Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 11:03

 

raphael enthoven

Nous connaissons tous Raphaël Enthoven. Fils de, élégant philosophe aux nombreuses conquêtes féminines, émission quotidienne sur France culture jusqu'il y a peu et papiers dans Philosophie Magazine et Lire.

Grand intellectuel français, il est une référence incontournable en philosophie. 

 

  

 



Décidément, on se demande qui copie qui, car les lecteurs que nous sommes finissent par être toujours confrontés au même genre de livres, sur la forme tout du moins, parfois sur le fond. Nous vous présentons le nouveau recueil de textes de Raphaël Enthoven, dix-neuf chapitres à thèmes : Dieu, le Bonheur, l'Amour, la Folie, le Mensonge qui commencent tous invariablement par un aphorisme. N'ai-je pas déjà vu cela quelque part mais où donc ? Chez Frédéric Lenoir ? oui, chez Frédéric Schiffter ? oui... Une constante : l'importance que tous donnent à Nietzsche.

  

 

couv PSLe philosophe de service (seul texte inédit) ou le PS, comme post scriptum, ce que l'on ajoute à un texte tel une annexe, une idée qui n'a pas vraiment de corps. Le Post Scriptum philosophique remplace l'Intellectuel dans les médias et le vrai philosophe dans la recherche d'esprit. Que lui demande-t-on ? Quelques grammes de pesanteur dans un monde frivole, d'être un épouvantail que l'on agite et qui est capable de résoudre par quelques phrases les maux de notre société. Je reprends les propos de M. Enthoven à mon compte : Philosophe de Service, parce que je ne vaux rien.

   

De façon totalement subjective, je vous livre quelques sujets. 

Le Hasard. Parfois je le confonds avec le déterminisme, quelque chose qui nous fait dire "c'est le hasard...je n'y pouvais rien". Comme l'explique si bien Raphaël Enthoven, ce sentiment me vient de l'illusion que je suis le centre du monde. Ce qui arrive, mais enfin, c'est pour moi !!! Ah, la philosophie, il n'y a pas à dire, ça vous replace où vous devez être. 

Faisons un tour du côté de la Mélancolie. Les mélancoliques oublient les souvenirs à l'inverse des nostalgiques. La mélancolie est "le goût d'éprouver sur le mode de l'amertume le pur bonheur d'exister". Pourquoi pas ? Les choses passent, oui, mais ne disparaissent pas. Ce qui nous propulse dans une autre quête.

Le Bonheur. Savoir que l'on est heureux, c'est quelque part déjà ne plus l'être car c'est le vouloir "encore". Le Bonheur est triste puisque simple parenthèse entre deux amertumes. Est-ce une raison pour le bouder ? Certes, non. Il faut l'aimer malgré lui et lui pardonner d'être éphémère.

Parfois, le Hasard vient nous tirer de notre Mélancolie. L'Amour vient transformer quelques instants de vie en Bonheur. Dernier thème, donc...

L'Amour. Qui aime sans calcul ? Aimer par nécessité, est-ce mal aimer ? Aimer pour être aimé, est-ce toujours de l'amour ? Raphaël Enthoven ne répond pas à ces questions. Il les pose à chacun de ses lecteurs. Ce qu'il nous dit c'est que l'amour réclame des efforts et du courage. Que parfois, on est pris et surpris par le jeu de la vie : aimer pour de vrai sans rien demander en retour. Qu'importe les raisons, tomber amoureux est une victoire. J'en suis désolée mais je ne peux qu'être en désaccord avec ce petit texte de M. Enthoven car si tomber amoureux est à coup sûr une victoire, aimer implique une réciprocité. Qu'importe l'amour s'il ne peut être partagé ?  

                                                          

 

Le 27 mars 2011, Raphaël Enthoven était l'invité de Michel Grossiord dans l'émission C'est arrivé demain. Il y parle de son Philosophe de service. A écouter à partir de la douzième minute.

 

images   Cliquez sur l'image pour entendre Raphaël Enthoven

 Constance    


N'hésitez pas à nous laisser vos impressions sur ce livre, consultez également nos autres articles : Robert Misrahi , André Comte-Sponville, Guy Bedos 

Partager cet article

Published by quatuor - dans Goût des autres
commenter cet article

commentaires

marc 02/04/2011 11:21



"voyant" ça fait penser plutot a rimbaud et ses illuminations


 


mais tu vas pas te defiler si facilement cette fois ci


ton vieux poete mort faut que tu le traduis plus


je veux voir ce qu’il a si special pour etre si souvent sur ta cuisiniere


 


sylvie pourquoi tu incites docile ewa a la revolte ? c’est pas bien :)  bon week-end a toi aussi



Ewa 02/04/2011 10:45



J’arrive, moi aussi. Ma Chère Être, tu sais que je suis docile et je lis tout ce que tu me conseilles. Mais là, je me révolte, comme Sylvie, et je dis non! . Tu me pardonneras, mais j’ai un vieux
poète mort sur le feu. ;~). Concernant la qualité du PS, je te crois sur parole.


 


En revanche, j’apprécie beaucoup l’excellente émission de Raphaël Enthoven Les nouveaux chemins de la connaissance sur France Culture. D’ailleurs, cette semaine, il était question
d’Arthur Rimbaud; et ce qui m’a paru intéressant, c’est que tous les intervenants soulignaient la parenté et les ressemblances entre Rimbaud et Nietzsche qui pourtant ne se connaissaient pas.
Comme quoi, tous les chemins mènent à Nietzsche…


 


A défaut d’Enthoven, voilà une citation de… Friedrich ou Arthur?


« Le Poète se fait voyant par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens. Toutes les formes d’amour, de souffrance, de folie; il cherche lui-même, il épuise en
lui tous les poisons, pour n’en garder que les quintessences. Ineffable torture où il a besoin de toute la foi, de toute la force surhumaine, où il devient entre tous le grand malade, le grand
criminel, le grand maudit - et le suprême Savant! - Car il arrive à l’inconnu! Puisqu’il a cultivé son âme, déjà riche, plus qu’aucun! »



constance 01/04/2011 20:11



Bonjour Sylvie,


 


Alors, là, si on arrive plus à vous convaincre ! Nous pouvons peut-être éviter à certains d'entre vous un achat inutile (mais je ne peux quand même pas lui enlever son talent dans la
formule).


 


Bon week-end à vous également.



Sylvie 01/04/2011 16:12



Bonjour cher Quatuor, j'ai lu F Lenoir et F Schiffter mais Enthoven là je ne peux pas, il m'apparaît comme l'illustration du sophiste : toujours une belle citation, la voix parfaitement placée,
mais je cherche le philosophe et ne le trouve pas :))


Je vous souhaite un bon week end et de plaisantes lectures.



Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos