Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 11:15

 

Du 25 juillet au 26 août 2011, France Culture diffuse les conférences de Michel Onfray données en 2010-2011 dans le cadre de l’UP de Caen :

Contre-histoire de la philosophie - 9e année - Le freudisme hérétique : Otto Gross, Wilhelm Reich et Erich Fromm 

____________________

 

17/ ERICH FROMM ET LA PSYCHANALYSE HUMANISTE - 16.08.2011

france culture podcasts onfray

"Michel Onfray dresse un portrait de Fromm et met l'accent sur diverses facettes de son travail : assumant des convictions anti-lacaniennes, il signe de nombreuses préfaces d'ouvrages de sociologie, puis découvre Freud avant d'entamer une critique de sa philosophie."

Cliquez sur le logo (le podcast pour ceux qui naviguent avec Google)

 ou ici (pour ceux qui préfèrent d'autres navigateurs)

 

conf fr c fromm couleur

SYNOPSIS :

1./ UN ANTI-LACAN

a) 1900 : date de tous les fantasmes  - L’interprétation des rêves  - Klimt à l’Université de Vienne  - Gurre-lieder de Schönberg & Finlandia de Sibelius  - Date d’une conférence sur La fécondité de Zola par Freud à sa loge

b) Naissance de Fromm le 23 mai à Francfort.  - Best-sellers : Avoir ou être ? L’art d’aimer, L’art de vivre ou Aimer la vie.  - S’exprime clairement, sans affectation  - N’a pas le culte du néologisme  - Ne croit pas devoir faire obscur pour paraître profond  - Ne recourt pas aux diagrammes, schémas, formules mathématiques  - Ni aux citations en langues étrangères  - Ne se regarde pas écrire  - N’a jamais théorisé pour le plaisir de théoriser    - A en horreur la pure cérébralité  - N’a pas le tropisme du disciple  - N’a jamais eu envie de devenir riche et célèbre  - N’a jamais organisé le culte de sa personne  - N’a jamais fréquenté les gens de l’institution utiles - N’a jamais été fasciné par les châteaux conceptuels allemands  - Écrivait ce qu’il avait observé  - Ne faisait pas de ses patients des gibiers à plumer  - A vécu une existence discrète

c) Fromm (1900-1980) a été l’anti-Lacan (1901-1981)

d) Juif allemand contraint à l’exil aux États-Unis pour cause de nazisme  - Laisse aussi derrière lui :      - La fascination pour la religion conceptuelle allemande

e) Devenu transatlantique : utilitarisme et pragmatisme  1. Lignage Freud-Lacan : psychanalyse littéraire / le langage  2. Lignage Reich-Fromm : psychanalyse concrète / le corps

f) Caricature de la psychanalyse américaine par la milice freudienne.


2./ TRACES DE FROMM DANS LES MARGES

- Un inconnu célèbre :

a) Deleuze & Guattari, L’anti-OEdipe. Capitalisme et schizophrénie (1972)

b) Althusser, La querelle de l’humain  ▪ Existe une correspondance Althusser / Fromm  ▪ Le « jeune Marx » :  ▪ Chez Luckas, Bloch et Fromm  ▪ Une machine de guerre humaniste contre le marxisme-léninisme

c) Marcuse, postface à Eros et civilisation

d) Compagnon de route d’Adorno & Horkheimer ▪ Références dans Horkheimer, Théorie traditionnelle et théorie critique  ▪ Et Adorno, La psychanalyse revisitée.


3./ SOUS LE SIGNE DU TALMUD

a) Père marchand de vin et de fruits  - Honteux de ne pas être rabbin comme ses ancêtres  - Juif orthodoxe, très pieux, érudit

b) La future dialectique être/avoir s’origine dans ce qui travaille son père  - Le grand-père lisant le Talmud dans sa boutique  - Erich Fromm étudie le Talmud avec son oncle  - Il lui demande ce qu’il deviendra plus tard :  - « Un vieux juif »

c) Mère au foyer, fils unique, père angoissé  - Mariage arrangé, mère malheureuse  - Enfant choyé, gâté  -Supporte : angoisse paternelle et tristesse maternelle

d) Leçons de piano  - Sa mère qui voulait pour lui une carrière de soliste  - Il préférait le violon  - Mais renonce

e) 15/16 ans : période sioniste militante  - Adhère au Mouvement de la Jeunesse Sioniste

f) Le père part au front en 14 : il en revient  - La famille déménage à son retour

g) Désire étudier à l’Université talmudique de Lituanie  - Colère du père qui ne veut pas voir son fils partir      - Renonce :  - S’inscrit en droit, en sociologie, en psychologie à Francfort puis Heidelberg  - Son professeur de psychologie :  - Kraepelin, le Traité de psychologie qui classifie les psychoses

h) Début des années 20 :  - Enseigne à l’établissement libre juif de Francfort  - Co-fonde la Société pour l’Éducation Populaire Juive  - Alors juif pratiquant

i) Soutient une thèse :  - La loi juive. Une contribution à la sociologie de la diaspora .

j) Devant tout le milieu sioniste réuni, dit :  - « Le nationalisme juif n’est en rien meilleur que le national-socialisme »  - Puis quitte le mouvement…


4/. LA DÉCOUVERTE DU DIVAN

a) Au milieu des années 20, découvre Freud.  - Son premier analyste : le Dr. Wittenberg :  - « Il ne m’a rien appris sur moi-même. La seule chose que j’ai retenue, c’est qu’il  fallait servir la crème avant le café »

b) Change d’analyste pour Frieda Reichmann (1889-1957)  - Elle a 11 ans de plus que lui  - L’épouse en 1926   - Créent un Institut de Formation Psychanalytique à Francfort  - Puis un sanatorium pour psychotiques  - Divorce en 1933

c) Change d’analyste pour Hanns Sachs - Qui sera la didacticien de Loewenstein, l’analyste de Lacan…      -Sachs fait partie des Rendez-vous du Mercredi chez Freud  - Laideur du personnage qui l’invite à l’association libre  - Erich Fromm dit qu’il lui fait penser à un cochon…  - L’analyse durera 3 ans  - Erich Fromm dira en avoir plus appris avec ses patients qu’avec ses analystes.


5./ L'ÉCOLE DE FRANCFORT

a) Collabore à l’Institut de Recherche sociale en 1923  - En 1922, dans un colloque consacré au marxisme  - Décident d’un lieu critique de réflexion sur les phénomènes sociaux  - Premiers travaux sur l’autorité  - La culture de masse dans nos sociétés  - Fermeture de l’Institut en 33,  - Passe à Genève, puis New-York où il restera jusqu’en 1950  - Avant de revenir à Francfort

b) Collabore à la revue de l’Institut  - 1936 : contribue aux Études sur l’autorité  - 1937 : écrit son dernier article  - 1939 : prend ses distances avec l’institut.

c) N’a jamais rencontré Adorno,  - A travaillé avec Marcuse,  - Entretenait des relations intimes avec Horkheimer.

d) Ouvre son cabinet d’analyste en 1927  - Enseigne à l’Institut de Psychanalyse de Francfort      -1929 : travaille sur le jeune Marx avec Paul Tillich  - Il veut : penser Marx avec Freud et Freud avec Marx

e) Pratique une analyse empathique  - Modifie la théorie freudienne à partir de sa pratique.

 

6./ OTTO FENICHEL, LE SÉMINAIRE DES ENFANTS

a) Congrès de Budapest en 1918  - Sur une « psychothérapie populaire »  - In « Les voies nouvelles de la thérapie psychanalytique »  - Freud : pour le divan privé  - Laisse à la gauche les dispensaires publics

b) 1922, Simmel et Eitingon créent l’Institut de Berlin :  - Mettre la psychanalyse à disposition des plus pauvres  - Évolution de la clientèle : des ouvriers aux intellectuels  - L’Institut devient alors un lieu de formation des analystes

c) Apparaît Otto Fenichel, fait sécession :  - Crée un séminaire en marge de cet Institut ayant trahi l’idéal premier

d) Né en 1897, juif de Galicie  - Incarne la gauche freudienne refoulée  - 19 ans : L’éducation sexuelle, un essai nietzschéen

e) Vie courte, activité éditoriale longue :  - 500 titres  - Répond aux 10 000 lettres reçues      - 20 pages de bibliographie  - Meurt le 22 janvier 1946 à 48 ans

f) Compagnon de route du PC

g) Rédige des lettres de résistance distribuées de façon confidentielle :  - 119 en 11 ans et demi - Parfois longues, 40, 60 ou 80 pages  - Au total : 3 000 pages ignorées par l’historiographie.

h) Dans Théorie psychanalytique des névroses :  - Transformer le milieu pour agir sur les névroses  -Admirateur de l’URSS des débuts  - Devient critique en 1945, mais reste marxiste  - Fréquente Adorno & Horkheimer      - Ne les trouve pas assez marxistes…

i) Défend ses thèses dans :  - La psychanalyse, moyen d’une future psychologie matérialiste dialectique  - Reproche aux Américains leur pragmatisme  - Milite pour une psychanalyse viennoise intellectuelle et littéraire

j) Exilé, reprend ses études de médecine pour valider ses diplômes viennois  - Travaille de nuit  -Rupture d’anévrisme en 1948  - Sa mort marque l’éclatement de la gauche freudienne.

k) Avait travaillé contre :  1. La bureaucratisation du freudisme viennois  2. Sa droitisation  3. La marginalisation de la gauche  4. Le devenir institutionnel et bourgeois de la psychanalyse,  5. Son mépris du peuple

l) L’aile droite du freudisme trouvait qu’il parlait trop du socialisme  - Organise clairement une sécession clairement à gauche  - Dit qu’ils seront « de méchants enfants »  - D’où : Le séminaire des enfants  -Et sa première réunion en novembre 1924.

m) Obsédé des listes :  - 168 réunions entre 5 et 20 participants  - Reich et Fromm en faisaient partie.

n) Octobre 1933, conférence :  - La psychanalyse, le socialisme et les tâches de l’avenir   - Mars 1933 : les freudiens négocient avec Felix Boehm

o) Fenichel se sépare ensuite de Fromm qui affirme que :  - Freud est un bourgeois libéral prisonnier de son époque  - Sa technique analytique est glaciale  - Fenichel reproche à Fromm sa rupture avec le marxisme orthodoxe.

 

7./ L'EXIL AMÉRICAIN

a) Erich Fromm quitte l’Allemagne en 1934.

b) L’ENSEIGNANT :  - Professeur au Collège Bennington  - Universités de Columbia, du Michigan, Yale, au Mexique  - Retraite en 1965.

c) Sollicite une bourse pour travailler à une somme :  - La psychanalyse humaniste (3 ou 4 vol).  - Désir de ce livre dès 32/33.  - Ne verra pas le jour.

d) L’ANALYSTE :  - Le matin : écrit  - L’après-midi à 14h00 : reçoit ses patients  - Prend peu d’argent  -Vit de son salaire de professeur  - Refuse les disciples.

 

8./ LA PSYCHANALYSE HUMANISTE

- La psychanalyse :

1. Une thérapie pour guérir les névroses

2. Une technique existentielle,  ▪ Une voie d’accès à soi  ▪ Une façon de se libérer des illusions, de l’irrationnel, du déraisonnable  ▪ « La psychanalyse est une discipline éthique ou spirituelle »  ▪ Elle s’inscrit dans un courant :  ▪ Les Prophètes de l’Ancien Testament, le bouddhisme zen, Maître Eckhart, Spinoza, Goethe, Marx, Freud  ▪ Technique existentielle, pratique existentielle, ascèse existentielle  ▪ Connaissance de soi par la connaissance de son inconscient  ▪ Il existe en chacun un optimum susceptible d’être réalisé  ▪ Mais la plupart du temps entravé par le social et le psychique.


9./ UNE POLITIQUE LIBERTAIRE

a) Table ronde Aix-en-Provence en février 2000  - Sur L’actualité de Freud  - Gérard Khoury parle de son « humanisme d’extrême gauche »  - Jacques Roland :  - « Tout à fait : libertaire pourrait-on presque dire »  - Khoury :  - « Non, il n’est pas libertaire ; ou alors il s’agirait d’un anarchisme libertaire. Fromm est vraiment quelqu’un qui s’est tenu constamment dans une pensée de gauche radicale ».

b) En 1968 :  - Participe à la campagne du sénateur Eugène Mac Carthy  - (Ne pas confondre avec Joseph…)  - Professeur d’économie et de sociologie à l’université  - Amateur de poésie et de philosophie  - Opposant radical au Viêt-Nam  - A rédigé pour lui : Espoir et révolution  - Un manifeste qui fustige :  - La société technique, industrielle, cybernétique   Défend une gauche humaniste   Un socialisme libertaire, féministe, écologiste, décroissant, pacifiste, dénucléarisé…

c) Erich Fromm dit que son candidat cristallisait « la plus enthousiaste d’une large fraction de la population : jeunesse de gauche, hippies, intellectuels, libéraux de la plus haute bourgeoisie ».

d) Le jeu politique ne permit pas au sénateur d’être le candidat démocrate  - Nixon sera élu.

e) Accueille Mai 68 avec un réel intérêt  - Erich Fromm lutte contre une société de l’Avoir pour une société de l’Être

f) Côté Avoir : la passion nécrophile  - Côté Être : passion biophile.  - Mais critique :

1. La société de consommation

2. La religion de la marchandise

3. Le nucléaire :  - Souci de la planète et le développement écologique

4. Refus de la guerre :  - Vastes mouvements pacifistes et antimilitaristes

5. Éloge du hippie :  A) Contre l’idéal ascétique  B) Contre le capitalisme  C) Revendiquent :      - Fraternité, amitié, solidarité, plaisir de la communauté  D) Foi dans : - L’amour, le partage, - La musique, les rassemblements géants, la danse - L’expérience extatique de la drogue - Un nouveau matriarcat

g) Juif et marxiste, toujours soucieux de messianisme révolutionnaire  - Souligne le caractère religieux de ces masses  - Mais doute qu’elles puissent déboucher sur une société positive.


10./ CONCLUSION

a) Meurt à Locarno le 18 mars 1980.  - OEuvre abondante et lisible

b) Dans Aimer la vie :  - « Je n’ai aucun talent pour la pensée abstraite. Je ne peux penser que les idées en rapport avec quelque chose que je peux éprouver concrètement. Si ce rapport manque, mon intérêt s’évanouit et je suis dans l’impossibilité de mobiliser mes capacités »

c) Avait dit un à ami que :  - « Lacan lui paraissait d’une opacité et d’une inaccessibilité totale »      - Selon Élisabeth Roudinesco dans sa biographie de Lacan :  - Lévi-Strauss (305), Merleau-Ponty (206) Heidegger (306) ne comprenaient pas Lacan non plus… - Ni Althusser  - Dans : L’avenir dure longtemps (325)  -Althusser a pourtant hébergé le séminaire de Lacan à l’École Normale supérieure…

d) En France, la psychanalyse est devenue lacanienne :  - Fromm était clair, simple, efficace, concret, empathique et de gauche

e) Erich Fromm a montré qu’on pouvait sortir de Freud et du freudisme pour une psychanalyse post-freudienne      -  Lacan enfonçait le clou de la psychanalyse littéraire et fantasque  - Nous en sommes toujours là  - D’où la nécessité de lire Fromm…


BIBLIOGRAPHIE :

- Maria Pierrakos, La "tapeuse" de Lacan, L'Harmattan

- Marcel Bénabou, 789 néologismes de Jacques Lacan, EPEL

- Élisabeth Roudinesco, Jacques Lacan. Fayard

- Russell Jacoby, Otto Fenichel, Destins de la gauche freudienne, puf

- Paul Laurent Assoun, L'école de Francfort, puf

- Rolf Wiggershaus, L'école de Francfort, puf

- François George, L'effet 'Yau de poêle, Hachette

- Otto Fenichel, Problèmes de technique psychanalytique, C. Tchou pour la Bibliothèque

des Introuvables

 Ewa   

Partager cet article

commentaires

monica 18/08/2011 13:05



Avant, il y avait des machos, maintenant, il y a toujours des machos, demain, il y aura encore des machos.


Avant, il y avait des viilaines femmes (regardons un peu l'histoire : les empoisonneuses, ne parlait-on pas aussi de mégères, etc.), aujourd'hui, il y a toujours des mauvaises créatures
féminines, et demain, il y en aura encore.


Avant, il y avait des hommes gentils, magnifiques, etc. ou des femmes gentilles, magnifiques....aujourd'hui idem, demain également...


Les jeunes hommes de notre époque ne font pas profil bas face aux jeunes filles, ce n'est pas ainsi que je les vois. Les copines des copains de mon fils et l'amie de celui-ci n'affirment pas ce
que vous affirment vos filles. Faites-moi confiance sur ce point s'il vous plaît.


Je redoute que les femmes prennent le pouvoir ; elles se comporteraient commes les hommes. Votre crainte est justifiée.


Je vous invite à lire un petit texte intitulé "contre les mères et les épouses, les femmes" de Michel Onfray dans "la philosophie féroce" édition Galilée. En le lisant, j'ai ressenti à quel
point, la lucidité de ce grand philosophe rejoignait la mienne.


Cordialement,



cordroc'h j f 18/08/2011 12:45



Salut Monica .


J'apprécie votre réaction , je craignais vous avoir fâchée . Je reconnais que parfois je m'aventure un peu loin ,mes filles ont des copains qui ne correspondent pas non plus à l'image de macho
.Mais je ne peux m'empêcher de penser que si aujourd'hui ,les individus mâles ont tendance à abandonner le rôle de macho , c'est uniquement parceque les filles prennent de plus en plus
d'initiatives , s'imposent de plus en plus dans bon nombre de domaines et font donc encore plus peur aux garçons ,pour qui du coup ,jouer au macho devient de plus en plus difficile ,car se
faisant rembarrer illico .Avant les hommes étaient des machos face aux femmes , aujourd'hui ils sont déboussolés et préfèrent faire profil bas .C'est du moins le constat que je fais en voyant les
copains de mes filles , et c'est ce qu'elles me confirment pour l'ensemble des garçons de leur age  .Cela va t-il dans le bon sens ? Personnellement je préfèrerai voir le monde dirigé par
les femmes , à condition toutefois qu'elles ne fassent pas comme les hommes , et c'est là ma crainte .



monica 18/08/2011 08:08



... suite


Oui, je sais bien, vous allez me rétorquer que ces femmes sont l'exception qui confirme la règle.


Je ne le pense pas.


Je suis mère d'un jeune homme qui lui-même a des copains de son âge et tous ne ressemblent en rien à la description de l'homme mâle et archaïque que vous nous présentez sur ce blog.


Allez, essayons d'être un peu sérieux tout de même !



monica 18/08/2011 08:03



... suite  


A propos des grosses cylindrées, il m'est revenu à l'esprit que j'avais fait un stage, il y a une quinzaine d'années, à la prévention routière. Parmi la dizaine de stagiaires, il y avait au moins
quatre femmes qui étaient là pour excès de vitesse. Elles avaient toutes ce genre de véhicules. J'ai ainsi eu le "plaisir" d'entendre que c'était des gens comme moi, avec ma petite "super cinq"
qui étaient dangereux car ne roulant pas suffisamment vite !...


Mais, je l'admets, je suis d'une nature un peu trop impulsive...



monica 17/08/2011 20:13



Pendant que vous écriviez votre commentaire, j'écoutais Michel Onfray sur France Culture...


Je vous semble trop sérieuse ? Je le prends comme un compliment.


Je ne prends pas assez de recul ? J'aime que l'on découvre mes défauts que je ne sais pas cacher. Cela m'aide à me corriger.


Les animaux élèvent leurs petits par instinct.


Les êtres humains éduquent leurs enfants pas uniquement par instinct, fort heureusement ; sinon, je n'ose penser à ce que l'on deviendrait si nos parents ne réagissaient qu'avec leur instinct en
faisant leur dur métier de parent.


Mes amis ne sont pas l'exception, je ne le pense pas.


Les conseils, je préfère, pour ma part, ne pas en donner, mais cela ne me dérange pas d'en recevoir. Il peut toujours y avoir du bon à prendre de quiconque vous apprécie ou pas, cela dépend de la
personne.


Je suis toute ouïe.



cordroc'h j f 17/08/2011 19:40



Les personnes que vous me citez comme exemple d'individus bien dans leur peau et leur tête sont des exceptions . S'ils formaient la mojorité , le monde ne serait pas ce qu'il est ,les idéologies
ne passeraient pas comme elles le font .Désolé ,mais je préfère m'en amuser que d'en pleurer de désespoir . Quand au mot élevage que j'ai utilisé ,je me doutais d'une réaction telle que celle que
vous avez eue , mais pour moi ,il n'y a rien de péjoratif dans celui-ci , car il sagit bien pour des parents d'élever leurs enfants ,et ce d'autant plus dans le contexte de la préhistoire dont il
sagit dans mon commentaire .J'ai l'impression que vous vous offusquer de la chose par convenance ,afin de bien marquer la différence entre ce que vous  êtes , un être humain ,et l'animal .
Personnellement , je trouve que les animaux élèvent beaucoup mieux leurs petits qu'un certain nombre de parents . Cela ne va certainement pas vous plaire , mais il faut regarder les choses telles
qu'elles sont , en ne se contentant pas de se référer à des personnes que l'on connait et sait bien intégrées dans un milieu particulier . Je suis persuadé que vos amis ,motards et autres ,sont
des gens très biens , mais cela ne me fera pas changer d'avis sur l'homme en général . D'autre part ,êtes vous certaine de savoir ce qu'éprouvent vos amis ,possesseurs de grosses cylindrées
lorsqu'ils sont aux volants ce celles-ci , je peux vous assurer qu'ils n'éprouvent pas ce que vous éprouveriez . Mais bien entendu , je peux me tromper concernant ceux -ci , je ne prétends
nullement détenir une quelconque vérité .


Vous êtes une impulsive et vous vous emballez un peu trop vite ,chère Monica ,un peu moins de sérieux et plus de recul faciliterait les choses , mais je n'ai pas de conseil à vous donner ,
n'est-ce pas ?



monica 17/08/2011 18:47



Cela vous amuse ?


Votre vision des choses est très comique parfois, en effet : d'une part, les enfants ne sont pas des petits animaux, et le terme "élevage" m'a fait sursauter. Je pense que le mot "éducation"
serait plus approprié.


D'autre part, Cordroc'h, je vous assure que les hommes ne sont pas aussi archaïques qu'il vous semble. Le colt, la grosse voiture, la grosse moto, leurs problèmes sexuels, etc. Mais non voyons.
Vous généralisez un peu trop le style macho dominant immature. 


Je vis dans un monde où mes amis à moi sont musiciens, danseurs, marcheurs, adeptes du vélo, de la voile, bon père de famille, mari sympa et aimant, fils aimant et aidant...


Non, non, la partie masculine dont vous parlez, c'est celle que je préfère chez un homme tout en adorant sa partie féminine.


Et puis, vous savez, les motards, il y en a de super gentils parmi eux ; mon amoureux a une grosse moto (au fait, il n'a plus sa résine, mais il doit s'aider de ses béquilles pendant encore
quinze jours, merci pour lui), et si vous saviez comme son coeur est énorme !



cordroc'h j f 17/08/2011 13:27



Je demande de la tolérance à ceux qui lisent mes commentaires . Il y a des fautes , des répétitions , de la surcharge ,etc ...mais tout me vient d'un trait , et j'ai moi-même du mal à suivre le
cours de mes idées . Mes excuses donc pour le labeur que demande la lecture de mes commentaires . Merci .



cordroc'h j f 17/08/2011 13:06



Comme pour un individu ,la névrose apparaît généralement ,non pas à cause de la seule répression de sa sexualité , mais de la répression de l'ensemble du processus naturel de vie par
l'intermédiaire d'une éducation consistant à forcer l'individu à devenir le plus précocément possible autonome ,en le séparant prématurément de sa mère , et en lui apprenant à penser et à
agir raisonnablement , c'est à dire en se conformant aux règles sociales idéologiquement prédéterminées ,afin soit disant d'en faire un être psychologiquement bien stusturé ,sociable ,altruiste
,atc ...comme pour un individu donc , l'humanité est devenue névrosée en se séparant prématurément de la nature en voulant prendre le contrôle de sa destinée par la domination ,à l'aide d'outils
,de la technologie ,de la raison ...du processus naturel de vie .


Avant donc de chercher à solutionner la névrose ,et toute autre disfonctionnement psychologique d'un individu en se concentrant sur ses problèmes sexuels et leur origine , sur l'historique de cet
individu de fait ,il faudrait carrément s'attaquer à la recherche des causes ayant fait que l'homme s'est engagé dans la voie de la domination du processus naturel de vie , plutôt que continuer à
évoluer dans le cadre de celui-ci en maintenent des liens fondamentaux avec lui . Il faudrait donc un psychanalyse à l'échelle de l'homme en remontant à son enfance ,aux premiers millénaires de
son évolution , à l'apparition des premiers outils ayant permis au sexe masculin de s'imposer en devenant chasseur , s'accaparant ainsi du pouvoir au sein de la communauté .


Tant que la ceuillette , la pêche et le ramassage de petits animaux et insectes étaient la principale source d'alimentation d'une communauté , le sexe féminin était tout à fait apte à assurer
cette alimentation ,tout en s'occupant de l'élevage des enfants .Il y avait donc une égalité des sexes due à l'absence de la nécéssité de la force physique dans l'accomplissement de ces tâches
.C'est donc le changement produit dans l'alimentation par un changement forcé de milieu écologique ne fournissant plus ,ou insuffisamment de baies ,racines et autres insectes et petits animaux
connus comme étant comestibles  , qui a contraint à la recherche d'une autre alimentation, nécéssitant pour se la procurer ,un changement de comportement ,tel que la psychologie de
l'individu mâle s'est totalement modifiée . Le fait d'utiliser des outils et des armes ,d'avoir recours à la force physique de manière beaucoup plus importante à procure au sexe masculin un
sentiment de puissance , de pouvoir et de domination de la nature dont il est devenu addict et qu'il à donc chercher à éprouver partout ou il le pouvait ,et notamment lors des relations sexuelles
.


Je vais donner l'impression de rabacher cette idée , mais je pense qu'il y a là matière à reflexion . Il faut élargir le champ d'exploration des névroses touchant les individus dans nos sociétés
en s'intéressant à la névrose touchant l'espèce humaine dans son quasi ensemble , sauf quelques rares exceptions ayant d'ailleurs tendance à confirmer mon idée .


Que celui qui doute de la validité de cette idée se penche sur certains de ses comportements ,de ses sentiments . Qu'il analyse par exemple l'effet que cela produit en lui le fait d'utiliser un
téléphone portable , qu'il range dans un étui accroché à sa ceinture tel un colt .Qu'il analyse ce que lui procure comme sensation le fait de rouler dans une grosse voiture , ou sur une grosse
moto , le fait d'utiliser une arme ,de chasse par exemple en portant l'uniforme qui va avec , et plus généralement le fait d'utiliser ou de porter un objet par lequel il se démarque des autres,
en affirmant une appartenance à une catégorie de personnes disposant de certains privilèges ,ou richesses matérielles ,etc ...Il suffit d'observer les gens possédant beaucoup d'argent , symbole
de pouvoir et de domination  .Dès qu'un individu de sexe masculin peut se procurer un artifice lui permettant d'éprouver une sensation de pouvoir , il rentre dans le cercle vicieux de
l'addiction ,faisant qu'il en veut ,et qu'il lui enfaut toujours plus ,et qu'il fera tout pour conserver ce qu'il sera parvenu à acquérir .Là est la névrose de l'homme dans sa partie masculine
,de laquelle découle son incapacité à avoir des relations sexuelles pleinement satisfaisantes sachant que pour de telles relations il doit abandonner tout artifice , tout contrôle de soi ,perdre
tout repères artificiels ,doit donc redevenir l'enfant face à sa mère ,retrouver la fusion originelle dont il a été prématurément privé , et dont la prise de conscience lui fait peur .Il préfère
donc continuer à jouer son rôle de mâle dominateur  , capable de contrôler et de maîtriser ses émotions ,plutôt que de laisser l'enfant en lui ,pouvoir vivre ce qu'il n'a pu vivre .


Reich ,Fromm ,et les autres , et donc Onfray,se focalisent trop sur la psychanalyse individuelle ,en oubliant de resituer en permanence ,chaque cas particulier ,chaque histoire personnelle ,dans
le cadre générale de la névrose touchant l'homme dans sa globalité . Ce n'est seulement la civilisation occidentale ,et les autres qu'il faut remettre en question , c'est l'évolution de l'homme
,de l'age de pierre à aujourd'hui .Telle est ma vision des choses ,mais peut-être extrapole-je un peu trop ,cela ne coûte rien d'essayer et cela m'amuse  .



Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos