Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 01:06

 

Radio-Canada-logo.pngMichel Onfray parle de son dernier livre La construction du surhomme dans l’émission de Franco Nuovo Dessine-moi un dimanche sur Radio Canada, diffusée le 18.12.2011,  "Le surhomme en surnombre "    

                                

Guyaucouve onfray construction du surhommeFriedrich Nietzsche

 

Pour

écouter

l’émission 

cliquez

sur

les images 

 

 

 

 

 

« Nietzsche n’était pas le seul à élaborer la notion de surhomme, nous apprend Michel Onfray dans le septième volet de sa Contre-histoire de la philosophie, dédiée à faire découvrir des philosophes oubliés. Il décortique cette fois le pensée de Jean-Marie Guyau et de Ralph Waldo Emerson.

Le surhomme incarne, dans la pensée de Nietzsche, la volonté de puissance humaine la plus haute. En défendant le don, la générosité, le risque, la dépense, l’action dans une œuvre, Jean-Marie Guyau s’approche de la vision nietzschéenne. Michel Onfray, du moins, croit que le célèbre philosophe allemand aurait été en contact avec les travaux de Guyau. »

        Marc  ( Merci à Manolo Botal )  

24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 09:30

 

Michel Onfray était invité dans l'émission de Christophe Bourseiller Musique matin sur France Musique, le 24.11.2011, pour parler de son dernier livre : La construction du surhomme



"N'écoutez pas les nietzschéens, lisez Nietzsche",
interview qui débute par cette phrase et qui nous invite à ne pas souscrire à tous les enseignements.

En lisant Nietzsche, on se rend compte qu'il était à la fois de gauche (critique franche de l'esclavage, du capitalisme, entre autres) et de droite. Malheureusement, certains comme Deleuze, André Comte-Sponville et Luc Ferry ont fait une analyse de Nietzsche en se servant du livre La volonté de puissance, faux inventé par sa soeur et qui n'est qu'assemblage mensongé (on y retrouve même vingt textes de Tolstoï). 

Dans La construction du surhomme, Michel Onfray réalise une psychobiographie de Nietzsche, qui fut d'ailleurs pillé par Freud (signification des rêves, du lapsus, de l'acte manqué) et a mis en perspective la vie et l'oeuvre car une philosophie est d'abord une confession de son auteur.

Durant cet échange, Michel Onfray évoque également la rencontre passionnelle avec Wagner, dont le désamour fut à la mesure de ce qu'aura été l'adoration, mais aussi sujets plus personnels, l'Université populaire de musique de Côme et une correspondance avec Pascal Dusapin.

"On a trop perdu de notre animalité et il y a quelque chose dans la musique qui nous y ramène"    Michel Onfray


 

«Quel que soit penchant que l’on ait pour la musique sérieuse et riche, à certaines heures on sera toujours subjugué, charmé et attendri par l’opposé de celle-ci. Je veux parler de ces mélismes d’opéras italiens, les plus simples de tous, qui, malgré leur uniformité rythmique et l’enfantillage de leurs harmonies, nous émeuvent parfois comme si nous entendions chanter l’âme même de la musique. Que vous en conveniez ou non, pharisiens du bon goût, il en est ainsi, et pour moi il importe maintenant avant tout de donner à deviner cette énigme et d’aider moi-même un peu à la résoudre. […]

Toute musique ne commence à avoir un effet magique qu’à partir du moment où nous entendons parler en elle le langage de notre propre passé : et, en ce sens, pour le profane toute musique ancienne semble devenir toujours meilleure, et toute musique récente n’avoir que peu de valeur : car elle n’éveille pas encore cette "sentimentalité" qui, comme je l’ai indiqué, est le principal élément de bonheur dans la musique, pour qui ne prend pas purement plaisir à cet art en artiste. »

Friedrich Nietzsche, Le voyageur et son ombre, 168

Marc - Ewa - Constance 

9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 11:01

        

 

Michel Onfray revient, au micro d'Aurélie Sfez, sur le cas du Norvégien Anders Behring Breivik qui avait posé une bombe près du siège du gouvernement avant d’ouvrir le feu sur des centaines de jeunes travaillistes réunis sur l'île d'Utoeya, près d'Oslo, faisant au total 77 morts. C'était sur France Inter le 23.07.2011. Les propos rediffusés aujourd'hui (le 09.11.11) dans l'émission : L'actu dans le rétro.


norvege-breivik-comparution-359763-jpg 231426Norvege-m
                                                                  

Nous avons sélectionné pour vous ces quelques phrases que Michel Onfray a prononcées lors de cet entretien.

   
"L'intelligence dans la méchanceté a été supérieure pour le coup à ce qu'aurait dû être la prévision d'une démocratie sur ce terrain-là."

"Mise en scène de lui-même, narcissisme, personnage qui n'existe pas en dehors des vêtements militaires dans lesquels il est sanglé avec une raideur sidérante. Je n'ai pas de compassion pour ce genre d'individus."

"Il vivait avec sa mère, pas de petite copine, pas de vie sexuelle ou amoureuse, pas de vie affective et puis le délire d'un personnage qui considère que (nihilisme actuel) le virtuel est plus réel que le réel."

"La caricature du surhomme Nietzschéen a pu servir à Anders Behrin Breivik mais le surhomme c'est le contraire de ça, c'est même très exactement l'antidote de ce genre de comportements."

_______________

Norvege brevik arme    

« Le Surhomme constitue l’antinomie du soldat comme sujet d’une armée. Le Surhomme est l’expression du consentement joyeux au monde, il aime la vie et l’affirme ; pour ça part, le militaire sème la mort et affirme les valeurs de la décadence. « 

 


Michel Onfray, La Sagesse tragique, De la bonne cruauté 


                                                                                                                                               Constance - Ewa 

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos