Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 22:01

 

SOUCHIER-DIMANCHE-2011-994x179

Michel Onfray était invité dans l’émission de Dominique Souchier C’est arrivé demain sur Europe 1, le 23.10.2011. pour parler de son dernier livre paru le 19.10.2011  

La construction du surhomme 

onfray double

L’intervention de Michel Onfray dure 11 minutes (de 12:40 à 23:40).

Cliquez sur l’image pour réécouter l’émission 

_________

Questions de Dominique Souchier, réponses de Michel Onfray.


Qu'est-ce la bêtise pour Nietzsche ?
La cristallisation de vingt siècles de christianisme et de tradition idéaliste.

Nietzsche et son culte de l'autobiographie, culte du soi ? Ce serait plutôt une recherche de soi-même. La vie philosophique accompagnait Nietzsche, il articulait sa pensée à sa vie.

Comment Nietzsche pensait-il ? En marchant, six heures par jour, il prenait des notes sur des petits bouts de papier où il rédigeait ses pensées.

Qu'est-ce l'effet Napoléon, sur les philosophes et sur Nietzsche en particulier ? Peut-être que l'Histoire n'est pas faite pour les masses mais pour de grandes individualités, il proposait à tous de le devenir.

Qu'est-ce le surhomme ? Pourquoi disait-il que le surhomme était son enfant ? Le surhomme nietzschéen est celui qui veut la vie, celui qui est l'objet de la volonté de puissance, celui qui sait que tout est déterminé et qui aime ce qui advient. Il est une figure stoïcienne "Tâche de vouloir ce que tu es et tu découvriras ton bonheur".

Nietzsche pensait que la politique était le domaine des esprits médiocres, est-ce votre avis ? En effet, la politique politicienne est l'art de la rhétorique et du mensonge, elle est donc l'affaire des médiocres, ce qui n'empêche pas l'idéal.

A partir de la vingt-deuxième minute, la politique ici et maintenant, les primaires, Arnaud Montebourg, la gauche anti-libérale, François Hollande et Le Petit Prince...

ainsi-parlait-zarathoustra-couv"J’aime celui dont l’âme déborde, en sorte qu’il s’oublie lui-même, et que toute chose soit en lui : ainsi toutes choses deviendront son déclin.

J’aime celui qui est libre de cœur et d’esprit : ainsi sa tête ne sert que d’entrailles à son cœur, mais son cœur l’entraîne au déclin.

J’aime tous ceux qui sont comme de lourdes gouttes qui tombent une à une du sombre nuage suspendu sur les hommes : elles annoncent l’éclair qui vient, et disparaissent en visionnaires.

Voici, je suis un visionnaire de la foudre, une lourde goutte qui tombe de la nuée : mais cette foudre s’appelle le Surhumain."

Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra

 

Marc - Constance    

20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 08:03

 

 europe 1 abiker micro

Voyage voyage

David Abiker a reçu Michel Onfray dans sa chronique La philo de l’été de l'émission Europe 1 Soir de Nicolas Poincaré, le 19.07.2011, pour un entretien d’un quart d’heure autour du thème du voyage, abordé dans son livre "Théorie du voyage, Poétique de la géographie".


Pour réécouter l’émission sur le site d'Europe 1, cliquez sur l’image

 


 

Le 13 juillet, David Abiker a publié un article "Quelle philosophie pour la voiture ?" dans L'Express, en voici un extrait : 

"Michel Onfray, auteur d'une Théorie du voyage, m'a rappelé que l'errance se distingue du voyage en ce sens qu'elle consiste à aller d'un point A à un point B en acceptant de se perdre entre les deux. On erre à pied, à dos de chameau ou à cheval, mais rarement en train et encore moins en voiture. Errer, c'est se déplacer en laissant la porte ouverte à l'adversité, c'est refuser d'embarquer à bord du promène-couillons. On n'erre pas en Scénic sur l'A 6, même toutes fenêtres ouvertes. 

Et c'est bien le problème de l'automobiliste. Enfermé dans sa cylindrée pour partir en vacances, il semble perdu pour la philosophie, car, dans sa voiture, il a coupé le contact avec le monde. La "clim" réinvente le climat, l'autoradio la conversation, la vitesse la gravité et les vitres teintées achèvent de l'isoler. Ce sentiment de puissance et d'autosuffisance (dans tous les sens du terme...) explique que l'homme devenu machine a bien du mal à reconnaître l'humanité de ceux qui roulent sur la file d'à côté." 

Et si cet été vous essayez d’échanger la voiture contre un cheval ou un vélo, ou de mettre tout simplement un pied devant l’autre… 


voyager à pied marcher dunesvoyage cheval camargue

voyage velo montagne

 

      ou s’embarquer, oser les choses…

 

Le voyageur… « Quand il se met sur la route, il obéit à une force qui, surgie de son ventre et du tréfonds de son inconscient, le pose sur le chemin, lui donne l’impulsion et lui ouvre le monde comme un fruit exotique, rare et dispendieux. Dès le premier pas, il réalise son destin. Sur les pistes et les sentiers, dans les steppes et les déserts, dans les rues des mégapoles ou la désolation des pampas, sur la vague profonde ou dans l’air traversé par d’invisibles courants, il sait inévitable le rendez-vous avec son ombre - il n’a pas le choix. »

Michel Onfray, Théorie du voyage, Intrada

Ewa

 (avec la participation de Marc et Constance en guest star ;~)) 

3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 07:00

 

onfray lilas

Michel Onfray est l'invité du jour de Marc Voinchet dans Les Matins de France Culture où il nous invite à une discussion sur l'hédonisme. 
 (l’émission enregistrée le 29.04.2011 et diffusée le 03.06.2011)

 

 

(51:44 - 62:16)

L’Invité du jour - l’entretien de 15 minutes avec Michel Onfray qui parle de son "Manifeste hédoniste".

 

(87:50 - 114:10)

Les Matins - le débat de 25 minutes entre Michel Onfray et Ernest Pignon-Ernest, artiste plasticien, l’un des Invités du manifeste.


DSC00143.JPG  ernest pignon-ernest

 "Blanqui L’Insoumis" dessin pierre noire, 2010,  Ernest Pignon-Ernest, "Michel Onfray à 10 ans"


« De votre existence fulgurante, je veux garder quelques leçons : le désir de verticalité, quand tout invite à la reptation et facilite l’avachissement, ce gramscisme avant l’heure en vertu de quoi la culture digne de ce nom est une arme critique et non un auxiliaire des pouvoirs en place, cette volonté libertaire intégrale, ne connaissant et ne supposant aucune composition, l’envie faustienne de mettre la politique au service d’un hédonisme au quotidien, incarné dans le plus intime détail qui fait une existence, même banale. […] Veuillez croire, cher Blanqui, à mon affection admirative, et à mes sentiments insoumis. »

Michel Onfray, Politique du rebelle, Grasset 1997


« En politique, l’hédonisme se résume à la vieille proposition utilitariste des Lumières : il faut vouloir le plus grand bonheur du plus grand nombre. Non pas demain, trop facile, trop simple, trop confortable, mais ici et maintenant, tout de suite. «  

Michel Onfray, Manifeste hédoniste, Autrement 2011, p. 53

       Ewa     

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos