Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 11:57

 

Du 25 juillet au 26 août 2011, France Culture diffuse les conférences de Michel Onfray données en 2010-2011 dans le cadre de l’UP de Caen :

Contre-histoire de la philosophie - 9e année - Le freudisme hérétique : Otto Gross, Wilhelm Reich et Erich Fromm

 __________________

 

4/ FREUDIEN ET NIETZSCHÉEN DE GAUCHE - 28.07.2011

france culture podcasts onfray

"Confrontant les réflexions de Freud et de Nietzche, Michel Onfray propose un parallélisme entre la catharsis chez l’individu et la révolution à l’échelle collective."

 

Cliquez sur le logo (le podcast pour ceux qui naviguent avec Google) 

 ou ici (pour ceux qui préfèrent d'autres navigateurs)

   

conf fr c nietzscheconf fr c freudconf. fr c otto-grossSYNOPSIS :

1./ DE L’EXISTENCE D’UNE GAUCHE FREUDIENNE

a) Premier freudien de gauche

b) Éviction d’une gauche freudienne : • Otto Fenichel  • Annie Reich • Édith Jacobson  • Robert Lindner  • Henry Lowenfeld • Steff Bornstein • Siegfried Bernfeld, • Paul Federn • Helen Deustch • Herman Nunberg • Willi Hoffer • Beta Borstein • Martin Grotjahn • Karl Landauer • Ernest Simmel • Kate Friedländer • Barbara Lantos • Édith Ludowyk Gyömröi • George Gera • Rudolf Eckstein • Gustav Wyneken • Alfred Kurella

c) Nietzschéen de gauche également


2./ NIETZSCHÉISME & FREUDISME

a) Freud achète les Œuvres Complètes en 1900 – pour ne pas les lire…

b) Dès 1908, la Société Psychanalytique examine le cas Nietzsche : •   La généalogie de la morale et la généalogie de la civilisation par la répression des instincts  •   Le Gai savoir et la philosophie comme autobiographie et confession Ecce Homo comme témoignage de l’homosexualité refoulée de Nietzsche, sujet taré, fou • Mais, dixit Adler et Federn : précurseur tout de même de Freud…

c) Part en exil à Londres - emporte les Œuvres Complètes

d) Thèses nietzschéennes passées chez Freud : a) La mère, premier objet d’investissement libidinal  b) Si l’on n’a pas un bon père, s’en faire un : l’idéal du moi   c) Le rêve procède de l’économie du sommeil : le rêve gardien du sommeil • Son sens est caché dans la veille  d) Origine inconsciente et instinctive du conscient  e) Rôle dynamique de l’oubli pour maintenir l’ordre psychique : le refoulement  f) Relation entre idéal ascétique et pathologie : étiologie sexuelle de la névrose  g) Rôle pathogène de la civilisation qui détruit l’individu  h) Sacrifice de soi et généalogie du masochisme et du sadisme  i) Plastique des instincts sublimés et surgissement ailleurs : sublimation  j) Critique de la morale chrétienne et des religions

e) Gross se réclame de Nietzsche : • Dès 1913 : • Reprend les idées des effets pathogènes de la civilisation sur les individus • Les effets de la collectivité sur les individus : « Les recherches de Freud sont la suite directe de celles de Nietzsche »


3./ LE DIVAN OU LA RÉVOLUTION ?

a) Gross fait de la Généalogie de la morale un livre majeur dans sa pensée • Nietzsche : « Tous les instincts qui n’ont pas débouché, que quelque force répressive empêche d’éclater au dehors, retournent en dedans – c’est là ce que j’appelle l’intériorisation de l’homme : de cette façon se développe en lui ce que plus tard on appellera son âme » (II.16). • Équivalence entre :  1. Théorie des pulsions freudiennes & instincts nietzschéens   2. Refoulement & force répressive  3. Formulation réactionnelle & intériorisation  4. Ontogenèse de l’inconscient & âme nietzschéenne

b) Le premier Gross établit une filiation entre nietzschéisme et freudisme  • Mais Nietzsche ne déduit pas une méthode d’analyse payante pour guérir … • Le nietzschéisme de Freud accouche d’un divan ; celui de Gross, de la révolution.

c) Dans Comment surmonter la crise actuelle  ?« L’incomparable renversement de toutes les valeurs auquel nous allons assister dans un proche avenir commence dans le présent par la pensée de Nietzsche sur les arrières-plans de l’esprit et par la découverte de la technique ‘psychanalytique’ de Sigmund Freud. C’est la première pratique qui rend l’inconscient accessible à la connaissance empirique, ce qui signifie qu’il nous est désormais possible de nous connaître nous-mêmes. C’est en même temps la naissance d’une nouvelle éthique qui reposera sur la connaissance réelle de soi et de son prochain » (45).

d) Dès 1913 : Nietzsche + Freud = révolution

e) Quel Nietzsche ? Quel Freud ? Quelle révolution ?


4./ QUEL NIETZSCHE ?

a) Réponse dans Les effets de la collectivité sur l’individu :

b) Comment appliquer les récentes découvertes scientifiques (Darwin) aux faits sociaux ?

c) Nietzsche met en évidence l’existence de forts et de faibles • Non pas par asservissement, mais par dose de volonté de puissance accumulée •   La volonté de puissance n’est pas à lire politiquement, mais biologiquement

d) Pour Gross : Nietzsche fonde « la discipline de la sociologie biologique » • Grâce à lui on comprend :

1. Que la société attaque les forts, elle se venge d’eux et fait triompher les faibles • La sélection naturelle est ralentie par la sélection culturelle qui sauve les faibles en leur permettant la reproduction que la nature aurait interdit. • Dans la nature, la sélection naturelle distingue les mieux adaptés à l’espèce :  • Les moins aptes disparaissent en ne se reproduisant pas

2. Dans la culture, ces faibles sont récupérés, sauvés, recyclés • D’où « une sélection négative, une détérioration de la race et une accélération progressive de la dégénérescence héréditaire »

e) Seconde leçon nietzschéenne : « L’effet pathogène, au sens le plus littéral du terme, des affects refoulés » • Le refoulement des instincts individuels génère les névroses • Le conflit qui travaille la société entre vitalité des individus et refoulement social se reproduit chez chacun • Ce conflit est à l’origine des psychopathologies • Désaccord avec Freud et son étiologie œdipienne

f) Pour Gross : dans les névroses, le coupable c’est la société  • La solution ? révolutionner la société…

g) Lecture féministe de l’hystérie :  1. Non pas structurelle comme le pense Freud – le viol originaire  2. Mais conjoncturelle : la société réprime plus violemment les femmes • Plus de pressions, plus de contraintes, plus dominées • L’hystérie féminine n’est pas naturelle mais culturelle : • Un produit de la morale sexuelle dominante misogyne et phallocrate

h) Conclusion : • Le Nietzsche de Gross est double : • 1 . Le phénoménologue des instincts et de leur refoulement dans une société chrétienne • Le penseur de la transmutation de valeurs : détruire le bien et le mal issu de St Paul


5./ QUEL FREUD ?

a) Pas de critique ouverte • Mais ses thèses prennent le contre-pied de Freud  1. Étiologie sociale – donc non sexuelle  2. Horde primitive matriarcale – donc non patriarcale  3. Invitation à la révolution marxiste – donc pas de pessimisme conservateur  4. Invite à la libération sexuelle – donc contre la légitimation de la répression  5. Lecture sociologique de l’hystérie – donc non structurelle

b) Que reste-t-il de Freud ? • Célèbre le penseur de l’inconscient comme force motrice du moi • Mais son inconscient n’est pas freudien : pas d’Œdipe, de horde, de phylogenèse, etc

1. Le discours de la méthode :

c) Manifeste de l’orthodoxie :

a) Le cas : • Une petite fille de 6 ans qui joue avec un garçon plus âgé • Il la bouscule, elle tombe sur le genou, se blesse légèrement  • Blessure bénigne, mais raideur de l’articulation

b) L’interprétation :  a) Traditionnellement :  • Chez l’enfant, l’acte sexuel apparaît toujours sous la forme d’un viol de la femme. • Grossesse et enfantement : maladies, opérations chirurgicales, mort.  b) Chez Gross : « Son acte est déterminé par l’inconscient, il exécute un acte sexuel à sa façon, selon sa conception inconsciente de la sexualité. Et c’est dans la même disposition, dans le même sens que ce qu’il fait est interprété par l’inconscient de la fillette : elle réagit à l’acte sexuel symbolique par une grossesse symbolique ». • Voilà pourquoi la jeune fille boîte…

c) On retrouve la méthode freudienne :  1. Pensée symbolique :  • Ce qui est est autre chose • Et toujours de nature sexuelle  A) Jouer n’est pas jouer : • … mais copuler  B) Tomber n’est pas tomber : • … mais renverser sa partenaire à des fins sexuelles  C) Se blesser le genou n’est pas se blesser le genou : • … mais vivre une grossesse métaphorique  2. Pensée magique : • Contre la causalité rationnelle • Causalité magique : l’effet de l’inconscient démiurgique.

2. La théorie de l’abréaction :

d) 1908, dans Violence parentale

e) « La méthode de Freud consiste à rendre conscients des facteurs psychiques devenus inconscients dont la réinsertion dans la continuité de la conscience doit permettre de rétablir l’harmonie des processus psychiques. La technique freudienne entraîne la levée du blocage d’associations très précises qui se rapportent à des évènements affectifs, plus particulièrement de l’enfance, et, plus précisément encore, au type de facteurs affectifs revêtant un caractère psychique conflictuel. Les facteurs conflictuels refoulés du cadre de la conscience et générateurs de troubles perdent leur effet pathogène dès l’instant où ils ont été découverts à la conscience du patient et où l’individu lui-même peut les remettre en accord avec l’ensemble de sa personnalité et avec ses motivations directrices. La prise de conscience des motivations conflictuelles refoulées donne la possibilité de se corriger soi-même » (41-42). • Méthode cathartique telle qu’elle est définie dans Études sur l’hystérie en 1895 • Les gages d’orthodoxie s’effacent avec le temps • Lecture politique dès 1913 dans Comment surmonter la crise actuelle : • On y lit : « La psychologie de l’inconscient est la philosophie de la révolution » • Laquelle ?


6./ QUELLE RÉVOLUTION ?

1). On ne trouve pas chez lui le nom de Marx ou de Lénine • Parle en 1919 de l’URSS comme « du pays qui fait l’objet de tous nos rêves, de nos désirs et de nos espoirs de libération, le pays dont l’existence et la gloire rassemblent toute notre énergie dans la lutte » (102)

2). En revanche, cite Lounartscharski dont il célèbre « la force créatrice géniale » (102) • Qui est-il ?

1 - Anatoli Lounartscharski (1875-1933) :

2 - Incarne l’aile éclairée, progressiste, moderniste de la révolution russe • Contre Lénine prisonnier de ses goûts de classe

3 - Lit très tôt Marx et Nietzsche • Fréquente Ricard Avenarius, inventeur de l’empiriocriticisme • Puis Berdiaef

4 - Récuse l’athéisme et le matérialisme agressifs des léninistes • S’inscrit dans un courant « Construction de Dieu » • qui, dès 1905, veut réunir religion et marxisme dans une théologie socialiste

5 - Publie L’athée (1908) dans l’esprit feuerbachien • Récuse le pessimisme induit par la négation de Dieu • Propose une religion de l’humanité socialiste • Dans laquelle Jésus n’est plus Fils de Dieu mais Premier des Communistes

6 - Aspire à la joie et à l’enthousiasme comme antithèses à la dépression et au renoncement • Formule une anthropothéologie dans Religion et socialisme (deux tomes 1908)

7 - Gorki l’accompagne dans cette aventure et dans celle de « l'École de Capri » • qui, en 1915, se demande ce que sera une culture prolétarienne :  A) Cause  • Ou : conséquence de la révolution ?  B) L’avant-garde esthétique doit-elle agir comme fer de lance révolutionnaire ? • Ou : la révolution doit-elle produire une esthétique particulière ?

8 - Lénine souscrira à la seconde hypothèse – d’où le réalisme socialiste 

9 - Lounartcharski défend Chagall, soutient Malevitch, travaille avec Eisenstein, écrit sur Proust et Ibsen • N’accompagne pas Lénine dans la régression culturelle qui s’impose très vite

10 - Après 1917, devient Commissaire du Peuple à l’Instruction Publique • Lutte contre le vandalisme révolutionnaire qui détruit les édifices religieux • Lance un vaste plan contre l’illettrisme : contribue à l’alphabétisation de 60 millions de personnes 

3). Pierre Kropotkine :

1. Gross cite L’entraide de Kropotkine • Prince, géographe, anarchiste • Refuse un poste de ministre après 1917 • Anarcho-communisme, contre le léninisme • Critique rapidement Lénine • Kropotkine meurt le 13 février 1921 • Immense foule aux obsèques : dernière manifestation publique des anarchistes. • Lénine les déportera, persécutera, exterminera.

2. Thèse de L’entraide :  1. Contre la lecture de Darwin faite par Spencer :  • Lutte pour la vie, sélection des mieux adaptés et philosophie du libéralisme   2. Une lecture de gauche : • Il existe, dit Kropotkine, un instinct naturel d’entraide chez les animaux • Association des plus forts pour venir en aide aux plus faibles en cas de péril • Là où règne ce principe : • Les communautés s’avèrent plus prospères et plus développées intellectuellement. • Pendant ce temps, les espèces asociales chez qui triomphe l’égoïsme s’éteignent. • On peut alors envisager une éthique, une politique, une révolution anarchiste.

3. Gross enrôle Kropotkine dans son combat : • La révolution d’Otto Gross associe donc Nietzsche, Freud et Kropotkine…   (à suivre)…


 BIBLIOGRAPHIE :

• Nietzsche, Œuvres complètes, Tomes 1 et 2, Bouquins Laffont

• Kropotkine, Œuvres, Maspero

• Kropotkine, L'entraide, Ecosociété Montréal

• Kropotkine, La morale anarchiste, L'aube

• Kropotkine, L'éthique, Stock plus

• Voline, La révolution inconnue, Poche club (3 tomes)

Ewa  

Partager cet article

commentaires

monica 05/08/2011 12:32



Merci Marc, 


Depuis quelque temps, pour moi ça ne marche pas.



marc 05/08/2011 10:19



il faut faire copier coller tout simplement mais parfois ça marche pas


le revoilà ton lien monica


http://www.youtube.com/watch?v=ZsFvmfMa03E


 


 



monica 04/08/2011 22:22



Comme quoi, chacun ressent la subtilité de l'approche à sa façon, voire même de plusieurs façons.


La musique est là pour nous le rappeler.


J'aime Satie lunaire, Satie envoûtant, Satie joueur, Satie surréaliste... 


Je l'ai entendu joué au piano par Madeleine Malraux, concertiste, avec le récitant François Marthouret qui interprétaient "Satie en liberté", un vrai bonheur.


 



monica 04/08/2011 21:40



Dis, Marc, je fais comment pour que le lien marche ?...



monica 04/08/2011 21:38



J'aime bien la Gnossienne 1 ainsi aussi :


http://www.youtube.com/watch?v=ZsFvmfMa03E



monica 04/08/2011 21:33



Oui, Ah ! Erik Satie ! Gnosienne 1


Interprétée ainsi ! envoûtant !



Mr Tmmalff 04/08/2011 20:29



http://www.youtube.com/watch?v=fQpUTUu0d34



monica 04/08/2011 18:28



Constance, oui, c'est clair, une approche subtile :


J'ai compris ta détresse
Cher amoureux
Et je cède à tes vœux
Fais de moi ta maîtresse
Loin de nous la sagesse
Plus de tristesse
J'aspire à l'instant précieux
Où nous serons heureux
Je te veux

Je n'ai pas de regrets
Et je n'ai qu'une envie
Près de toi là tout près
Vivre toute ma vie
Que ton corps soit le mien
Que ma lèvre soit tienne
Que ton coeur soit le mien
Et que toute ma chair soit tienne

J'ai compris ta détresse
Cher amoureux
Et je cède à tes vœux
Fais de moi ta maîtresse
Loin de nous la sagesse
Plus de tristesse
J'aspire à l'instant précieux
Où nous serons heureux
Je te veux

Oui je vois dans tes yeux
La divine promesse
Que ton coeur amoureux
Vient chercher ma caresse
Enlacés pour toujours
Brûlant des mêmes flammes
Dans un rêve d'amour
Nous échangerons nos deux âmes

J'ai compris ta détresse
Cher amoureux
Et je cède à tes vœux
Fais de moi ta maîtresse
Loin de nous la sagesse
Plus de tristesse
J'aspire à l'instant précieux
Où nous serons heureux
Je te veux


http://www.youtube.com/watch?v=JvKmBgxC_s4



constance 04/08/2011 16:31



Constant, l'abandon total requiert une confiance totale, une envie partagée de vivre son plaisir, de la séduction et une approche subtile. Pour les messieurs saintes-nitouches,
French Cancan, qui est en transe avec un regard http://www.youtube.com/watch?v=hdnGfzzk18k.



Constant 04/08/2011 10:13



"Puis d'abandon à des convulsions involontaires de la totalité de l'organisme."


Totalité : voilà le mot qui passe inaperçu. 


Levez le doigt, ceux qui ont déjà vécu des convulsions involontaires d'un doigt de pied lors d'un orgasme. Les hommes ont le droit de jouer également. 


Qu'est-ce que cela fait d'être dans cet état d'abandon total ? Avez-vous un partenaire sexuel, en qui vous avez une telle confiance, tout en vous excitant au point de lacher prise totalement ? Et
ainsi, quelle structure psychique, caractérielle ou non, faut-il pour arriver à cette extase ? 


Un ami m'a rapporté il y a plus de dix ans, l'anecdote d'une de ses copines ayant séduit un acteur français célèbre, dont le prénom commence par E. "Quand sa main a effleuré mon ventre, j'ai
joui". Etonnant, non ? Ca m'avait faire pisser de rire à l'époque. Aujourd'hui, je me dis que cette femme est bien veinarde. Est-ce que ça s'apprend ? 



Yorick 02/08/2011 11:05






On  notera en passant que Wilhelm Reich, qui préconisait d’avoir une "structure psychique caractérielle adéquate" pour être capable de jouir, a fini
lui-même complètement frappadingue. Il faut croire que la liberté sexuelle qu’il pratiquait et qu’il enseignait à d’autres (sous l’égide du fameux Sexpol) n’eut pas tout à fait les résultats
escomptés.


 


Allons plus loin. On peut même dire que c’est son intérêt assez particulier pour la fonction de l’orgasme, du moins pour une prétendue cause organique de l’orgasme, qu’il avait "localisée" dans
une particule orgasmo-cosmique, l’orgone, qui l’a fait complètement délirer. La quête du saint Graal "matérialiste" engendre parfois de malheureux effets pervers.


 


Cela dit, la folie flamboyante de Reich le rend tout de même sympathique. C’est un paranoïaque certes mais qui s’est confronté sa vie durant à d’authentiques persécuteurs : de l’organisation
freudienne aux médecins norvégiens (pour les plus inoffensifs), des communistes qui ont fini par l’exclure aux nazis, puis à la FDA et au FBI sur le sol américain. La période américaine des
années ’50 , avec son climat de guerre froide, de bombe atomique, de soucoupes volantes et d’extra-terrestres hollywoodiens, de progrès technologique et de puritanisme, était un merveilleux
biotope pour parachever l’éclosion d’une paranoïa.


 


Il y a un très joli clip (déjà ancien) de Kate Bush qui montre un personnage incarnant Wilhelm Reich mettant au point son fameux canon à pluie (à base d'énergie orgonique).


 


http://www.rtbf.be/video/v_kate-bush-cloudbusting-official-music-video?id=863623&category=divertissement



monica 01/08/2011 13:32



Si France Culture a la diarrhée ou est constipée, je n'ose imaginer l'état de santé de certaines autres radios et de ces médias qui déversent à longueur de journées des flots de m...


Yorick, vous êtes un drôle de monsieur.



constance 01/08/2011 13:13



j'aime marc quand tu écris sans accent, il faut être stupide, non, pour juger quelqu'un là-dessus ?


 


Tu oublies que nous sommes une drogue :-))



marc 01/08/2011 13:03



les poetes ecoutent la diarrhee sur france culture maintenant et en plus lisent toutes les crottes de bic a l’avance ? et qui va ecrire les poemes a leur place ? vous savez que pour pas etre dans
la merde il suffit d’etendre la radio et pas aller sur les blog ou on parle d’onfray ? decrochez au moins pendant les vacances yorick , onfray ça vire en obsession fecale chez vous , la
psychanalyse pas terminee ? vous savez que vous avez pris pour la vie mon gars ?



constance 01/08/2011 12:04



Vous nous barbez, Yorick, le savez-vous avec votre Freud ? Ecrivez donc une thèse et déposez là en com. Je ne renie pas vos jeux subtils de mots mais je peux m'en passer, je vous assure.
crottes de bic, j'adore.


 


Vous êtes donc un poète, tiens... Quelqu'un peut-il confirmer ?


 


Quant à votre citation du synopsis La fonction de l'orgasme, elle est incomplète, vous enlevez même intentionnellement le mot souligné "L’orgasme  » définit
l’état psychophysiologique  de celui qui consent à cette force en lui. Une force libérée  par un
acte sexuel satisfaisant. L’orgasme existe en cas de
ressenti. Puis d’abandon à des convulsions involontaires de la totalité de l’organisme au moment d’acmé. e) Cette capacité suppose une
structure psychique « caractérielle » adéquate. Caractérielle :
car elle renvoie à la structure psychique de chacun."


Je vous conseille vivement d'écouter cette conférence, un com avait déjà donné le lien d'ailleurs. Nous en reparlerons quand les poètes du monde entier se seront réveillés.



Yorick 01/08/2011 10:11






Toute cette diarrhée verbale qui se répand actuellement sur les ondes de France Culture se résume finalement à deux trois crottes de bic.


 


1.     C’est la société patriarcale – le père étant toujours quelque part identifié au mal – qui réprime les
"instincts" sexuels. Cette répression engendre les névroses et les maladies mentales. La Révolution avec un grand R permettrait de libérer enfin les instincts réprimés. Alléluia !


 


2.      Si la société répressive, intériorisée par l’individu, est
responsable des maladies mentales, le siège de ces maladies est bien sûr, le corps. Contrairement au psychisme, lequel est une entité spirituelle et par conséquent une illusion morbide, le corps
lui, est bien matériel. Le philosophe prétendument matérialiste et anti-nihiliste ne doit s’intéresser qu’au "somatique". On notera qu’il s’agit d’une entité à plusieurs facettes. Tantôt, c’est
le cerveau, le système nerveux ou le nerfs, ce qui ravira les neuroscientifiques. Il s’agit aussi parfois des "humeurs" et autres viscères. Mais en dernier ressort, le corps pour Onfray est
synonyme d’une sorte de pulsion vitale qui doit s’affirmer - de préférence, de manière dionysiaque - mais qui le plus souvent, hélas, est empêchée.


 


Voilà, c’est à peu près tout. Vous agrémentez tout ça d'interminables vignettes biographiques et d'incontournables citations de Nietzsche, vous saupoudrez avec quelques ragots bien croustillants
pour émoustiller un public qui en redemande, vous assaisonnez, vous mélangez et vous obtenez du Michel Homais.


 


Les poètes, quant à eux, apprécieront le résumé assez lapidaire de la conférence sur "La fonction de l’orgasme" tel qu’on peut le découvrir sur le site de France Culture.


 


"L’orgasme a été l’objet d’un ouvrage de Wilhelm Reich dédicacé à Sigmund Freud. Ce sentiment issu de la satisfaction d’un acte sexuel nécessite une structure psychique adéquate."


 


J’adore ce "adéquate". 



Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos