Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 09:08

 

Le 12 janvier 2012 est paru aux éditions Galilée le nouveau livre de Michel Onfray, illustré par Robert Combas,

La sagesse des abeilles. Première leçon de Démocrite

_____________

 

couve abeilles 2"La Sagesse des abeilles commence sur la tombe d’un père mort et se termine dans les astres, en passant par un trajet vers l’étoile polaire, une naissance dans un quartier de bœufs décomposés, une réincarnation d’hommes doux, l’âme d’un mort comme condition de possibilité de l’éloquence d’un fils, une méditation sur le cosmos et les figures du destin, une anti-fable des abeilles, une cérémonie orgiaque destinée à des initiés, des libations en l’honneur des solstices, une célébration des républiques de ces mouches à miel, une généalogie du mal, une leçon donnée par un essaim…

Sur le mode lyrique et poétique, ce texte, destiné à une mise en scène théâtrale réalisée par Jean-Lambert-wild à la Comédie de Caen, prend place, après Le Recours aux forêts, comme la première leçon d’un Démocrite ayant commencé à scruter le ciel pour y trouver les leçons données par le cosmos aux hommes. Cette sagesse donnée par les abeilles invite au surhumain – qui est tout simplement connaissance du rôle architectonique de la volonté de puissance, amour de ce savoir et, de ce fait, obtention d’une jubilation qui sauve du nihilisme."

Michel Onfray 

_____________

"Il est vrai qu'il existe de singulières abeilles humaines qui, dans le calice de toutes choses, ne savent toujours puiser que ce qu'il y a de plus amer et de plus fâcheux ; et, en effet, toutes choses portent en elles un rien de cet antimiel. Que ces abeilles humaines pensent donc du bonheur ce qu'elles voudront, et continuent à bâtir la ruche de leur déplaisir."

Friedrich NietzscheHumain, trop humain, II. Opinions et sentences mêlées § 179

____________________

Merci à Monica

Marc  

Partager cet article

commentaires

Ewa 29/01/2012 11:06


Ah, Nina, te voilà, c’est sympa.


« Antimanuel de philosophie », pourquoi pas, mais il est plutôt composé de citations choisies par Michel Onfray.


Si je peux me permettre de te conseiller un livre d’Onfray pour commencer (et continuer après éventuellement), je pense que « La puissance d’exister » résume assez bien ses convictions
philosophiques qu’il développe dans d’autres ouvrages, et sa préface Autoportrait à l’enfant est émouvante.


« Théorie du corps amoureux », ce livre me semble aussi important, Onfray y donne la définition du désir et la vision originale de l’érotisme, des relations entre les sexes, à l’opposé
de la pensée platonicienne dominante.


« Le ventre des philosophes » - si on aime la « cuisine » folle, et « Traité d’athéologie » - si on est athée convaincu c’est jouissif, sinon ce livre peut heurter la
sensibilité des agnostiques et surtout des croyants (qui, entre parenthèses, ne se sont jamais gênés de heurter les convictions, et pas seulement, des athées).  


Tout ça, c’est très bien, mais pour moi, selon tes conseilles, ce sera Ovaldé ou Hooper. ;~)

monica 29/01/2012 09:23


"La Pensée dE midi". Archéologie d'une gauche libertaire 2007

monica 29/01/2012 09:22


On parle beaucoup des "Monuments" écrits par Michel Onfray, et c'est bien.


On parle moins de ses petits chefs d'oeuvre édités aux éditions Galilée, mais c'est bien aussi.


Célébration du génie colérique


La Philosophie féroce


La Pensée du midi


L'Innocence du devenir


Le Songe d'Eichmann


Le Chiffre de la peinture


Les Bûchers de Bénarès


La Religion du poignard


L'Apiculteur et les Indiens


Le Recours aux forêts


sont ceux que j'ai lus. C'est la perfection de l'écriture d'un philosophe qui parle brièvement pour dire l'essentiel sur un auteur, un peintre, un personnage célèbre, une religion, un
art... 


Il y en a d'autres...


Michel Onfray est intarissable, et c'est très bien.

Nina 28/01/2012 23:01


Donc vous êtes 2 à écrire sur ce blog, merci à Ewa de venir sur le mien. Je ne savais pas que Michel Onfray avait sorti ce livre, on parle tellement de celui sur Camus...Un fois j'ai entendu
Michel Onfray dire qu'il écrivait des livres qui n'étaient pas lu, pour ma part c'est vrai je l'avoue, j'écoute et réécoute essentiellement les retransmissions de ses cours à l'université
populaire, que l'on trouve en coffret cd. Mais peu à peu j'ai envie de lire ce qu'il écrit et j'ai donc emprunter à ma bibliothèque "l'antimanuel de philosophie". Mais ce livre "la sagesse des
abeilles" m'intéresse.

marc 27/01/2012 13:45


chère Nina , les remarques sur le blog d’Eduard c’était moi


mais c’est mon amie Ewa qui a sévi sur votre blog


et en la connaissant elle y restera : )


 

Nina 26/01/2012 23:54


Je comprends mieux votre remarque sur le blog http://michel-onfray.over-blog.com/ !! Le votre à l'air très complet, un beau travail et au moins on sait que c'est un blog "sur" Michel Onfray et
non pas "de" Michel Onfray. 

monica 26/01/2012 18:42


Cher Marc,


L'édition originale de la La Sagesse des abeilles a été tirée a 40 exemplaires... 


En fait, Les Abeilles, ça ne se lit pas, ça s'avale, tu verras. Mais je l'ai trop vite avalé (cela prend peu de temps pour le faire) ; tu sais, comme on avale une liqueur parce que l'on
sait d'avance qu'elle va vous faire du bien. C'est mon fils qui me l'a commandé pour me faire la surprise sur Amazone. Oui, je l'avoue, j'ai de la chance.


Je n'ai pas encore lu Camus. J'attends encore. Je ne suis pas pressée. On m'offrira certainement le livre quand il sera édité en livre de poche.


"La Construction du surhomme" m'a été offert par mon fils chéri à Noël ; c'est un amour.


Tout ça pour dire que ce sont les gens qui m'aiment qui m'offrent Onfray. 


Et aussi pour redire que j'ai besoin que tu me bises au moins une fois par jour.

marc 26/01/2012 17:50


merci beaucoup yaglourt


 


chère monica , pourquoi je t’en voudrais ? je t’envoie autant de bises que tu veux 


je n’ai pas lu les abeilles  :) , je lis encore l’ordre libertaire


 

yaglourt 26/01/2012 17:18


Petite coquille dans le tite : "Première leçon de DémocRite"
Merci pour ce billet.

monica 26/01/2012 12:38


Marc, je sens bien que tu m'en veux encore un peu ; ça te coûterait tant que ça de terminer ton com avec "bise" ?


Tu as lu ce livre ?


C'est fort cette phrase de Nietzsche que je découvre au début du livre :


"Il est vrai qu'il existe de singulières abeilles humaines qui, dans le calice de toutes choses, ne savent toujours puiser que ce qu'il y a de plus amer et de plus fâcheux ; et, en effet, toutes
choses portent en elles un rien de cet antimiel. Que ces abeilles humaines pensent donc du bonheur ce qu'elles voudront, et continuent à bâtir la ruche de leur déplaisir." (Humain, trop humain,
II. Opinions et sentences mêlées § 179.)

marc 26/01/2012 12:02


c’est tout simple -  la télépathie 

monica 25/01/2012 19:54


Marc, comment as-tu deviné que j'ai lu cette Première leçon hier soir ?

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos