les idiots comme les autres savent se servir de cette dernière.


Quant à l'ironie, si elle n'est pas maniée avec intelligence, elle n'est qu'une sottise. Si elle est appréciée des gens possédant des facultés mentales, elle déchire des
parcelles de l'âme des gentils.


Disons donc aux gentils de faire le hérisson : ne soyez ni trop près, ni trop loin des êtres humains. On ne sait jamais...


 

Jean-Claude 06/12/2011 21:45


Monica je vous adore  ;vous et vos propos sur mo me font penser , rêver , divaguer ... si mon corps , mon coeur et mon esprit n'étaient déjà conquis je marcherais allègrement sur les
plates-bandes qu'essaie de tracer SB ...  les conversations avec vous  sont passionnantes car chargées de vie , la vraie , pas celle de la littérature mais celle du vécu ... allez j'ose
et espère que vous accepterez que je vous embrasse ...vous femme qui êtes un bel avenir pour l'homme


mo n'a rien d'une bête politiquie : il réfléchit de trop et est trop intègre pour être au pouvoir ; le travail qu'il abat est titanesque et source de délectation pour tous ceux qui pensent avant
de parler


des profs de philo comme mo au lycée il en faudrait des milliers pour qu'enfin raison gouverne le pays


ne melangeons pas les torchons et les serviettes : au philosophe la pensée , à l'homme politique les "mains sales " ( j'aime le théâtre de Sartre)


A vous lire très cher quatuor


et toujours hédoniste et tous les jours je cueille ce que je peux bien moins que ce que je veux carr les raisons du corps sont plus fortes que les désirs de l'esprit


Carpe diem

constance 06/12/2011 21:35


Monica, nous finirons par te marier :) pas d'indications cependant sur ton promis.


Philosophe-Réel, je ne sais pas... vous me rappelez quelqu'un.


 


Etant donné que je suis une calamity jane de l'écrit, une inadaptée du système "communication mail", l'ironie est hors de ma portée.

monica 06/12/2011 19:53


Quelqu'un pourrait-il me donner un tuyau pour que je comprenne à quoi ressemble mon promis ? Sans mauvais jeu de mots, s'il vous plaît !

yaglourt 06/12/2011 18:31


@Schtroumpf bleu


Ha bon, vous êtes le "schtroumpf inversé", on va pas s'en sortir avec vous alors ^^'

monica 06/12/2011 18:02


SB,


Vous feriez cela pour moi ?


Et vous seriez prêt à m'honorer sur l'agora ?


Quatuor ! soyez mes témoins !

schtroumph bleu 06/12/2011 17:02


@ Monica. J'adore les femmes folles, voulez-vous m'épouser ? Pour vous je suis prêt à devenir philosophe.

schtroumph bleu 06/12/2011 16:53


@ yaglourt, vous m'avez compris tout à l'envers. Votre esprit est comme le yahourt, yaglourt, mais ce n'est pas grave. 

yaglourt 06/12/2011 14:45


@Schtroumpf bleu


"je trouve cette conversation sur la place du philosophe en politique un peu surréaliste. Pourquoi un philosophe ne s'engagerait-il pas en politique ?"


Il le peut, relisez la conversation surréaliste.


"Je dis qu'un philosophe qui ne s'engage pas sur le terrain du réel de son époque en prenant une position politique ne sert à rien."


Ah bon, Onfray va être content d'apprendre que son Université Populaire et ses bouquins (apolitiques) ne servent à rien ^^

Ewa 06/12/2011 14:34


Donc Schtroumph bleu, ce n’est pas votre vrai nom?! Vous avez pris ce pseudo pour être démasqué au plus vite? Ça alors! :-o Je ne le savais pas… Il fallait me prévenir… Damned!

monica 06/12/2011 13:00


J'ai déjà prévenu : je suis folle.


Je rêve d'un philosophe qui penserait tout haut, se masturberait et ferait l'amour comme les chiens, sur la place publique, qui enseignerait au passant la posture du hérisson
(se masturber en public peut apporter au masturbateur quelques désagréments), qui dirait au puissant : "ôte-toi de mon soleil"... je rêve d'une réalité où chaque être humain deviendrait
philosophe et aurait sa place au soleil...


Je déteste me prendre au sérieux.

Schtroumph bleu 06/12/2011 12:56


Damned ! Ewa a vu la contradiction entre mon pseudo et mon propos, je suis démasqué. Comment me sortir de cette
situation ?

Ewa 06/12/2011 12:10


Cher Schtroumph bleu, je vous sens bien engagé sur le terrain du réel contre Gargamel.

Schtroumph bleu 06/12/2011 08:43


je trouve cette conversation sur la place du philosophe en politique un peu surréaliste. Pourquoi un philosophe ne s'engagerait-il pas en politique ? Je dis qu'un philosophe qui ne s'engage pas
sur le terrain du réel de son époque en prenant une position politique ne sert à rien. Qui va l'écouter ?

monica 06/12/2011 08:12


Rectification de "là est sa place". Non, sa place n'est pas que là, bien évidemment, en tant que philosophe. Grâce au travail qu'il fait dans ses UP, il arrivera peut-être
à convaincre les politiques de faire évoluer le système scolaire. L'exemple de son UPC pourrait donner de bonnes idées aux enseignants.


Espérons...

monica 06/12/2011 07:58


La philosophie ne rend pas les gens plus heureux, elle les rend plus intelligents.


Les politiques ont le pouvoir de rendre les gens moins malheureux, mais pas forcément plus intelligents.


Oui, Océane, quand viendra enfin le jour où le philosophe sera le conseiller de ...?


Au lieu de soutenir un homme politique susceptible de détenir un jour le pouvoir, je souhaiterais que le philosophe conseille un homme de pouvoir en place, mais pas n'importe lequel,
élu grâce à l'intelligence des électeurs.


Les hommes et les femmes ont envie de réfléchir grâce à la philosophie. Michel Onfray s'y emploie. Il fait un travail gigantesque avec les UP notamment. Là, est sa place. La réflexion
mène à faire de meilleurs choix dans la vie.


Je pense que la philosophie devrait être enseignée aux enfants dans les écoles, dès l'âge de 7 ans.


C'est de cela dont il faut parler encore et encore. Apprendre aux gens à réfléchir dès leur plus jeune âge. Il est vrai que si l'on devenait tous philosophes, les politiques ne serviraient plus à
rien.


Bonne journée à vous tous

yaglourt 05/12/2011 23:54


Alors la première ligne est un non-dit, par contre la deuxième est un non-sens.


Non sérieusement je ne sais pas pourquoi mon "graffiti de latrines" s'est retrouvé mis en valeur dans un tableau ^^'

Ewa 05/12/2011 23:34


J’aime bien deux dernières "lignes" de votre "tableau", Yaglourt. Ça ressemble à la "pensée sans les mots" dont parle Onfray dans son dernier article, ou au "Carré noir sur fond blanc"
de Malevitch ;~). (Décidément, j’abuse des simleys). 

yaglourt 05/12/2011 22:40


Ah vous étiez dans l'ironie, Ewa, autant pour moi.


C'est vrai qu'il n'est pas toujours évident de pratiquer l'ironie sur internet avec de parfaits inconnus (même intelligents, ils ne vous connaissent pas).


Heureusement qu'on a inventé les smileys pour éviter les malentendus ;^)




 

Ewa 05/12/2011 22:17


Entièrement d’accord avec vous, Yaglourt.


 


P.S. Ironiser, c’est faire confiance à l’intelligence de l’interlocuteur. J’accorde ma confiance aux autres. ;~)

yaglourt 05/12/2011 22:06


...Il est plus facile de rendre les rois philosphes, comme dirait l'autre

yaglourt 05/12/2011 21:58


@océane


"la philo peut et doit s'occuper de tout, mais pas forcément le philosophe"

Et bien je pense comme plusieurs ici que le philosophe n'a pas forcément à s'occuper par exemple de politique, car il n'est pas forcément un "animal politique" (il peut mener une certaine vie
philosophique qui sera incompatible avec une vie politique, notamment au niveau de l'éthique).

yaglourt 05/12/2011 21:34


"Je suis encore sous l’effet de la proposition de Zemmour. Il parle de l’union des démondialistes - de la gauche antilibérale (Mélenchon, Montebourg) avec la droite antilibérale qui cesse d’être
extrême (Marine Le Pen) - contre les libéraux des deux bords."

Zemmour ne fait que participer insidieusement au ravalement de façade du FN opéré par Le Pen fille.
Mais sous la peinture fraîche, l'édifice est toujours insalubre...
Le programme de Le Pen père a toujours été libéral, ce n'est pas le soupoudrage social promis par sa fille qui va faire du FN un parti antilibéral, c'est de la poudre aux yeux pour les
gogos...
Ce qui est vrai par contre c'est que le FN de MLP a toujours autant les caractéristiques d'un parti d'extrême droite (voir les travaux d'un Michel Winock à ce sujet).

Bref cette droite n'est pas antilibérale et elle n'a jamais cessé d'extrême, il ne faut pas se leurrer...

océane 05/12/2011 21:26


Je suis assez d'accord avec vous sur l'ensemble de vos dires Yaglourt. Je me posais la même question quand au positionnement de la gauche dite libérale. Par contre, "la philo peut et doit
s'occuper de tout mais pas le philosophe", qu'est ce que cela signifie ?

yaglourt 05/12/2011 21:02


"Je ne suis pas sûr que le philosophe soit un animal politique, et encore moins médiatique."


Je suis d'accord, la philosophie peut et doit s'occuper de tout, mais pas forcément le philosophe.


 


 

yaglourt 05/12/2011 20:56



"Finalement un homme de droite antilibéral est il un homme de droite ?"


On peut convcevoir une droite peu libérale (par ex le Gaullisme des origines et son Etat fort), mais antilibérale ?


Ca me parait plutôt un oxymore, la droite est conservatrice (voire réactionnaire) et/ou libérale et l'antilibéralisme est une remise en question véhiculant des valeurs de gauche...


Mais on peut poser la question à l'envers : une gauche relativement libérale (on est quand même loin de Madelin) comme le PS est-elle encore à gauche, ou au centre ?



 

océane 05/12/2011 19:12


Finalement un homme de droite antilibéral est il un homme de droite ?...

monica 05/12/2011 18:17


Oui, je suis bien d'accord avec vous, Océane, Michel Onfray est philosophe avant tout. Mais, pour moi, il ne l'est plus quand il parle de voter pour une homme de droite s'il était
antilibéral.


Michel Onfray est lucide quand il philosophie, crédule quand il s'engage publiquement pour quelqu'un ou qui'il fait savoir qu'il vote blanc s'il n'y a personne qui lui
convient.


La politique c'est un domaine où règne le pouvoir. Les électeurs doivent malheureusement souvent prendre des décisions difficiles. Les belles idées, les hommes politiques n'en ont cure.


Il était évident que ce n'était pas Montebourg qui gagnerait aux primaires. Il y avait un(e) candidat(e) qui avait assez de c... pour se battre dans l'arène, qui connaissait les règles
du combat politique, qui avait suffisamment d'expérience du pouvoir pour contrer la fille à Le Pen.


Bref, Le philosophe Michel Onfray qui m'inspire quand il enseigne, écrit, parle de philosophie, me laisse sur ma faim quand il parle politique. 


Mais, après tout, cela n'engage que moi.

océane 05/12/2011 14:37


MO me semble être un homme qui se fixe des buts et qui tient ses engagements,  Entre ses prépas de cours à l'UP Caen (qu'il estime à 30 heures) , ses cours eux mêmes, UP du goût, son travail
en amont, ses interventions, les associations, ses autres conférences, sa présence terrain sur Argentan, ses lectures, ses écrits, "ses "papiers", ses interviews radiophoniques, ses
chroniques....Un engagement politique plus important en temps me semble difficile . il est un homme et philosophe avant tout...

océane 05/12/2011 13:36


Onfray le dit lui-même, créer de petits satellites fera la force. Je ne pense pas qu'il souhaite être au premier plan (actuellement) et que de toutes façons se serait dur pour lui...chaque
chose en son temps.. Il sait ce qu'il fait à mon avis.. Monica vous avez raison, sur le fait que le lectorat seul d'Onfray le soutien et encore... la preuve... à nous également de "militer"... Il
n'a pas une place facile, il lui est toujours reproché d'être trop médiatisé.. et comme il appuie là ou cela fait mal... la peur crée la tétanie.. Il est avant tout philosophe, et puisqu'on
lui demande son savis, il le donne... il conseille... peut êtr deviendra t'il un jour le conseiller de.....

monica 05/12/2011 13:15


Je suis bien d'accord aussi avec Marc L qui pense que le philosophe n'est pas médiatique. Il n'est convainquant que pour ses lecteurs, nombreux sans nul doute, mais ce nombre n'est
pas l'union qui fait la force.


Dans mon entourage, peu de gens parlent de philosophie. Je ne travaille ni dans l'enseignement, ni dans la recherche, ni dans le monde culturel. Ceux qui lisent Michel Onfray n'en parlent
qu'entre eux, ce n'est pas le plus grand nombre. Par contre, tout le monde connaît les hommes politiques. Il n'est pas nécessaire de regarder la télé pour en parler. Si Michel Onfray veut
convaincre, il faut qu'il fasse réellement de la politique et pas seulement de la philosophie ou des passages sur les médias, en tant que philosophe.


Ce qui ne m'empêche pas de dire qu'il est génial dès qu'il nous fait partager ses convictions.

monica 05/12/2011 12:58


Dans ce cas, que Michel Onfray entre en politique, qu'il s'implique vraiment, qu'il mène sa campagne comme les autres politiques.


Ce n'est pas en "proposant une alternative" dans une émission comme celle-là qu'il barrera le chemin du front national, ni en disant qu'il votera blanc. Face à l'extrême droite et à la droite, il
faut un homme politique fort qui a le soutien de la population qui souffre et de la population qui pense. Cela a servi à quoi qu'il soutienne Montebourg ? à rien...


J'aime Michel Onfray, mon goût pour ses livres n'a d'égal que mon admiration pour son courage, mais comme Marc Lefrançois, je ne suis pas certaine que le philosophe soit "un animal
politique".

océane 05/12/2011 12:46


Ce qui me gène le plus dans toutes ses émissions, est que les chroniqueurs parlent plus que les invités.. fatiguant.

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos