Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 11:28

 

 france culture podcasts onfrayDu 25 juillet au 26 août 2011, France Culture diffusait les conférences de Michel Onfray données en 2010-2011 dans le cadre de l’UP de Caen :

Contre-histoire de la philosophie - 9e année - Le freudisme hérétique : Otto Gross, Wilhelm Reich et Erich Fromm


Si vous n’avez pas pu suivre des cours diffusés cette année, ou si vous voulez revenir sur le sujet qui vous intéresse plus particulièrement et réécouter quelques conférences de votre choix - nous vous proposons un résumé de la diffusion estivale des 25 conférences. 

En fonction de vos besoins, vous pouvez cliquer sur :

- titre de la conférence - vous y trouverez l’article complet concernant cette conférence publié sur notre blog le jour de sa diffusion (podcast, réécoute et synopsis)

- podcast - vous découvrirez les podcasts Google Reader auxquels notre blog est abonné. Ils ont une durée de vie « illimitée ». Vous pouvez aussi les enregistrer sur votre ordi en faisant un clic droit, puis cliquant sur « enregistrer sous… » dans la fenêtre qui s’ouvre.

- réécoute - vous serez dirigés vers le site de l’émission Conférences de Michel Onfray. Ce lien est temporaire et la durée de sa validité dépend de France Culture.

- synopsis - ce lien vous envoie vers le synopsis de la conférence qui se trouve sur le site officiel de Michel Onfray. Les mêmes synopsis, mais avec la mise en page plus compacte, resserrée, sont à votre disposition sur notre blog dans chaque article complet.


Nihilisme rien


  1/ LE SIECLE DU NIHILISME  - 25.07.2011

     Podcast       Réécoute      Synopsis


    

confer fr c - gross journal


   2/ OTTO GROSS ET LA GAUCHE FREUDIENNE - 26.07.2011

       Podcast       Réécoute      Synopsis


 

confer fr c - gross rev anarch


   3/ VIE ET MORT D'UN ANARCHISTE - 27.07.2011

      Podcast       Réécoute      Synopsis


 

conf. fr c otto-grossconf fr c nietzsche


  4/ FREUDIEN ET NIETZSCHÉEN DE GAUCHE - 28.07.2011

      Podcast       Réécoute      Synopsis


 

    question rouge


   5/ QUESTIONS - REPONSES 1/4 - 29.07.2011

       Podcast       Réécoute          


 

révolution sur le divan


      6CÉLÉBRATION DU DÉGÉNÉRÉ - 01.08.2011    

         Podcast       Réécoute      Synopsis


 

ottogross


        7/ LE MATRIARCAT : UN PARADIS PERDU - 02.08.2011

              Podcast       Réécoute      Synopsis


 

 

WReich


   8/ LE PROGRAMME EXISTENTIEL DE WILHELM REICH - 03.08.2011

        Podcast       Réécoute      Synopsis


 

conf fr c reich et freud


     9/ FREUD, UN DROIT D'INVENTAIRE 04.08.2011

         Podcast       Réécoute      Synopsis


 

 

question rouge


     10/ QUESTIONS - REPONSES 2/4 - 05.08.2011

            Podcast       Réécoute      


 

 

conf fr c reiche rose


  11/ LES NÉVROSES DES ÉCONOMIQUEMENT FAIBLES - 08.08.2011

       Podcast       Réécoute      Synopsis


 

conf fr c reich orgasme


  12/ LA FONCTION DE L'ORGASME - 09.08.2011

        Podcast       Réécoute      Synopsis


 

 

conf fr c wilhelm-reich-brian-forrest


 13/ UNE POLITIQUE DE LA LIBIDO - 10.08.2011

       Podcast       Réécoute      Synopsis


 

 

conf fr d reiche livres


 14/ DÉCONSTRUCTION DE LA HORDE FREUDIENNE - 11.08.2011

       Podcast       Réécoute      Synopsis


 

 

question rouge


 15/ QUESTIONS -REPONSES 3/4 - 12.08.2011

       Podcast       Réécoute          


 

 

conf fr c reich ecoute


 16/ VIVRE UNE VIE BONNE ET HEUREUSE - 15.08.2011

       Podcast       Réécoute      Synopsis


 

 

conf fr c fromm couleur


 17/ ERICH FROMM ET LA PSYCHANALYSE HUMANISTE - 16.08.2011

      Podcast       Réécoute      Synopsis


 

conf fr c frommconf fr c fromm freud


 18/ PSYCHOPATHOLOGIE DE SIGMUND FREUD -  17.08.2011

      Podcast       Réécoute     Synopsis


 

fromm erich


 19/ DECONSTRUCTION DE L'ANALYSE FREUDIENNE - 18.08.2011   

      Podcast       Réécoute      Synopsis 


 

 

question rouge


  20/ QUESTIONS -REPONSES 4/4 - 19.08.2011

         Podcast       Réécoute     


 

 

FrommErich AvoirOuEtre 1978 1


  21/ L'EMPIRIQUE ET LE TRANSCENDANTAL - 22.08.2011

        Podcast       Réécoute     Synopsis


 

 

confr fr c fromm crise psy


  22/ MORT DE LA PSYCHANALYSE ? - 23.08.2011

       Podcast       Réécoute      Synopsis 


 

 

conf fr c fromm marx


  23/ FREUD REVU ET CORRIGE PAR MARX - 24.08.2011

       Podcast       Réécoute      Synopsis 


 

 

conf fr c detournee-statue libertéconf fr c freud tableau


  24/ ELOGE DE LA PSYCHANALYSE AMERICAINE - 25.08.2011

       Podcast       Réécoute     Synopsis


 

conf fr c lacan


  25/ APPENDICE LACANIEN - 26.08.2011

       Podcast       Réécoute      Synopsis 


 

 

« La psychologie, en tant que discours sur l’âme, subit la funeste attraction de l’affabulation freudienne depuis un siècle. Le freudisme a coagulé un certain nombre de découvertes effectuées par des scientifiques modestes de son temps : la signification des rêves, le sens des lapsus ou des actes manqués, la psychopathologie de la vie quotidienne, l’existence d’un inconscient psychique, la thérapie par la parole, voilà autant de découvertes attribuées au seul génie de Freud. Les historiens (sérieux) de la psychanalyse ont montré combien le docteur viennois devait nombre de ses prétendues trouvailles à des chercheurs renvoyés par ses soins dans l’inconnu. Sigmund Freud a réussi un coup d’État philosophique en imposant sa discipline grâce à l’organisation sur le mode militaire d’une prise du pouvoir viennois, autrichien, européen, américain, puis planétaire. […]

La psychanalyse passe désormais pour la seule et unique invention de Sigmund Freud alors qu’elle a existé avant lui (on l’a vu : Josef Breuer et Pierre Janet), pendant lui (Gross, Adler, Jung, Reich, Ferenczi, Abraham, et dizaines d’autres contemporains très actifs), après lui bien sûr…[…]

La psychanalyse freudienne (bien que dans les textes et la pratique homophobe, phallocrate, misogyne, politiquement conservatrice, opposé à toute libération sexuelle, du côté des régimes autoritaires seuls capables de contenir les revendications pulsionnelles de la foule qu’il faut dompter) a bénéficié d’un immense malentendu avec Mai 68 qui, via la gauche freudienne (Reich et Marcuse entre autres figures), a donné l’impression d’être une discipline émancipatrice, libertaire, féministe, progressiste, rationnelle… »

Michel Onfray, Manifeste hédoniste, Éditions Autrement 2011, p.17-19 

_________________ 

Ewa - Marc     


26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 11:15

 

Du 25 juillet au 26 août 2011, France Culture diffuse les conférences de Michel Onfray données en 2010-2011 dans le cadre de l’UP de Caen :

Contre-histoire de la philosophie - 9e année - Le freudisme hérétique : Otto Gross, Wilhelm Reich et Erich Fromm

__________


25/ APPENDICE LACANIEN - 26.08.2011

france culture podcasts onfray

 

Cliquez sur le logo (le podcast pour ceux qui naviguent avec Google) 

 ou  ici (pour ceux qui préfèrent d'autres navigateurs)



 

conf fr c lacan    SYNOPSIS :

1./ QUI EST LACAN ?

1) Venu de Maurras qu’il a rencontré  - Participe avant-guerre à des réunions maurassiennes   -  Méprise le Front Populaire   - Rédige en 1938 « La Famille » pour L’Encyclopédie française pour défendre la famille traditionnelle. 

2) Hostile aux Encyclopédistes

3) Anti-parlementariste

4) Fasciné par Léon Bloy

5) Signifie son mépris des Résistants dont il fait des « irresponsables ».

6) S’affiche en même temps avec des pétainistes dans un restaurant de  marché noir

7) Se marie à l’église

8) Inscrit sa fille Judith dans une école catholique

9) Lui fait faire sa communion

10) En 1953 : souhaite rencontrer Pie XII pour envisager un compagnonnage psychanalyse /catholicisme  - La rencontre privée n’eut pas lieu, mais il est allé à une audience publique

11) Mai 68 le voit toujours maurassien, opposé à la révolte

12) Mai profite opportunément de Mai pour prendre le train de l’histoire en marche  - Rôle de son gendre Jacques-Alain Miller.


2./ LE LACANISME

1) Succès des Ecrits dans les années 70.

2) Paris, donc la France, devient le lieu de la renaissance du freudisme orthodoxe  - Ce qui explique que la France soit terre de psychanalyse

3) On parle d’une relecture de Freud

4) Freud, L’analyse profane (XVIII.9) :  - Que se passe-t-il entre le patient et l’analyste ?  - « Il ne se passe entre eux rien d’autre que ceci : ils se parlent ».

5) Lacan fait de cette logothérapie une passion française

+ Version transcendantale de la psychanalyse viennoise

+ Une partie de son succès :   a) Les références philosophiques :   - L’androgyne et Banquet de Platon  -La loi et la Critique de la raison pratique de Kant   - Domination/servitude dans la Phénoménologie de l’esprit de Hegel   - La métaphysique et la phénoménologie de Etre et temps de Heidegger  - L’anthropologie structurale de Lévi-Strauss  b) Les mathématiques contemporaines :   - Les nœuds borroméens  c) La littérature :   - Les romans de Sade   - L’Ulysse de Joyce   - L’œuvre de Bataille  d) La caution de l’ENS   - L’appui d’Althusser


3./ LE LACANISME DANS SES ŒUVRES PRATIQUES

A./ LACAN

a) Le personnage extravagant :  - Le dandy surréaliste  - Les séances ultracourtes

b) La revendication de la maîtrise, la défense de la servitude :  - Le mépris des patients, voire les coups       - L’usage cynique de l’argent


B./ LE CAS

a) Un cas concret :  - L’équivalent des histoires d’analyse freudiennes  - Pierre Rey, 1988, Une saison chez Lacan.  - Un « récit »  - Comme Les mots pour le dire de Marie Cardinal, le livre compte pour la légende :

1. Pierre Rey, beau, jeune  - Collectionne les aventures d’un soir  - Joue au casino, engloutit des fortunes  - Vit la nuit  - Peintre, ancien élève des beaux-arts  - Dirige Marie-Claire à 33 ans  - Après avoir chroniqué la vie mondaine et parisienne dans Arts et spectacles et Paris Jour  - Dispose d’une voiture avec chauffeur  - Entre dans un magasin de chaussures, ressort avec la vendeuse

2. Appelle Lacan qui lui demande ses raisons  - « ça ne tourne pas rond »   - 10 années d’analyse  - Le prix d’une séance selon cet homme riche : « exorbitant »  - Ne donne pas le tarif mais parle de 3 billets – des Pascal à 500 francs donc  - 200 euros aujourd’hui : chaque jour… pendant dix ans…  - Trouvera des sommes considérables pour payer son analyse  - « M’eut-il demandé de le rejoindre aux antipodes pour une entrevue de vingt  secondes à dix millions, j’aurais trouvé l’argent et j’y serais allé »

3. Raconte ses amis, ses amours, ses rencontres, ses conquêtes  - ses relations avec un ami psychanalyste avec lequel il boxe, sort le soir, mange, parle, dîne, joue à la roulette russe et en mourra.

4. Abandonne le journalisme pour trouver de l’argent   - Ecrit des best-sellers chez Laffont   - C’est l’époque de : Papillon et Le Parrain qui se vendent par millions   - 1972, publie Le grec, un roman inspiré d’Onassis   - Puis La veuve (inspiré de Jackie Kennedy)  - Palm Beach, Sunset, Bleu Ritz, etc… 


C./ LE PARLER LACAN

1. LE SABIR :

a) Se met à parler de lacan…  - Mélange description de plages, de St Tropez, de côte ouest, d’Irlande  - Et de :  « Quoi du sien, lorsqu’on sait qu’en cette dialectique, figé par la définition dans le non-agir, il tient la place du mort où la vie même se dérobe ? »  - Cf.  789 néologismes de Jacques Lacan édité par  « L’Ecole lacanienne de psychanalyse ».

b) Séances de lecture avec son ami lacanien,   - Ne comprend rien, mais estime la chose trop profonde pour lui…  - Il faut l’initiation…

2. LE CALEMBOUR

a) Le calembour comme méthode CF. Psychopathologie de la vie quotidienne de Freud.   - Destruction de la méthode classique :  - Dialogue, dialectique, sophistique, rhétorique, logique

b) Création d’une autre logique :  - Héritée du cadavre exquis ou de l’automatisme théorisé par Breton.

3. LA NUMEROLOGIE :

a) Rey écrit une pièce de théâtre baroque, kitsch :  - Un homme parvient au seuil des abysses à une profondeur de « 63 mètres 27 »  - L’ami psychanalyste demande pourquoi 63 et 27   - Pas de réponse   - Un mois plus tard, les deux hommes se gênent dans la porte d’un restaurant   - Le psy, à Rey : « Merde, qu’est-ce que tu es grand… Combien tu mesures ? »  - Réponse : « 90 »  - L’analyste : « 63 et 27, ça fait combien ? ».

b) Serveuse de bar analphabète, 40 ans  - Perd son travail pour cause d’évanouissements réitérés sans raison  - Explique sur le divan que chaque dimanche, elle joue au tiercé  - Un jour : rêve d’une combinaison 4, 4 et 9  - A 15 ou 18 mois, a subi un traumatisme  - Sa mère la cajole,  - Arrive un amant avec un manteau blanc qu’elle étale sur le lit  - L’amant se fait pressant, l’enfant crie, la mère la pose sur le manteau  - L’enfant défèque, la mère se met en colère :    - « Elle a fait caca sur la manteau neuf »  - caca/neuf, donc 4, 4 et 9…  -  Or caca n’égale pas quatre plus quatre…

4. LES LETTRES :

a) Rey convoque le Cours de linguistique générale de Saussure (1905)  - Contemporain de la création de la psychanalyse par Freud à Vienne  - « Deux moments clés de l’histoire de la pensée. La vis, l’écrou ».  -Lacan fut l’homme de cette rencontre      - Cf. « L’inconscient est structuré comme un langage »  - D’où les jeux de mots, les calembours à effets thérapeutiques

b) Exemples avec Pierre et Rey :

1. Avec le prénom, Pierre :  - Investir dans la pierre  - Possibilité, pour la mère, de bâtir son église sur cette pierre      - Avoir une pierre autour du cou  - Pouvoir jeter une pierre si l’on n’a pas péché  - Jeter la première pierre

2. Avec le patronyme :  1. Nom des ancêtres pèlerins de Compostelle  - Ils se regroupaient pour éviter les pillards en route  - Arrivant à 1 000 ou 2 000, tous couraient  - Le 1er arrivé qui touchait la statue du saint était proclamé « Rey »  2. D’où : Rey est un bon coureur…  - Fatalité du signifiant  3. Théorie de Rey :  - « Dès lors qu’elle l’investit, la lettre est maître de l’être, en quoi s’abolit à son tour l’être devenu lettre »

5. LES REVES :

A./ UNE LECTURE LACANIENNE :

a) Reste d’un rêve au moment du réveil :  - « Anthony Quinn s’est penché par la fenêtre » :  - le lacanien lit d’abord : « An Two, ni Quinn »  - il déchiffre : « An Two (« an » en français, « two » en anglais, c’est (sic) « l’An deux » du « O soldats de l’An Deux »). Le rêve me renvoie donc (sic) à un événement qui se déroula lorsque j’avais deux ans, dans l’An Deux de mon âge. Mais – pourquoi pas ?- ce pourrait être aussi bien (sic) à Victor Hugo, qui ferait alors (sic) référence à mon « moi victorieux » (« Victor Ego » (sic)) ou (sic) à mon père, et de mon père à la loi, de la Loi à ses représentants, de ses représentants à la liberté, de la liberté à la prison, de la prison à un blocage psychique, du blocage aux barreaux, des barreaux au métal, du métal au papier, du papier à l’écriture, de l’écriture à moi-même, etc (sic) »…  - La comptine comme discours de la méthode lacanien…

b) Pierre Rey poursuit :  - « De métaphore en métonymie, de glissement en condensation, jamais épuisée, la règle du système, pour qu’il fonctionne, est de rester toujours ouvert ».   - Travaux pratiques :   - « Demeurent les deux dernières syllabes de « Anthony Quinn »  - « ni quinn ». Toujours sans essayer de décoder (sic), mais s’imposant à moi malgré moi, j’y entends « Ni », première partie du diminutif du nom de ma mère, et Quinn  – à lire  (sic) « queen », en anglais, la reine, la reine mère. Mais cette « reine » de « Queen », aussi bien, peut s’articuler autour du « Rey-roi » de mon nom  – en quoi, selon que je l’accepte ou que je le refuse  (sic), le sens général de la lettre, partant  (sic), de la totalité de mon rêve, sera modifié ».   - Chacun comprendra que l’inconscient parle plusieurs langues,  - Celle qui facilite le meilleur jeu de mots  - Quels que soient les labyrinthes empruntés, on se retrouve toujours face à sa mère…

c) Suite et fin de l’auto-analyse :  - « Pas davantage, rien ne n’empêche (sic) de relier le « Quinn » au « s’est » du « s’est penché » qui lui fait cortège, ce qui donnerait (sic) « Quinn-s’est », c’est-à-dire, avec l’aide d’une minuscule altération phonétique  (sic !), « Quinn-cé », « coin-cé » (sic) –une fois de plus (sic), pourquoi pas (sic) ? Compte tenu de la mise en garde qui précède, chacun pourra jouer à faire toutes les associations qu’il lui plaira sur le « s’est penché par la fenêtre » qui achète la phrase ». 

d) Et la chute : « A un détail près : ce ne sont pas les miennes »

B./ UNE LECTURE NON LACANIENNE :

a) La présence d’Anthony Quinn ? 

b) Pierre Rey fut l’auteur d’une pièce intitulée La mienne s’appelait Régine  - Créée au Théâtre de l’œuvre avec Pierre Dux  - Avec Léonie Cooreman plus connue comme Annie Cordy

c) Cette pièce est devenue un film aux USA, Regina Roma (1982)  - Avec Ava Gardner et Anthony Quinn

d) Pas besoin de convoquer Saussure, Freud et Lacan   - Pour déboucher sur le nom de la mère…

6./ LES ACTES (1)

a) Pierre Rey propose une définition de savoir à Lacan :   - « Voir le ça »  - Lacan : « Je ne puis l’accepter »

b) Une voisine, antiquaire blonde, s’est faite voler une  « canne d’ébène noire au pommeau d’argent ciselé ».   - Un client de Lacan habillé en dandy est le voleur  - Pierre Rey sollicite Lacan pour qu’il intervienne   - Il raconte l’histoire et conclut : « on a volé la canne »   - En mangeant la dernière syllabe : « on a volé Lacan »…   - « En volant la canne de l’antiquaire, il est possible d’avancer que le muscadin, par le truchement de son larcin, cherchait à s’approprier Lacan. Ses biens, son phallus (sic !) et son nom, représentés soudain par un glissement de signifiants où Lacan, se réduisant à la phonétique de ses deux syllabes (la-can’), se métamorphosait, métaphoriquement, en objet de son désir : avoir la canne, être la canne »…   - Or (mo) Lacan n’est pas la canne…   - « ne » scotomisé…

7./ LES ACTES (2)

a) Rey travaille dans une radio pour donner la parole à Françoise Dolto  - Fasciné par elle, craint son regard  - Donne une preuve de son génie à l’antenne :  - Elle converse avec un enfant de 7 ans qui se plaint   - Son frère cadet de 3 ans embête tout le monde  - Fait pipi au lit,  - Pleure  - Contraint sa mère à se relever la nuit  - Fait des choses spécialement pour lui nuire :  - Se ronger les ongles par exemple  - Explication de Dolto :   - « Eh bien, Marc, toi tu dois cesser de ronger ton frère »

b) Dolto met Rey dans l’embarras :  - Lui demande : « Est-ce que je vous plais ? »…   - Elle ajoute : « Comme femme »…  - Commentaire de Rey :  - « Tout désir n’est que la métaphore du désir premier relié à l’évidence à la culpabilité de l’inceste. Or, ce désir ne s’articule pas sur la pulsion, mais dérive du signifiant de l’objet qu’il désigne, le mot « mère ». Car avant d’être un objet de désir, « Mère » est un signifiant et reste un signifiant : désir d’un signifiant »…


CONCLUSION

a) 10 années d’analyse.  - 3 000 séances (600 000 euros)

b) Bénéfice existentiel :  - Il peut enfin rentrer dans une échoppe à St Tropez, Cannes, etc  - Et demander sans angoisse :  - « Deux baguettes, je vous prie, six yaourts et un paquet de beurre »

c) Pierre Rey : « L’avouer aujourd’hui me fait sourire : je suis toujours aussi phobique. Mais entre temps, j’ai négocié avec mes phobies » (77)…

d) Selon  Mme Roudinesco,  Jacques Lacan. Esquisse d’une vie, histoire d’un système de pensée :  - « Au bout de trois mois, le patient allait mieux. Ses symptômes phobiques avaient disparu » (501)…


BIBLIOGRAPHIE

- Pierre Rey, Une saison chez Lacan, Robert Laffont 

- Bernard Sichère, Le moment lacanien, Grasset

- Lacan, Le triomphe de la religion, Seuil

- Maria Pierrakos, La "tapeuse" de Lacan. Souvenirs d'une sténotypiste fâchée. Réflexions d'une psychanalyste navrée, L'Harmattan

- Gérard Haddad, Le jour où Lacan m'a adopté, Grasset

- François George, L'effet 'Yau de poêle. De Lacan et des lacaniens, Hachette

- Marc Reisinger, Lacan l'insondable, Les empêcheurs de penser en rond

- François Roustang, Lacan. De l'équivoque à l'impasse, Editions de minuit

- Elisabeth Roudinesco, Jacques Lacan. Esquisse d'une vie, histoire d'un système de pensée, Fayard

- 789 néologismes de Jacques Lacan, EPEL

Marc   

25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 11:15

 

Du 25 juillet au 26 août 2011, France Culture diffuse les conférences de Michel Onfray données en 2010-2011 dans le cadre de l’UP de Caen :

Contre-histoire de la philosophie - 9e année - Le freudisme hérétique : Otto Gross, Wilhelm Reich et Erich Fromm

__________


24/ ELOGE DE LA PSYCHANALYSE AMERICAINE - 25.08.2011

 

france culture podcasts onfray

"Freud défend sa vision contre une société américaine revendiquant une pluralité des psychanalyses et notamment un droit de regard de la communauté scientifique sur ce métier, qualifié par certains de « charlatanisme freudien »."

Cliquez sur le logo (le podcast pour ceux qui naviguent avec Google) 

 ou  ici (pour ceux qui préfèrent d'autres navigateurs)


conf fr c freud tableauconf fr c detournee-statue liberté

SYNOPSIS :

1./ ELEMENTS DE LANGAGE FREUDIENS

a) Critique de la psychanalyse américaine : chez Freud. On disait qu’elle était  1. Plus efficace  2. Moins chère – gratuite ou remboursée  3. Soucieuse d’effets pratiques concrets

b) Alors que la psychanalyse viennoise :  1. Persistait dans le registre transcendantal  2. Conceptuel  3. Mythologique  4. Lyrique  5. Littéraire  6. Théorétique : sans souci de guérir le patient   7. Tendue vers le progrès de la dite science freudienne.

 

2./ FREUD ET LES AMERICAINS

a) Freud déteste les Américains :  - Bavards  - Hypocrites  - Prudes  - Matérialistes  - Incultes  - Plusieurs fois : « Sauvages » (Lettre à Arnold Zweig, 10 juillet 1935)  - Obsédés par l’argent

b) Le même Freud qui reproche le goût du lucre aux Américains  - Négocie âprement les conditions financières de sa venue aux Etats-Unis  - Université de Clark en 1908

c) A Jones : « A quoi servent les Américains s’ils ne nous rapportent pas de l’argent ? Pour le reste, ils ne sont bons à rien »  - A Rank : « J’ai toujours pensé que l’analyse va aux Américains comme une chemise blanche à un corbeau » (23 mai 1924)  - Même image dans une lettre à Wittels (8 juillet 1928).

d) Freud veut garder la mainmise sur toute la psychanalyse  - Les Américains manifestent une volonté d’indépendance

e) Freud défend la position du chef qui conduit les masses  - Cf. Psychologie des masses et analyse du moi  - Freud leur reproche une passion égalitariste.  - Lettre à  Sandor Rado :  « Les Américains transposent le principe démocratique du domaine politique à celui de la science. Tout le monde doit être président à tour de rôle, personne ne doit l’emporter par le mérite sur les autres ; aussi, tous tant qu’ils sont, ils n’apprennent ni n’accomplissent grand-chose » (30 septembre 1925).


3./ SCIENCE AMERICAINE CONTRE CHARLATANISME FREUDIEN

a) L’ordre freudien :

1. Freud veut l’hégémonie de sa formule sur la planète  - Or une multitude d’autres analystes menace son fantasme impérialiste      - Tout écart doctrinal avec ses thèses = une insulte personnelle, offense privée, casus belli.

2. La rupture avec les analystes américains se fait sur la question de l’analyse profane

3. Freud : l’analyse : une question de pairs qui se cooptent  - Sur le principe du premier moteur immobile  - Cf. rôle de l’auto analyse  - Il est la garantie de ceux qui certifient un semblable  - Après une analyse didactique  - La psychanalyse devient une affaire de famille sur le mode incestueux :      - Est analyste celui dont l’analyste dit qu’il peut l’être.

b) La méthode américaine :  - Différence aux Etats-Unis :  - 12 février 1911,  Abraham Arden Brill fonde la Société Psychanalytique de New York   - Les statuts stipulant, contre Freud :  - Que seules peuvent devenir psychanalystes les médecins  - Pas question, aux USA, d’accepter les gourous, les charlatans, les guérisseurs  - Brill :  « Comme je me sens en quelque sorte responsable de la psychanalyse dans ce pays, je voudrais seulement dire que si la psychanalyse est dans le domaine des troubles  mentaux une découverte aussi merveilleuse que, par exemple, les rayons X en chirurgie, il importe néanmoins qu’elle soit utilisée seulement par des gens compétents ayant reçu une formation en anatomie et en pathologie ».


4./ LA QUESTION DE L’ANALYSE PROFANE

a) Freud publie (1926) La question de l’analyse profane. Entretien avec un homme impartial  - « Profane » = non médecin  - Les non médecins peuvent-ils être psychanalystes ?  - Non seulement, ils le peuvent  -Mais seuls peuvent l’être ceux qui ne sont pas médecins…

b) Texte de circonstance pour défendre Théodore Reik  - Psychanalyste non médecin ayant eu pour patient un américain psychotique,   - Newton Murphy, médecin  - Un patient envoyé par Freud à Reik.  - Qui a porté plainte pour usurpation de qualification médicale

c) Freud défend la psychanalyse :  1. Elle est échange de paroles et rien d’autre  2. Elle n’a pas besoin d’un examen anatomique  3. Elle n’a pas besoin d’instruments médicaux  4. Elle guérit sans prescription médicale

d) La psychanalyse suppose de la part de l’analyste :  1. Une « question de flair » (XVIII.44)  2. Une « certaine finesse d’oreille » (XVIII.44)  3. Freud parle de son « influence suggestive » (XVIII.50)  4. Il affirme que pour le bon fonctionnement de l’analyse, il faut  « une croyance à l’analyste » (XVIII.50)

e) Car la psychanalyse est « un art de l’interprétation » (XVIII.54)  - Inutile de connaître l’anatomie  -(Cf. Emma Eckstein et le ruban de gaze)


5./ REPROCHE FREUDIEN AUX AMERICAINS

1. LE CHARLATAN : 

 - Freud retourne la situation :  - Reproche-t-on aux psychanalystes non médecins d’être des charlatans ?      - Freud définit le charlatan :  - Non comme une personne dépourvue de diplôme de médecin  - Mais comme une personne dépourvue de compétence d’analyste  - Pirouette sophistique :  - « Les médecins fournissent aux charlatans en analyse le plus fort contingent » (XVIII.56)  - Puis il ajoute que le charlatan est moins dangereux en psychanalyse qu’en médecine

2. LE DROIT DE REGARD :

- Freud refuse le droit de regard de la société sur l’activité psychanalytique :  - Peu de lois, voire pas de lois  - Laissez-faire total en la matière  - La psychanalyse n’a de comptes à rendre à personne  - La profession doit faire la loi dans son secteur  - Il étend cette revendication ultra libérale à l’occultisme (XVIII.64)  - Qu’il faudrait laisser tranquille – comme la psychanalyse…

3. LES PSYCHANALYSES

a) Dans une postface à L’analyse profane datée de juin 1927, il enfonce le clou :      - Les Américains croient que la psychanalyse n’est pas la discipline du seul Freud !  - James Putnam, neurologue converti à Freud à 63 ans, acclimate la psychanalyse aux USA,  - Affirme que cette discipline est riche de promesses avec des talents nombreux  - Dont celui de Freud…

b) Jones monte au combat (lettre du 9 avril 1910) :  - « J’ai noté que vous dites : ‘il y a plusieurs méthodes psychanalytiques’ dont une est celle de Freud. Vous devez avoir à l’esprit les diverses manières d’effectuer une analyse psychologique, car il faut donner à Freud la priorité exclusive au moins du mot ‘psychanalyse’, ne serait-ce que pour éviter toute confusion »  - Entre quoi et quoi ? Qui et qui ?

c) Putnam a raison, et Freud tort :  - La psychanalyse est la création d’un intellectuel collectif  - Dans lequel Freud a sa part, mais pas toute la place  - Impossible pour Freud de consentir à cette lecture de la psychanalyse comme  - Discipline dialectique, évolutive

d) Et non comme un catéchisme définitif à réciter.

4. L’INCULTURE AMERICAINE :

a) Freud stigmatise les Américains :  - Il n’y a pas de lieu où l’on enseigne le freudisme  - Les ouvrages de Freud ne sont pas traduits  - Les livres en langue anglaise pêchent par leur complexité  - Le niveau intellectuel des Américains est plus bas que celui des européens  - Ils n’ont jamais le temps, sont toujours pressés  - Ils n’aiment que l’argent  - Ils veulent devenir analystes en 3 ou 4 mois  - Et faire aboutir une analyse dans des temps record

b) En appelle à l’issue de la Première Guerre mondiale :  - Les Américains sont les vainqueurs  - Les Autrichiens, les vaincus  - Fin de la postface : « Peut-être mes lecteurs trouveront-ils que j’ai maintenant dit suffisamment de mal  du pays devant lequel nous avons, au cours de la dernière décennie, appris à nous incliner ? » (XVIII.90) 

c) 1930, Freud rédige une préface à la « Revue médicale des revues »  - Il réitère ses critiques :  1. L’Amérique a de l’argent,  - Mais n’investit pas dans des instituts de formation à l’analyse freudienne  2. La psychanalyse américaine sert à des psychiatres ou à des neurologues  - Mais sans souci du théorétique  3. Elle se moque des problèmes culturels  4. Les psychanalystes ne font pas du freudisme la seule psychanalyse possible  - Ils effectuent des synthèses empiriques impossibles  - Et pensent cet œcuménisme analytique comme une preuve de leur « largeur d’esprit »  - Freud y voit plutôt un « manque de jugement »  5. En un mot : déplore que l’Amérique ne soit pas freudienne

d) Dans les Nouvelles suites des leçons d’introduction à la psychanalyse (1933) :      - « Il n’y a encore que très peu de temps, les médecins d’une université américaine se sont refusés à reconnaître à la psychanalyse le caractère d’une science, en avançant comme raison qu’elle ne permet pas de preuves expérimentales »(XIX.103).  - S’en tire avec une pirouette - Les vérités astronomiques ne permettent pas non plus de preuves expérimentales  - Elles sont pourtant vraies... 


6./ UNE CONTRE-REFORME FREUDIENNE

a) Point de friction entre :  1. Une psychanalyse transcendantale, conceptuelle, idéaliste, philosophique, littéraire, théorétique, viennoise et  2. Une psychanalyse empirique, pratique, thérapeutique, pragmatique, concrète, américaine  1 bis. L’une vise la vision du monde  2 bis.  L’autre le soin individuel.

b) Ce combat oppose Lacan et Fromm : deux façons de se comporter  1ter. L’une, religieuse, extrait une vulgate de textes divers, hétérogènes, contradictoires  - pour un catéchisme.  ° La bureaucratie freudienne  2 ter.   L’autre, dialectique, conserve et dépasse,  - Effectue un droit d’inventaire  - Récuse certaines thèses  - Invite à repréciser certaines thèses   ° La psychanalyse non freudienne dans toute sa vitalité

c) Bilan sur Fromm :  - La mission de Freud (1959)  - La crise de la psychanalyse (1970)

d) Pendant ce temps, Lacan :  - Septembre 1958, Congrès de Barcelone :  - La psychanalyse vraie et la fausse  - Présenté comme « argument d’une communication pour un congrès tenu à Barcelone en septembre 1958 »  - Formule les thèses d’une contre-réforme freudienne :  - « La psychanalyse vraie a son fondement dans le rapport de l’homme à la parole » (Autres écrits, 165) – celle de Freud et la sienne…  - Chez Lacan : religion linguistique structurale  - La fausse psychanalyse : toutes les autres…  -Y compris et surtout celle qui vient de « New York » (170) qui trahit Freud par « son détournement à des fins de suggestion sociale et d’assujettissement psychologique »

e) Le véritable enjeu n’est pas :  1. Paris fidèle à Freud avec Lacan contre  2. New York infidèle à Freud avec Fromm mais  3. Contre révolution freudienne structuraliste :  - Religion du langage avec confinement de l’analyse dans le cabinet privé  contre  - Rituel viennois narcissique et conservateur  -Freud & Lacan  4. Révolution post-freudienne freudo-marxiste  - Théorie militante  - Gauche freudienne révolutionnaire  - Otto Gross, Wilhelm Reich, Eric Fromm.


BIBLIOGRAPHIE :

- Freud, L'analyse avec fin, l'analyse sans fin, OC XVIII, PUF

- Lacan, Autres écrits, Seuil

- Jacques Alain Miller, Jean-Claude Milner, Voulez-vous être évalué ? , Grasset

- Agnès  Aflalo,  L'assassinat manqué de la psychanalyse, préface de Bernard  Henri  Lévy, Editions Cécile Defaut,

L'introduction de la psychanalyse aux Etats-Unis. Autour de James Jackson  Putnam, Gallimard 

- Anne Millet, Psychanalystes, qu’avons-nous fait de la psychanalyse ? , Seuil

Marc  

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos