Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 04:30

 

Avant-premieres-l-emission-renouvelee-par-France-2 image arLe 02 février 2012, Michel Onfray était l’un des invités du magazine culturel hebdomadaire "Avant-premières" sur France 2, animé par Elizabeth Tchoungui et son équipe.

Le philosophe était interviewé par Claude Askolovitch, et en  parlant de son dernier ouvrage  L’ordre libertaire. La vie philosophique d'Albert Camus , il essayait de répondre à une question "provocante" de journaliste :

 

 La philosophie est-elle un sport de combat ?

Nous avons enregistré pour vous l'entretien de 18 minutes. 

  



Voilà une interview qui se distingue (avec celle sur Radio classique et celle dans La Grande Librairie - toutes les deux de qualité et chacune unique en son genre) du formatage que l’on fait subir à Michel Onfray et à son L’ordre libertaire lors de ce parcours médiatique depuis un mois. 
Claude Askolovitch, journaliste sportif à l’origine, avec la verve du polémiste bouscule, casse le rythme, dirige, insiste, resserre, coupe la parole pour mieux la donner ensuite - ce qui permet à Onfray d’éviter des répétitions, des citations de pages entières de son livre, des longs monologues-conférences.
Le journaliste débat tout simplement avec le philosophe, pendant que les autres l’écoutent souvent gentiment tout en ne l’écoutant pas et préparant la question suivante. Et Onfray y gagne! Il redevient vif, incisif, concret, « jeune », réceptif, brillant. Et il répond clairement à la question « sensible » : «Oui, la philosophie c’est un sport de combat pour tout le monde, y compris pour ceux qui nous disent que ce n’est pas un sport de combat « . 
_________________

« Camus part en guerre contre le « nihilisme de salon » et demande des comptes à la littérature et à la philosophie. Si l’on veut continuer à croire au pouvoir des idées et des livres, ces idées doivent être suivies d’effets et ces livres induire des réalités. Parce qu’il prend la littérature au sérieux, Camus demande aux littérateurs d’être sérieux, donc de ne pas écrire n’importe quoi, de ne pas penser n’importe comment, de ne pas affirmer ou enseigner des inepties dangereuses, autrement dit d’éviter d’ajouter au déraisonnable du monde.
Dans sa généalogie du nihilisme contemporain, Camus n’épargne aucune des valeurs sûres de l’époque. Lui qui a découvert la vérité des choses dans la lumière franche du dépouillement de son enfance pauvre, il affirme sans vergogne que le Roi est nu en présence des gens de plume qui vantent la beauté de ses atours et la magnificence de ses habits. »

Michel OnfrayL’ordre libertaire, Flammarion 2012, page 338
Ewa - Marc  
 
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 08:26

 

Le 01 février 2012, en direct de l'hôtel Costes à Paris, Michel Field reçoit Michel Onfray dans son émission "Rendez-vous à l'hôtel" diffusée sur Europe 1. 

Le parcours promotionnel de L’ordre libertaire. La vie philosophique d’Albert Camus  dans les médias continue… Celui de La sagesse des abeilles. Première leçon de Démocritecommence...

 

europe 1 field 2Onfray 2009 assis palmier

 

 Cliquez sur "Michel Field" pour réécouter cette émission, ou sur "Michel Onfray" pour podcaster l'émission dans iTunes

L’entretien avec Michel Onfray - à partir de la 27e minute. 

________________

 

« Il suffit : une seule lueur naissante, me voilà rempli d’une joie confuse et étourdissante. C’est un après-midi de janvier qui me met ainsi en face de l’envers du monde. Mais le froid reste au fond de l’air. Partout une pellicule de soleil qui craquerait sous l’ongle, mais qui revêt toutes choses d’un éternel sourire. Qui suis-je et que puis-je faire, sinon entrer dans le jeu des feuillages et de la lumière? Être ce rayon où ma cigarette se consume, cette douceur et cette passion discrète qui respire dans l’air. Si j’essaie de m’atteindre, c’est tout au fond de cette lumière. Et si je tente de comprendre et de savourer cette délicate saveur qui livre le secret du monde, c’est moi-même que je trouve au fond de l’univers. Moi-même, c’est-à-dire cette extrême émotion qui me délivre du décor. »

Albert Camus,  L'Envers et l'Endroit, Œuvres complètes, Gallimard, 1983, page 154

 

Ewa       

1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 13:14

 

modernité-religion-rsrLe 30.12.2011, Michel Onfray était à la Radio Suisse Romande pour débattre des religions et de leur défi face à la modernité.

 

Patrick Nussbaum et Urs Gfeller ont proposé une série d'entretiens avec cinq personnalités, Hans Küng, Marek Halter, Malek Chebel, Mathieu Ricard et Michel Onfray.

 

« Les religions cherchent, par exemple et pour certaines d’entre elles, à enrayer le phénomène de "sortie de la religion", signe tangible d’un prochain déclin, voire à cohabiter avec les nouveaux espaces de laïcité générés par les nombreux changements qui façonnent les sociétés modernes. Elles doivent aussi répondre aux questions inscrites dans le champ politique et économique. Le Printemps arabe d’un côté et la crise des valeurs de l’autre, incarnée par le mouvement des "Indignés", ont fait basculer bien des certitudes et ont questionné durablement le rôle joué par la spiritualité. »


 rsr-onfray2

Cliquez sur l'image pour accéder à cette serie d'entretiens


"Je pense qu'aujourd'hui, la religion n'est pas une occasion de raison mais de passions. [...] Le rôle du philosophe est de dire, il est normal que la bête parle d'abord mais il est mieux que l'Homme parle ensuite en vous. C'est tout un travail d'éducation. Voilà pourquoi j'ai créé l'Université Populaire, voilà pourquoi j'écris, pourquoi je suis avec vous autour de ce micro, parce que je pense qu'il faut militer, débattre, expliquer." Michel Onfray, RSR

                                                                                                            Constance

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos