Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 14:00

 

Michel Onfray était l'invité de l'émission Et Dieu dans tout ça

- le magazine de philosophie et de religions sur La Première (RTBF) -

le 17.04.2011 :  

 À quelle révolution pense l'Occident aujourd'hui ?


La première partie de l'émission est consacrée à Michel Onfray (de la 4e à la 20e min.)

 Philosopher comme un chien ? 

  

onfray-studio-radio-copie-1.jpg 

Cliquez sur la photo pour écouter l'émission

Notre resumé :

Les thèmes principaux de cette interview sont les relations étroites entre la philosophie et la religion et la philosophie et la politique.

Selon Michel Onfray, la religion est l’ennemi de la philosophie qui fut trop longtemps au service de la religion. Le philosophe devrait être celui qui démonte les religions; le « bon » philosophe, c’est le philosophe athée. Et pourtant, les vrais philosophes athées étaient toujours en minorité, oubliés ou mal connus, comme Meslier, d’Holbach, Feuerbach. Même aujourd’hui, contrairement à ce qu’on pourrait penser, la plupart des philosophes sont agnostiques, avec un fort penchant pour l’éthique chrétienne. On assiste même au retour des religions : maintenant « la vérité est musulmane ».

La philosophie ne peut pas faire l’économie de la politique. Tout ce qui constitue l’objet de la philosophie touche à la politique. Onfray distingue deux sortes de philosophes en fonction de leur relation avec la politique : des conseillers du prince et des rebelles. Il se revendique bien sûr de ce dernier lignage. Entrer dans l’insurrection, déranger, inquiéter, interpeller - est propre au philosophe. Onfray parle de son besoin de s’engager dans la politique concrète, mais en tant que citoyen actif, non politicien; de son attachement à la gauche libertaire, proudhonienne (faire la révolution sans prendre le pouvoir), à l’anarchie positive, sans violence.  Enfin, il parle des révolutions passées et celles d’aujourd’hui dans les pays arabes, et des risques de leur dénaturation, transformation en nouvelles dictatures et mafias.


Présentation de la radio belge francophone :

" Philosopher est souvent considéré comme un exercice en vase clos qui consiste à pérorer à perte de vue sur des sujets d’une totale inactualité… Pourtant, réfléchir sur le monde comme il tourne peut avoir aussi des accents très concrets et, pour tout dire, très politiques. La pensée occidentalede pointe d’aujourd’hui veutd’abord retisser du « lien social ». 

" Qui est vraiment Michel Onfray ? Côté pile, un homme pressé, tout de noir vêtu, qui court les plateaux de télé hexagonaux pour s’y disputer avec les grands de ce monde et d’éminents représentants de l’univers médiatico-intellectuel parisien. Côté face, un garçon affable avec qui il est possible de prendre tranquillement un café tout en devisant gaiement de l’époque où Bruxelles était le refuge des anarchistes de toute l’Europe.… Et au final, reste une énigme : qu’est-ce qui intéresse vraiment ce boulimique de l’écriture (soixante livres en 20 ans !) qui est aussi bien capable de s’attirer les foudres de « l’Eglise freudienne » en deux coups de cuillère à pot que de professer sans faiblir son crédo d’athée impénitent ou encore de confesser à qui veut l’entendre son amour de la bonne chère ? En tout cas, Michel Onfray prêche d’exemple ; que ce soit dans sa petite ville d’Argentan ou à Caen où il a fondé voici près de dix ans une « Université populaire » qui ambitionne de mettre le savoir à la portée de tout un chacun pour pas un rond. L’enfant terrible de la philosophie française était en Belgique il y a quelques jours pour le Festival « Escales » qui s’est tenu à Wavre et à Louvain-la-Neuve. L’occasion pour nous de le convier à un petit exercice de philosophie qui a très vite viré à gauche toute."

      Ewa - Constance    

Partager cet article

commentaires

marc 14/05/2011 10:39



voila un lien sympa pour ceux qui ne le connaissent pas et ne comprennent pas toujours certains messages ni l'articles sur les autres blogs


http://banquetonfray.over-blog.com/article-frederic-schiffter-et-sa-philosophie-sentimentale-2-65065667.html



monica 13/05/2011 17:27



Bon week end à toi Ewa



Ewa 13/05/2011 13:19



Un tango de Roxanne pour notre danseuse étoile. Bon week-end, Monica! Bises!


http://www.youtube.com/watch?v=wHjBdggzh3o



(Fais le copier coller si ça ne fonctionne pas directement)




constance 11/05/2011 08:27



Très cher Lagrange,


 


Je me réjouis de vous inspirer par procuration. Que voulez-vous, quitte à être enfermée dans l'odeur des vieux livres, je préfère la supériorité et le talent. Je m'en vais réfléchir à vos
aphorismes et vous répondrez chez vous :)


 


Mes chéries, "j'ai tellement besoin d'amour, de tes bras, de ta voix de velour". Pas tant que ça, non, les filles ? Et Dieu dans tout ça ?



monica 11/05/2011 07:59



Quentin (c'est mon petit neveu), s'il te plaît, un peu de tenue ! Tu sais bien que je n'aime pas la guerre, ça fait toujours trop de victimes parmi les civils, et notamment les enfants et les
personnes âgées.


Retourne à tes examens. Le BTS c'est important. Tu auras un métier qui te permettra de t'acheter des bons livres, et, qui sait, de devenir un intello qui ne se la pète pas, comme Ewa.


Veuillez l'excuser, braves gens !



élève de BTS 11/05/2011 07:49



Moi, j'aime bien que les intellos qui ne se la pètent pas fassent la guerre aux intellos qui se la pètent.


Entre nous soit dit, Brigitte fait honneur aux femmes.



monica 11/05/2011 07:22



Mamie,


J'en raffole de Brigitte ! trop bien !



Lagrange 11/05/2011 05:32



@ Ewa

Merci pour l'accueil.

@ Monica

Merci pour votre message, j'ai dû extrapoler avec mon vécu, en tout cas s'il ne l'a pas dit, il le devrait, je lui cède les droits d'auteur. Pour mon blog, sûrement un problème technique.

@ Constance

C'est animé chez vous :-) Merci pour la citation du vieux Friedrich, elle m'a d'ailleurs inspiré.



mamie 10/05/2011 23:31



Ionesco, tu mérites la censure. Tu veux la guerre? Tu vas le regretter! Pour le moment, j’ai sommeil et mon stock de roquettes est épuisé, il ne me reste que Brigitte.  :~x


http://www.youtube.com/watch?v=NDchKlVQZ4A&feature=related



ionesco 10/05/2011 23:02



mamie emma  , a part que t’aimes pas de romans a l’eau de rose , que t’es aimee (et comment ! alf !)  pas complexee (ou tu le caches bien ;) pas fille d’un paysan ,  pas mariee ,
sans enfants et que tu habites l’une de la plus grande province paris  


a part ça  tout correspond  :x


ionesco



monica 09/05/2011 13:10



Oh là  là ! Mamie Lucette ! Il faut donc aller sur le blog du philosophe sans grandes qualités !


Mais je m'y ennuie, moi. Il n'y a que des bons bourgeois qui n'aiment pas les femmes de ménage sur ce blog. Et moi, faire le ménage ça m'aide à réfléchir car ça active mes neurones de bouger avec
mon balai, ma serpillère et mon seau.


Que veux-tu, c'est ainsi. Mon grand père me l'a toujours dit : il faut de tout pour faire un monde, mon p'tit bec (c'est comme ça qu'il m'appelait mon pépé). Sois fière de ce tu deviendras si ta
conscience te laisse en paix.


C'était un sage mon pépé. Heureusement, ma conscience me laisse tranquille.


Mais le philosophe en question ? Lui aussi, il dort sur ses deux oreilles... Mai peut-être qu'il n'en a pas, lui, de conscience... Ah ! Si mon pépé était encore là, il me le dirait !



mamie Lucette 09/05/2011 10:33



A propos d’une lettre de mamie  (genre épistolaire)


 


Mes chers enfants,


Vendredi dernier, j’ai envoyé un message pour philosophe Rikiki, mais, sûrement à cause des problèmes techniques, mon commentaire n’a pas pu apparaître sur son blog. Alors, en sachant à quel
point ma sagesse incommensurable pourrait être utile à Monsieur Rikiki - je vous prie, mes enfants, de publier ces mots sur votre blog, où il y a décidément moins de bug. 


Votre mamie Lucette 


 


Voici mon message posté juste après les propos de ce magnifique animal à cornes Le Marquis de l’Orée. Que Dieu le bénisse!


 


D’ailleurs, il n’y a que les Rhinocéros au Palais de Biarritz. 


Les Bérengers (s’il en reste) n’y mettent pas les pieds.


 


Lucette de St-Jean-de-Luz


http://lephilosophesansqualits.blogspot.com/2011/05/frime-et-vacuite.html#comments



Ewa 09/05/2011 10:25



Bienvenue à un nouveau visiteur-blogueur Lagrange!



monica 08/05/2011 09:00



Lagrange, j'ai essayé de laisser un commentaire sur votre blog, en vain.


C'est pourquoi je vous l'écris ici pour répondre à votre commentaire sur Freud : "Je ne crois pas que Michel Onfray pense que l'on ne peut psychanalyser que soit même. Il nous apprend que des
philosophes de l'antiquité connaissaient les soins des bleus à l'âme par l'écoute de la parole de l'autre. Il prône une psychanalyse post-freudienne, et je lui donne entièrement raison."


Au plaisir



constance 07/05/2011 21:29



Vous êtes trop peu sûr de vous. Mais je crois qu'à chaque nouvelle rencontre d'une constance au travers d'un livre, vous ne pourrez vous empêcher de penser à cette petite devinette. Vous
tenterez alors votre chance :)


 


Votre image du rêveur me fait penser à Zarathoustra, "cette coupe aspire à se vider de nouveau et Zarathoustra aspire à redevenir homme. Ainsi commença le déclin de Zarathoustra". Restez tel que
vous êtes. 



Lagrange 07/05/2011 20:46



Pour les devinettes, je suis nullissime et puis ça me fait flipper depuis l'enfance avec ces histoires de sphinx et d'oedipe, j'ai peur de mal répondre, sûrement, et de me faire dévorer, j'avais
le même problème à l'école, lorsqu'une question fusait, je baissais la tête dans mes bouquins.

Je suis juste un rêveur qui descend de sa montagne-souche sans trop de sagacité.

Lorsque je trouve une jolie fleur, je la contemple et lui dis qu'elle est jolie sans me poser plus de questions.



constance 07/05/2011 18:01



Très cher Lagrange, je me perds souvent dans l'antre de la philosophie. Constance, dans certaines cultures, à chaque âge correspond un prénom. Ce prénom m'a choisie, assemblage de
coïncidences mais un livre a scellé ce choix : trouverez-vous lequel ?



Lagrange 06/05/2011 05:57



Onfray est un bon passeur de savoir et un bon orateur qui donne envie d'aller plus loin.


Pour m'avoir réconcilié avec la -vrai- philosophie et amené à lire Pierre Hadot, que 10 000 pétales de roses guident ses pas tous les matins, quant à vous, Constance, – quel joli prénom - qui
êtes venue me voir dans mon blog-antre nihilosophique, je vous offre cet aphorisme-citation tout chaud sorti de mon intelligence païenne :


"Depuis la nuit des temps la vérité fût un rapport de force, la défiance des esprits libres envers l'université française est très prégnante et devrait nous mettre en alerte, les scribes et les
clercs étant "avant tout des producteurs d'ordre et de catéchismes, de réductions et de simplifications à l'usage des masses" comme le dit Onfray dans Cynismes."



un épicurien 03/05/2011 22:51



Brillant et encourageant, comme à son habitude.


Cet homme est réélement motivant.



Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos