Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 09:51

 

 

Imaginons un monde où les hommes seraient violés et battus par leurs compagnes (par amour, ça va de soi !), et tous les trois jours un homme en mourrait, uniquement en France. 

Poursuivons... Le sexe de 30 mille hommes vivant en France serait mutilé - au nom de la tradition - d'une façon qui rendrait les rapports sexuels douloureux et l’érection impossible. Résultat : sexualité et plaisir volés, santé détruite.

La majorité des hommes dans le monde serait enfermée à la maison, le visage et les cheveux voilés, leur corps impur bien caché pour ne pas tenter les femmes.

Ils seraient exploités en tant que bonhommes à tout faire à la maison, prostitués, séquestrés, torturés, vendus. Les bébés mâles seraient tués parce que nés hommes en Chine ou en Inde. Ils n'iraient pas à l’école parce que nés garçons, donc à quoi bon ? Ils seraient confinés aux tâches les plus ingrates, harcelés dans la rue et au travail, insultés, payés moins que les femmes, répudiés, lapidés…

Les hommes prendraient eux-mêmes et donneraient à leurs enfants le nom de famille de leurs épouses renonçant sans rechigner à une partie de leur identité et à la transmission du nom patronymique ; ils seraient perdus et humiliés dans les unions polyandres ; les petits garçons seraient forcés de se marier avec les vieilles femmes lubriques ; c‘est le féminin qui l’emporterait sur le masculin, y compris grammaticalement…

Tout cela se passerait dans la société matriarcale tenant sa légitimité des lois de la «nature», de la «tradition» millénaire qui justifierait les pires ignominies et barbaries, et surtout de la volonté de la Déesse Unique qui a créé l’homme d’une côte de la femme, au nom de la Mère et de la Fille et de la Sainte-Esprite, Amen. Et si les femmes ont autorité sur les hommes, c'est en raison des faveurs que la Déesse accorde à celles-là sur ceux-ci. 

Alors là, dans un monde pareil, j’aurais été homministe, comme certains hommes, les vrais, sont féministes dans ce monde-ci.

Ewa          

 

Pour avoir un petit aperçu de ce monde dystopique, regardez ce court-métrage drôle, intelligent, émouvant et révoltant à la fois, Majorité opprimée, réalisé en 2010 par Eléonore Pourriat.
Je vous invite également à lire le billet de la réalisatrice concernant les réactions d'une extrême violence que son film a suscitées, et à écouter la chronique de Noémie de Lattre où elle en parle avec beaucoup d'humour et de justesse. 
 

______________________________________

 

 

"Majorité opprimée", bilan d'un succès à retardement

 

 

Le succès de mon petit film Majorité opprimée réalisé en 2010, ainsi que les réactions qui l'accompagnent, prouvent que le combat pour l'égalité entre les femmes et les hommes est plus d'actualité que jamais -en tout cas plus qu'en 2010, date à laquelle il ne déchaîna pas les foules, à part à Kiev (terre des Femen) où il avait obtenu le prix du meilleur court-métrage. Or, étonnamment, durant le mois qui vient de s'écouler, le film a accumulé plus de 9 millions de vues sur Internet...

 

Au fil de ces trois dernières semaines, j'ai reçu et découvert un nombre extraordinaire de messages et de commentaires sur Youtube, Facebook, différents sites, blogs, et dans la presse. La plupart sont élogieux, et la gratitude qu'ils expriment m'émeut profondément. Tant de victimes agressées, harcelées, violées, ou qui ont peur au quotidien. Tant de femmes reliées entre elles par ces situations qu'elles reconnaissent aussitôt en les découvrant dans mon film. Beaucoup d'hommes solidaires aussi, des quatre coins du monde.

Quelques réactions allergiques de dames me soupçonnant d'ériger le matriarcat en solution miracle. A celles-ci je répondrais que le film met en scène une dystopie, pas un monde idéal, la majorité des spectateurs l'auront compris, mais nobody's perfect, même chez les féministes...

Dans certains articles, quelques messieurs m'ont accusée de racisme, de sexisme ou encore d'islamophobie. Est-ce faire preuve de tous ces délits que de traiter une femme voilée/un homme cagoulé par la dérision au même titre qu'un(e) sexagénaire, un(e) policier(e), un(e) blond(e), une bande de jeunes?

Majorité opprimée est non seulement une œuvre de fiction (pas un documentaire ou un reportage) mais aussi une comédie. Dans mon travail de scénariste, j'ai toujours privilégié ce genre parce qu'il permet d'interroger des fonctionnements, des comportements, des réactions, en les mettant en lumière par l'ironie. Les femmes voilées font partie de la société dans laquelle je vis, et je ne vois pas pourquoi je ne devrais pas en rire, comme je le fais de tous mes semblables. Je souris de cet homme cagoulé pour satisfaire sa femme, de même que je souris de ce père de famille condescendant et fort de ses certitudes d'homme libre. C'est ma politique d'intégration. Je crois qu'il ne faut pas céder au climat paranoïaque qui accompagne les représentations de musulmans dans la BD, le théâtre, le cinéma, car son effet pervers serait de rayer du paysage artistique une partie de nos concitoyens, de peur de se faire taxer d'islamophobe. C'est ce soupçon systématique qui est source de malaise.

Enfin je ne peux m'empêcher de m'interroger sur la véhémence, l'agressivité, la haine de certains commentaires qui circulent sur Internet, comme autant de cris de guerre. Encore aujourd'hui, en 2014, dix minutes d'une œuvre de fiction en pellicule 35 mm peuvent faire perdre toute leur dignité à des êtres humains qui, bien cachés derrière leurs pseudonymes, crachent leur fiel, menacent de représailles. Un internaute a été jusqu'à souhaiter le viol de toute l'équipe du film! Ces hommes qui se cachent derrière leurs pseudonymes ont peur, comme si les féministes d'aujourd'hui étaient les révolutionnaires d'hier, prêtes à leur guillotiner autre chose que la tête.

Je veux l'égalité entre les hommes et les femmes: c'est tout ce que revendique mon film. Et pour cela, je continuerai à me battre à coups d'histoires, de répliques, de gros plans, avec mes moyens d'artiste, bec et ongles.

Eléonore Pourriat, réalisatrice, scénariste et actrice   

Le Huffington Post, 07/03/2014   

________________________________________________     

 

 

10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 12:24

 

 

Je vous propose un extrait de l'excellent essai de Bertrand Russell, philosophe et mathématicien britannique, "Science et religion" paru en 1935 que j'ai lu avec grand intérêt et beaucoup de plaisir cet été, avec 80 ans de retard. :~) 
Il s'agit ici de la conclusion pleine d'ironie et d'intelligence du chapitre consacré au fameux Dessein Cosmique divinement bon et sage dont l'aboutissement serait l'être humain
.

 

 

 

« J'en viens maintenant à la dernière question de notre discussion de Dessein Cosmique, à savoir : ce qui s'est passé jusqu'ici démontre-t-il les bonnes intentions de l'univers ? La soi-disant raison de le penser, comme nous l'avons vu, est que l'univers nous a produit, NOUS. Je ne peux pas le nier. Mais sommes-nous vraiment assez merveilleux pour justifier un aussi long prologue ? Les philosophes insistent sur les valeurs : d'après eux, nous pensons que certaines choses sont bonnes, et, puisqu'elles sont bonnes, nous devons donc être très bons pour les juger telles. Mais c'est là un cercle vicieux. Un être ayant d'autres valeurs pourrait trouver les nôtres assez atroces pour démontrer que nous sommes inspirés par Satan.
N'y a-y-t-il pas quelque chose d'un peu grotesque dans le spectacle d'êtres humains tenant un miroir devant eux, et trouvant ce qu'ils y voient assez parfait pour démontrer qu'un Dessein Cosmique y tendait dès l'origine ? Pourquoi, de toute façon, cette glorification de l'Homme ? Que dire des lions et des tigres ? Ils détruisent moins de vies animales ou humaines que nous, et sont beaucoup plus beaux que nous. Que dire des fourmis ? Elles gèrent l'Etat corporatif beaucoup mieux que n'importe quel fasciste. Un monde de rossignols, d’alouettes et de chevreuils ne serait-il pas meilleur que notre monde humain de cruauté, d'injustice et de guerre ? Les adeptes du Dessein Cosmique font grand cas de notre soi-disant intelligence, mais leurs écrits en font douter. Si je recevais la toute-puissance, avec des millions d'années pour expérimenter, je ne penserais pas à me vanter de l'Homme comme résultat de mes efforts.
L'homme, en tant qu'accident singulier dans un coin écarté, est intelligible : son mélange de vices et de vertus est bien celui qu'on attendrait d'une origine fortuite. Mais seule une suffisance insondable peut voir dans l'homme un mobile que l'Omniscience jugerait digne du Créateur. La révolution copernicienne n'aura pas fait son oeuvre tant qu'elle n'aura pas enseigné aux hommes plus de modestie qu'on n'en trouve chez ceux qui pensent que l'Homme est une preuve suffisante du Dessein Cosmique. »


Bertrand Russell, Science et religion, Gallimard 1971, p. 164   
[trad. Philippe-Roger Mantoux]   

 

4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 15:06

 

 

Le cours d'esprit critique - très vivant, décontracté et accessible à tous - donné par Richard Monvoisin, docteur en didactique des sciences, à l'Université Joseph Fourier à Grenoble. 

Vous pouvez - sans le moindre problème de compréhension - visionner cette vidéo par petits bouts de quelques minutes en choisissant parmi les thèmes présentés ci-dessous. 

Les séquences n° 4, 6, 7 et 16 m'ont paru particulièrement intéressantes.   

 

1. Raison et pensée critique  -  (00:15)

 
 2. La pensée matérialiste ou le monde comme matière  -  (01:11)      -  matérialisme méthodologique et non consumérisme
 
 3. La science, une démarche ouverte et évolutive  -  (02:45)
 - Ignace Philippe Semmelweis et l'utilité du lavage des mains après la dissection d'un cadavre,  avant d'effectuer un accouchement
 
 4. Science et pseudo-science : la réfutabilité contre le dogme  -  (05:09)
 - critère de Karl Popper ou de la réfutabilité des théories : si une théorie contient en elle-même sa  propre irréfutabilité (ex. psychanalyse, sectes, stages de développement personnel), elle n'est pas  scientifique  
 
 5. Le rasoir d'Occam : l’alternative est féconde - le parcimonie des hypothèses  -    (11:32)
 - couper les entités non nécessaires : pour expliquer un phénomène nouveau (extraordinaire,    paranormal, surnaturel), il est logique de privilégier l'hypothèse la moins coûteuse, la plus  simple, celle qui met en jeu le moins d’entités
   
 6. La raison, un outil d'analyse socio-politique  -  (14:49)
 - créer une autodéfense intellectuelle contre les affirmations stéréotypées : sur la différentiation  entre les sexes et entre les peuples, sur la délinquance, sur l'autisme, sur la répartition des  richesses, sur le model économique, sur les mythes "historiques" fondateurs...
 - vérifier si on ne propose pas une solution qui n'est pas une à un problème qui est mal analysé
 
 7. Nos opinions, une construction sociale  -  (20:09)
 - validation subjective - biais de confirmation - exposition sélective
 ou pourquoi les gens de gauche lisent les journaux de gauche, et les gens de droite les journaux de  droite ?
 et pourquoi les noirs courent vite et les femmes sont douées pour les tâches ménagères ?
 
 8. Raison et irrationalité, la cohabitation  -  (25:02)
 
 9. Le loto, seule chance d’ascension sociale  -  (26:07)
 - se payer une part de rêve 
 
 10. Les probabilités contre-intuitives  -  (28:16)
 - notre cerveau amplifie les petites probabilités et diminue les grandes, dans quelle mesure est-il  capable de nous tromper ?
 
 11. Phénomènes paranormaux, d'abord les preuves ! -  (29:20)
 - la science n'a pas pour but de tout expliquer, mais juste décrire le monde tel qui semble être
 - le jour ou la science mettra en évidence les capacités extrasensorielles, nombreux seront  les scientifiques à vouloir travailler là-dessus, mais ce qu'il manque, c'est l’élément de départ,  l'élément de preuve.
 
 12. Les pouvoirs de l'esprit, quelles preuves ?  -  (30:52)
 
 13. La bonne foi ne vaut pas la preuve  -  (31:57)
 
 14. La sourcellerie, quelles preuves ?  -  (34:11)
 
 15. Les pouvoirs de l'esprit, l'addiction sans preuve  -  (35:45)
 - est-ce vrai qu'on utilise seulement 10% des capacités de notre cerveau ? Serait-il doté de facultés  extraordinaires et suffirait-il de faire le travail sur soi, guidé par les coachs, pour faire émerger    les  90% de notre potentiel caché, pas exploité ?
 
 16. Croyances et médias  -  (37:59)
 - le but des médias n'est pas d'abord : informer, mais : gagner sa vie. Pour vendre un maximum,  il  faut jouer sur les fibres sensibles de l'esprit humain : la sécurité, la peur, l'affect, l'espoir, le  sensationnel...
 - l'entité extraterrestre qui viole la nuit plus vendable que la paralysie du sommeil 
 - le rapport de Tony Blair sur les armes de destruction massive en Irak ou l'affaire de Nayirah  (des  couveuses au Koweït) - l'instrumentalisation de l'information créé de toute pièce pour  émouvoir la population - les médias au service de la propagande de guerre 
 
 17. Croyances et niveau d'éducation  -  (46:04)
 
 18. L'effet Pangloss ou le raisonnement à rebours  -  (49:05)
 - tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles : scénario des créationnistes et de  Pangloss, grand philosophe et professeur de métaphysico-théologo-cosmolonigologie,  précepteur  de Candide de Voltaire
 
 19. Le cold reading  -  (52:23)
 - ou la lecture à froid : lire en une personne - méthode de persuasion utilisée par les vendeurs, les  politiques, les voyants, les  sectes et autres escrocs et manipulateurs
 - les techniques : l'effet Forer (ou Barnum) - le tir au petit plomb

 

 

 

 

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos