Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 09:15

 

michel onfray Les-grandes-questions-oct 2011

Michel Onfray était l’un des invités de la nouvelle émission mensuelle de Franz-Olivier Giesbert 2012 : Les grandes questions sur France 5, le 14.10.2011.

L’émission entend mettre "la philosophie au cœur d’actualité", offrir "un éclairage philosophique sur les grands thèmes de la campagne présidentielle".

Le sujet de la première - l’argent. 

Lieu symbolique - la galerie marchande de la tour Montparnasse à Paris. 

Les autres invités - Edgar Morin, Emmanuel Todd, Cynthia Fleury, Alain Minc, Bettina Mazzocchi et Orianne Garcia. 

Le public - des passants.

A vous de voir si le souhait de FOG de "faire de la philosophie vivante dans un lieu vivant", en phase avec  la volonté d’Onfray de "descendre la philo dans la rue" - ont porté leurs fruits. 


 

 

 

 

« Pour engrosser ces masses monétaires virtuelles, qui circulent en flux tendu et en jets continus, dans des mondes où l’on se meut à la vitesse de la lumière, via la fibre optique, les esclaves des Temps modernes sont utilisés et jetés, exploités, humiliés et offensés, puis congédiés selon les besoins du marché. Ces météorites qui échappent à tous les contrôles policiers, gouvernementaux ou politiques, évoluent selon l’ordre économique respectueux de ses seules lois. […]

Fluides et plastiques, invisibles et tout-puissants, ces flux monétaires distribuent la misère ou la richesse sur leur passage : fortune ici, ruine là, accumulation dans un endroit, dispersion dans l’autre, thésaurisation pour l’un, dilapidation pour celui qui n’aura pas été touché par l’aile et la grâce de ces déplacements d’énergies. Mais chaque fois, pour ceux qui n’avaient rien à engager dans ces mouvements ludiques, donc rien à gagner, il y a toujours à perdre : du temps, de l’énergie, des forces, de la liberté - sa vie. »

Michel Onfray, Politique du rebelle, De l’économie, Grasset, 1997

Marc - Ewa  

Partager cet article

commentaires

Frédéric 20/10/2011 10:37



Merci Thomas, alors si je ne dois pas culpabiliser, j'agirai la prochaine fois :)



Thomas 20/10/2011 02:19



Frédéric, cet enfant n’était sûrement pas à son premier complot d’adultes. Il ne faut pas oublier Père Noël, loup et Chaperon Rouge, les enfants qui naissent dans les choux, etc…, pas la peine de
culpabiliser trop et parler de la lâcheté.  


Ewa, tu as tort, ta fête avec Quézac c’est vraiment n’importe quoi.


 



Ewa 19/10/2011 10:35



Thomas, si c’est "la tienne", alors c’est de la mélancolie, pas du courage. Donc, je n’en veux pas. 


 


Selon mes références, ce n’est pas une grenouille, c’est un prince charmant. 


 


Avec Quézac, la fête est plus folle! C’est vraiment n’importe quoi! :~)



Frédéric 19/10/2011 10:28



Thomas, alors je n'ai dû simplement que vous révéler ma propre source du courage, qui finalement n'est pas universelle. 


Je l'ai découverte en observant dans les yeux ma propre lâcheté. Au supermarché par exemple : un père m'interpelle alors que mon esprit était plongé dans des choix d'une difficulté extême. Il me
demande avec beaucoup d'insistance : "Monsieur, ces bouteilles de Coca, elles sont périmées, c'est ça ? ". Voyant mon désarroi, il se rapproche, souhaitant me soutirer cette vérité. Je découvre à
ses côtés un enfant de 8 ans, me regardant avec de grands yeux ouverts. Je réalise que ma réponse aura des conséquences importantes sur sa gourmandise. 


Mais j'ai peur de me prendre la tête avec le mec, et me résous à être lâche pour éviter de perdre du temps dans quelque chose qui me parait futile, et répond : "oui". 


J'y ai réfléchi après, et ai compris mon erreur : à avoir peur des conséquences, j'ai condamné cet enfant à rester dans une prison terrible : la certitude qu'il y a un complot d'adultes contre
lui. J'aurai pu affirmer ma présence et dire la vérité. J'ai été lâche. 


Tant que quelqu'un n'interviendra pas, cet enfant continuera ainsi dans sa bulle, et fera plus tard comme son père : il tiendra son enfant dans le mensonge, et ne lui apprendra pas à interagir
avec le monde. 


La source du courage aurait été l'autre : cet enfant. Si j'avais résisté, cela aurait été pour lui. Pas pour moi, qui ait finalement opté pour un pack de Quézac.





J'ai vraiment la pêche en ce moment !



constance 19/10/2011 08:45



Monsieur Thomas,


Je ne sais quelles sont vos références en matière de grenouilles mais visiblement vous n'en n'avez aucune concernant l'enlacement de deux corps.



Thomas 19/10/2011 02:04



J’ai cherché du courage dans " ici " de Frédéric, en vain.


Ewa, si tu manques du courage, je pourrais peut-être te donner un peu de la mienne mais il faudrait me parler gentiment et sans menaces.  


Constance, votre statuette ressemble à une grenouille, elle me rend mélancolique. 






constance 18/10/2011 21:31



Si je devais voler quelque chose, ce ne serait certainement pas de la mélancolie. Melancholia. Les poètes surtout en ont besoin. Les poètes et les écrivains.


L'anémone et l'ancolie


Ont poussé dans le jardin


Où dort la mélancolie


Entre l'amour et le dédain


Guillaume Apollinaire


 


Avec la fin de l'amour apparaissent les trois mages : la mélancolie, le silence et la joie. Christian Bobin






Frédéric 18/10/2011 15:14



c'est-à-dire, être soi-même par delà les causes et conséquences. Faire à sa façon. Oser l'autre, et donc oser soi-même. 





Je suis en forme aujourd'hui :)



Frédéric 18/10/2011 14:26



Du courage, je peux t'en procurer, Ewa. Je sais où se trouve sa source : elle est ici.



Ewa 18/10/2011 14:20



Pourquoi la mélancolie?


Pour Constance, je ne sais pas, mais pour moi - la mélancolie, il y en a plein partout. Elle est en moi, dans l’air que je respire, je la ramasse à la pelle. Pas besoin de la voler. 


Mais le courage, ça me donne envie - rare, précieux, difficile, contre vents et marrées. Du coup, je le volerais bien de temps en temps, tellement j’en manque. 



Frédéric 18/10/2011 08:47



Elle a volé quoi Constance ? La mélancolie ? 



Ewa 17/10/2011 22:12



Cette fille est de retour sur ce blog. A 18h36 exactement, elle a fait bip, bip! 


Je la retrouve avec plaisir et je l’embrasse.



grand censeur 17/10/2011 19:30



l’info pour les amateurs de bruits de fond


prochaine émission de FOG va être tournée dans une gare



constance 17/10/2011 18:36



Merci, oui, Axel.


J'ai donc regardé ma télé vendredi soir, livre en main en attendant que l'émission commence. Je suis assez scandalisée par celle qui précède, des sujets si
intéressants traités de façon idiote.


Revenons-en à FOG. MO m'a paru énervé, p-ê est-ce à cause de tj avoir à justifier ses idées. Comme il le dit, il a un lectorat qui lui est fidèle, pas besoin de paraître avoir raison à tout prix.
Le coup du coquillage et de la plume, on connaît déjà mais ces images ont pour avantage d'être accessibles à tous (il se répète d'ailleurs, ce qui est dommage).


Le pauvre Manu, à chacune de ses interventions, des vols, encore des vols, bip, bip, bip...


Alain Minc, égal à lui-même, insupportable de suffisance.


MO n'est pas un homme de gauche revanchard, il explique son rapport à l'argent dans sa conférence Le rire de Démocrite, épisode 13 notament, où il évoque
Aristippe de Cyrène.


Ah ewa, je sens déjà que je te déçois, où est passée la fille pétillante, sensuelle et intelligente ? où, mais où ? :-)



Ewa 17/10/2011 15:38



Merci pour ce lien et vos conseils avisés, Axel. Dès aujourd’hui, je me lance dans une recherche des livres de Cynthia Fleury et de « Nouveaux chemins… » de 2008.



Thomas, arrête immédiatement cette manie de reprendre mes tics, mes paroles et de te moquer de moi! Je te préviens, tu seras censuré la prochaine fois par moi personnellement et pas par Grand
Censeur. C’est compris? Et concernant le bruit de fond insupportable, je suppose que c’est le prix à payer pour que la philosophie puisse descendre dans la rue et dans les galeries
commerciales. :~)




Axel 17/10/2011 12:20



Pour donner envie de lire « La fin du courage » de Cynthia Fleury j’en avais fait un petit
billet ici : http://aevigiran.over-blog.com/article-cynthia-fleury---la-fin-du-courage-50400886.html


Mais pour moi, « Les pathologies de la démocratie » est encore bien meilleur et
plus percutant. Cynthia Fleury avait été reçue aux « Nouveaux chemins de la connaissance » pour en parler à l’époque où l’émission ne durait que 30 mn (cela remonte à février
2008).


 


Amicalement


Axel



Thomas 17/10/2011 01:02



Une belle qualité d’écoute - Ewa 


Emmanuel Todd - pas mal également, même plus convaincant et virulent qu’Onfray ( lui ça va mais rien de spécial non plus )


"La Voie" d’Edgar Morin, notre maître à tous - sur  l’étagère, pas encore lue. 


Les petits films qui annoncent chaque sujet -  réussis et bien faits. 


Les bruits de fond - insupportables. 



Frédéric 16/10/2011 23:08



Et oui :)


A propos de réussite et d'anti-réussite, Onfray nous ouvre encore une fois une porte, dans la chronique que Marc avait pointée à l'époque de la joute avec Messire Yorrick d'Yquem : 


"Il n'est pas besoin d'espérer pour entreprendre, ni réussir pour persévérer."


http://mo.michelonfray.fr/chroniques/le-prix-de-la-gauche/



Ewa 16/10/2011 22:14



Je ne connaissais pas Cynthia Fleury. Moi aussi, je la trouve très intéressante, Frédéric. Merci pour ce lien. Dans cette interview sur RMC, elle parle du courage. Dans le monde du capitalisme
libéral centré sur le travail, le courage ce serait plutôt l’anti-réussite « volontaire« . Et en parlant de l’éthique du courage, Cynthia Fleury a prononcé quelques mots sur la mélancolie que
j‘ai beaucoup aimés :


 


« Chaque époque affronte à un moment de son histoire son seuil de mélancolie, nous sommes en train de le faire. 


La mélancolie c’est une chose magnifique qui était défendue par les philosophes, Aristote en premier. Et c’est terrible parce que c’est sans doute le plus grand rapport sensé au monde, toute
conscience un peu sensible est mélancolique, forcement.


 


Mais le problème de la mélancolie c’est que c’est une théorie de l’inaction, ça vous met à terre, par terre même, tout en vous donnant (et c’est là, où c’est sournois) le sentiment de
supériorité. Les mélancoliques pensent avoir une conscience supérieure du monde, et ça les met à terre tout de même.


 


Donc le courage, c’est intéressant parce que ça maintient un rapport mélancolique au monde, distancié, assez logique, et en même temps ça vous
laisse dans une théorie de l’action, du pari pour le monde, l’avenir et pour une certaine espérance. »


 


Au courage et à la mélancolie, j’ajouterais encore le rire. 



monica 16/10/2011 06:34



Vivre l'hédonisme éthique, c'est un combat quotidien.


Je pense que ce que nous propose Onfray c'est bien de reprendre courage.


Depuis que je lis ses livres, je me sens moins seule dans ce combat quotidien.


Ses interventions à la télé sont nécessaires. A chaque fois, j'ai le bonheur de voir que Michel Onfray est un des rares individus, dans cette société où beaucoup de citoyens baissent les
bras, à ne pas être devenu lâche.


Je ne le prends pas pour modèle. Il est ce que chacun d'entre nous est capable d'être ou de devenir si la peur de perdre son boulot n'existait plus.



monica 16/10/2011 06:23



Les petits combats de chaque jour...


Le ras-le-bol...


La fin du courage...


Ce n'est pas une découverte !


Mais le livre est certainement à découvrir.



Frédéric 16/10/2011 00:38



Belle découverte : Cynthia Fleury !



marc 15/10/2011 17:08



nos vidéos serons prêtes ce soir ou demain matin , un peu de patience , on manque te temps 


pour l’instant voilà au moins ça , bon visionnage !



cricriB 15/10/2011 16:42



Pour les "étrangers", il existe un soft qui permet de voir Pluzz.fr. Korben en avait parlé.. et le logiciel (sans virus, ni proxy, toussa) est dispo là : http://blog.you-test.ch/?p=266


;-) 


Pour l'émission en elle même, ça partait bien mais le bruit de fond (à cause du lieu) est proprement insupportable. J'ai l'impression que les invités sont eux aussi incommodés par le brouhaha
envirronant. Et c'est bien dommage. 



Giselle Poitras 15/10/2011 16:25



Je déplore le fait qu'au QUÉBEC  on ne puisse voir les émissions présentées sur


FRANCE 5. Pourquoi?  puisqu'on peut recevoir France 2, France 3 et les autres,


pourquoi pas FRANCE 5  Drôle de situation vous ne trouvez pas?


Merci pour ce magnifique site et j'espère que vous trouverai un moyen de nous le faire voir....



Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos