Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 11:01

        

 

Michel Onfray revient, au micro d'Aurélie Sfez, sur le cas du Norvégien Anders Behring Breivik qui avait posé une bombe près du siège du gouvernement avant d’ouvrir le feu sur des centaines de jeunes travaillistes réunis sur l'île d'Utoeya, près d'Oslo, faisant au total 77 morts. C'était sur France Inter le 23.07.2011. Les propos rediffusés aujourd'hui (le 09.11.11) dans l'émission : L'actu dans le rétro.


norvege-breivik-comparution-359763-jpg 231426Norvege-m
                                                                  

Nous avons sélectionné pour vous ces quelques phrases que Michel Onfray a prononcées lors de cet entretien.

   
"L'intelligence dans la méchanceté a été supérieure pour le coup à ce qu'aurait dû être la prévision d'une démocratie sur ce terrain-là."

"Mise en scène de lui-même, narcissisme, personnage qui n'existe pas en dehors des vêtements militaires dans lesquels il est sanglé avec une raideur sidérante. Je n'ai pas de compassion pour ce genre d'individus."

"Il vivait avec sa mère, pas de petite copine, pas de vie sexuelle ou amoureuse, pas de vie affective et puis le délire d'un personnage qui considère que (nihilisme actuel) le virtuel est plus réel que le réel."

"La caricature du surhomme Nietzschéen a pu servir à Anders Behrin Breivik mais le surhomme c'est le contraire de ça, c'est même très exactement l'antidote de ce genre de comportements."

_______________

Norvege brevik arme    

« Le Surhomme constitue l’antinomie du soldat comme sujet d’une armée. Le Surhomme est l’expression du consentement joyeux au monde, il aime la vie et l’affirme ; pour ça part, le militaire sème la mort et affirme les valeurs de la décadence. « 

 


Michel Onfray, La Sagesse tragique, De la bonne cruauté 


                                                                                                                                               Constance - Ewa 

5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 11:52
           

lepoint2042-bayrou-lemmerdeur1
Nouvel article dans Le Point du 03.11.2011, Michel Onfray évoque le temps de Proudhon. "Contre ceux qui considèrent que le libéralisme est un horizon indépassable, le philosophe hisse, à l'occasion de la parution du "Dictionnaire Proudhon" (Aden), le drapeau noir de l'anarchie." 

Nous vous proposons un extrait de cet article :



« Chacun sait que l'imprégnation chrétienne a laissé des traces et que plus de mille ans depierre-joseph-proudhon christianisme au pouvoir formatent les consciences de sorte que, non croyants, agnostiques, athées, mais aussi anti-chrétiens, libres-penseurs, militants rationalistes restent tributaires de schémas de pensée hérités de cette religion. Il en va de même avec deux siècles de marxismes qui ont enfumé la pensée et imprègnent souvent les analyses politiques contemporaines. [...]

La parution d'un "Dictionnaire Proudhon" arrive fort opportunément pour montrer qu'il existe une gauche libertaire n'ayant rien à voir avec la gauche autoritaire des marxistes nourrie de nostalgie bolchevique ou la gauche tocquevillienne qui peint la façade de son libéralisme en rose bonbon. [...]
Le premier mérite de cet ouvrage consiste à montrer que l'anarchisme est autre chose que ce que la vulgate affirme habituellement. [...]

Or il existe un courant méconnu de la pensée anarchiste française qui a proposé ce que Proudhon lui-même nomme une "anarchie positive" : construire ici et maintenant une révolution qui n'a pas besoin de tuer, massacrer, piller, pour se réaliser. Cette anarchie-là n'a rien à voir avec la gauche de ressentiment qui est pour tout ce qui est contre et contre pour tout ce qui est pour. Les tenants de cette gauche si bien analysée par Nietzsche en son temps veulent avant tout détruire. Et après ? Après triomphe un schéma religieux : bonté, bonheur, prospérité, etc. Disparition de l'exploitation, des guerres, de la phallocratie, de la misère... ce schéma reste hégélien, idéaliste, religieux - et pour tout dire : chrétien. [...]

Le proudhonisme est un pragmatisme, autrement dit, le contraire d'un idéalisme. D'où ses propositions concrètes et détaillées : la fédération, la mutualisation, la coopération comme autant de leviers pour réaliser la révolution ici et maintenant, sans qu'une seule goutte de sang soit versées [...]

Certes il existe une face noire à Proudhon : sa misogynie que Daniel Guérin, dans un ancien "Proudhon oui et non", mettait en relation avec une homosexualité brutalement refoulée ; la phallocratie qui l'accompagne et qui inscrit le philosophe bisontin dans l'ancestrale tradition pitoyable des penseurs qui passent à côté de la moitié de l'humanité - de Platon à Freud, en passant par Rousseau, Kant, Schopenhauer et Nietzsche ; d'indéfendables propos antisémites consignés dans ses "Carnets" - l'excellent Robert Misrahi analyse cette question dans son "Marx et la question juive" et rappelle les modalités de l'antisémitisme de Marx ; sa défense de la guerre comme hygiène de la force - une constellation de fautes qui conduisit quelques vichystes à embrigader Proudhon parmi leurs références intellectuelles...

Ce droit d'inventaire effectué, il est terrible, mais nécessaire, reste un philosophe ayant pensé un socialisme libertaire que Marx et les siens ont critiqué, moqué, ridiculisé (songeons à "Misère de la philosophie" d'un Marx qui répond à la "Philosophie de la misère" de Proudhon et met les rieurs de son côté, mais au détriment des idées du philosophe français recouvertes par le sacasme marxiste).

A l'heure de l'effrondement du système macropolitique mondial, cette philosophie micropolitique anarchiste concrète ouvre de grandes perspectives. [...]
»

 Michel Onfray

"Le peuple n'a jamais fait autre chose que prier et payer : nous croyons que le moment est venu de le faire philosopher "
Proudhon, De la justice dans la Révolution et dans l'Eglise
Constance  
                                                                                                                                            
  
         
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 13:12
            
   
Culture de la violence, Culture de la télévision, Michel Desmurget, chercheur à l'INSERM, docteur en neurosciences, auteur de TV Lobotomie, dénonce l'impact de la télévision sur le développement intellectuel, notament sur celui des enfants, sur la santé, sur l'image des femmes et de la sexualité.

   lobotomie-TV
 
          
        
Le nouvel Observateur a rédigé un article sur ce sujet dont nous vous proposons un extrait :


"Qu’est-ce qui vous a incité à écrire ce livre ?
Un jour, j’ai entendu ma fille chanter, à 30 mois, le jingle de “Maaf” devant le logo de la société ! Je me suis plongé dans la littérature scientifique sur les effets de la télé et ce que j’ai découvert est encore plus terrifiant que ce que je croyais !

dessinstéléAux Etats-Unis, 40 % des bébés de trois mois regardent la télé ! En France, les 4-10 ans passent deux heures treize par jour devant le petit écran…
La télé altère l’attention, le sommeil, la créativité… Autant de paramètres essentiels au bon développement de l’enfant ! Quand le poste est allumé, le volume et la qualité des interactions enfants-parents sont considérablement réduits. Selon une étude américaine, un enfant de 4 ans, qui entend, en moyenne, chaque jour, 13 500 mots de ses parents, n’en entend plus que 10 000 si la télé reste allumée quatre heures par jour, soit une chute de 25 % ! Or le nombre de mots entendus et prononcés avant 3 ans est un indicateur majeur des performances linguistiques et cognitives futures. Qui plus est, le langage est un barrage efficace contre la violence… Enfin, selon une étude néozélandaise, chaque heure de télévision par jour, lorsque l’enfant est en primaire, accroît de 43 % la probabilité de le voir quitter l’école sans diplôme.

Mais comment savoir si les difficultés scolaires ne sont pas plutôt dues à la situation familiale de l’enfant, par exemple ?
Bien sûr, tout est lié : on a constaté que plus une mère est déprimée, plus ses enfants sont exposés à des volumes télévisuels importants… Mais les chercheurs ont les moyens d’isoler le facteur télévision. Exemple flagrant, celui des populations qui n’avaient pas accès au petit écran. Aux îles Fidji, avant la télé, il n’y avait pas une seule adolescente au régime. Après, 69% d’entre elles se sont mises à contrôler leur poids et 11 % à se faire vomir.

Estimez-vous que la télé est un problème de santé publique ?
Elle accroît les risques d’obésité, de tabagisme ou de troubles du sommeil… Les dangers sont avérés : on pourrait au moins appliquer un strict principe de précaution ! Seulement l’industrie audiovisuelle, comme celle du tabac en son temps, réfute les preuves…Mais sur le petit écran, il y a aussi d’excellents documentaires ou des séries passionnantes… tv-lobotomie-la-verite-scientifique-sur-les-effets-de-la-te
 
Les parents qui combattent la télé ne sont-ils pas obsédés par la réussite scolaire ?
Pour ma part, je veux surtout que mes enfants soient heureux et il se trouve que la consommation, sans cesse prônée à la télévision, accroît l’anxiété – cela aussi est démontré ! La culture, au contraire, fait grandir le sentiment de bien-être et donne envie de participer à la vie de la cité. Et puis, tout simplement, avec mon épouse, il nous semble que nos filles ont une vie plus riche depuis que nous n’avons plus la télé : elles dessinent, elles jouent avec leurs amis, elles s’ennuient."



Michel Desmurget : l'impact de la télé sur notre... par FranceInfo



                                                                   

Il est simple et possible d'élever des enfants sans télévision. La vie c'est courir, faire de la boue et en colorier les arbres, jouer des heures avec son voisin à travers le grillage, se balancer, se promener dans un pré et apprendre à reconnaître les fleurs, observer la vie des fourmis et faire exprès de boucher leur nid, se piquer en ramassant des framboises, tomber en faisant du vélo et sentir le vent sur sa peau.
Un ami m'a dit que la télévision est un outil incroyable d'ouverture sur le monde, c'est vrai, mais un outil qu'il faut enseigner. La télévision comme les jeux intéractifs (et internet) peuvent être des voies ludiques de pédagogie et d'apprentissage. C'est la connaissance et la réflexion qui nous permettent, parents, de faire les meilleurs choix pour nos enfants.

                                                                                                          

"Regarder la télévision avant l'âge de 2 ans est associé à des retards de langage, à des retards cognitifs, et, plus tard dans la vie, à des résultats scolaires plus faibles et des troubles de l'attention, avec un temps de concentration réduit" Dimitri Christakis, propos recueillis par Stéphane Foucart pour Le Monde
           
C'est tout ce que Deezer peut nous proposer - très loin de  l'original                                                                                                                                                                                                                                                                                 Constance   
       
A consulter également, Internet rend-il bête ? sur le blog de Laurence Hansen-Love
Ars Industrialis et son débat, jeunesse, éducation, avenir - Intervention de Michel Desmurget à voir ici 

Published by quatuor - dans Goût des autres
commenter cet article

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos