Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 14:16

 

 

« Intervenir ou pas en Syrie : le dilemme ! »

Les partisans du pour et du contre développent leurs argumentations dans l’émission de Frédéric Taddeï, Ce soir ou jamais, difusée sur France 2 le 06.09.2013.

 

- 1 -  
- Dominique de Villepin - ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères


- 2 - 
- Elisabeth Guigou - présidente de la commission des affaires étrangères à l'Assemblée,
- Randa Kassis - journaliste syrienne, ancienne membre du Conseil national syrien
- Monzer Makhous - ambassadeur de la coalition nationale syrienne


- 3 - 
Michel Collon - journaliste et essayiste, fondateur du site « Investig'action »,
- Frédéric Encel - géopoliticien
- Dominique de Villepin


- 4 - 
Julie Saada - philosophe,
- Elisabeth Guigou  - Michel Collon


- 5 - 
- Monzer Makhous, - Randa Kassis, - Frédéric Encel, - Dominique de Villepin

__________________________


Published by Ewa et Marc - dans Daubes et salades
commenter cet article
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 06:44

 

 

"Le Diable de la République, 40 ans de Front National"    

Un documentaire diffusé le 6 mai 2013 sur France 3, écrit par Emmanuel Blanchard et Grégoire Kauffmann, réalisé par Jean-Charles Deniau et Emmanuel Blanchard.

J’ai divisé ce film en sept parties variant de 10 à 14 minutes. Vous pouvez visionner chacune indépendamment en fonction de la période de l’histoire qui vous intéresse tout particulièrement. De brèves descriptions qui accompagnent chaque vidéo peuvent constituer des repères utiles.

 

-1-

Le 5 octobre 1972. La création officielle du Front National par l’un des groupuscules fascistes, antidémocrates et xénophobes, Ordre Nouveau, dont les dirigeants et idéologues ont choisi et convaincu Jean-Marie Le Pen d’en devenir président.

En 1973, après les affrontements violents entre les militants de la Ligue Communistes et d’Ordre Nouveau avec la police, suivis de la dissolution de ces deux mouvements, le FN devient le plus important parti de l’extrême droite française.  

  • (05:41)   « Moi, je ne suis pas démocrate, je ne suis pas pour l’élection, je ne crois pas que c’est la majorité qui a raison. La démocratie c’est un très bon système politique quand on veut s’amuser, mais ce n’est pas un système de gouvernement. «  -   François Brigneau

       

-2-

Septembre 1976, Jean-Marie Le Pen hérite de la fortune du milliardaire, Hubert Lambert, et devient un riche rentier qui, désormais, peut s’adonner exclusivement à la politique.

Au milieu des années 70, Le Pen joue la carte du rassemblement national de toutes les composantes de l’extrême droite sous l’étendard de Jeanne d’Arc; puis, rallie au FN les victimes de la crise économique avec les slogans : chômage = immigration. Malgré tout, le FN reste toujours un parti marginal.

L’arrivée au pouvoir de François Mitterrand en 1981 est le début de l’ascension du FN.

  • (05:30)  « Nous, on voulait réconcilier tout ce que comptait la droite, partant du principe qu’un gars qui était parti se battre sur le front de l’Est contre le bolchevisme, c’était pas tout à fait une ordure. » - Roger Holeindre, membre fondateur du Front National.
  • « Pas tout à fait une ordure, Victor Barthélemy, engagé volontaire dans l’armée nazie? Pas tout à fait une ordure, Roland Gaucher, collaborateur exalté qui reprochait au maréchal Pétain sa modération? Ou encore Léon Gaultier, ancien milicien qui a combattu sous l’uniforme de la Waffen-SS? Pas tout à fait une ordure non plus, le néo-nazi, François Duprat dont la mort dans un attentat fera le martyr du FN, […] auteur prolifique fasciné par Hitler et Mussolini qui appelle à la destruction de l’état d’Israël et nie l’existence des chambres à gaz? » - la voix off.

 

      -3-

François Mitterrand ouvre la porte de la télévision à Jean-Marie Le Pen. Son premier passage dans L’heure de vérité en 1984 est le début du phénomène Le Pen.  Il se révèle être un très « bon client ». Grâce à ses bons mots, ses provocations et ses coups de gueule, ses apparitions télé battent les records d’audience et multiplient les intentions de vote en faveur du FN.

1982-86. Les années du grand dynamisme du FN et des premiers succès électoraux. Le FN passe de 1% à 10% des voix, lors des cantonales à Dreux le FN réussit à créer une coalition avec la droite, 10 députés FN entrent au Parlement européen.           

  • (01:30) « J’applique une hiérarchie des sentiments et des dilections, j’aime mieux mes filles que mes cousines, mes cousines que mes voisines, mes voisines que des inconnus et des inconnus que des ennemis. Par conséquent, j’aime mieux les Français, c’est mon droit. »
  • (04:00)  »  A vos yeux, tant que je ne serai pas peint en noir, je ne serai pas antiraciste. »     
  • (04:10) « Je crois que le sidaïque est contagieux par sa transpiration, ses larmes, sa salive, son contact, c’est une espèce de lépreux » 
  • (04:30) « Supposant que vous soyez parti de chez vous tout à l’heure en oubliant de fermer votre porte. Quand vous allez rentrer à onze heure et demie, vous allez vous apercevoir qu’il y a une famille des Sénégalais avec leurs six enfants installée dans votre salon et votre chambre à coucher. Qu’est-ce que vous allez faire? Vous allez coucher sous le pont avec vos enfants? »   -   Jean-Marie Le Pen

 

-4-

L’association SOS Racisme créée en 1984 et soutenue par la gauche au pouvoir, fait de Le Pen « le diable de la république « .

Le mode de scrutin proportionnel introduit par François Mitterrand afin de freiner la droite et limiter la défaite annoncée de la gauche, permet au FN d’entrer pour la première fois à l’Assemblé nationale et d'y obtenir 35 sièges.

1988. La campagne présidentielle de Le Pen et sa tournée internationale couronnée de succès sont financées par la secte sud-coréenne Moon. Certains sondages lui donnent près de 18% des voix.

  • (01:04) « La plupart du temps, quand Le Pen arrive sur le lieu de meeting, ce sont les affiches de la contre-manifestation qui font connaître la réunion publique de Le Pen. Et ça fonctionnait comme ça. Je pense qu’il en a tiré très vite des conclusions, c’est que dans sa stratégie future se sont les forces adverses qui le font avancer. Et c’est beaucoup plus commode que d’avoir soi-même à mobiliser les forces qu’on n’a pas et qu’on n’est incapable d’avoir à ce moment-là. »  -  Lorrain de Saint-Affrique, ancien conseiller de Jean-Marie Le Pen

 

-5-

Les déclarations négationnistes de Jean-Marie Le Pen (en 1987, au Grand Jury RTL-Le Monde, concernant les chambres à gaz : le détail de l‘histoire) et pour lesquelles il est condamné par les tribunaux en 1993, ont les conséquences néfastes pour le sort du FN, le parti et son président deviennent infréquentables.

Au début des années 90, la confrontation télévisuelle avec Bernard Tapie, permet à Jean-Marie Le Pen de continuer à exister médiatiquement et à rester un acteur politique difficile à contourner.

  • (00:00) « Je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pas pu moi-même en voir, je n’ai pas étudié spécialement la question, mais je crois que c’est un point de détail de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale. »   -  Jean-Marie Le Pen

 

-6-

Les années 90. La progression au sein du FN de Bruno Mégret, numéro deux du mouvement qui, contrairement à Le Pen, nourrit l’ambition d’accéder au pouvoir et de faire du FN un parti de gouvernement. Ces méthodes et concepts (tolérance zéro, préférence nationale, dénonciation de la corruption des partis, dédiabolisation du FN, ralliement de la droite classique à des causes du FN…) sont renforcés par les succès du FN aux élections municipales 1995. Mais les divergences avec Le Pen conduisent à la scission en 1998, Bruno Mégret quitte le FN et fonde un nouveau parti , MNR. 

  • (00:32) « Comment voulez-vous que le travailleur français qui voit sur le palier à côté de son HLM entassée une famille avec un père de famille, trois ou quatre épouses et une vingtaine de gosses et qui gagne 50 mille francs de prestations sociales sans naturellement travailler? Si vous ajoutez à cela le bruit et l’odeur, et bien, le travailleur français sur le palier devient fou. »   -  Jacques Chirac

-7-

2002. Jean-Marie Le Pen accède, à la surprise générale, au second tour de l’élection présidentielle à côté de Jacques Chirac.

2007. Nicolas Sarkozy capte presque 2/3 d’électorat du FN causant une importante érosion électorale du parti de Jean-Marie Le Pen. Le FN tombe sous la barre des 5%, le parti est au bord de la faillite.

2011. L’élection à la présidence du FN. Marine Le Pen succède à son père, la gestion de patrimoine est assurée, le Front reste Familial. La vague bleu Marine peut commencer…

  • (14:34) « Comme pour l’histoire de mon pays, je prends l’ensemble de l’histoire de mon parti et j’assume tout. «  - Marine Le Pen
_______________________

P.S. Les réalisateurs de ce documentaire ne semblent-ils pas soutenir la thèse de la responsabilité toute particulière de la gauche dans la montée et la progression du Front National ? Tous « coupables «, commençant par la Ligue Communiste, passant par François Mitterrand, SOS Racisme et PS, Bernard Tapie, et finissant par la gauche divisée lors des élections présidentielles de 2002 ?

 

 

3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 22:31

       



Les participants :
Frédéric Bonnaud, Edwy Plenel, Fabrice Arfi, Lénaïg Bredoux, Dan Israel, Mathilde Mathieu.

 

Cette vidéo a été enregistrée le 14 décembre 2012 lors d‘une des soirées spéciales en direct de la rédaction de Mediapart, dix jours après le début de l’affaire Jérôme Cahuzac révélée par Mediapart, et presque quatre mois avant l’aveu de l’ancien ministre du Budget concernant la détention d’un compte non déclaré, donc illégal, à l’étranger, avant sa mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale, et avant tout ce déferlement des médias qui ayant été, jusqu’à maintenant, sourds, aveugles, au service du pouvoir politique et financier, se sont brusquement réveillés.

J’avais regardé cette vidéo avec intérêt à l’époque, je l’ai envoyée à quelques amis en la recommandant vivement.  Aujourd’hui, elle prend rétrospectivement une nouvelle dimension, montre le travail des journalistes d’investigation et le fonctionnement de la presse « virtuelle » indépendante. Alors, si vous ne l’avez pas encore vue, je vous propose un rafraîchissant retour aux sources. Bon visionnage!

 

« Nous vivons sous un prince ennemi de la fraude. « 

Molière, Le Tartuffe, acte V, scène 7, l’exempt            

    

__________________________________

 

La suite, quatre mois plus tard, « Après le séisme Cahuzac » (06.04.2013)

 

   

"La question démocratique à l'heure de l'affaire Cahuzac : la réponse sociale du gouvernement à la crise est-elle à la hauteur ? Avec Emmanuelle Cosse, vice-présidente EELV du conseil régional d'Île-de-France, Barbara Romagnan, députée PS (courant de Benoît Hamon), Alexis Bachelay (député, membre du club de réflexion La Gauche forte), Ian Brossat, président du groupe Front de gauche au Conseil de Paris, Emmanuel Maurel, vice-président PS (aile gauche) du conseil régional d'Île-de-France, et Gwendal Rouillard, député PS (hollandais). Et un retour sur enquête avec Fabrice Arfi."   

 

 

Profil

  • quatuor
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc
  • Le blog de 4 amis réunis autour de la philosophie de Michel Onfray qui discutaient de la philosophie, littérature, art, politique, sexe, gastronomie et de la vie. Le blog a élargi son profil depuis avril 2012, et il est administré par Ewa et Marc

La publicité, peut-on y échapper ?

 

Je lave mon cerveau avec la pub  

 pub-2

La pub nous a été imposée par OverBlog. Pour désactiver les messages publicitaires ici et partout sur le Net, installez gratuitement en un seul clic Adblock Plus.


Recherche

Archives

Nos vidéos